Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2012

Le discours anti-musulman de Julia Gillard: Un hoax qui en dit plus qu'il n'y parait

Julia  Gillard est le Premier Ministre d'Australie.

Depuis quelques semaines, le net lui attribue, à tort, un discours qu'elle aurait prononcé contre les musulmans.Et bien entendu, nombreux sont ceux qui y croient et qui, de bonne foi, relaient son discours en ajoutant: "on aurait bien besoin d'un leader comme cela chez nous...."

Ci dessous un extrait de son "fameux" discours, que lon peut trouver sur youtube ou ailleurs sur le web.

"LES IMMIGRANTS DOIVENT S'ADAPTER. C'est à prendre ou à  laisser. Je suis fatiguée que cette nation s'inquiète de  savoir si nous  offensons certains individus ou leur culture... 
Notre Culture s'est développée depuis plus de deux siècles après  tant de luttes, d'épreuves et de victoires par des millions d'hommes  et de femmes qui ont recherché la liberté. 
Nous parlons  l'anglais et non pas l'espagnol, le libanais, l'arabe, le  chinois, le japonais, le russe ou autre langage.
Donc, si  vous voulez faire partie de notre société, APPRENEZ  NOTRE LANGUE !!
La plupart des Australiens croient en Dieu. Il  n'est pas question ici de  "droit chrétien" ou d' une quelconque pression politique, c'est un  FAIT parce que les chrétiens hommes et femmes, avec  leurs principes Chrétiens ont fondé cette nation. Il est  parfaitement approprié de les afficher sur les murs de nos  écoles !
Dieu vous offense? Je vous suggère alors d'envisager  une autre partie du monde pour y vivre, car Dieu  fait partie de notre culture.
Nous acceptons vos croyances sans  vous poser de questions.
Tout ce  que nous vous demandons, c'est de respecter les nôtres, de vivre  pacifiquement et en harmonie avec nous. 
Ceci est NOTRE PAYS,  NOTRE TERRE, et NOTRE STYLE DE VIE et nous  vous donnons l'occasion d'en profiter.
Mais à partir du  moment ou vous vous mettez à vous plaindre, à gémir et à  ronchonner à propos de notre drapeau, notre engagement, nos  croyances chrétiennes ou notre style de vie, je vous encourage  fortement à profiter d'une autre grande liberté Australienne  : "LE DROIT DE PARTIR "
Si vous n'êtes pas heureux ici et bien  partez !!
Nous ne vous avons pas forcés à venir !
Vous êtes venus de vous-même, alors acceptez le pays qui vous a acceptés, tel  qu'il est !
Peut-être que, si nous diffusons ce discours à tous  les pays se trouvant dans le même genre de situation avec ses  immigrés,nous trouverons le courage de faire entendre nos voix pour  exprimer les mêmes vérités ! »

Cet exemple est fort interessant de ce qui se passe sur la toile, où les plus folles infos et rumeurs peuvent circulersans entraves et, grace à leur reprise sans contrôle, obtenir un label d'authenticité. C'est particulièrement adapté pour véhiculer des idées "honteuses" en leur donnant la légitimité d'une caution morale lointaine, et donc non vérifiable.

Cependant, un tel hoax(canular) ne se répandrait pas comme un feu de paille, si au fond, le message incriminé ne contenait pas quelques vérités qui font écho dans l'inconscient populaire: affirmations que l'on pense tout bas, sans oser, face au politiquement correct, les exprimer tout haut.

Le processus est évidemment détestable, mais il est bien difficile à contrer, tant les gens perdent tout sens critique par rapport à ce qu'ils lisent sur Internet.

Outre l'appel à la raison et à la réserve que m'inspire cet incident, je rappelle que l'exemple tragique d'Echirolles nous montre qu'on ne gagne rien à faire la politique de l'autruche et à ne pas régler les problèmes (dans ce cas de délinquance et de criminalité) quand ils se posent.

Messieurs les politiques, il faut avoir le courage d'affronter les problèmes, quels qu'ils soient, avec sang froid, lucidité, courage et pragmatisme, faute de quoi ces problèmes s'amplifient jusqu'à devenir hors de contrôle. Ne pas traiter les problèmes, c'est faire la part belle à tous les excès et aux dérives qui naissent du fanatisme.

Rappelons nous qu'Hitler est arrivé au pouvoir de façon tout à fait légale, par une élection, et que malheureusement, bien souvent l'histoire se répète......Il ne faut jamais désespérer le peuple, faute de quoi, le pire n'est pas loin....

18:29 Publié dans Société, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : julia gillard, musulmans, echirolles, rumeur | | | Digg! Digg | | |  Facebook

08/04/2010

Rumeur, vous avez dit rumeur....

sarko-carla.jpgDepuis plusieurs jours, le microcosme parisien nous bassine sur cette fameuse rumeur qui menacerait, pas moins, l'Etat. On en parle et on en parle encore, Carla vient à Europe 1 démentir toute idée de complot, Rachida est l'ennemie publique qui veut détruire le Président (selon les conseillers du Président), puis, désolé -on s'est trompé- , c'est une amie très chère (dixit Carla). Et pendant ce temps, les Français ignorent toujours le sujet de cette rumeur.Rachida.jpg

Hier, finalement, dans l'émission "L'Objet du Scandale" sur France 2, "ceux qui savent" ont daigné lever un coin du voile pour les manants que nous sommes en révélant que la rumeur préterait une liaison réciproque aux 2 membres du couple présidentiel. Mais avec qui, motus et bouche cousue: une telle info ne doit pas traverser le périphérique parisien. Les provinciaux sont trop bêtes pour savoir de quoi il retourne et se faire leur propre avis sur l'extravagance de son contenu.

On nous prend vraiment pour des imbéciles!... Cette rumeur, à laquelle personnellement je ne crois pas, a été relayée par la presse européenne qui n'a pas tant d'états d'ame que la presse française pour divulguer noms et détails. Et ceux qui veulent savoir peuvent le faire facilement avec Internet. Il est d'ailleurs interessant de noter que si l'objet de cette rumeur a été relayé par la presse suisse, anglaise ou espagnole, les médias européens  sont passés à autre chose depuis bien longtemps; alors qu'en France, où on ne parle que de la RUMEUR, mais bien sur sans en dévoiler l'objet, cette affaire dure et perdure jusqu'à en devenir une Affaire d'Etat.

La façon de traiter cette affaire scabreuse ne fait pas honneur à la France; ni à son éxécutif, ni à sa presse (qui se targue d'être) libre. elle est en tous cas le reflet de la déliquescence dans laquelle est tombée le monde médiatico-politique, et il ne faut pas s'étonner que les Français n'aillent plus voter ou alors qu'ils aillent voter Front National, le parti qui dénonce haut et fort la collusion entre la presse et la classe politique.

Mais bien sur, c'est oublier que parler de la rumeur, c'est vendre du papier et faire du fric: bienvenue dans le monde malodorant des marchands de soupe (à la grimace). Messieurs les journalistes, vous prouvez une fois de plus votre malhonneteté intellectuelle et votre mépris pour vos lecteurs et auditeurs.

Si vous n'avez pas le courage de parler clairement, rappelons nous Mazarine et le silence de la presse, TAISEZ VOUS! et cessez de rabaisser par vos insinuations l'idée que se font un certain nombre d'entre nous de la République. A semer le vent, on récolte la tempête.....

09:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, carla, rumeur | | | Digg! Digg | | |  Facebook