Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2014

Montebourg à l'INSEAD

Arnaud Montebourg va donc suivre des cours à l'INSEAD pour mieux comprendre la vie de l'entreprise. On ne pourra bien sur que regretter qu'il ne l'ait pas fait plus tôt, avant de devenir ministre de l'Economie. Cela lui aurait peut-être permis de faire moins de bétises et de jouer un rôle positif au service des entreprises dans ses fonctions.

Voila bien un nouvel exemple de l'inadaptation de notre élite politique aux fonctions qu'elle est appelée à tenir au service de notre pays. Tant que les ministres seront des représentants de courants politiques et pourvoyeurs de voix plutôt que des compétences mises au service d'un poste de responsabilités crucial pour notre pays, il ne faudra pas s'étonner que rien ne marche dans ce pays.

On apprécierait aussi de connaitre les généreux donateurs de la bourse qui permet au bel Arnaud de retourner sur les bancs de l'école, et en occurrence de la plus prestigieuse (et chère) des écoles de commerce, à Fontainebleau. Comme quoi, on peut pourfendre les "méchantes" entreprises mais apprécier d'en recevoir des aides pour sa vie personnelle.Une morale tout à fait discutable.

Pas besoin d'en dire plus, tout est dit;  et une fois de plus "Moi Président" nous montre ce qu'est une république exemplaire.....

13:55 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montebourg, insead | | | Digg! Digg | | |  Facebook

03/05/2013

Arnaud Montebourg ressort son béret et sa baguette: Daily Motion restera français

daily motion,montebourg,you tube

Non, non, les méchants américains de YAHOO ne pourront pas mettre la main sur la pépite française DAILY MOTION, le bel Arnaud ne le tolérera pas. C'est pourquoi il a bloqué la vente envisagée par le propriétaire de Daily Motion, ORANGE, une société dont l'Etat est l'actionnaire principal.

Tant pis si cela aurait pu permettre au challenger français de YOU TUBE de jouer dans la Cour des Grands de l'internet mondial, le ministre du redressement productif, qui n'a jamais mis les pieds dans une entreprise, sait mieux que quiconque ce qui est bon pour elles et pour leur développement. De surcroit, il décide seul, puisque bien qu'il ait assuré avoir pris la décision de concert avec Pierre Moscovici, le patron de Bercy a affirmé hier qu'il n'en était rien, créant un premier couac gouvernemental sur le sujet. De son côté, la ministre déléguée à l'économie numérique Fleur Pellerin, qui est censée avoir son mot à dire sur un tel dossier, a fait connaître sa désapprobation par l'intermédiaire de son entourage, faisant circuler l'idée qu'elle aurait "trouvé hallucinante l'attitude de l'ingérable Arnaud Montebourg" sur ce dossier.

Je l'ai déja écrit dans ce blog. Quand va t-on se décider à la tête de l'Etat de se débarrasser d'un trublion qui a plus sa place dans le défilé de dimanche de Jean-Luc Mélenchon qu'au gouvernement de la France. Ce mossieur donne une bien pitoyable image de la France et fait fuir à bras raccourcis les investisseurs dont notre pays a pourtant bien besoin.

Faut-il préférer un Daily Motion franchouillard sans espoir de développement, qu'un acteur incontournable de l'Internet mondial? D'autre part, de quel droit l'Etat vient-il se méler de la vie des entreprises? Si Orange, qu'on ne peut suspecter de traitrise nationale pense qu'il est préferrable de laisser voler Daily Motion sous pavillon américain, je suppose qu'il a ses raisons. Quels sont les faits d'arme de Mossieur Montebourg pour venir dicter sa loi de ministre incompétent, ignare de la vie d'entreprise. Il est temps que les ministres de la République retrouvent la place qui est la leur, ou qu'ils se fassent remettre à leur place quand ils s'affranchissent de leur devoir.

Pour conclure, il faut que les français comprennent une fois pour toutes que dans l'économie mondialisée du XXIème Siècle, le protectionnisme d'un petit pays ne pourra pas survivre. Il est fini le temps de l'irréductible gaulois, en dehors de l'univers de la BD. De plus, posons nous la question qui tue: qu'est ce qui est le plus français? Une Renault Clio fabriquée en Tchéquie ou une Nissan Micra fabriquée à Flins? Bien malin qui saurait répondre à cette question, d'autant plus que 40% du CAC 40 appartient à des capitaux étrangers.

En conclusion, je dirais que ce qui pêche, c'est la désaffection des investisseurs français pour la vie économique, dont l'épargne déserte les entreprises (la bourse) au profit de l'immobilier et de l'assurance vie. Si on ajoute l'absence de fonds de pensions privés, on ne peut que déplorer pour longtemps  que nos plus beaux fleurons passent sous contrôle étranger.

18:07 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : daily motion, montebourg, you tube, fleur pellerin | | | Digg! Digg | | |  Facebook

22/02/2013

Le ministre du redressement productif une fois de plus à la une

Montebourg marinière.jpg

Au lieu de faire profil bas suite à la première  lettre du PDG de TITAN, Arnaud Montebourg a jugé préférable de faire monter le ton et les enchères en lui répondant par une lettre persiffleuse et de menace, assumant comme à son habitude la posture du fier coq gaulois qu'il affectionne, et bien évidemment afin de passer de la pommade et de faire plaisir aux syndicats et aux bon travailleurs de France. Ce dont il ne se rend pas compte, le bel Arnaud, c'est qu'en se conduisant ainsi, il déconsidère notre pays aux yeux des investisseurs du monde entier.

Si j'avais été à la place de Mr Taylor, ce n'est  pas d'extrémiste que j'aurais qualifié Mr Montebourg mais bien plutôt de G.....L. Je ne serai d'ailleurs pas surpris qu'il soit la vedette ce soir sur Canal Plus vers 20:00.

Assez, c'est assez, il est temps que Mrss Hollande et Ayrault tirent les conclusions de cette farce que nous tient l'élu de Frangy en Bresse depuis sa nomination, et qu'ils le démissionnent du gouvernement.

Ce n'est pas de redressement que Mr Montebourg s'occupe, c'est une démolition en règle de notre pays qu'il conduit en se fachant avec tous les investisseurs étrangers potentiels, au moment ou nous en avons le plus besoin. L'amateurisme a ses limites!...

IL est temps que les Français de bon sens se réveillent; et j'en appelle à leur bon sens pour céer un mouvement citoyen d'amplitude qui demande la démission de ce ministre aussi improductif.

Basta! Finita la comedia et arridiverci Mr Montebourg.

17:59 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montebourg, titan, redressement productif, goodyear | | | Digg! Digg | | |  Facebook

05/12/2012

La nationalisation transitoire, un nouveau concept économique breveté Montebourg

Montebourg,nationalisation transitoireArnaud Montebourg vienr d'inventer un nouveau concept pour ruiner le pays: la nationalisation transitoire.

Après la séquence "halte à l'augmentation du prix des carburants" qui a couté la bagatelle de 450M€ aux finances de l'Etat, notre ministre du Redressement Productif vient d'inventer un nouveau concept révolutionnaire, et unique au monde avec la nationalisation transitoire.

Cela consiste à nationaliser un secteur ou une entreprise qui va mal, dans l'attente de lui trouver un repreneur.

Nouvelle stratégie pour socialiser les pertes sans toucher aux profits, puisque cette nouvelle arme ne sert que pour les entreprises qui vont mal; et déjà se pointent les Petroplus, Chantiers navals ST , etc....

Avec de tels entrepreneurs aux commandes de l'Etat, la France risque bien de voir les agences de notation dégrader sa note, et le triple A sera alors rapidement un lointain souvenir. Rappelons nous en effet l'épisode Credit Lyonnais: la leçon n'a pas couté assez cher.....puisqu'un ministre est capable de sortir de telles inepties.

Heureusement que cette fois, le Premier Ministre et le Président ont freiné l'ardeur suicidaire du ministre, qui s'il est excellent quand il apporte les croissants aux ouvriers, n'a malheureusement pas une vision très nette de ce qu'est l'économie.

A la prochaine bourde, le chef de l'Etat serait bien venu d'en tirer les conséquences et de débarquer cet aventurier qui fait courir de graves dangers à l'entreprise FRANCE.

19:31 Publié dans Economie, Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montebourg, nationalisation transitoire | | | Digg! Digg | | |  Facebook

26/07/2012

Plan de soutien gouvernemental à l'automobile: Much a do about nothing

Beaucoup de bruit pour rien!....

Si le gouvernment croit que c'est avec ce plan de mesurettes q'il va maintenir l"industrie automobile française, il se met le doigt dans l'oeil; et le chantre du redressement productif Arnaud Montebourg va avoir du mal à nous convaincre qu'il peut retourner la situation sans s'attaquer au mal profond qui ronge l'industrie française automobile.

Notre production, à tort ou à raison, ne bénéficie pas de l'aura de qualité de l'industrie automobile allemande, et les voitures allemandes sont plus "désirables" que les voitures françaises.

Quand on sait que souvent, la technologie française est en avance sur celle de nos voisins d'Outre-Rhin, on peut s'interroger sur le pourquoi de ce désamour; c'est simple, et il ne faut pas avoir peur de le dire: les ouvriers français travaillent moins bien que leurs homologues allemands; ils n'ont pas le même niveau d'exigence de qualité sur les produits qui passent entre leurs mains. Ils sont moins impliqués dans la recherche du produit parfait, une qualité  qui a fait la force en premier des Japonais, des Allemands et désormais des Coréens.

Et si Peugeot souffre, c'est qu'il est pris en sandwich entre les productions allemandes de grande qualité et à forte image de marque et les voitures low cost, toujours plus sophistiquées, venant de Corée ou de Roumanie (DACIA). Ajoutez à cela un cout de production horaire qui se détériore chaque année puisque nos dirigeants ont pris l'habitude depuis 30 ans de faire supporter tous les abus de la protection sociale à la seule industrie, qu'on a pris pour une vache à lait. Eh bien, voila, le résultat se paie cash: notre industrie est détruite, et personne n'ose s'attaquer au vrai problème, et chaque année, le déficit commercial s'accroit, puisque la solution de la dévaluation qui était notre planche de salut n'existe plus depuis que nous avons remplacé le Franc par l'Euro.

Nous avons cru que nous pourrions nous corriger et devenir sérieux, capables de rivaliser avec l'Allemagne, mais ce ne fut qu'une funeste illusion. La France est en voie de devenir le "sick man" de l'Europe avec une population bien plus interessée par son destin individuel que collectif, qui refuse de faire les sacrifices qui s'imposent, et qui surtout a, au fil des ans, acquis une mentalité de fainéants, de tricheurs, et de malotrus.

Un exemple: Lors d'un voyage en car en Allemagne, dans la ville de Mossinguen, ville jumelée avec  St Julien, partout où nous allions, nous étions fétés par les jeunes qui nous voyaient passer. Je n'ose imaginer la façon dont le même bus allemand serait reçu dans nos banlieues françaises.

La Grande Nation que nous étions n'en finit pas de dégringoler depuis la défaite de Napoléon. Et si ce n'est avec la parenthèse gaulliste qui a permis un sursaut entre 1958 et 1974, l'irrémédiable déclin est là. Tous les signes le montrent; et ce qui est pire, c'est que nous faisons la politique de l'autruche et ne voulons pas voir la triste réalité. Dans les années 70, les footballeurs Yougoslaves étaient les exilés qui monnayaient leur talent sur les terrains Européens; depuis 20 ans, ce sont les Français qui les ont remplacés. Chaque talent issu de ce pays est contraint d'aller chercher fortune ailleurs pour s'offrir le rève que son pays ne peut plus lui offrir. Nous sommes en train de revivre une nouvelle Révocation de l'Edit de Nantes avec l'exil accéléré des meilleurs talents qui feront cruellement défaut à notre pays dans les 20 ans qui viennent

Ainsi, pour revenir à l'industrie auto en grand danger, on se contente de mesurettes dans un plan à 300 Millions d'euros, pour le lendemain, être royal en faisant cadeau de 3 Milliards d'euros à la Côte d'Ivoire. Belle générosité qui flatte l'égo de nos dirigeants et qui serait louable si ce n'était une trahison de plus envers le peuple des ouvriers français.  Car beacoup sont ceux qui pensent que cette manne a plus de chances de se retrouver dans les poches de dirigeants corrompus que dans les besoins vitaux d'infrastructure de ces pays d'Afrique. Quant au timing, on ne peut que rester coi devant une telle provocation qui fait mesurer à l'ouvrier français l'interet que lui porte son  gouvernement en comparaison avec celui qu'il porte à une Afrique corrompue. Comment s'étonner alors que l'ouvrier de PSA qui va perdre son travail  ne se jette demain dans les bras de Marine Le Pen qui n'en demandait pas tant.

Un exemple de plus qui montre à quel point la "nomenklatura" qui nous dirige est déconnectée de la réalité du pays.

19:02 Publié dans Politique Française, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : psa, dette ivoirienne, politique, montebourg, marine le pen | | | Digg! Digg | | |  Facebook