Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2014

Pourquoi je suis contre le nouveau sens de circulation de la Grande Rue

Comme on peut le lire dans l'article paru dans Le Dauphiné Libéré samedi dernier, je me suis élevé lors du dernier Conseil Municipal contre l'inversion du sens de circulation au milieu de la Grande Rue et surtout de la manière dont cela a été fait.

Alors qu'à aucun moment dans la campagne électorale, Mr Vielliard n'avait mentionné ce projet, se contentant de nous annoncer son souhait de pacifier le centre ville, il a décidé de mettre cette mesure en place au beau milieu de l'été de façon abrupte et unilatérale sans réelle concertation avec les commerçants, et bien entendu sans tenir compte de notre opposition.

Si cette mesure avait été explicite dans son programme, il n'y aurait rien à dire, mais j'estime qu'il a utilisé à cette occasion un procédé qui n'est guère consensuel et qui malheureusement est courant parmi les politiciens.

Mais faisons fi de la polémique et voyons plutôt pourquoi j'y suis opposé?

Dans toute mesure, il y a des plus et des moins. Aucune mesure n'est parfaite. Toutefois ce qui rend une mesure bonne, c'est quand la somme des plus est nettement supérieure à celle des moins, ce qui est loin d'être le cas ici.

1- En pure logique, cela me parait aberrant de faire un plan de circulation qui conduit à avoir  2 flux qui viennent se rencontrer l'un contre l'autre. Cela contrevient à la fluidité qui devrait être recherchée dans une ville qui souffre déjà d'asphyxie. Alors bien sur, j'ai compris que c'est une façon de décourager les voitures de passer par là, et il est vrai que le trafic a été réduit de 10% selon les chiffres publiés. Mais les nuisances engendrées par ce nouveau plan de circulation sont à mon sens bien supérieures à ce faible gain de réduction de trafic. 

2- Le flux, réduit, mais toujours important des voitures qui descendent la Grande Rue (ne serait ce que pour les Saint-Juliennois qui habitent au Centre Ville et qui souhaitent sortir vers Viry, Le Chable ou l'autoroute) est détourné vers l'avenue des Contamines et il passe en plein milieu d'un quartier résidentiel où souvent des enfants jouent près de la rue. Si un accident devait survenir, ce que je ne souhaite évidemment pas, on comprendrait alors le réel danger que cette déviation engendre.

3- L'accès à l'Arande, lieu d'activité important pour les Saint-Juliennois, est dégradé, y compris pour la mobilité douce puisque les vélos sont eux aussi pénalisés. Cela me parait donc aller à l'encontre de l'objectif qui est de faire de l'Arande un lieu d'activités et de convivialité.

4- D'autre part, il n'est pas dans les habitudes de la population de remonter la Grande Rue depuis l'Arande, ce qui pénalise donc les commerces qui sont au sud de l'avenue de Ternier. Bien évidemment, nos commerçants qui ne se portent déjà pas si bien, souffrent de cet handicap supplémentaire car je pense que c'est une erreur de croire que la perte du trafic automobile sera compensée par une augmentation du trafic piétonnier, ce qui, si cela se passait aurait un effet neutre pour l'activité commerciale. En effet, le trafic existant toujours, même s'il est réduit, cela ne rend pas pour autant l'espace de la Grande Rue propice au cheminement piétonnier.

5- Les bouchons se sont considérablement accrus sur la rue Berthollet, l'avenue de la Gare et l'avenue Louis Armand. On peut extrapoler en se demandant où on fera passer le trafic automobile une fois que l'avenue de Genève sera réservée au terminus du tram?

 

Alors oui, comme le dit la journaliste du DL, j'ai été virulent lors du dernier Conseil, d'autant plus que le maire ne veut pas accepter de voir la réalité en face et qu'il nous assène des contre vérités en disant que le CA des commerces n'a baissé que dans une faible mesure (de 5 à 8% selon lui), ce qui est loin d'être négligeable. J'aimerais voir la tête qu'il aurait fait à l'époque où il travaillait chez Procter & Gamble si ses chiffres de vente avaient baissé de 5% et que le Panel Nielsen lui avait indiqué  une perte de part de marché de ses lessives. Je trouve indélicat de la part du premier édile de la commune de ne pas se soucier de la bonne marche des affaires des commerçants de la ville, qui contribuent énormément à la vie citadine et à la convivialité de notre commune.  

sens de circulation.JPG

17:58 Publié dans Saint-Julien, Vie Municipale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-julien, dauphiné libéré, l'arande | | | Digg! Digg | | |  Facebook

05/03/2014

Conférence gratuite à l'Arande : Etre femme aujourd'hui

UP World Café1.JPG

UP World Café2.JPG

08:29 Publié dans Infos Pratiques, Saint-Julien, Vie Municipale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : unibersité populaire, l'arande, saba imru | | | Digg! Digg | | |  Facebook

22/11/2013

Le Malade Imaginaire - Vendredi 29 novembre à L'Arande - 20:00

Malade1.JPG

Malade2.JPG

18:45 Publié dans Culture, Saint-Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : st-julien, l'arande, compagnie vol plané | | | Digg! Digg | | |  Facebook

24/10/2012

23/10/12 - Inauguration de l'Ecole de Musique et de Danse de St Julien

EDMD9.JPG

Hier soir, une foule nombreuse se pressait autour du maire, de l'adjoint à la culture  et de Mr Daniel Modena, directeur de l'Ecole de Musique pour découvrir les nouveaux locaux de l'Ecole de Musique et de Danse de St Julien.

EDMD 1.JPG

Cette inauguration avait été précédée par un spectacle de toute beauté à l'Arande, qui affichait complet pour l'occasion, avec la presation remarquable et unanimement louée du quartet Couleur Café qui pendant plus d'une heure et demie a régalé le public de leurs prestations à capella de nombreuses chansons du répertoire. Un tel succès qu'à la demande générale, le quartet a remis ça pour 2 chansons dans les locaux de l'Ecole de Musique.

EDMD 2.JPG

Le quartet Couleur Café dans ses oeuvres

Installée dans les anciens locaux de la Trésorerie, l'Ecole de Musique qui devrait être municipalisée prochainement, bénéficiera d'un outil de travail qui devrait lui permettre de satisfaire les ambitions légitimes de son nouveau directeur. 6 petites salles et 2 grandes salles de cours, ainsi qu'une salle dédiée à la MAO accueilleront les élèves dans un environnement propre et efficace, pour le plus grand bien de tous les amateurs de musique. Quant à la partie danse, elle reste pour l'instant dans les locaux de l'ancienne MJC.

EDMD5.JPG

EDMD7.JPG

EDMD3.JPG

EDMD6.JPG

EDMD8.JPG

EDMD4.JPG

Le maire et son adjoint aux finances entourent le directeur de l'Ecole de Musique dans l'une des 2 grandes salles

Ne restera plus qu'à solutionner le problème de l'Harmonie qui a besoin d'une salle d'un minimum de 11 M de long, et qui pour l'instant reste dans les locaux au sous sol de la mairie.

 

02/03/2012

Une conférence à ne pas manquer - L'Arande - St Julien en Genevois

Conférence Lepage.JPG

12:20 Publié dans Vie Municipale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : franck lepage; éducation populaire, l'arande | | | Digg! Digg | | |  Facebook

23/11/2010

WATER MAKES MONEY - Un film sur le dessous des cartes du marché de l'eau

Hier soir, à l'Arande s'est tenu une conférence débat autour du film "Water Makes Money", un brulot qui montre comment les grandes multinationales que sont SUEZ-La Lyonnaise des eaux & VEOLIA-La Générale des eaux s'enrichissent de façon éhontée sur le dos des consommateurs de l'eau urbaine.

Photo Arande1.JPG

Le débat était organisé par Jacques CAMBON, spécialiste de l'eau chez ATTAC, entouré de Bernard GAUD, Président de la CCG et partisan de l'exploitation de l'eau par des régies publiques, et Philippe FONTANEL, de VEOLIA,  qui avait la lourde tâche de défendre son entreprise et l'exploitation de l'eau par un Partenariat Public Privé face à une assemblée majoritairement hostile à sa cause.

N'ayant pas d'opinion dans cette affaire, je ne peux cependant m'empécher de regretter le parti pris du film qui est une attaque à charge, à la limite de l'honnêteté intellectuelle, contre les 2 multinationales françaises;  ce qui fut d'ailleurs remarqué par Pierre-Jean CRASTES, fonctionnaire territorial et maire de Chenex, dans une intervention tout à fait louable de par son sens de la mesure.

La conclusion de la discussion, qui a remporté le consensus, est que, quelle que soit la solution choisie, exploitation directe des communes via une régie ou à travers une société privée par Délégation de Service Public, il est indispensable que la collectivité ait en son sein des techniciens capables de contrôler ce qui est fait.

Outre les exemples de corruption, aussi bien à gauche qu'à droite,  qui ont été indiqués et qui donnent du grain à moudre à ceux qui se font les opposants aux sociétés privées, il n'est pas contestable que les interets à Long Terme de la collectivité sont mieux servis par une régie que par une DSP, à la condition expresse que le Service Public soit compétent et qu'il puisse échapper aux dérives que l'on observe parfois dans certains services de l'Administration.

Ceci étant dit, il est bon de rappeler qu'aujourd'hui, 80% de la population française est approvisionnée en eau potable via les entreprises privées; il doit donc bien y avoir une raison, si on veut bien accepter que tous les élus ne sont pas corrompus. A ce sujet, rappelons que la ville de st Julien vient de décider de reconduire la société VEOLIA dans une DSP après 30 ans de bons et loyaux services de celle-ci.

En conclusion, je crois pouvoir dire qu'il n'y a pas de solution miracle, ni d'un coté ni de l'autre et que le choix des élus doit se faire en fonction de paramètres qui sont propres à chaque commune ou intercommunalité. Mais ce qui est sur, c'est que l'interet à Long Terme de la communauté doit être pris en compte et respecté.

Merci aux organisateurs, l'ATTAC, la Ville est à Vous & l'Université Populaire du Vuache au Salève pour avoir permis cet échange de vue; tout débat citoyen, respectueux de l'autre, est un plus pour la démocratie.

Pierre Brunet

19:37 Publié dans Economie, Société, Vie Municipale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : veolia, suez, attac, la ville est à vous, l'arande | | | Digg! Digg | | |  Facebook

20/04/2010

Guitare en Scène recherche des bénévoles

Lu dans le Dauphiné Libéré du 19/4/10

Saint-Julien-en-Genevois

le festival Guitare en Scène recherche des bénévoles

En préambule au festival Guitare en scène à Saint-Julien (les 30, 31 juillet et 1er août), c'est l'heure des tremplins sélectifs. La première soirée sélection blues/rock a eu lieu ce samedi 17 avril au Repaire des Ours, au Fayet. L'organisation de Guitare en Scène est plus que jamais à la recherche de bénévoles pour renforcer l'équipe existante. Alors si vous aimez la musique, si vous souhaitez intégrer ubne équipe, une réunion est prévue à l'Arande à Saint-Julien-en-Genevois le vendredi 23 avril à 19 heures.

GES.JPG

13:58 Publié dans Loisirs, Musique, Saint-Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : festival, st julien, l'arande, bénévoles, musique | | | Digg! Digg | | |  Facebook