Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2013

Poème humoristique sur les favorites de la Cour du bon François

Un exemple des blagues qui circulent sur Internet. Nicolas Sarkozy prendrait-il sa revanche, lui qui fut tant moqué et villipendé. Ou alors est-ce un symptome de notre époque qui ne respecte plus rien , ni personne. Je vous en laisse seul juge!...

 

 

       François le Bon, Président Monarque                                            

-             Ségolène, Madame Royale, duchesse de Poitou-Charentes

 –       Valérie de Twitweiler, Madame de Maintenant


François

Je vous ai fait venir toutes deux jusqu’à moi,

Pour mieux vous faire part de mon réel émoi.

Je me dois désormais de gouverner la France,

Et je veux me vouer à cette gouvernance

Sans me voir infliger chaque jour le souci

De devoir arbitrer vos permanents conflits !

Je veux que dès demain l’ensemble de la presse

S’abstienne de parler du cas de mes maîtresses.

Le trône que j’occupe exige que je sois

Digne de la posture que l’on attend de moi.

 

Royale

Vous êtes mal parti ! Lié à cette garce,

Vous resterez toujours le dindon de la farce !

  

Maintenant

Holà, Madame, holà ! Chantez un ton plus bas.

Ce sont là des propos que je n’accepte pas !

Vous vous trompez de genre, car en cette occasion,

L’on doit parler de dinde et non pas de dindon.

 

Royale

Nous sommes bien d’accord ! Je vois avec bonheur

Que vous vous estimez à votre vraie valeur !

 

Maintenant

Votre appréciation quant à elle m’enchante :

Vous êtes trop aimable en vous voulant méchante ;

Une injure de vous frise le compliment.

 

Royale

Pour vous complimenter encore un bref moment :

L’homme doit sa fortune à sa première femme ;

Enivré de gloriole, il en devient bigame,

Et il doit la suivante à sa bonne fortune !

 

Maintenant

Vos considérations ne sont guère opportunes :

Ce n’est qu’avec François que vous avez trouvé

L’éphémère moyen de vaguement briller.

Puisant dans son esprit, sa force et sa raison

Les moyens de servir vos propres ambitions,

Vous avez tout gâché en y mettant du vôtre,

Exaspérant les uns, faisant rire les autres !

Et depuis vous avez, sans perdre vos grands airs,

Entassé joliment défaites et revers.

Vous vous croyiez précieuse et fûtes ridicule,

Vous espériez compter et ne fûtes que nulle !

 

Royale

Permettez-moi, Madame, avec tout le respect

Que l’on se doit d’avoir pour qui est au sommet,

De très modestement vous dire sans ambages

Que le peu que j’obtins, je l’obtins sans « jambage » !

Tout ce que j’ai perdu, je peux le regagner

Sans devoir pour autant coucher à l’Élysée.

Je ne dois qu’à moi seule les postes que je brigue,

Perdant ainsi sans honte et gagnant sans intrigue.

Quant à vous, l’on pourrait demain vous replonger

Dans l’aimable néant dont vous fûtes tirée.

Adieu, Madame, adieu, et n’étant point méchante,

Je vous laisse rêver « hollandemains » qui chantent !

 

François

Eh bien voilà, voilà ; je crois que nous avons

Fait assez bien le tour de la situation !

Il est bon que parfois des vérités se disent,

Qu’on puisse se parler avec pleine franchise.

De la paix retrouvée, ces mots sont le prélude,

Et tout va donc rentrer dans la normalitude.

 

(à Royale)

Embrasse les enfants, dis-leur qu’à eux je pense.

19:17 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : françois hollande, valérie trierweiler, ségolène royal | | | Digg! Digg | | |  Facebook

05/11/2013

Les impôts expliqués par François Hollande - version Gaspard Proust

Gaspard Proust se moque de François Hollande expliquant sa réforme fiscale. Pour visionner la video, cliquez sur le lien ci-dessous.

Amusez vous bien, autant que Marie Noelle Liebermann?

https://www.facebook.com/photo.php?v=10151576426352030

10:09 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaspard proust, salut les terriens, françois hollande, impôts | | | Digg! Digg | | |  Facebook

04/10/2012

Qu'il est bon d'être socialiste pour diriger la France

François Hollande a du mérite!

Petit à petit, et pas à pas, il semble qu'il va faire les réformes qui s'imposent pour remettre notre pays sur le droit chemin et ralentir son déclin. Réformes qui auraient dû être faites depuis longtemps par la droite, et que celle ci n'a pas eu l'audace, ou le courage, de mener, tant la crainte de la rue inhibe les meilleures intentions des leaders de droite aussitôt qu'ils s'emparent des manettes du pouvoir. Nicolas Sarkozy n'a t-il pas confessé son soulagement et sa fierté d'avoir échappé à de grands mouvements de masse en même temps qu'il essayait de réformer les pays.

C'est en cela que la gauche est vernie. Ses réformes "de droite" passent comme une lettre à la poste, si ce n'est de temps en temps quelques velléités de la gauche de la gauche, telles des irruptions de boutons, comme celles conduites récemment par Jean-Luc Melenchon et les Verts.

Quelques exemples:

La sécurité

Quand Claude Guéant ou Nicolas Sarkozy en faisaient moitié moins que Manuel Valls, ils encouraient immédiatement l'opprobre de tous les médias, passant pour les fachos de service. Depuis que notre catalan magnifique occupe la Place Beauvau, il expulse les Roms, déploie la police dans les quartiers où les jeunes se font "massacrer", et met de l'ordre dans la police en traquant les ripoux; non seulement on n'entend pas un mot de critique des médias, mais dans le même temps il caracole en tête des sondages de popularité. Si ce n'est pas deux poids, deux mesures.......

La compétitivité des entreprises

Pour faire le choc de compétitivité, en faveur des entreprises, la droite avait envisagé d'instaurer une "TVA sociale". Que n'a t-on pas entendu alors venant de la gauche! Leur solution à eux, c'est un cadeau de 40 Milliards d'euros en faveur de ces mêmes entreprises, nécessité absolue si l'on veut freiner les pertes d'emploi. Leur solution de financement , c'est de faire payer ce cadeau par les contribuables sous forme d'augmentation de CSG: et là, personne ne moufte, et surtout pas les syndicats qui seraient montés au créneau et descendu dans la rue pour crier au scandale si une telle mesure avait été mise en place par la droite.

L'austérité et le traité Européen

François Hollande candidat fustigeait ce traité, martelant qu'il le renégocierait. A peine plus de 3 mois au pouvoir, il demande à ses troupes de voter ce traité, qui n'a pas été corrigé d'un iota, Jean-Marc Ayraut affirmant même que celui-ci est une chance pour la France. Un double discours qui ne choque pas les médias, alors que la droite, cohérente, va voter ce traité puisque c'est elle qui l'a négocié avec l'Allemagne.

Les suppressions d'emploi

Que ne s'est on moqué de Nicolas Sarkozy qui avait fait des promesses à Florange et Gandrange et qu'il n'a pas pu tenir. Il est vrai qu'il serait préférable d'y réfléchir à 2 fois avant de promettre ce qu'on n'est pas sur de pouvoir tenir. Mais dans le cas de la gauche, Mr Montebourg peut lui, sans se renier et sans critiques, se délier de ses promesses et laisser fermer le site PSA d'Aulnay ou les hauts fourneaux de Florange. Mieux, il peut clamer haut et fort que le nucléaire est une filière d'avenir alors même que son président s'est engagé à réduire la proportion d'électricité nucléaire de 80 à 50% en 10 ans. Quelqu'un relève t-il ces incohérences? Silence radio.....

Non décidément, si on veut une bonne politique de droite dans ce pays, il ne faut pas voter à droite, il faut voter pour le socialiste qui saura faire avaler toutes ces couleuvres (de bon sens) à ses amis gauchos.

Pour cela, Je vous félicite Mr Hollande!... Vous êtes un magicien. Mais n'est il pas vrai qu'en plus de l'ENA, vous aviez trainé vos guètres sur les bancs d'HEC. Visiblement les cours de bonne gestion et de leadership, vous les avez bien retenus. De la même façon qu'à fréquenter votre ami Jacques Chirac en Corréze, vous avez repris à votre compte son fameux slogan "Les promesses n'engagent que ceux qui y croient"

07/05/2012

Bonne chance au Président Hollande

Les Français ont tranché et ont voulu croire aux lendemains qui chantent. En tous cas, la chanson a commencé avec une voix plutôt éraillée, tant les efforts de cette longue campagne ont marqué la voix de notre nouveau président. Espérons qu'il saura retrouver sa voix pour imposer ses vues à nos partenaires Européens et pour maitriser les marchés. Car au landerneau des grands sentiments s'invite dès aujourd'hui la réalité économique. Sarkozy c'est fini, le changement c'est maintenant.

31 ans après la victoire de François Mitterrand, cette victoire est une preuve de plus que les Français sont très attachés aux landais, même si ceux de Tulle ne sont pas ceux de Latché.

hollande-mai.jpg

Quels enseignements peut-on tirer de cette soirée électorale.

Sur la forme d'abord: Il y a quelques annéees en arrière, les télés privilégiaient lors des soirées électorales, les interventions des hommes politiques qui venaient nous expliquer, d'un coté, qu'ils avaient gagné, et de l'autre, qu'ils n'avaient pas perdu. Hier soir, que nenni, la priorité fut donnée au ballet irréel, et sans interet, de cette cohorte de motards qui suivait la voiture présidentielle, au mépris des règles les plus élémentaires de sécurité. Quel bel exemple ont donné là nos journalistes donneurs de leçons moralisatrices! On aurait dit Lady Diana coursée par les paparazzis. Un signe de plus de l'abaissement de l'information qui privilégie le spectaculaire sur le fond.

D'autre part, la loi inappropriée sur l'obligation faite aux télés de ne pas divulguer les résultats nous a imposé une longue litanie hypocrite des commentateurs qui consistait à ne rien nous dire tout en nous montrant tout: une Bastille prise d'assaut face à une Concorde désertée. En France, le ridicule ne tue pas! et on a vraiment tendance à nous prendre pour des gogos....

Quant au fond: Dès 20:20, une intervention très digne du Président défait qui assume l'entière responsabilité de la défaite. Un moment émouvant qui en dit plus sur l'homme en quelques minutes que tous les commentaires journalistiques qu'on a pu faire sur lui depuis 5 ans. Il sera reconnu par l'Histoire pour avoir tenté de réformer la France face aux conservatismes de gauche, ancrés dans leurs certitudes et leur attachement aux avantages acquis. Mr Sarkozy, une nouvelle vie vous attend, mais votre sens de l'engagement me laisse croire que l'on vous reverra car vous n'êtes pas homme à rester inactif. Puis-je alors vous suggérer de vous occuper désormais de l'Europe: un terrain de jeux plus approprié à la hauteur de votre talent que ne l'est ce vieux pays conservateur qu'est la France. Si un jour, l'Europe devait se doter d'un président, vous seriez incontestatblement la personne idoine pour assumer cette responsabilité et mener notre continent vers une grande destinée.

Car hier soir, la France a perdu un président moderne, actif et soucieux de l'amener au XXIème Siècle, en abordant les problèmes frontalement, pour se réfugier dans les bras d'un président issu, non pas de la VIème République comme le souhaitait Arnaud Montebourg, mais bien plutôt de la IVème République, rond, esquiveur des problèmes et soucieux de réaliser le consensus, même si celui-ci se révèle mou. Cette attitude permettra t-elle de nous sortir des maux qui traversent en profondeur le pays, j'en doute, mais à voir l'ivresse de la Bastille hier soir, la gauche semble le croire.

Ce que je crois moi, c'est qu'à force de ne pas résoudre les problèmes, on favorise la montée des extrèmes, et j'ai bien peur que ce soit, à l'instar de ce qui s'est passé hier en Grèce, ce qui nous attend, si le nouveau président ne prend pas à bras le corps les problèmes qui se posent à notre pays.

 Il part, grace au ciel, avec plusieurs avantages:

Homme de gauche, il peut s'attendre à bénéficier d'une complicité plus grande des corps intermédiaires marqués idéologiquement que sont les syndicats, la justice et les médias; c'est un gros atout, il devra s'en servir habilement. En cela je lui fais une certaine confiance, tant je pense que François Hollande a un sens politique aussi acéré que ne l'avait le fantôme qui l'habite, François Mitterrrand. A une différence près, François Hollande est un homme honnête et éminemment plus respectable que l'ancien président; je ne crois pas qu'on puisse un jour le traiter de Machiavel ou de Florentin comme on put le faire avec son prédecesseur soi-disant socialiste. Je suis persuadé qu'il s'efforcera de faire passer les interets de son pays avant tout. Mais dispose t-il pour cela du bon logiciel? c'est bien là ma plus grande interrogation.

François Hollande a gagné car il a su donner un espoir à la jeunesse, et je suis persuadé que c'est ce message là qui l'a fait gagner. Mes lecteurs savent à quel point je crains l'insurrection générationnelle, car, pour avoir voyagé dans le monde, je mesure à quel point notre jeunesse française se prépare, bien malgré elle, un avenir difficile. Car enfin, il faut regarder les choses en face, la génération de soixante-huitards qui a pris le pouvoir en mai 68, en renversant la table ne l'a depuis jamais laché, tout en refusant de se voir vieillir. Cela avait commencé par un premier signe, avec l'émergence des yéyés, au début des années 60, qui voyaient pour la première fois dans l'histoire d'une société, des jeunes être beaucoup plus riches que leurs parents. Cela s'est poursuivi par la prise du pouvoir médiatique, philosophique et enfin économique  de cette génération qui a tout croqué , s'ennivrant dans la jouissance que confère le pouvoir, en s'accaparant tous les leviers du pouvoir, refusant d'en céder un pouce, et dont les plus grands symboles sont Michel DRUCKER, Jean-Pierre ELKABACH, Patrick POIVRE d'ARVOR, Serge JULY ou Johnny HALLIDAY, parmi tant d'autres..... Le monde a changé, il est temps de faire un grand nettoyage: PLACE AUX JEUNES!...

François Hollande, qui a beaucoup réfléchi avant de se lancer dans course à l'Elysée,  a saisi cette désespérance de la jeunesse qui sent bien que son avenir ne sera pas aussi rose que celui qui s'ouvrait devant ses parents il y a 50 ans; et le pire c'est que nourris dans le déni de l'effort, ils se demandent au fond d'eux mêmes comment il va falloir s'y prendre pour faire tomber le mur de l'argent et du pouvoir qu'ont dressé devant eux leurs ainés. François Hollande leur a tendu la main, ils l'ont saisie; pour une partie d'entre eux. Car une grande partie a exprimé son rejet profond de cette société figée, en donnant son âme à Marine Le Pen, qui, elle,  leur propose le grand chambardement; ce n'est pas anodin d'ailleurs qu'à 44 ans, ce soit, et de loin, la plus jeune des candidates.

Voila le plus grand défi de notre pays! Donner une place à sa jeunesse, mais sans l'amadouer par des discours lénifiants, non, en lui proposant de retrousser ses manches et de prendre toute sa place dans le redressement du pays pour en garantir le rayonnement économique, sportif ou culturel dans le monde. Si François Hollande réussit ce challenge, il aura bien mérité de la patrie. Mais pour cela, il lui faudra réinventer la gauche, avec des hommes neufs, comme Manuel Valls, face aux éléphants du Parti Socialiste. Il lui faudra, comme l'a fait magnifiquement Michel Onfray, réhabiliter et promouvoir les valeurs d'Albert Camus, l'homme de gauche libertaire, et ranger au placard celles de Jean-Paul Sartre, le fossoyeur des vertus humanistes et d'espoir de la gauche.

07/10/2011

Ls Primaires Citoyennes - c'est dimanche

Primaires.jpg

Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt!.... le Parti Socialiste a réussi un coup de maître en mettant en place ces Primaires Citoyennes. C'est ce qu'a implicitement reconnu François Fillon hier.

Les Primaires, c'est interessant, c'est démocratique et ça mérite le respect, contrairement à ce que Jean-François COPE essaie de nous faire croire.

C'est l'occasion de mieux juger la personnalité de ceux qui sollicitent nos suffrages, leur attitude, leur courtoisie, leur hauteur de vue, leur pugnacité, leurs propositions et leur capacité pédagogique à les expliquer, et bien entendu leur vision pour la France.

J'ai suivi les 2 premiers débats et vu partie du troisième. J'ai été agréablement surpris par ce que j'ai vu et entendu; en effet, à part Ségolène Royal et Arnaud Montebourg qui restent englués dans une posture "gauchisante" irréaliste et dangereuse pour le pays (Je ne donne pas 3 mois à la France pour perdre son AAA si l'un des deux venait à être élu), les 4 autres, à des degrés divers ont tenu un discours responsable de gouvernants potentiels.

Arrêtons de nous bercer d'illusions, contrairement à ce que certains veulent nous faire croire, et le peuple français l'a bien compris, les politiques ont perdu la main face à l'économique; et si les promesses d'Obama ont fait réver, force est de constater qu'il n'a pas fait grand chose! qu'il n'a pas pu!....la comparaison avec Nicolas Sarkozy étant même flatteuse pour notre Président.

Ce qu'il faut, ce dont notre pays a besoin, c'est une politique Churchilienne, loin de toutes les fausses promesses démagogiques qu'on peut nous faire. La france est en grand danger, et il faudra plus que des bons sentiments pour la sortir du pétrin dans laquelle elle s'est enfoncée depuis 30 ans de lacheté politique, gauche et droite confondues.

manuel_valls.jpg

En ce sens, Manuel VALLS m'a séduit car il parle un langage vrai, courageux et sans faux semblant. Quant à François HOLLANDE, je lui donne crédit pour son habileté politique: il ne veut pas faire la même erreur que Lionel JOSPIN en 2002, et en cela il est intelligent et démontre qu'il a la carrure d'un homme d'Etat. Gageons qu'il tiendra un tout autre discours dès le 18 octobre, une fois l'investiture du parti obtenue. Sa prudence laissant alors place à un discours plus offensif, plus orienté sur des propositions que sur le refus de déplaire qu'il pratique aujourd'hui.

Francois Hollande2.jpg

Quel que soit le résultat, confier aux citoyens le choix de désigner le candidat pour les représenter me parait tout à fait raffraichissant et moderne , comparé aux manoeuvres politiciennes des appareils d'un  parti, auxquelles nous avons été habitués jusqu'à présent, tous bords confondus.

Sans préjuger de mon vote aux présidentielles, j'irai donc dimanche apporter ma voix à celui qui tient un discours viril et courageux; Dans l'optique d'une victoire de la Gauche en mai prochain, sa nomination au poste de Premier Ministre me conviendrait tout à fait.

Pour conclure, je me hasarderai à un peu de politique fiction en pronostiquant les résultats du suffrage de dimanche:

Participation: 2.450 000 votants


François HOLLANDE: 44.5%
Martine AUBRY: 27.5%
Ségolène ROYAL: 10%
Arnaud MONTEBOURG: 9%
Manuel VALLS: 8%
Jean-Michel BAYLET: 1%

Nous saurons dimanche soir si je peux faire carrière dans un institut de sondage :)

 

18/05/2011

DSK suspecté d'agression sexuelle: Enquête sur ce que révèlent les faits

DSK, François Hollande, Tristane BanonQue s'est-il passé dans la suite 2806 aux alentours de 12:00 NYC time? Bien malin qui saurait le dire si ce n'est les 2 protagonistes de l'affaire. La seule chose que l'on peut faire, c'est de privilégier la parole de l'un contre la parole de l'autre, et de là se faire son idée de la vérité.

Hormis des faits réels qu'il reste à découvrir selon les découvertes de l'enquête, telles que des possibles griffures ou autres traces d'ADN, il parait interessant de réunir un faisceau de détails pour mieux se faire une idée de ce qui s'est réellement passé.

Il convient donc de résumer les faits, et de se poser quelques bonnes questions.

S'il n'y avait pas de caméras à l'interieur de la chambre, il y en avait cependant dans le couloir. Dans quelles conditions chacun des protagonistes est-il sorti de la chambre (en courant, stressé ou pas, affolé ou pas, etc.....). Même si cela ne constitue pas à proprement parler des preuves, cela donne des indications quant à la véracité de chacun des témoignages.

Il serait temps que la reconstitution exacte des mouvements de DSK entre son check out de l'hotel et son interception dans l'avion d'Air France soit publiée. Cela donnera un nouvel éclairage à la version de DSK qui l'affaiblira ou la confortera, sans rien prouver bien entendu...

Ensuite, et même si cela ne constitue pas une preuve, l'attitude des 2 parties (procureur et défense) donnera une bonne indication de la bonne foi de l'un et l'autre.

Ainsi, par exemple, le procureur a-t-il déja changé l'heure de l'agression (originellement déclarée à 13:30 et corrigée à 12:00) une fois que la Défense a pu prouvé que DSK avait quitté l'hotel à l'heure initialement retenue pour l'aggression  sexuelle. Un bon point pour la Défense....

 

Rappelons les principales lignes de la défense au 18 mai 8:00 heures françaises

1- Il nie avoir pu faire cet acte puisqu'à l'heure des faits, il était en train de déjeuner avec sa fille

2- La victime est présentée par la Défense comme une personne peu attirante, sous entendu pas digne que DSK ne s'interesse à elle.

Quant au procureur, il se garde bien de dévoiler son jeu, attendant le tout dernier moment pour produire des preuves qui, espère t-il, prouveront la pertinence  des accusations portées contre DSK.

On notera au passage la profonde différence de méthode de la justice américaine par rapport à la justice de notre pays. C'est une magnifique illustration pour ceux qui sans arret condamnent la façon dont la justice est exercée chez nous de leur rappeler à quel point les "accusés" sont traités avec égard dans notre pays et combien les droits de la personne, présumée innocente, sont mieux respectés ici que la bas.

Pour en revenir à l'enquète, un certain nombre de questions méritent d'être posées:

Que faisait DSK dans cet hotel, où il s'est rendu plusieurs fois, alors que sa fille habite New York City et qu'il pourrait loger avec elle. Y avait il des connaissances? Quel y a été son comportement dans le passé. Qu'en est-il de ces rumeurs que la direction de l'hotel avait dans le passé étouffé certains comportements discutables.

L'une des questions principales est de savoir si DSK et sa victime se connaissaient ou non.

Rappelons quelques théories et suppositions qui circulent sur le net.

DSK est victime d'un complot.
Je ne crois pas une seule seconde à cette hypothèse qui verrait là l'acte de Sarkozy ou de groupes d'interet à qui l'action de DSK au FMI causait du tort. Dans ces cas là, on se demande toujours à qui profite le crime. Or la seule personne qui bénéficie réellement des malheurs de DSK, c'est François Hollande qui accroit fortement ses chances de gagner les primaires du PS. Mais imagine t-on un seul instant le brave François organiser depuis sa Corrèze une manipulation de ce type; c'est grotesque.
En revanche, il pourrait être la victime de la seule autre personne à qui profite le crime, c'est à dire la victilme elle même, j'y reviendrai.

Une hypothèse qui mérite d'être investiguée: il y a erreur sur la personne.
Imaginons que DSK, grand amateur de sexe, comme on sait, ait commandé une escort girl, et lui ai demandé de venir habillé en soubrette (eh oui ce fantasme existe....); dans ce cas DSK saute sur la soubrette mais manque de pot, ce n'est pas l'escort girl attendue, mais bien plutôt une vraie femme de ménage; d'ou bagarre, griffures, etc....
il y a deux possibilités pour expliquer cet imbroglio:
1- le complot, défendu par certains sur le net, que l'escort girl a été remplacée volontairement par une vraie femme de ménage par les initiateurs du complot (la CIA?, le gouvernement français?, les Services Secrets du FMI? tous les fantasmes peuvent s'exercer, mêm s'ils ne sont guère crédibles)
2- le vaudeville, où l'escort girl, retenue en chemin par un embouteillage, est devancée par une vraie femme de ménage, qui entre avant elle dans la suite, ce qui provoque la confusion de DSK qui n'a pas affaire à la personne qu'il attendait.
Cette hypothèse est possible mais peu probable.

L'hypothèse énoncée par Gérard De Villiers, l'auteur de SAS, lundi soir sur FR3: Une liaison amoureuse
Etant un habitué de l'hotel, DSK aurait pu entretenir une liaison avec la femme de ménage; lors de ce rendez vous, les choses ont mal tourné, ils se disputent, se battent et, pour se venger, la jeune femme simule un viol, pour faire payer (aux deux sens du terme) son amant qui l'a déçue. Le fait que la jeune femme parle français donne du corps à une telle hypothèse; c'est en effet curieux que dans une ville où probablement moins de 2% des habitants parlent français, il a fallu que justement le français DSK tombe(là aussi au double sens du terme) sur une femme parlant notre langue. Quel malheureux hasard!... Dans ce cas, on s'attendrait à ce que la jeune femme soit belle et sexy. Or la Défense la présente comme une femme sans attrait. Je demande à voir!.... Si effectivement cette femme est quelconque, cette hypothèse perd beaucoup de sa crédibilité.

Troisième hypothèse: la thèse de l'agression sexuelle défendue par le procureur.
J'avoue qu'au début, je n'ai pas pu croire une seule seconde à la possibilité qu'un homme de la statureDSK, François Hollande, Tristane Banon de DSK ait pu se laisser aller à de telles extrémités et, sans douter que celui ci était un coureur de jupons invétéré, je l'imaginais mal devenir un prédateur sexuel. Mais le témoignage de la jeune journaliste française Tristane Banon, expliquant en 2007, devant les caméras de Thierry Ardisson, qu'elle avait été la victime d'une tentative de viol par DSK en 2002 m'a amené à revoir mon jugement. Ce qu'un homme a fait une fois, il peut le refaire; dans l'incapacité de résister à ses instincts sexuels, cela s'appelle la récidive et relève de la pathologie. c'est pourquoi la thèse de l'agression sexuelle a du sens.

Pour l'affirmer ou l'infirmer, plusieurs éléments viendront s'inscrire dans le faisceau de présomptions.
1- Que montrent les caméras du couloir? Dans quel état sortent les deux protagonistes de la chambre? Il semble à l'heure où j'écris que les vidéos montrent la jeune femme totalement désemparée, en état de choc; ce qui, sauf si elle a suivi des cours à l'Actor's Studio (dans l'hypothèse No 2, il lui faut jouer un rôle), semble indiquer qu'elle a été totalement décontenancée par ce qui lui est arrivé dans la chambre.
NB: A ce sujet, les enregistrements des caméras feront sans conteste taire le débat sur l'heure de l'agression. En effet, soit DSK est sorti avant la fille, et dans ce cas l'accusation disparait; soit il est sorti après elle, et sa défense initiale en prend un sérieux coup.
2-Qu'indiquent les analyses ADN et les griffures, si griffures il y a; là aussi ces conclusions viendront étayer ou détruire les dires de l'accusation.

Si la Défense peut prouver qu'il y avait liaison entre ces deux personnes, on pourra reprocher à DSK sa légereté, mais il échappera à l'opprobre d'être un "criminel"; mieux même, d'agresseur, il pourra pour certains être considéré comme la victime, car il y aura laissé plus que des plumes dans cette affaire. Mais dans l'hypothèse où la Défense n'arrive pas à prouver que DSK connaissait sa victime auparavant, il est clair que si la défense de DSK s'oriente vers un rapport sexuel consenti, indiquant par là qu'il ne peut nier ce rapport sexuel au vu des preuves tangibles, cela sera un signe évident de sa "culpabilité morale", ce qui ne veut pas dire qu'il sera reconnu coupable.

Car dans ce cas là, il est fort probable que ses brillants avocats, comme ils ont pu le faire dans d'autres affaires auparavant, sauront convaincre la jeune femme de retirer sa plainte et d'accepter de revenir en arrière sur ses déclarations contre un très gros chèque de plusieurs millions de $. DSK pourra alors être libéré et couler en paix sa vie de retraité puisque bien évidemment sa carrière d'homme public est désormais brisée. Quant à la jeune femme, meurtrie, accablée,..... elle sera devenue riche. La redistribution des richesses, méthode socialiste version DSK.....

Quant aux prises de position de ces beux messieurs moralistes tels BHL et consorts, on ne peut que constater leur double langage quand il s'agit de défendre quelqu'un de leur caste. Comme l'a dit Laurent Ruquier qu'on ne peut suspecter de dérive droitière, la seule qui ait dit la vérité dans cette affaire, c'est Marine Le Pen; mais il est vrai qu'elle n'appartient pas au sérail de cette classe médiatico-politique dont la connivence insupporte de plus en plus les Français.  J'ajouterai que, si pour "protéger" l'image du grand homme socialiste, la justice, complice, vienne à interdire les images de New York, il nous reste heureusement les chaines étrangères (CNN, TSR, Al Jezira) pour voir ce que l'on voudrait nous cacher. Finalement le mondialisme a du bon: il limite les pouvoirs de "l'exception française".

Ainsi va la vie, comme le disait La Fontaine: "selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blancs ou noirs". On appréciera d'ailleurs l'a propos de cette phrase dans une situation opposant un Européen à une Africaine. 

19:46 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dsk, françois hollande, tristane banon | | | Digg! Digg | | |  Facebook

05/04/2011

Quand les politiques se mettent en sène - Un phénomène nouveau

Lundi soir sur France 3 , Frederic Tadei avait réuni quelques invités pour parler d'un nouveau phénomène qui voit les politiques se mettre en scène dans de petits clips vidéo qu'ils diffusent sur la toile afin de promouvoir leurs idées ou leur livre......

Outre quelques "coupables", il avait convié quelques commentateurs avertis tels que l'humoriste Bruno Gaccio, le réalisateur Djamel Bensalah, ou encore la journaliste Aurore Gorius venue faire la promo de son livre "Les gourous de la com" pour analyser ce phénomène.

Dans le rôle des "accusés", on  a ainsi découvert Frédéric Lefebvre dans son intimité faisant la promotion de son livre "Le mieux est l'ami du bien"; Nicolas Dupont-Aignan fustigeant les effets de l'euro et annoncant la sorte de son livre, "l'Arnaque du siècle", ou encore le facétieux député PS  Jean Mallot annoncant sa candidature et sa victoire prochaine aux élections présidentielles. Sans oublier bien sur l'ancien ministre de la défense Hervé Morin et ses désormais fameux voeux "culinaires" .


Le Mieux est l'ami du bien - Frédéric Lefebvre par fredericlefebvre

 

 
L'arnaque du siècle 2 par dlrtv

 

 

Le débat auquel ce phénomène donna lieu me parait bien représentatif de la société française d'aujourd'hui et du décalage, voire même de la coupure qu'il peut y avoir entre les élites politico-médiatiques et le peuple.

Ainsi Djamel Bensalah, préchant pour sa paroisse, ne cessa d'attaquer le pauvre Dupont-Aignan sur la médiocrité de la réalisation de son clip, sans jamais ne serait-ce que prendre en compte l'idée qu'avait voulu promouvoir le député UMP; ou encore  Bruno Gaccio assénant avec toute la morgue qui est la sienne, que quitte à faire quelque chose, autant le faire avec du style.

Ces beaux censeurs ont-ils seulement compris que lorsque l'on a du fond, on n'a pas nécessairement les aptitudes ou les moyens pour délivrer son message d'une façon qui soit conforme aux fourches caudines qu'impose l'intelligentsia parisienne qui préfère de loin, cela fut prouvé hier soir, le contenant au contenu, le packaging au produit.

Quant au débat sur le fond des idées présentées, que nenni, ces beaux messieurs n'allaient quand même pas se commetrre à discuter de telles futilités. Eh oui, une illustration de plus qu'à l'heure actuelle la forme prime sur le fond; la meilleure preuve en étant que Dupont-Aignan, Mallot et Lefèvbre ne devaient pas leur invitation aux idées qu'ils expriment mais bien plutôt à la forme originale, pour l'instant, utilisée pour les défendre.

D'ailleurs Frederic Lefebvre l'a confirmé, mettant en avant que son lapsus "Zadig & Voltaire" lui avait fait beaucoup plus de publicité que n'importe quel argument de raison qu'il aurait pu faire valoir pour promouvoir son livre. A quand des lapsus ou des provocs pensées et réalisées volontairement par les communiquants chargés de l'image de tel ou tel, uniquement pour attirer l'attention sur lui. Ne dit-on pas d'ailleurs que peu importe que l'on parle de vous en bien ou en mal, pourvu qu'on en parle.

Un autre exemple criant étant celui de François Hollande qui interesse plus le microcosme médiatique avec son régime d'amaigrissement, et sa nouvelle compagne, qu'avec les idées et le programme qu'il souhaite mettre en avant pour la France.

En son temps Coluche avait fait un trait d'humour en disant que si la Gauche était achetée par Moscou, la Droite était à_jeter par la fenêtre. Aujourd'hui, l'espace médiatique est acheté par les communicants et à jeter à la poubelle; il n'est donc pas surprenant que les Français se tournent de plus en plus vers le web pour s'informer; car nombreux sont ceux qui comme moi, se détournent désormais de cette classe médiatique pour trouver une information qui ne recherche pas systématiquement le sensationnel ou la promotion d'un produit quelconque, mais qui cherche à éclairer les débats en publiant des articles documentés et informatifs.

Pour conclure, j'ose dire haut et fort que ce nombrilisme parisiano-français de nos "élites" est particulièrement empesé, décalé de nos préoccupations et, pour tout dire, n'ayons pas peur des mots, "chiant"!.... J'en ai plus qu'assez de ces beaux messieurs qui viennent donner des leçons, avec un sérieux de professeur, sans oublier toutefois de vendre leur soupe.

On est loin de l'humour et de la capacité d'auto-dérision dont peuvent faire preuve nos amis américains et qui se transcrit au mieux par cette  vidéo gag hilarante de Bill Clinton se mettant en scène pour  se moquer de lui même et montrer à quel point il est désoeuvré et n'interesse plus personne lors de ses derniers jours à la Maison Blanche (rappelons qu'il est pourtant encore à ce moment là l'homme le plus puissant du monde)

Allons servants de la patrie, le jour de foire est arrivé : de l'audace, encore de l'audace....., mais aussi de l'humour, encore de l'humour, toujours de l'humour!.....

 

30/11/2010

Ségolène ROYAL accèlère: le PS reste sur place

royal.jpg

Pour ceux qui avaient un peu (trop tôt) oublié l'ambition présidentielle de Ségolène Royal, elle se rappelle à leur bon souvenir, avec un applomb et un à propos qu'on est obligé d'admirer.

Ségolène parie sur le fait que DSK ne se présentera pas à la Présidentielle (avis que je partage) et donc, elle se place d'ores et déjà comme le meilleur recours du Parti Socialiste, faisant miroiter aux naifs qu'une fois élue, elle nommerait celui-ci à la tête de son gouvernement. Ce qui est astucieux compte tenu de la popularité de celui-ci. D'autre part en affirmant une telle position, elle prend une posture de chef, ce qui a le mérite de mettre au rencart la Première Secrétaire du PS.

DSK.jpg

Il ne faut décidément pas sous estimer cette femme, qui malgré son originalité décalée, fait preuve d'un sens politique remarquable. Ségolène, qu'on l'aime ou la déteste, c'est un pur sang de la politique, qui galope à bride abattue vers son "destin"; en comparaison, Martine Aubry  fait plutôt penser à un cheval de labour.

Aubry.jpg

Interrogée ce matin sur France Inter, la Présidente du Poitou-Charentes s'est positionnée en chef de file, définissant les rôles et distribuant les postes: "La responsabilité qui est la mienne, si je suis candidate aux primaires et si ensuite, je suis élue présidente de la République, c'est de vous dire aujourd'hui, que le meilleur premier ministre, le meilleur chef de gouvernement (...) c'est Dominique", a-t-elle poursuivi. Ce serait "le meilleur chef de gouvernement que la France pourrait avoir".

C'est de la bonne politique, car ainsi, elle assume son leadership par rapport à la Première Secrétaire du PS, faisant valoir son expérience de candidate pour se placer en tête de la course. De la même façon qu'elle avait coupé l'herbe sous le pied de son compagnon , François Hollande en 2007, elle renouvelle le même coup avec Martine Aubry. et l'on peut lui faire confiance pour se démener comme une folle afin de noyer dans l'oeuf toute autre velleité de lui faire de l'ombre.

Francois Hollande.jpg

N'étant nullement un supporter de cette femme autoritaire et ambitieuse, je ne peux que reconnaître qu'une fois de plus, elle a fait preuve d'une grande science de la stratégie politique. Je souhaite bien du courage aux autre ténors du Parti Socialiste pour arriver à se débarrasser d'elle: ils n'en ont pas fini avec elle, et nous non plus....

14:14 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ségolène royal, ps, martineaubry, dsk, françois hollande, socialistes | | | Digg! Digg | | |  Facebook