Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2017

Assez de mensonges M. le Maire!...

Le maire de St-Julien, M. Antoine Vieliiard, m'ayant mis en cause nommément sur son blog (cliquer sur le lien ci-dessous pour avoir accès à son message originel), je me sens donc dans l'obligation de lui répondre de façon circonstanciée afin de démonter ses mensonges.

http://www.vive-saint-julien-en-genevois.fr/archive/2017/07/28/pour-un-debat-de-fond-sur-l-attribution-des-fonds-frontalier-5966881.html

Récapitulatif des faits:

En date du 22 aout 2017, le maire publie un article sur les fonds frontaliers sur son blog personnel (Portevoix) dans lequel il aime à donner bons et mauvais points aux intervenants politiques qu'ils soient locaux, départementaux ou nationaux.
Il est vrai que M. Vielliard est d'une telle intelligence et culture que la population Saint-Juliennoise attend avec impatience son avis pour savoir ce qu'elle doit penser sur tel ou tel sujet.

Curieux de savoir ce que notre maitre à penser pense de l'actualité, je vais donc de temps en temps lire sa prose sur Portevoix. Or récemment, ne partageant pas son point de vue sur ce qu'il a écrit sur les fonds frontaliers , j'ai souhaité publier un court commentaire pour lui rappeler qu'à mon avis, il portait une part de responsabilité dans les faits qu'il dénonçait dans son article.

Que n'avais je pas dit? Quelle outrecuidance d'oser ne pas souscrire à la bonne parole, infaillible et lumineuse, du grand timonier de st-Julien!
Cela m'a valu une volée de bois vert avec des commentaires cinglants de la part du premier édile qui non content de s'attaquer continuellement à Mme Virginie DUBY-MULLER et M. Christian MONTEIL, coupables de tous les maux depuis qu'ils lui ont infligé une déculottée magistrale aux élections cantonales, a décidé de porter son attention sur moi; moi qui avait osé le défier lors de l'élection municipale de St-Julien en mars 2014.

Voici l'échange:

Commentaires

Si ma mémoire est exacte, vous aviez voté en faveur de la réduction de 60 à 55% des Fonds Frontaliers pour les communes au profit du Département. Il est vrai qu'à l'époque vous étiez Conseiller Général du canton de St-Jullien. Peut être avez vous fait là preuve de naiveté!....
Quand on voit à quel point les intérêts des habitants du canton vous sont chers, on ne peut que déplorer l'ingratitude des électeurs de ce canton qui non contents de ne pas renouveler votre mandat de Conseiller Général vous ont infligé une défaite sévère.

Écrit par : Pierre Brunet | mercredi, 30 août 2017

Salut Pierre,

Tu peux continuer à me tutoyer comme tu le faisais lorsque tu étais numéro 3 sur la liste que je conduisais et que tu ne tarissais pas d'éloge à mon égard :
http://www.vive-saint-julien-en-genevois.fr/archive/2008/...
Mais tout celà c'était avant que Virginie Duby Muller ne t'encourage en février 2013 à te présenter aux municipales de 2014, du jour au lendemain, tout ce que je faisais de bien est devenu mal et t'as conduit à l'échec que chacun sait.

Je regrette que tu te morfondes dans tes frustrations et tes échecs pour écrire un commentaire aussi inutile que celui là. Je note que tu canalises toute cette frustration sur moi, alors que c'est toi qui a souhaité te présenter aux municipales sur les encouragements de la député, c'est toi qui a fait ton score et c'est toi qui a démissionné peu de temps après avoir été élu au conseil municipal. Mais tu es libre et donc je te réponds.

Oui j'ai voté cette réduction de la part communale et le referais aujourd'hui si cela permettait de financer des projets structurants comme cela a été le cas à l'époque pour le bouclage du financement de l'entrée ouest ou du diffuseur de Viry. Mais depuis, le conseil départemental finance ses propres compétences (voiries et collèges) sur le dos des communes. Le financement d'aucun projet structurant de mobilité n'a été bouclé depuis que nos nouveaux conseillers départementaux officient. Les bouchons s'accroissent à chaque rentrée scolaire : par contre des fontaines, des mairies flambant neuve, des parvis d'église et des cimetières. Chacun est libre de préférer le saupoudrage et le clientélisme à une utilisation efficace de l'argent public pour résoudre les problèmes des habitants. Mais avec la liberté vient la responsabilité d'en assumer les conséquences.

Je me demande comment tu peux défendre une répartition ausis absurde et inutile des fonds publics et te regarder encore dans une glace ? Mais chacun est libre, et responsable de ses actes.

Amicalement,

Antoine

Écrit par : Antoine Vielliard | samedi, 02 septembre 2017

Bonjour,

Je trouve que vos querelles personnelles affichées au public donnent une piètre image de la politique; sur le plan national c est un sketch mais au niveau local je crois que tout le monde vous serait reconnaissant d élever le débat.

Merci de votre compréhension et salutations à tous les deux.

Jean-Philippe Bel

Écrit par : Bel Jean-Philippe | vendredi, 15 septembre 2017

Monsieur,

Vous n'êtes pas un enfant, mais un adulte.

Effectivement, pour des enfants, il faut donner une belle image, cacher certaines réalités. Mais vous êtes un adulte et qui plus est un citoyen souverain. La question n'est pas de faire croire que tout le monde il est beau tout le monde il est gentil en politique, mais bien au contraire de mettre en perspective les interventions de Pierre Brunet par rapport à ses positions personnelles : tout ce que je faisais étais bien avant février 2013... et tout est mal depuis que Virginie Duby Muller et Bernard Accoyer lui ont demandé de conduire une liste et de discuter d'une fusion avec le PS au second tour pour nous faire à nouveau échec comme en 2008.

Désolé, mais pour ma part, je pense qu'il ne faut pas donner une fausse image de la politique mais traiter les citoyens en adulte pour qu'ils puissent juger en adulte non pas de la politique en général, mais de certains individus qui prétendent s'exprimer sur des considérations d'intérêts général. (Je vous épargne quand même des menaces de morts, des diffamations publiques, des trafics d'influence, des référencements illégaux et diffamatoires sur Google et des détournements de fonds publics que j'ai eu à subir en tant que candidat, car manifestement il n'est pas souhaitable de vous dévoiler tout en une seule fois sur comment se passe une certaine politique en Haute Savoie).

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | samedi, 16 septembre 2017

 

Pour répondre à M. Bel (voir le commentaire ci-dessus), je souhaite non pas polémiquer puisque j'ai décidé de me retirer de la vie publique, mais rétablir la vérité des faits que M. Vielliard travestit à sa guise. Je vais donc une fois pour toutes répondre aux mensonges de M. Vielliard et profiter de cette occasion pour dire ce que je pense de ce monsieur.

Il est exact qu'en 2008, intéressé par la vie municipale, je me suis engagé aux cotés de M. Vielliard pour tenter de prendre la mairie qui était à l'époque tenue par M. Thénard. Ayant proposé mes services au candidat Daniel Bouchet , et sans nouvelles de celui-ci, j'ai alors rejoint M. Vielliard qui se présentait lui aussi aux élections. Il faut dire que je le connaissais un peu puisque nous avions fait la même école de commerce et que j'avais eu l'occasion de le rencontrer quand il était venu s'installer à St-Julien.


A l'époque, j'avais été séduit par sa bonne présentation, sa volonté politique et son discours moderne et j'ai donc mené campagne aux cotés de nos co-listiers ( Samir Boughanem, Eddy Carl, Cédric Marx, Catherine Joubert parmi d'autres) pour faire triompher notre liste.
Quoi de plus normal donc qu'en menant campagne j'en vienne à dire du bien de notre leader ( à cette époque j'étais sincèrement convaincu que M. Vielliard pouvait être bénéfique à notre ville). C'est ainsi que j'ai écrit le 6 février 2008 dans le blog de campagne de notre liste, comme d'autres co-listiers l'ont fait aussi, une profession de foi  pour justifier mon engagement et expliquer le sens de mon action.

A ce sujet, j'ai en particulier écrit ces quelques phrases au sujet d'Antoine Vieliiard.

"Membre de l’UMP, j’ai décidé de rejoindre Antoine VIELLIARD car j’estime que compte tenu de son âge, de sa formation dans l’une des meilleures écoles de commerce de la République et de son caractère ouvert, c’est lui qui offre les meilleures chances pour l’avenir de St Julien. J’ajouterai que depuis mon engagement, non seulement Antoine ne m’a pas déçu, mais j’ai beaucoup apprécié son souci d’être à l’écoute  des autres. De plus, j’admire sa capacité à fédérer autour de lui des gens d’origine diverse et de qualité, qui souhaitent s’investir fraternellement sur un projet de vie pour notre commune, plutôt que pour assouvir des ambitions personnelles.

 

Si nous sommes élus, vous pouvez être surs que je ne ménagerai pas ma peine, tant au sein de la municipalité qu’à la Communauté de Commune du Genevois pour donner à St Julien un cadre de vie et un environnement urbanistique et économique où il fasse bon vivre pour tous, et dont nous pourrons être fiers auprès de nos enfants."

 

Je rappelle la date de cet écrit (cela est vérifiable en cliquant sur le lien que M. Vielliard donne ci-dessus): le Mercredi 6 février 2008 en plein cœur de la campagne des élections municipales de 2008.

 

Notre liste ayant été battue par celle du maire sortant, je fus donc appelé à siéger dans l'opposition aux cotés de M. Vielliard avec 7 autres co-listiers et je fus l'un des 2 représentants de la minorité à siéger à la Communauté de Communes du Genevois.

 

Après quelque mois auprès d'Antoine Vieillard, j'ai commencé à découvrir la vraie nature du personnage et j'ai vite compris que ce qui l'intéressait, ce n'était pas tant les affaires de la commune que sa propre carrière personnelle. Cela était manifeste tant dans ses prises de parole au Conseil Municipal que dans ses tentatives de décrocher d'autres mandats ( Elections législatives de 2012 ou cantonales de 2013). Peu à peu , inconfortable avec des méthodes que je n'aimais pas, j'ai pris mes distances par rapport à lui et j'ai commencé à me demander s'il était souhaitable que ce soit lui qui soit élu pour diriger la ville.

 

C'est pourquoi j'ai hésité à repartir avec lui lors des élections de 2014. J'ai dans un premier temps assisté cependant à quelques réunions préliminaires dans lesquelles assez vite, je me suis senti mal à l'aise.

 

C'est à cette époque qu'un habitant de St-Julien ( il siège d'ailleurs aujourd'hui au Conseil Municipal) est venu me trouver pour m'encourager à me présenter comme tête de liste. Apres moult hésitations et consultations (M. Daniel Bouchet peut en témoigner), j'ai accepté de prendre la tête d'une liste pour tenter de conquérir la mairie et ainsi faire barrage à M. Vielliard qui à l'époque était vu comme Le SEUL OPPOSANT à la liste de gauche.

 

Membre de l'UMP à titre personnel, c'est alors , et seulement à ce moment là que j'ai sollicité l'investiture de ce parti pour maximiser les chances de victoire de notre liste. Il est donc totalement inexact et mensonger de prétendre que c'est Mme DUBY-MULLER ou M. ACCOYER qui m'ont persuadé de me présenter.  C'est un mensonge total puisqu'en réalité c'est moi qui suis allé vers eux.

 

Je vous ferai grâce des agissements de M. Vielliard à mon égard et envers mes colistiers  lors de cette campagne. Pour le reste, il est vrai que notre campagne n'a pas su convaincre les électeurs et nous n'avons obtenu que 27% des voix au premier tour. N'ayant pas réussi à ouvrir les yeux des habitants sur la vraie nature de M. Vielliard, j'ai considéré ce résultat comme un échec et j'ai annoncé le soir même à mes co-équipiers mon souhait de retirer notre liste du second tour.

Or lors de cette soirée, certains de mes équipiers ont fait valoir qu'étant arrivés en seconde position (avec 13 voix d'avance sur la liste de gauche!..) nous ne pouvions pas nous défiler par respect pour nos électeurs et que nous devions nous maintenir.

 

Sans grande conviction, convaincu que les jeux étaient faits, j'ai finalement donné mon accord et c'est pourquoi notre liste s'est maintenue. Contrairement à ce qu'a affirmé M. Vielliard à l'époque, Mme DUBY-MULLER n'a rien à voir avec notre décision de nous maintenir au second tour. Ce qui ne l'a pas empêché d'être loyale et de continuer à nous soutenir lors du second tour. C'est de là que vient mon respect et mon amitié pour cette femme d'honneur.

 

Après cela, je n'avais plus trop envie de siéger au Conseil Municipal. Les Saint-Juliennois m'avaient désavoué, dont acte!... N'ayant pas particulièrement d'ambition politique et ayant bien d'autres centres d'intérêt, je me désolais que des 3 candidats, les Saint-Juliennois aient choisi celui qui avait le moins à cœur les intérêts de leur ville,  porté qu'il est par sa seule ambition personnelle; mais c'est la loi de la démocratie et il ne sert à rien de s'accrocher et de se faire du mal. Il faut savoir passer à autre chose.

 

Ayant de plus en plus de mal à supporter les méthodes du Maire qui est un expert pour rouler les gens dans la farine et pour n'en faire qu'à sa tête, j'ai tenté de lui faire front lors des Conseils Municipaux. Mais que peut-on faire dans l'opposition avec 4 voix contre 25 à la majorité. Sans aucun pouvoir, je n'avais donc plus grande motivation pour siéger au Conseil Municipal et dans les Commissions.

Toutefois la goutte d'eau fut pour moi l'attitude inqualifiable de M. Vielliard lors des élections départementales et face à ses agissements qui m'ont scandalisé j'ai alors décidé que  je ne voulais plus rien avoir à faire avec lui  et j'ai donc décidé de démissionner et de mettre fin à mes fonctions au Conseil Municipal en Mars 2015.

C'est depuis lors que je ne tutoie plus M. le Maire et que même je l'évite...

 

Je ne souhaite pas revenir à la vie publique et j'ai déjà annoncé à plusieurs reprises que je ne solliciterai plus les voix des électeurs. Cela ne m'empèche pas, en tant que citoyen d'avoir mes opinions et de les exprimer quand je le juge utile. C'est pourquoi je qualifie d'immonde les attaques que M. Vielliard ne cesse d'adresser au Président du Conseil Départemental, M. Christian MONTEIL, et à la député de notre circonscription, Mme Virginie DUBY-MULLER. Dans plusieurs des posts qu'il a faits sur son blog, ses attaques relèvent purement et simplement de la calomnie. Il est vrai qu'ils sont responsables de la branlée magistrale qu'il a essuyé aux élections cantonales ( le maire de St-Julien, conseiller sortant de surcroit n'étant même pas qualifié pour le second tour) Aussi quand M. Vieillard m'accuse de me morfondre dans mes frustrations, c'est vraiment l'hôpital qui se moque de la charité.

 

Pour conclure, mes désaccords avec M. Vieillard n'ont rien de politique, mais tout à voir avec sa personnalité. Comme indiqué plus haut, je l'évite désormais et comme d'autres à St-Julien je ne veux plus le côtoyer, ni de près ni de loin. Si certaines personnes gagnent à être connues, M. Vielliard lui, perd à être connu.; j'en ai fait l'amère expérience. C'est pourquoi je souhaite vivement qu'en 2020 les Saint-Juliennois auront compris à qui ils ont à faire  et qu'ils lui infligeront une défaite cinglante. Notre ville mérite mieux que ça!....

 

16/03/2015

Elections Départementales:Canton de St-Julien - Débat télévisé Mardi 17 mars à 20:45 sur TV8 Mont-Blanc

Cette élection est en train de verser dans le sordide suite aux accusations et plaintes qui sont portées de part et d'autre entre les 2 principaux candidats.

Il est plus que nécessaire de vous faire votre idée sur la personnalité des candidats en regardant le débat organisé par TV8 Mont-Blanc demain mardi 17 mars à 20:45 entre les 4 binômes qui sollicitent nos votes sur le nouveau canton élargi de Saint-Julien-en-Genevois.

Dans un vote comme celui-ci, la personnalité des candidats est fondamentale, plus que leur programme, car on sait ce qu'il advient des promesses. Mais quelqu'un de compétent et d'intègre aura de meilleures chances de servir nos intérêts qu'un "Monsieur y a qu'a " qui de surcroît ne nous dit pas la vérité.

Compte tenu des forces en présence, et je ne l'ai pas caché, j'ai fait mon choix pour le binôme qui a fait ses preuves et qui m'a convaincu de sa volonté d’œuvrer au mieux pour le canton. J'ai toute confiance en M. Monteil et Mme Duby-Muller pour s'occuper au mieux, et en toute transparence, des intérêts de tous les habitants de ce canton.

Mais le mieux est de vous faire votre propre avis. C'est pourquoi je vous engage vivement à vous brancher sur TV8 Mont-Blanc demain soir pour juger par vous même de qui vous souhaiter voir mener les destinées de notre canton.

Plus on est de fous, plus on rit!... N'hésitez pas à relayer cette information à vos proches, électeurs du canton. Nous sommes tous concernés.

PS: Pour l'information de tous, voici le commentaire que je viens de poster sur le blog de M. Vielliard aujourd'hui à 18:00.

"Cher M. Vielliard,

Les faits que vous reprochez à M. Monteil sont graves et sont d'une nature proche de la diffamation.

N'ayant pas accès aux pièces, je ne peux juger sur le fond et seule une enquête permettra d'y voir plus clair. Je souhaite qu'elle ait lieu et qu'elle punisse le(s) coupable(s). Celui qui a abusé des fonds publics ou celui qui l'accuse à tort.

Mais ce que je peux dire, c'est que le timing de toutes ces accusations me parait bien suspect et m'incite à n'y voir qu'une manœuvre politique destinée à discréditer votre principal adversaire.

Pendant plus de 2 ans, vous avez siégé au Conseil Général dans un groupe soutien du Président Monteil et vous avez voté tous les budgets. Ce n'est que suite au redécoupage des cantons, quand vous avez réalisé que M. Monteil serait votre adversaire que vous avez sorti l'artillerie lourde pour lui chercher des poux et l'accuser de tous les maux. Cela me rappelle le fameux proverbe: "Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage"

Étonnamment, dans votre grande impartialité et honnêteté intellectuelle, vous ne mentionnez nulle part que le département de la Haute-Savoie a été classé par BFM Business en 5ème position parmi tous les départements de France Métropolitaine  pour sa bonne gestion. Ce qui devrait vous réjouir puisque d'une certaine façon, c'est aussi votre travail de Conseiller Général, et de vos collègues, qui est ainsi célébré. Mais bien sur, c'est surtout le travail de M. Monteil qui est là reconnu et donc motus.

Je vous reconnais bien là. Deux poids deux mesures dans l'information relayée.

Ce que vous faites là M. Vielliard conduit à jeter le discrédit sur l'ensemble de la classe politique et à promouvoir le "tous pourris" que prônent les partis extrémistes. Ce n'est pas joli joli.

Pour vous avoir affronté aux élections municipales, je connais vos méthodes. Ce sont elles qui m'ont conduit à démissionner du Conseil Municipal à la fin de ce mois, car votre façon de faire me déplaît profondément et je ne souhaite pas la cautionner en siégeant à vos cotés, même dans l'Opposition.

Salutations

 

Pierre Brunet "

 

06/03/2015

Antoine Vielliard peut bien vociférer , la gestion de Christian Monteil est saluée

Pour BFM Business, la Haute-Savoie est dans les 5 départements les mieux gérés de France (voir le Dauphiné Libéré du 6/3/15). Selon son classement, notre département est au cinquième rang des départements les mieux gérés de France ( après le Morbihan, l'Indre, les Landes, et l'Eure)

Ce classement est établi selon 7 critères qui sont ramenés à l'euro par habitant afin de permettre la comparaison.

Dépenses de fonctionnement

Dépenses de personnel

Fiscalité

Investissements

Dépenses pour les collèges

Dépenses pour les routes 

Niveau d'endettement

Oui M. Vielliard, la critique est facile mais l'art est difficile! Et M. Monteil à prouvé par des faits incontestables qu'il savait gérer un département alors que vous ne savez faire, vous, que des promesses, dont on voit déjà à St- Julien le résultat décevant après seulement un an d'exercice dans la fonction de maire.

Quant à vos insinuations sans preuves sur la gestion de notre Président, elles sont nauséabondes. Mais il est vrai que vous nous avez déjà servi cette méthode  de semer le doute sur les autorités en place lors des élections municipales de Saint-Julien; il y a un an, vous avez pu faire illusion, mais je crois que cette fois ci les électeurs ont compris: ce n'est pas leur intérêt que vous défendez, mais bien seulement le vôtre. Il est quand même curieux que ce ne soit qu'à partir du moment ou vous avez réalisé que M. Monteil serait votre adversaire sur le nouveau canton fusionné de St-Julien (St-Julien + Frangy+ Seyssel) que vous avez trouvé à redire à sa gestion. D'ailleurs vous avez voté tous les budgets qu'il a présentés. Mais puisqu'il vous gène, il faut l'abattre, n'est ce pas!...Et à ce jeu, tout est permis.

Ce n'est pas ma conception de la politique, c'est pourquoi j'ai démissionné du Conseil Municipal dont vous êtes le maire.

J'en appelle maintenant aux électeurs de ce canton. Voulez vous vraiment lâcher la proie pour l'ombre? Succomber au chant des sirènes d'un candidat qui s'arroge la réalisation de projets dont il n'a fait qu'hériter et dont l'origine provient du travail de son prédecesseur, Georges Etallaz. ( Rond-Point de Combes, passage des Mouilles, etc...)

Ce ne serait vraiment pas raisonnable et certainement pas dans votre intérêt. 

Le 22 mars, apportez votre voix au binôme constitué de Christian Monteil, Président du Conseil Général et de Virginie Duby-Muller, député de notre circonscription. Ils ont fait leurs preuves!...

Voter Duby-Monteil, c'est le choix de la raison, mais aussi du cœur, car ce sont 2 personnes de qualité qui aiment notre territoire et les gens qui y vivent. Ils le prouvent chaque semaine par leur présence sur le terrain et par leurs actions en faveur des habitants.

14/01/2015

Faux Résidents Suisses - Antoine Vielliard "surprend" les élus genevois

Le Messager - Faux Residents Suisses.JPG

Que faut-il penser de la proposition de M. Vielliard, maire de Saint-Julien-en-Genevois qui veut identifier les Suisses qui vivent en France sans être déclarés en utilisant les images des caméras de surveillance aux douanes fournies par les garde frontière de la Confédération Helvétique.

Si on ne peut que souscrire à l'intention, louable, du maire de St-Julien de vouloir faire rentrer plus d'argent dans les caisses de sa commune en obligeant tous les habitants de la commune à payer leur dû citoyen, on peut toutefois s'étonner de la méthode qu'il préconise pour y parvenir.

Alors que notre député de circonscription,  Mme Duby-Muller, s'efforce à l'Assemblée Nationale  de faire voter une loi qui obligerait tous les résidents d'une commune à se déclarer, M. Vielliard préconise d'utiliser une méthode qui "surprend" le Président du Conseil d'Etat du canton de Genève, François Longchamp, qui selon ses propres termes répond à cette proposition en affirmant que " Obtenir des informations de cette manière est tout simplement illégal".

Au vu de ce qui s'est passé au Conseil Général de Haute Savoie, on ne peut que s'inquiéter de ce nouveau "dérapage" du maire de notre commune qui le voit se faire remettre en place sèchement par l'élu genevois:  " La compétence des douanes dépend de la Confédération et non du Canton..... A aucun moment la Suisse ne donnera ces informations".

Un exemple de plus dans lequel je me désolidarise sans ambages des actions de notre maire.

Nb: Pour mieux lire le texte de l'article du Messager du 1/1/2015, il vous suffit de cliquer sur l'image ci-dessus.