Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2012

Genève Aéroport - un solide atout pour notre territoire

 

Geneve Aeroport-Logo.JPG

 

L'aéroport international de Genève joue un rôle oh combien important dans l'attractivité et le rayonnement de notre territoire au centre de l'Europe. Suite à la présentation que nous en a faite le directeur Mr Robert Deillon ce matin, je me propose de vous faire mieux connaitre cette infrastructure vitale pour notre bassin de vie qui sert aussi bien aux Vaudois (30% des voyageurs) qu'aux Français (25% des voyageurs) et qui permet à nos stations de ski d'attirer chaque année plus de monde (1.2Millions de skieurs en 2011).

Si l'année 2011 a été l'année de tous les superlatifs pour Genève Aéroport, 2012 s'apprète à être encore meilleure avec le franchissement de la barre des 14 Millions de passagers, contribuant ainsi à la richesse de notre territoire. Rappelons en outre que la plateforme aéroportuaire constitue un pôle majeur d'emplois puisqu'elle procure du travail à plus de 9500 personnes, tant français que suisses. La santé financière de l'aéroport, qui tire 50% de ses recettes de l'activité aéroportuaire proprement dite (redevances  d'atterrissage & redevances passagers)  et 50% de recettes annexes (locations, parkings.....) est excellente, avec un CA de 345M CHF et un bénéfice net en 2011 de 64.6M CHF.

Geneve Aeroport-vue aerienne.JPG

Avec sa piste de 4kms, Genève Aéroport peut accueillir tous types d'avions, y compris l'A 380, de 6:00 à 24:00 tous les jours, quelles que soient les conditions climatiques.  L'Aéroport de Genève offre la desserte de 124 aéroports, dont 27 destinations intercontinentales. Il joue aussi un rôle de premier plan pour l'aviation d'affaires, se positionnant au second rang européen, juste derrière Le Bourget.

Geneve Aeroport-reseau de ligne.JPG

Depuis le retrait de SWISS qui créa une grosse frayeur pour les gestionnaires de l'aéroport il y a une grosse dizaine d'années, Genève Aéroport va de succès en succès depuis l'établissement à Genève d'EASY JET qui y a établi l'un de ses principaux hubs européens. Ce n'est donc pas surprenant si la compagnie low-cost représente aujourd'hui 38% des passagers contre seulement 15.3% pour son challenger SWISS.

Geneve Aeroport-PDM.JPG

Quant aux villes desservies, c'est bien entendu l'Europe qui arrive en tête, avec une prédominance  de Londres qui représente plus de 2 000 000 de passagers alors que Paris, seconde destination au départ de Genève n'accueille que 910 000 passagers. A noter aussi la place privilégiée de la péninsule ibérique qui est tres importante à cause à la fois du tourisme et aussi des fortes colonies espagnoles et portugaises installées dans la cité de Calvin.

Geneve Aeroport-Top destinations.JPG

On notera que l'efficacité de l'aéroport, Genève Aéroport a reçu la distinction "Airport Efficiency Excellence Award" pour la deuxième année consécutive de l'aéroport le plus efficient, permet à celui-ci, malgré les limites imposées par sa géographie (340ha) et sa piste unique, de se positionner comme le 3ème aéroport francophone derrière Paris et Bruxelles. Notons aussi que si le trafic en volume du fret n'est pas considérable, rapporté en valeur, il devient bien plus significatif compte tenu de la forte valeur des bien transportés (montres, huiles essentielles de parfumerie......)

Geneve Aeroport-Trafic.JPG

Geneve Aeroport-Trafic2.JPG

Evolution du trafic 2001- 2011

Quant au profil du passager utilisant Genève Aéroport, on peut le résumer comme suit:

56% sont des hommes et 44% des femmes. Cette répartition s'explique probablement par le rôle majeur joué par  les voyages professionnels (34% des motifs de voyage contre 37% pour le tourisme et 29% pour raisons familiales et personnelles). L'aspect professionnel du trafic influence probablement aussi la fréquence annuelle des vols pour les passagers qui utilisent la plateforme aéroportuaire :

1-2 vols  :  25%
3-5 vols  :  32%
6-10 vols  : 21%
11-20 vols: 13%
> 21 vols   : 9%

N'oublions pas enfin la volonté écologique qu'entend jouer Genève Aéroport, avec un fort accent mis sur le tri des déchets, ou encore la prévention du péril animalier... cela mérite d'être dit!

Geneve Aeroport-Tour Goldorak.JPG

Les avions sur le tarmac avec au premier plan la tour de contrôle surnommée "GOLDORAK"

A ce jour, aucune étude d'impact économique n'a été faite pour déterminer ce que Genève Aéroport apporte à la vitalité économique de notre territoire des 2 cotés de la frontière. Il est clair que les stations de ski de Haute-Savoie lui doivent beaucoup, puisque chaque année, il permet à plus d' 1.2 Millions d'Européens de venir chausser leurs skis dans les Alpes du Nord. Il permet aussi au bassin lémanique de représenter un lieu d'implantation exceptionnel pour les multinationales qui souhaitent s'installer en Europe.

Pour parfaire le tableau, il ne reste plus qu'à installer la gare de pré-embarquement et le grand parking qui va avec  sur la plateforme douanière de Bardonnex afin d'accroitre encore son accessibilité pour les Français de Haute-Savoie et de Rhône-Alpes qui souhaitent bénéficier de ses excellents prestations.

bardonnex.jpg

Plus d'infos en cliquant sur le lien "Proposition d'aménagement du site douanier de Bardonnex"

03/04/2012

Compte Rendu du MIPIM 2012

A la mi mars, s'est tenu à Cannes le MIPIM, le plus grand salon immobilier mondial qui rassemble en une semaine les principales villes, métropoles et régions d'Europe ainsi que de nombreux pays du Moyen Orient et d'Asie. Lors de ce salon, chaque exposant montre ses projets phares en terme d'urbanisme et fait la promotion de son territoire auprès des investisseurs étrangers. C'est donc une occasion unique pour un territoire dynamique de faire preuve d'ingéniosité pour démontrer son attractivité.

Si les 2 stands du Grand Paris et du Grand Londres étaient les stands les plus imposants, il faut noter que la plupart des régions et des métropoles européennes étaient présentes sur le salon; avec une participation remarquable de nos amis d'Europe de l'Est, dont on voit bien qu'ils ont de l'ambition et qu'ils aspirent à rattraper les grandes villes d'Europe de l'Ouest.

Comme d'habitude, Geneve et sa région participaient bien évidemment à ce grand rassemblement sur un stand dont l'intitulé est "Lake Geneva Region". Outre la ville de Genève, le Canton de Vaud et les représentants de la France voisine (Pays de Gex, Territoires de l'ARC) se retrouvent ensemble sur ce stand pour montrer au monde les richesses et les atouts que notre territoire offre.

Même si le stand ne faisait pas mauvaise figure parmi ses pairs, je ne peux m'empécher de dire que ce stand faisait plus penser à un club où l'on se rencontre entre soi, qu'à un outil de communication destiné à attirer les investisseurs étrangers. Cela était particulièrement frappant en comparaison des efforst déployés par des agglomérations françaises comme LYON, BORDEAUX ou MONTPELLIER, parmi tant d'autres, qui n'ont pas lésiné sur les moyens technologiques et humains pour mettre en avant leurs atouts.  On avait l'impression d'une ville sure d'elle même et de son attractivité! une ville qui n'a pas besoin de faire beaucoup d'efforts pour attirer les investisseurs. Finalement, c'est plutôt la partie française qui déployait les plus grands efforts pour faire la promotion du territoire.

Ainsi, je fus particulièrement impressionné par les projets d'Annemasse qui avec l'arrivée du CEVA va réellement jouer dans une autre cour: à titre d'exemple si la gare SNCF voit aujourd'hui passer 300 000 visiteurs par an, c'est 4 Millions qui y sont attendus une fois que le CEVA sera opérationnel. Une telle révolution donne bien évidemmnt du crédit au projet d'hotellerie et de centre de convention défendu avec brio par le maire d'Annemasse, Mr DUPESSEY. Et au vu de l'interet suscité par ses interlocuteurs, on peut envisager l'avenir de ce projet d'aménagement avec optimisme.

Autre temps fort du salon: la conférence qui réunissait des intervenants français et suisses pour parler de notre agglomération. On a pu comprendre les difficultés de produire du logement à Genève quand un promoteur suisse de première importance nous a dit qu'il avait vu 12 ans s'écouler entre l'initiative d'un projet et sa réalisation. Mais c'est surtout l'intervention de Bernard GAUD, président de l'Arc, qui m'a paru la plus symptomatique de ce qui se passe dans notre territoire, quand il a affirmé qu'avant d'être français, il était surtout un Genevois, (à prendre au sens géographique du terme).

Il serait temps que nos amis suisses considèrent cette réallité: Nous sommes plus liés économiquement à Genève que nous ne le sommes à toute autre entité. Et Genève serait bien limitée et appauvrie sans nous. Il faut dépasser les clivages démagogiques où chacun accuse l'autre et utilise des arguments qui divisent et sclérosent nos populations. Cela n'apporte rien de bon. Il est préferrable de chercher à fédérer notre territoire  et de nous retrouver dans un grand projet transfrontalier où les interets de chacun sont pris en compte pour une stratégie gagnant-gagnant.

C'est dans ce but que je suis allé à Cannes! pour promouvoir auprès de nos amis suisses ma vision d'avenir de notre territoire et mettre en avant quelques projets qui me tiennent à coeur et qui me paraissent interessants pour notre territoire des deux cotés de la frontière, au premier rang desquels:

 * Etablissement d'une Ecole Chinoise Internationale
 * Mise en place d'une gare de pré-embarquement pour l'aéroport à Bardonnex

NB: On pourra d'ailleurs lire plus en détail ma vision de ces deux projets sur ce blog dans la catégorie Projet d'Agglo Franco-Valdo genevois

19/08/2011

FESTIVERBANT - Un festival rock gratuit près de chez vous les 26-27-28 aout 2011

Saluons ici l'initiative de la famille Barthassat qui, depuis plusieurs années offre aux habitants du coin un festival de rock gratuit sur les terres de leur ferme à  Landecy, en Suisse, à 5 minutes de St Julien (à 2 pas du Buffalo Grill de Collonges sous salève)

A l'occasion de la 13ème édition, les organisateurs ont concocté un programme qui promet de faire vibrer le Landerneau (je voulais dire Landecy...) local. Une occasion à ne pas manquer pour les amateurs de rock qui souhaitent passer un bon moment de convivialité dans une ambiance fermière et tres sympa. Alors rendez vous à Landecy!......

Festiverbant1.JPG

Festiverbant2.JPG

Festiverbant3.JPG

Festiverbant4.JPG

Festiverbant5.JPG

10:18 Publié dans Loisirs, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : festiverbant, landecy, bardonnex, st julien, festival rock gratuit | | | Digg! Digg | | |  Facebook

02/05/2010

Le transport par cable: une solution idéale pour notre territoire

Récemment a eu lieu à Ambilly une conférence sur les bienfaits du transport par cable. Certains se sont empressés alors de proposer ce moyen de transport comme une alternative au projet de tram si cher (dans les 2 sens du terme) au maire de Saint-Julien pour relier notre commune au centre ville de Genève.

Pour ma part, je n'y suis pas favorable, car le transport par cable est, comme son nom l'indique, un moyen de transport pour aller, certes rapidement et sans pollution, d'un point à un autre. En revanche, à l'inverse du tram, ce n'est pas un moyen de structurer et d'amalgamer un territoire comme peut le faire un tram traditionnel qui est, outre un moyen de locomotion, aussi et avant tout, un vecteur d'urbanisme et de développement intégré, entre le coeur d'une métropole et ses quartiers excentrés.

Je ne souhaite donc pas que l'on propose cette solution comme un moyen de relier Saint-Julien à Genève, d'autant plus que le choix des Suisses s'est porté sans ambage et sans hésitation, vers la solution du tram terrestre. Il n'est donc pas question de venir discuter avec eux d'une solution alternative, qui n'aurait à mon sens d'autre conséquence que de repousser la réalisation du tram aux calendes grecques.

Peut-on pour autant écarter d'un revers de la main une solution de transport originale qui a séduit de nombreuses villes, parmi lesquelles New York, Barcelone, ou encore Grenoble et Nantes. A Taipei (Taiwan) par exemple, un télécabine relie la station de métro Zoo Taïpei, située dans le quartier de Maokong, au zoo et aux quartiers résidentiels qui l'entourent. Le télécabine, avec cinq tronçons, quatre gares intermédiaires, 145 cabines, sur 4 kilomètres de long, transporte 2 400 personnes/heure à 21 km/h. Si de telles réalisations existent, c'est que le transport par cable présente de nombreux avantages en matière de mobilité:

 

Tram aerien.jpg

 

  • Le câble consomme 4 à 5 fois moins d'énergie que le tram par passager-km
  • le câble coûte au moins 5 fois moins cher en investissement et a un coût d'exploitation ridicule
  • Avec un véhicule toutes les 10 à 30 secondes selon les techniques utilisées, le câble autorise un transport fluide et permet d'éviter les attentes qui pénalisent les temps de transports
  • Le câble se joue des reliefs et traverse toutes sortes de terrains sans nécessiter de travaux au sol.
  • Le câble cause peu de nuisances dues aux travaux lors de son installation, qui, de surcroit est rapide.
  • Le câble ne pollue pas, fait très peu de bruit et ne cause pas d'accidents de la circulation
  • Le câble a un effet attractif très élevé, comme le montrent toutes les installations en service public actuelles

 

rostock_tram_aerien.jpg

 

 

Cest pourquoi je vois dans le tram aérien la solution idéale pour relier les poles majeurs de notre territoire; je recommande donc que l'on étudie sérieusement la faisabilité d'une ligne Archamps-Technopole - Douane de Bardonnex - Gare SNCF de St Julien - Vitam'Parc.

Cette solution présente en effet de nombreux avantages que je vais essayer d'énumérer ici:

* Relier la technopole d'Archamps à Bardonnex et à Saint-Julien éliminera le plus grand frein au développement de ce quartier d'affaires, à savoir son isolement et son absence de desserte par les transports publics. En agissant ainsi, on fait d'une pierre 2 coups, voire même plus, puisque Archamps sera de fait connecté au réseau de bus express circulant sur autoroute et reliant Bardonnex au centre ville de Genève, mais aussi à Cointrin et à ...Annecy. Bien évidemment, on ne s'attardera pas sur l'interet de relier la Technopole à la ville Centre et tout particulièrement à sa gare SNCF et à l'accès TGV vers Bellegarde. On pourra cependant apprécier l'attrait majeur de relier la Technopole au plateau des Mouilles (MACUMBA & VITAM'PARC) dans l'optique de développer notre territoire comme un site majeur de conventions et séminaires.

* Relier la gare SNCF de Saint-Julien, terminus du tram, à Bardonnex, permettra de créer un pôle intermodal unique au monde, qui interconnectera véhicule particuliers, bus express sur autoroute, train, tram & tram aérien. Cette liaison permettra aux Saint-Juliennois, mais aussi à tous les voyageurs SNCF, d'avoir un accès facilité au site de Bardonnex où on pourra envisager sereinement des aménagements tels que restoroute, gare de préembarquement de l'aéroport etc....

* Relier la gare SNCF de saint-Julien au site MACUMBA-VITAM'PARC permettra de relier la ville centre au centre de loisirs, un atout particulièrement interessant pour notre jeunesse (qui pourra par ailleurs pourra aussi accèder facilement au Multiplexe Gaumont) ne disposant pas de véhicules. Cette liaison permettra l'intégration du Centre de loisirs à la ville centre pour le plus grand bénéfice des 2 parties. Un autre avantage sera de doter la ZAC de Cervonnex d'une desserte en transports publics, augmentant immédiatement son attractivité pour les investisseurs. Toutefois, j'y vois un argument encore plus fort en exposant que cette liaison permettra l'accès au tram à toute une population de la région, en lui évitant de rentrer en ville avec sa voiture. En effet, ceux qui ont utilisé la navette bus pour se rendre au Salon de l'Auto depuis le MACUMBA, ont bien compris l'interet majeur de garer leur véhicule sur l'immense parking du MACUMBA pour utiliser ensuite les transports publics. Ainsi, avec la liaison par tram aérien depuis Neydens, plus besoin de venir en ville pour prendre le tram, ou le bus express. On gare sa voiture sur le parking du MACUMBA, on grimpe dans le tram aérien qui vous emmène, qui à la gare (pour prendre le tram), qui à Bardonnex (pour attraper un bus express), qui à Archamp.... sans compter que le MACUMBA verrait probablement là une façon bien appréciable d'augmenter ses recettes en facturant l'utilisant de son parking qui reste désespérement vide durant la journée.

 

metrocable-meddelin-1.jpg

Quand on additionne les avantages que le tram aérien a un cout d'investissement et d'opération 5 à 6 fois moins cher que celui d'un tram traditionnel, qu'il ne fait pas de bruit, qu'il ne pollue pas et qu'en plus, il a un coté ludique, on ne peut que penser qu'il rencontrera un grand succès auprès de la population. Sa conception même lui permet de se jouer des pièges du relief et il est écologique pour la vie animale puisqu'il en respecte son habitat et ses déplacements. De plus, il correspond bien à l'image de notre Haute-Savoie qui utilise depuis plus de 50 ans ce moyen de transport pour véhiculer les touristes & skieurs qui se pressent dans les stations  notre département. Enfin, je ne considère même pas l'impact publicitaire qu'aura une telle réalisation pour notre territoire, avec sans aucun doute des articles à foison dans les journaux et sur les télés du monde entier.

Alors, Messieurs les élus, débattons en, et donnons à notre territoire, la longueur d'avance qu'il mérite.

Pierre Brunet
Conseiller Municipal de Saint-Julien et Conseiller Communautaire de la CCG.

29/03/2010

Proposition d'aménagement du site douanier de Bardonnex

douanes_bardonnex2.jpg

Un des développements majeurs que le Projet d'Agglo Franco-Valdo-Genevois devrait trancher au plus tôt concerne l'aménagement du site douanier de Bardonnex.

En effet c'est la porte d'entrée principale de la France vers la Suisse, que l'on vienne de Paris, Lyon , Grenoble ou Marseille , voire même de l'Italie. C'est aussi le point essentiel d'accès à l'Aéroport International de Genève-Cointrin et au Centre International de conventions PALEXPO. 2 autoroutes françaises convergent vers ce site tandis que du coté suisse, de la même façon, 2 branches autoroutières s'y rejoignent.

Plusieurs projets y sont envisagés depuis plusieurs années, mais à ce jour sans résultats: Un Parking Relais, un Restoroute, le terminus de la ligne de tram de St Julien.......

A titre d'information, voici les esquisses des 2 projets en cours, tels que publiés dans la Tribune de Genève

Le Parking de BardonnexP+R Bardonnex.jpg

Il existe un projet de construction d'un parking d'échange en amont de la plateforme douanière sur sol aujourd'hui français, naguère suisse. (en effet, la commune Bardonnex a dû céder huit hectares à la France au moment de la construction de l'autoroute, car il était impossible alors d'installer la douane française sur territoire suisse et réciproquement. Ces huit hectares sont venus grossir la zone d'activité de Saint-Julien).

Outre l'interdiction faite aux bus des TPG de circuler sur l'autoroute (?), la question achoppe sur le financements dudit parking. Les Genevois voudraient que ce soit les Français vu qu'il se trouve en France et vice-versa.

 Le Restoroute & Station-Service de Bardonnex

 Restoroute Bardonnex.jpg                                        Le Conseil d'Etat a récemment renvoyé au Grand Conseil le projet de loi de déclassement d'une zone jouxtant la plate-forme douanière de Bardonnex dans le but d'y créer une station de ravitaillement, un magasin, des espaces de promotion des produits du terroir et un restaurant. Le choix du gouvernement s'est porté sur une zone de développement 3 ce qui est une première étape vers une urbanisation accrue de la région autorisant la construction d'immeubles hauts.

En effet, le site est inclus dans le PACA se Saint-Julien-Plaine de l'Aire. Le projet de loi prévoit également de mettre en conformité l’assiette de la plateforme douanière en créant une zone de développement 3 affectée à de l’équipement public, d’une superficie de 47'713 m2. Cette mise en conformité promet de créer des immeubles d'un autre rapport que les parkings actuels.

L'aire autoroutière de ravitaillement couvrira 23'793 m2 auquel s'ajoutera une zone de verdure d’une superficie de 14'540 m2 entre la station et l'autoroute.

Le communiqué du Conseil d'Etat précise que "le projet permettra la réalisation d’une aire autoroutière de ravitaillement constituée d’une station service, d'un office de promotion franco-genevois avec notamment des surfaces de vente de produits du terroir, d’un restaurant, ainsi que d’un parking de 120 places automobiles et dix-huit places destinées aux cars.

Les éléments bâtis de cet équipement représentent 950 m2 de surface de plancher. Des dispositions particulières ont été prises afin de garantir une intégration de qualité dans le paysage et de limiter au maximum les nuisances sonores dues à cet équipement. Une aire de détente et des espaces de jeux ont également été prévus dans la partie qui borde la plateforme douanière.

 

A ces projets, Je souhaiterais en ajouter un autre qui, à mon avis, donnerait tout leur sens aux autres projets en ce sens que chacun de ces développements viendraient renforcer l'intèret de l'autre, et donnerait à ce site un rôle majeur dans notre territoire.

Airport Express.jpg

Ma proposition consiste à établir sur ce site une gare de pré-embarquement pour l'aéroport de Genève. Ainsi que l'ont déja fait de nombreuses villes dans le monde, (Stocholm, Hong Kong....), il s'agirait de permettre aux passagers venant de France de s'enregistrer, ainsi que leurs bagages, dans une gare prévue à cet effet, puis de s'embarquer, débarrassés de leurs bagages et avec leur carte d'embarquement en mains, dans un bus express qui les conduirait en 10 minutes à l'aéroport de Cointrin.

Tout le monde y gagnerait:

Du coté suisse:

Bénéfices pour l'aéroport:

L'aéroport de Cointrin pourrait continuer à se développer sans crainte d'avoir à construire de nouveaux parkings.
Les temps d'embarquement seraient réduits grace à un plus faible encombrement de l'aérogare.
Les Magasins Duty Free y gagneraient puisque les passagers auraient plus de temps disponible pour faire leur shopping.
L'aéroport de Genève y gagnerait une image "française", qui lui permettrait de renforcer son attractivité sur la clientèle française en dehors des frontières de la Haute-Savoie

Bénéfices pour le canton de Genève:

L'agglomération genevoise et ses habitants y gagneraient, car en réduisant le nombre de voitures circulant entre Bardonnex et l'aéroport, cela améliorerait significativement le traffic et réduirait les embouteillages sur cette section d'autoroute souvent saturée.
La desserte de l'aéroport par bus express depuis la France augmenterait l'attractivité de la zone économique et des bureaux installés autour de l'aéroport.

 

Du coté français:

Les Français non frontaliers y gagneraient, à ne pas avoir à acheter la vignette d'autoroute pour uniquement se rendre à l'aéroport.
Le concept de "PORTE SUD DE GENEVE" prendrait tout son sens.
La commune de Saint-Julien y gagnerait en créant une nouvelle activité économique à sa porte.
Le territoire du Genevois Haut Savoyard en ayant à sa disposition une liaison rapide avec l'aéroport renforcerait son attractivité pour les entreprises internationales désireuses de s'implanter près d'un aéroport au centre géographique de l'Europe.
Les hotels de la région Porte Sud de Genève y gagneraient en pouvant mieux assurer l'acheminement de leur clients depuis et vers l'aéroport.
Les exploitants de taxi français y gagneraient en pouvant récupérer une activité liée à l'aéroport.

De plus, une telle installation donnerait tout son sens à l'installation:

- d'un restoroute où les passagers pourraient se désaltérer et dire au revoir à leurs amis
- d'un parking P+R où les voyageurs pourraient garer leurs voitures dans un lieu sécurisé à un coût plus modique qu'à l'aéroport, et sans avoir à payer la vignette suisse.
- du terminus de la ligne de tram qui permettrait de relier la gare SNCF de Saint-Julien, et tout son traffic, avec cette facilité attractive et pratique.
- d'une station-service qui bénéficierait de la clientèle captive des passagers abandonnant leurs voitures pour prendre le bus et inversement.

J'ajoute que ce service de bus lié directement à l'aménagement de cette plateforme d'embarquement serait très bénéfique à l'attractivité de PALEXPO auprès des chalands Français et pourrait même à long terme permettre un agrandissement de PALEXPO sur le territoire de PORTE SUD DE GENEVE.

Il me parait souhaitable qu'une telle proposition soit faite au Conseil d'Administration de l'Aéroport de Genève pour valider avec eux leur interet et la faisabilité d'une telle installation.

Pierre Brunet
Conseiller Municipal de Saint-Julien et membre de la CCG