Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2017

Le Président Macron nous fait réver d'une nouvelle Europe

Ci dessous la video du discours du Président hier à la Sorbonne. Un discours qui enfin redonne vie au projet Européen, avec une vision, un objectif et un espoir et non pas comme la vision seulement comptable qui a prévalu ces 20 dernières années.

Si j'étais jeune, je me passiionnerais pour ce combat qui doit permettre à l'Europe de tenir son rang voire même de redevenir un leader afin que ses, nos valeurs portent dans le monde.

Bonne écoute

 

12:33 Publié dans Politique Française, Politique internationale, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, macron, sorbonne | | | Digg! Digg | | |  Facebook

09/11/2016

Raisons et conséquences de l'élection de Donald Trump

donald-trump.jpg

Comment expliquer qu'un candidat milliardaire, novice en politique, bouffon dans sa gestuelle et son discours, éruptant des atrocités (contre les femmes, les musulmans, les étrangers, etc...) noyées dans un discours  extrèmiste et démagogique mais qui englobe et  résume tout ce qu'il y a de plus politiquement incorrect aujourd'hui, puisse être élu dans la plus grande démocratie occidentale. Cela mérite qu'on s'y arrête et qu'on tente modestement d'en expliquer les raisons. C'est le sens de cet article

Bien sûr, Donald Trump qui sera donc le 45ème Président des Etats Unis d'Amérique a bénéficié de l'antipathie suscitée par Mme Hillary Clinton; celle-ci qui a fait de la politique son métier depuis plus de 20 ans est en effet une sorte de caricature portée à son paroxysme de l'establishment que rejette en masse le peuple. Mais au delà de la défaite de Mme Clinton sur laquelle je ne m'appesantirai pas, il y a des raisons objectives qui expliquent la victoire de M. Trump et permettent d'appréhender l'absurdité de sa victoire.

1- le niveau médiocre de l'électorat

Nourri à la Télé réalité depuis plusieurs années, le public américain (mais pas que lui) est de plus en plus ignorant de l'histoire et des réalités géopolitiques. Il ne connait pas grand chose et, privé d'esprit critique, il est prêt à gober toutes les promesses démagogiques qu'on lui sert. Et souvent plus c'est gros, plus ça marche. "The Donald" en a usé et abusé et cela a fonctionné alors que tous ses concurrents républicains, plus raisonnables, plus érudits,  ont été balayés. La rationnalité et le sérieux, c'est chiant; désormais le peuple qui, à Rome voulait panem et circenses,  se complait dans la facilité et l'entertainment. A ce jeu là M. Trump est une vedette, et comme toutes les stars, il séduit et engendre des groupies.

Le peuple est-il conscient qu'hier on votait  pas pour un candidat de  "Danse avec les Stars" ou de la "Star Academy" mais pour décider qui aura le pouvoir de mener son pays à la guerre, il devient permis d'en douter, tant cette campagne a ressemblé à une émission de télé réalité

 

2- Le rejet des élites

Dans le même temps, ce peuple souvent inculte a décidé de rejeter ses élites. Ce qui compte aujourd'hui, ce n'est pas l'intelligence ou le savoir, ou encore la faculté d'analyse. Non, ce qui importe c'est d'être connu, d'être célèbre quelle qu'en soit la raison pour la pire ou la meilleure. Pour beaucoup d'entre elles, nos élites (politiques, médiatiques, artistiques, télévisuelles, etc....) n'ont rien d'admirable.

Il faut aussi reconnaitre que ces élites sont coupables, tout accaparées qu'elles sont à manipuler le peuple pour leurs propres intérêts, d'avoir engendré cette suspicion à leur égard.

La manipulation cette fois ci n'a pas fonctionné. La victoire de Trump face à Hillary Clinton, c'est la faillite totale des élites médiatiques et du show business qui ont montré qu'ils étaient totalement déconnectés de la réalité de leur pays. Aux USA, 95% de la Presse avait publiquement pris partie pour Mme Clinton, ce pourcentage passant à près de 100% pour les artistes. Au lieu d'aider la candidate démocrate, on peut se demander si cela n'a pas joué en sa défaveur, confirmant le peuple dans sa suspicion d'une gigantesque arnaque.

 De même pour nos élites politiques: A force de mentir au peuple (Nicolas Sarkozy en 2007 envers le peuple de droite, puis François Hollande en 2012 envers celui de gauche), le peuple ne croit plus en eux; il n'est plus dupe et donc il se méfie, voire pire il se détourne d'eux et les cloue au pilori. La sanction finale est que le peuple ne croit plus à rien, si ce n'est à des mirages (Emmanuel Macron par exemple) et qu'il est prêt à s'abandonner au premier bonimenteur venu, sous le prétexte hautement intelligent que ce bonimenteur là n'a jamais été aux responsabilités. "Ca ne peut donc pas être pire", entend on fréquemment à propos de Mme Le Pen

ENORME ERREUR comme l'a montré l'élection d'Adolphe Hitler en Allemagne en janvier 1933. Car si l'Allemagne n'allait pas tres bien dans les années 30, que dire de sa situation catastrohique en mai 1945 lorsqu'elle fut complétement dévastée après la guerre menée par celui qui avait promis aux Allemands un Reich qui durerait 1000 ans. Or il suffit de comparer la joie des Allemands le 30 janvier 1933 après l'accession d'Hitler à la chancellerie avec celle des Américains hier pour ne pas être saisi d'un mauvais pressentiment.

Sans vouloir faire d'analogie, bien sûr que la situation n'est pas excellente, mais quand même, il faut savoir raison garder. La pauvreté dans le monde n'a jamais été aussi faible et pour nous Occidentaux,  nous devrions réaliser la chance qu'ont eu 3 générations depuis 1945 de ne pas connaître de guerre. Cela en soi est déjà fabuleux, mais les enfants gâtés que nous sommes ne s'en rendent plus compte. Et si le pire n'est jamais sûr, il n'est pas exclu non plus.

3-Le déclin de la civilisation occidentale

La vérité, qui explique beaucoup du désarroi actuel, est que le monde occidental est en déclin. Il suffit de se rendre en Asie pour voir à quel point les Asiatiques travaillent, croient en l'avenir et se préparent leur place au soleil. Ils la méritent, tandis que nous, nous récoltons ce qu'a produit l'abandon depuis 50 ans  des valeurs qui ont fait la force de notre civilisation (le travail, l'honneur, le civisme, le courage, l'audace ....). Face à ce déclin que nous ne voulons pas voir, puisqu'il impliquerait de se retrousser les manches (ce que nous ne voulons plus) et de rétablir certaines valeurs d'antan dont nous nous sommes détournés, nos sociétés sont prêtes à se raccrocher à toutes les promesses qui leur permettent de faire l'économie d'une sérieuse remise en question. C'est à celui qui nous protégera le mieux ( on construit un mur pour empécher les Mexicains de venir chez soi, on refoule les musulmans qui nous menacent, on rétablit le protectionisme qui protège(rait) nos emplois,...) Triste Occident! Qu'il est loin le temps des Magellan, des Christophe Collomb, voire même des Neil Armstrong.

4-L'anxiété de la race blanche par rapport à l'avenir

Enfin et pour conclure sur le sujet, toutes ces raisons sont exacerbées au plus haut point parmi le petit peuple de race blanche (en Amérique comme en Europe) qui s'estime victime de la mondialisation et qui réalise peu à peu qu'il devient fortement minoritaire non seulement sur la planète, mais de plus en plus dans son propre pays. L'avenir fait peur à ces petits blancs! Ils ont peur pour eux mais surtout pour leurs enfants dont ils sentent bien au plus profond d'eux même que la vie sera moins belle que ne le fut la leur. C'est pourquoi ils recherchent désespérément les matadors qui parlent fort et qui leur promettent (en leur mentant) un rétablissement de leur statut. C'est un peu comme un homme qui tombe et qui se raccroche comme il peut aux branches, et pas forcément aux plus solides. Les sornettes ont plus de succès que les sonnettes d'alarme.

Après avoir tenté d'expliquer le pourquoi de cette élection il est temps de s'interroger sur ce que seront les conséquences de cette élection?

1-L'accélérartion du déclin de l'occident

Contrairement à l'espoir qu'a fait naitre M. Trump chez ses partisans, je suis persuadé que le grand perdant de cette élection est l'Occident au premier rang duquel  figure bien sûr l'Amérique mais aussi et surtout l'Europe. Confier la barre d'un paquebot à un amateur c'est accroître les risques d'en faire un Titanic. L'inertie est telle qu'une fois que l'iceberg est là, il est trop tard pour l'éviter. L'Amérique, chantre de notre monde occidental, va péricliter encore plus vite; elle nous entrainera avec elle qu'on le veuille ou non. D'autant plus que les cowboys US seront sans pitié pour défendre leurs intérêts au détriment des notres dans ce nouveau monde aux défis gigantesques.

2- Le renforcement de la Chine

Selon moi, le grand gagnant est la Chine qui va pouvoir profiter à plein de cet affaiblissement de l'Amérique, actuellement gendarme du monde et dont l'influence sur les affaires du monde va reculer à un rythme accru une fois Donald Trump au pouvoir, puisque celui-ci va mettre en pratique l'isolationnisme dont il s'est fait l'apôtre.

3- L'isolement de l'Europe

 Cet isolationnisme va rendre l'Europe plus vulnérable et plus isolée face aux dangers mondiaux puisque notre grand frère américain ne sera plus (ou en tous cas moins) à nos cotés. Mais, s'il y a des raisons de s'inquiéter, il faut savoir aussi que dans toute crise, il y a des opportunités. Sachons les saisir!

Il est grand temps que l'Europe comprenne qu'il n'y a plus grand chose à attendre des Etats-Unis d'Amérique dont les valeurs sont de plus en plus éloignées des notres, et qu'il est URGENT de se rapprocher de la Russie, meilleur gage de notre avenir. Rappelons qu'une union de la population la plus riche (l'Europe) avec le pays le plus grand géographiquement (la Russie) aurait des effets prodigieux, propulsant ce nouvel ensemble sur le futur podium des grandes puissances, juste derrière la Chine et probablement devant les USA. D'autant plus que cette union serait celle de peuples ayant beaucoup en commun (race, religion, culture), un gage de cohésion. Un tel rapprochement est le seul espoir pour nous de ne pas être confiné aux secondes loges de la mondialisation. Profitons de ce faux pas américain pour en tirer de la force.

 

Si les dangers sont grands, il ne tient qu'à nous Européens de ne pas sombrer dans un défaitisme de mauvais aloi. Après le Brexit, l'élection de Donald Trump peut s'avérer être une grande chance pour l'Union Européenne, si ses leaders savent en tirer les conséquences.

 

27/05/2015

Cheikh Zayed - un documentaire pour comprendre l'histoire des Emirats Arabes Unis

Hier soir sur ARTE, était diffusé l'excellent film documentaire de Fréderic Mitterrand sur l'histoire de Cheikh Zayed, le modernisateur d'Abou Dhabi et l'homme à la base de la réunion des 7 émirats en un seul état : les Emirats Arabes Unis.

Pour tous ceux qui s’intéressent à ce qui se passe à Dubai, Abu Dhabi ou encore Sharjah, je ne saurais trop vous recommander de regarder ce film qui montre la transformation inouïe de ces pays qui sont passés en 50 ans du Moyen-Age au modernisme le plus fascinant. A voir!....

 

Cheikh Zayed - Une légende arabe
un film de Frédéric Mitterrand

 

18:45 Publié dans Histoire, Politique internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dubai, abu dhabi, cheikh zayed, uae, frederic mitterrrand, arte | | | Digg! Digg | | |  Facebook

31/03/2015

Un géant nous a quittés - Hommage à Lee Kwan Yew

lee-kuan-yew (1).jpg

Dimanche 22 mars, l’un des plus grands hommes de ce siècle s’est éteint dans l’indifférence générale des Européens. Lee Kuan Yew, le recordman du nombre d’ années d’un homme politique au poste de Premier Ministre s’est éteint à l’âge de 91 ans. Cet homme exceptionnel a dirigé Singapour d’une main de fer entre 1959 et 1990 et a complètement transformé la ville-état, faisant passer Singapour de la pauvreté absolue à la richesse et au bien être en seulement une trentaine d’année.

Singapour dans les années 1960

singapore 1960.JPG

Singapore night.jpg

Singapour aujourd'hui

Ce visionnaire est unanimement respecté en Asie, comme un homme qui s’est dévoué pour le bien de Singapour et de ses habitants. Il est pour moi le symbole exemplaire du « Despote éclairé » qui a parfois utilisé des méthodes  musclées, mais toujours pour servir l’intérêt général. Le résultat est sans appel : il a transformé cette ancienne colonie britannique marécageuse et sans ressources en un pays développé à l’économie florissante et au cadre de vie sans égal sur cette planète (ne qualifie t-on pas Singapour de ville jardin !...) D’ailleurs son exemple a beaucoup influencé la nouvelle classe dirigeante chinoise et en particulier Deng Xiao Ping avec lequel il était très proche et qui recherchait ses avis et conseils.

Lee Kuan Yew est né en 1923 dans une riche famille chinoise établie à Singapour alors colonie britannique ; il étudiera le Droit à Cambridge où il laissera le souvenir d’un étudiant excessivement brillant. Rentré à Singapour, il s’engage en politique et fonde le parti PAP qui milite pour l’autonomie de l’île au sein de l’Empire Britannique puis de la Fédération Malaise.

lee-kuan-yew-1965.jpg

C’est en 1959, année où l’île s’affranchit de la tutelle britannique,  que commence l’incroyable transformation de Singapour. Lee, membre de l’Internationale Socialiste, supprime alors les bidonvilles, construit de nouveaux logements sociaux, s’engage pour l’émancipation des femmes, améliore l’éducation et industrialise le pays. Mais en 1965, le trublion chinois qui indispose ses partenaires de la Fédération Malaise voit son île exclue de la Fédération. Et c’est en larmes , à la radio, que le 9 aout 1965 Lee Kwan Yew annonce à son peuple l’indépendance de Singapour dont l’avenir parait bien sombre.

Lee 1955.jpg

Mais il va se retrousser les manches et repartir au combat :  Sous sa main ferme et déterminée, il fera de son pays un eldorado puisque Singapour jouit aujourd’hui d’un des plus hauts niveaux de vie au monde.  Fait rarissime en politique, il quittera  de son plein gré son poste en 1990 au profit d’un de ses lieutenants, Goh Chok Tong, qui par la suite, en 2004, cèdera lui-même le pouvoir au propre fils de Lee Kwan Yew, Lee Hsien Loong.

Même si de nombreuses voix, occidentales pour la plupart, dénoncent son autoritarisme, la grande majorité des Singapouriens ressentent un profond respect pour leur ancien Premier ministre, qui n’a pas hésité à museler l’opposition pour mener à bien son projet, ne tolérant aucune contestation dans le développement d’un Singapour libéral et capitaliste. Mais in fine, le résultat est là, et même ses opposants d’alors reconnaissent que probablement le jeu en valait la chandelle. D’où l’immense tristesse qui a envahi la population de l'île-état qui pleure le « Père de la Nation ».

Lee obseques.jpg

Si je considère Lee Kwan Yew comme l’un des plus grands hommes politiques du XXème Siècle, c’est à cause de son parcours et de ses réussites. L’ancien Premier ministre a connu le choc de la guerre, les années cruelles de l’occupation japonaise, l’insurrection communiste, le terrorisme contre les Britanniques, les émeutes communautaires. Ces événements ont forgé en lui une résistance et une détermination sans borne. « Construire une nation, à partir de rien », ce sont les propres mots de Lee Kuan Yew. Cela n’est pas donné à tout le monde. Et c’est ce qui distingue le grand homme du simple politicien, le visionnaire du gestionnaire !...

Quant à ceux qui me disent que cela lui était facile car son pays était un petit pays, je leur rétorque invariablement « Imaginez donc la magnitude de ce qu’il aurait pu faire s’il avait dirigé un grand pays ». Un des grands hommes du siècle dernier vient de nous quitter. Chapeau bas et total respect M. Lee.

On regrettera, pour lui et les Singapouriens, qu’il n’ait pu vivre jusqu’au 50ème anniversaire de l’indépendance de Singapour qui aura lieu en août 2015. 

 

Lee vieux.jpg

 

17:11 Publié dans Histoire, Politique internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lee kwan yew, singapour | | | Digg! Digg | | |  Facebook

27/02/2015

Drone de drame ou drame de drone

Drone.jpg

 

Depuis quelques mois, une vingtaine de vols de drones non identifiés ont été observés en France sur des sites de centrales nucléaires d'abord, puis les 26 et 27 janvier derniers, à proximité du site militaire nucléaire de l’Ile Longue, dans la rade de Brest, et enfin ces derniers jours au dessus de Paris (Ambassade américaine, Tour Eiffel, Tour Montparnasse, Invalides et Concorde).

On aimerait penser que cela n'est qu'anecdotique et qu'il ne faut y voir qu'un drôle de drame, mais j'ai bien peur qu'en lieu et place du film de Marcel Carné avec Louis Jouvet, il ne faille y voir le générique d'un film catastrophe à venir.

Je dois avouer ma profonde inquiétude liée à la recrudescence de ces survols et à leur caractère organisé et coordonné. On ne peut plus vraiment prétendre qu'il ne s'agit là que de plaisantins qui s'amusent à narguer les autorités. J'y vois pour ma part une action organisée et conçue par des esprits brillants qui jusqu'à présent ont réussi à déjouer les efforts de la police, et je crains que ce ne soit là le signe avant-coureur d'une action d'envergure envers des sites ciblés et potentiellement vulnérables dont l'attaque aurait des conséquences très dommageables sur notre vie et notre économie.

Le quasi silence des grands médias autour de ces survols inexpliqués et leur insistance unanime à minimiser l'importance de ces "événements" ne fait qu’accroître  mon interrogation et attiser mon inquiétude: on dirait qu'il y a derrière ce "silence" des consignes gouvernementales pour dédramatiser le phénomène et ne pas affoler la population. Raison de plus de s’inquiéter!... Cela signifierait en effet que les autorités compétentes sont elles même fort inquiètes et prennent la menace très au sérieux.

La Police ne le cache d'ailleurs pas et certaines voix reconnaissent qu'il y a là de nouveaux défis pour elle: "Il faut le reconnaître, pour l'instant avec les drones, on n'est pas forcément au point sur nos moyens d'action". "Face à ce phénomène nouveau, les forces de l'ordre tâtonnent, cherchent la parade", a confié récemment à l'AFP le criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne Christophe Naudin.

Faut-il y voir une menace potentielle pour notre sécurité? La question a clairement été posée lors du survol de plusieurs centrales nucléaires, même si on y répondit opportunément en créditant ces actions à des organisations de type Greenpeace ou équivalent. Mais le recrudescence des vols et le choix des cibles ne permet plus d'écarter aussi facilement la possibilité d'une vraie menace. Et pour cause, le choix des sites "visités" ainsi que l'heure à laquelle ces vols ont eu lieu ont de quoi inquiéter, d'autant plus que selon les connaisseurs, le survol de nuit nécessite souvent une programmation, et donc une vraie compétence de professionnels.

Alors bien sur on nous rassure:  Les appareils utilisés ont une envergure insuffisante pour transporter un engin explosif qui puisse faire des dégâts significatifs, et même si le drone est programmé pour s'écraser sur une cible, il n'y a pas de risques majeurs. On ajoute toutefois que la menace pourrait-être bien réelle si ces vols servaient à faire du repérage pour agir en espion et pointer les failles d'un système de sécurité.

Mais a t-on vraiment pris la mesure du risque? On rappellera ici que ce n'est qu'avec de simples couteaux que les terroristes ont pris le contrôle des avions qui se sont écrasés sur le World Trade Center. L'imagination des esprits malfaisants est sans limite lorsqu'il s'agit de créer l'horreur!... A t-on imaginé la possibilité d'une utilisation potentiellement catastrophique de gaz sarin par exemple? Non plus dans le métro comme cela fut fait il y a quelques années à Tokyo, mais par la voie d'une dispersion aérienne. On utilise bien les drones dans l'agriculture pour diffuser des pesticides sur les champs!... Qu'à Dieu ne plaise on puisse jamais connaitre la dispersion d'un tel gaz mortel sur les Champs Elysées, ce serait l'imminence d'un nouveau monde qui transformerait à jamais notre façon de vivre et aurait des conséquences incalculables sur la société et sur les affaires du monde.

Sans faire de catastrophisme, le pire n'est jamais sûr, on ne peut à mon sens mésestimer la menace que présente l'utilisation malveillante de ces drones qui sont appelés à devenir de plus en plus performants. Plutôt que nier la réalité de la menace, il faut selon moi en être conscient et réfléchir aux meilleurs moyens de combattre un outil qui dans de bonnes mains peut être un outil de progrès, mais malheureusement comme souvent avec  les hommes, peut aussi se transformer en arme de destruction massive.

Ouvrons l'oeil!....

18:04 Publié dans Politique internationale, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : drones, world trade center | | | Digg! Digg | | |  Facebook

L'age de pierre est de retour à Mossoul

Comment peut-on rester de marbre à la vue de telles images. Ces gens  commettent des crimes contre l'humanité. Leur action me fait penser à l'autodafé organisé par les Nazis dans les années 30.

Comme en 1940, il va falloir que les hommes de bonne volonté se dressent pour mettre un terme aux exactions de toute nature conduites par ces criminels. Le plus tôt sera le mieux car on ne peut plus tolérer qu'une minorité de grands malades détruise les trésors que l'histoire nous a légués. Sans parler des exactions que ces meurtries commettent envers les populations innocentes.

Révoltant!....

 

12:30 Publié dans Politique internationale, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook

26/02/2015

Obama mouille le maillot pour la campagne de sa femme "Let's Move"

François Hollande a emmené les comédiennes Marion Cotillard et Mélanie Laurent aux Philippines pour délivrer "l'appel de Manille" en vue d'assurer le succès de la conférence sur l'environnement prévue à Paris en décembre.

Tout cela reste bien conventionnel et on ne peut que regretter la façon tristounette dont on fait de la politique en France. En comparaison on ne peut que s'enthousiasmer sur la manière dont Barak Obama joue le jeu avec humour pour donner une visibilité maximum à l'action de sa femme Michelle sur sa lutte contre l'obésité.

 

20:20 Publié dans Humour, Politique internationale, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : obama, let's move, appel de manille | | | Digg! Digg | | |  Facebook

16/01/2015

7 janvier 2015 - 28 juin 1914 : le parallèle inquiétant

On dit souvent que l'histoire ne se répète pas mais qu'elle bégaie. Espérons que le 7 janvier 2015 ne soit pas au XXIème siècle ce que fut le 28 juin 1914 au XXème siècle, le point de départ d'une guerre mondiale.

En effet, sans faire de catastrophisme, on peut cependant s'interroger sur les similitudes des 2 époques.

Au printemps 1914, l'Europe insouciante faisait la fête et profitait d'une saison agréable aux terrasses des cafés. Trois mois plus tard c'était le début d'une guerre qui se révélerait être le suicide de l'Europe. Qu'est ce qui avait déclenché ce drame imprévisible? L'assassinat de l'archiduc François Ferdinand à Sarajevo!

L'assassinat_de_l'Archiduc_héritier_d'Autriche_et_de_la_Duchesse_sa_femme_à_Sarajevo_supplément_illustré_du_Petit_Journal_du_12_juillet_1914 (1).jpg

 

A la suite de ce tragique événement qui dressa les Autrichiens contre les Serbes, un enchevêtrement de décisions malencontreuses conduisit en quelques mois au déclenchement d'une guerre que presque personne n'avait vu venir et qui se révéla être la boucherie que l'on connait. La guerre de 14, première guerre mondiale, marqua aussi la fin du cycle de domination de l'Europe sur le monde.

L'assassinat des 12 journalistes de Charlie Hebdo peut-il être comparé à celui de l'Archiduc? L'avenir le dira, et même si le pire n'est jamais sûr, il importe que tout le monde comprenne que nous sommes entrés dans une période déterminante pour l'avenir du monde et que les responsabilités des dirigeants politiques et religieux et des médias seront grandes dans le cours que prendront les évènements.

Méfions nous des réactions épidermiques et passionnelles, elles sont souvent saluées sur le moment mais peuvent s'avérer catastrophiques à long terme. On ne manquera par exemple de s'interroger sur les conséquences d'un tirage à 5 000 000 d'exemplaires de Charlie Hebdo avec en une une caricature du prophète Mahomet, ce que la plupart des musulmans du monde entier ne peuvent tolérer. Résonance minime quand le journal satyrique tirait à 50 000 exemplaires, c'est un véritable séisme que cette une va produire dans le monde musulman, et en particulier dans les classes paupérisées du Pakistan, de l'Indonésie ou autres pays du Maghreb. J'ai bien peur que ce phénomène salué unanimement par la Presse Française ne crée en un jour une détestation de l'Occident et de ses valeurs  plus forte que des années de prêche d'imams fanatiques ne puissent jamais y parvenir. Charlie où est ta victoire?

Rire oui, bien sûr et le plus possible, mais provoquer pour le simple plaisir de faire parler de soi, c'est jouer à l'apprenti sorcier. Comme je l'ai dit plus haut, j'en appelle à tous à se conduire de façon responsable car nous sommes assis sur un baril de poudre, avec de surcroît certaines âmes bien intentionnées qui ne rêvent que d'une chose: allumer la mèche.