Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2010

La kermesse anatolienne de St Julien remporte un vif succès

Ce week end, l'Association Turque de Saint-Julien tenait sa kermesse annuelle dans les locaux de l'association, rue des Vieux Moulins. Le soleil étant au rendez-vous, la fête fut réussie et tous les visiteurs purent profiter du beau temps sous les tentes montées pour l'occasion.

Il faut saluer cette initiative qui a pour but de créer une occasion de rencontre pour la communauté et aussi de favoriser l'intégration de celle-ci avec les habitants de Saint-Julien. On y découvre de nombreux ouvrages qui permettent de mieux appréhender ce magnifique pays, souvent méconnu, qu'est la Turquie. C'est aussi l'occasion de découvrir une nourriture riche et variée, et bien sûr de faire connaissance avec des gens interessants qui ont des choses à raconter.

Bravo aux responsables de l'association, et en particulier à son président Stéphane TANRIKULU, pour cette initiative.

12:09 Publié dans Saint-Julien, Société, Vie Municipale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kermesse, st-julien, turquie | | | Digg! Digg | | |  Facebook

21/05/2010

Une Ecole Chinoise à Genève: un atout immense pour notre territoire

Projet d'ECOLE CHINOISE

Porte Sud de Genève

 

Parmi les quelques propositions que j'ai émises depuis mon élection au Conseil Municipal de Saint-Julien et ma nomination au Conseil Communautaire de la Communauté de communes du Genevois, voici la présentation d'un projet qui me tient beaucoup à coeur tant je suis convaincu de l'intérêt qu'il présente pour Genève et notre territoire. L'idée consiste à implanter sur notre territoire une ECOLE CHINOISE, et je vais ci-après détailler comment j'envisage ce projet.

 

campus Ecole.JPG

 

•1. Concept

Création d'une école Chinoise internationale ayant les vocations suivantes dans l'ordre d'importance :

1-Enseignement du cursus chinois pour les enfants d'expatriés chinois par des enseignants chinois.

2-Enseignement international dans un contexte chinois au sein d'une filière ouverte aux enfants de la région

3-Organisation de stages d'apprentissage de la langue chinoise pour cadres et étudiants européens au moment des vacances.

L'implantation de cette école est cohérente avec le développement économique du bassin lémanique qui concentre déjà un grand nombre d'expatriés de sociétés multinationales avec une forte pratique de la langue anglaise, d'autant que Genève affirme officiellement vouloir attirer les entreprises asiatiques (Voir la newsletter de juin 2009 de l'Agence de Promotion Economique de Genève sur www.whygeneva.ch)

Le niveau d'enseignement offert aux élèves dans cette école chinoise va des classes maternelles ou élémentaires (niveau CP) au lycée (équivalent BAC). Cette école est obligatoirement managée par une structure académique chinoise.

En résumé, l'école s'adresse dans l'ordre:

- aux enfants chinois expatriés
- aux élèves et étudiants européens désireux de se parfaire en mandarin
- aux salariés des entreprises européennes travaillant avec des partenaires chinois (formation continue).

Rem : On pourra envisager la possibilité de la création conjointe adjacente d'un petit centre d'affaires, avec du personnel chinois, pour les sociétés chinoises désireuses de disposer d'un bureau de passage ou de pré-installation en Europe.

 

•2. Principe de fonctionnement

Le fonctionnement envisagé se fait sur le principe d'un campus de type HEC réunissant : Salles d'enseignement, équipements de communication et de formation, infrastructures sportives, hébergement, restauration, transports publics, etc..

•3. Avantage pour le territoire de Porte Sud de Genève

  • Confirmation du rôle de Genève comme ville privilégiée d'implantation des entreprises multinationales (au sein desquelles de plus en plus de nationaux chinois travaillent et sont appelés à travailler)
  • Argument de poids pour favoriser sur le bassin lémanique l'implantation d'entreprises chinoises intéressées par le marché Européen.
  • Création d'emplois pour les gens de la région, puisque les entreprises chinoises s'implantant ici offriront l'essentiel des nouveaux emplois créés à des autochtones.
  • Enrichissement culturel du territoire, établissant notre région comme le trait d'union privilégié entre l'Europe et la Chine.
  • Développement d'une nouvelle activité économique et touristique au travers de l'élaboration de stages d'apprentissage de la langue chinoise pour les cadres et étudiants Européens.

•4. Conclusion

Ce projet est fondé sur l'expérience positive de l'Ecole Japonaise de Düsseldorf (fondée il y a 20 ans et qui a vu ses effectifs croître de 71 à 491 élèves aujourd'hui).

Il s'inspire du constat que, comme tout expatrié, un chef d'entreprise ou un cadre supérieur chinois apprécie que ses enfants, ainsi que ceux de ses proches collaborateurs,  puissent poursuivre leur cursus dans leur langue maternelle, dans un environnement proche de celui de leur culture d'origine, et qui favorise leur intégration dans celle du pays qui les accueille. On notera que ce n'est pas un hasard si Düsseldorf est la ville Européenne dans laquelle on compte le plus grand nombre de sièges sociaux européens de sociétés japonaises.

Rem: Ce projet intègre aussi la volonté de créer une vraie filière de formation de nos jeunes en langue chinoise, ce qui leur donnera un avantage compétitif dans leur avenir professionnel.

 

Ce projet s'inscrit sans ambages dans la volonté de porter des projets transfrontaliers, au sein du Projet d'agglomération Franco-Valdo-Archamps.jpgGenevois et de rééquilibrer les emplois entre la France et la Suisse. D'ailleurs le projet porte un préalable incontournable, celui du soutien politique et technique de Genève puisque les deux territoires en tireront profit, et qu'un tel projet serait difficile à mener à bien par chacune des parties sans concertation.

Selon moi, le site le plus approprié comme lieu d'implantation du campus est celui du site d'Archamps-Technopole (ou alternativement Bardonnex, voire Cervonnex) ; Le site d'Archamps offre en effet de l'espace, dans un cadre magnifique, qui se situe au carrefour de voies de communication majeures, à 10 minutes du centre ville de Genève et 15 minutes de l'Aéroport; avec la possibilité d'un excellent maillage des transports publics tel que proposé par le PACA St Julien - Plaine de l'Aire. Sans compter que dès aujourd'hui, des locaux de grande qualité y sont disponibles pour héberger dans d'excellentes conditions une école (2 amphithéatres de 40 places chacun, et 6 salles de cours sont regroupés dans un bâtiment moderne et aéré)


Remarque: Depuis que j'ai parlé de ce projet, j'ai bien senti que la plupart de mes interlocuteurs, particulièrement au sein de la CCG, me prenaient pour un doux réveur, toujours en quête de projets pharaoniques ou irréalisables. A ces sceptiques indécrottables, je ne répondrai qu'une seule chose:

Cette école existe déjà!....

Fruit de l'initiative et du travail en commun d'expatriés chinois résidant à Genève, et ressentant le besoin que je viens de décrire pour l'éducation de leurs enfants, l'école chinoise EDWIGE regroupe déjà plus de 150 enfants qui peuvent bénéficier de cours dans leur langue maternelle. Initiative purement privée, accueillie et hébergée au sein d'une école de Genève, cette école est ignorée de la plupart des dirigeants de Genève et du territoire genevois, qui ne savent même pas qu'elle existe; preuve s'il en est de la compétence et de la connaissance de ce qui se passe sur leur territoire par nos représentants élus.

Ce que je propose est donc de donner un cadre plus formel et plus représentatif à cette initiative, et d'en faire, avec ses responsables, un des atouts majeurs de la croissance économique de notre territoire. Donnons à l'Ecole Chinoise de Genève un cadre et des moyens pour en assurer le rayonnement; un tel effort ne manquera pas de se traduire par des retombées économiques substantielles pour notre territoire.

C'est par de telles initiatives que l'on assure l'avenir de nos enfants et j'espère qu'à la lecture de ma proposition, les responsables Français et Suisses sauront se mettre en mouvement pour initier un nouveau projet trans-frontalier qui servira, je n'en doute pas, les intérêts de notre population des 2 cotés de la frontière.

20/05/2010

FISAC, vous avez dit FISAC... comme c'est FISAC...

Assistant il y a quelque temps à la CCG à une réunion de pilotage du FISAC (Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce) intercommunal, je n'ai pu m'empêcher de penser à la célèbre réplique de Louis Jouvet dans le film "Drole de Drame".

En effet, ce FISAC est pour le moins bizarre!....

En résumé, il s'agit d'aller glaner des subventions de l'Etat en montant un dossier "abracadabrantesque" comme dirait un ancien président; le but de ce dossier est de montrer l'interet absolu d'un projet, sans lequel, on se demande comment on a bien pu survivre jusque là!..... Je ne conteste pas systématiquement son utilité au sein d'une commune qui souhaite sauver un commerce ou faciliter l'implantation d'une activité artisanale. Mais ce qui devient croustillant, c'est quand le FISAC est demandé au niveau de l'Intercommunalité, que personne n'arrive à se mettre d'accord et que finalement, chaque municipalité part en solo.

Au final, on obtiendra peut-être la subvention pour un animateur FISAC; quant à savoir quelles seront ses attributions et ses responsabilités, n'en demandez pas trop: il s'agit d'abord d'obtenir la subvention!...

Ce qui m'amène à la navrante constatation que bien souvent, au niveau des collectivités locales, on a tendance à suivre une méthodologie qui consiste à inverser les priorités:

Alors que dans le secteur privé, en tous cas dans les entreprises bien gérées, on constate ce qui ne va pas, on cherche les solutions les plus économiques et les plus efficaces pour régler le problème, puis on monte le financement de la solution choisie: dans le secteur public, on a tendance à d'abord chercher une subvention pour, une fois qu'on l'a obtenue, se demander comment on va l'utiliser.

Même si je reconnais que je caricature un peu la réalité, néammoins, il y a pas mal de vrai dans ce que je décris. Pas étonnant alors que notre pays ait à faire face à des déficits qui rappellent le tonneau des Danaides et que la dette publique soit à des niveaux qui mette en danger l'avenir de nos enfants..

14/05/2010

Un musée de la Guitare à Saint-Julien - Une idée originale pour dynamiser notre ville

Le problème majeur de Saint-Julien, c'est son manque d'animation et d'attractivité pour les visiteurs: en un mot, notre commune souffre d'un déficit d'attractivité, au contraire d'Annemasse et de ses commerces de centre ville et de périphérie, de La Roche qui peut se prévaloir d'une forte zone industrielle, de sa foire et de sa vieille ville, sans parler d'Annecy, qui grace à son lac et à sa veille ville historique, est un joyau touristique.

D'autre part, la proximité de notre ville avec Genève et les politiques de nos élus précédents n'y a pas permis l'éclosion d'une activité industrielle et commerciale comme cela a été le cas dans la vallée de l'Arve. Saint Julien s'est construit sur les services (Hopital...) et l'administration (Sous Préfecture.....), mais surtout comme ville dortoir de la banlieue de Genève. La conséquence, c'est qu'à l'inverse des autres communes de Haute Savoie de taille comparable (Sallanches, Bonneville,voire Thônes....) Saint-Julien ne dispose pas d'un centre ville vivant et animé, malgré tous les efforts qui peuvent être menés par les associations pour dynamiser la vie locale (Fête de la Pomme, Braderie, Ekiden des Hameaux, et j'en passe ...)

Si nous voulons revitaliser l'activité et le commerce en centre ville, il importe donc d'imaginer et de créer un centre d'attraction qui nous positionnera sur la carte des villes présentant un intéret pour les visteurs de proximité et des touristes.GES 08.jpg

Cet état de fait est d'autant plus regrettable qu'on ne peut pas mettre le blame sur la bonne volonté des habitants et sur leur enthousiasme. Il suffit pour s'en convaincre de constater la qualité des 2 festivals de musique qui se passent sur notre commune (1 Brin d'Zik & Guitare en Scene), ou encore les résultats extraordinaires de quelques associations sportives qui font briller l'étoile de notre ville telles que l'Athlé 74 ou l'Open du Genevois....

Face à cette situation, cessons de nous plaindre et de succomber à la fatalité en mettant la responsabilité de la perte de notre commerce sur l'ouverture de VitamParc, et essayons plutôt de trouver des solutions pour tirer le meilleur parti de l'installation de cette magnifique réalisation à notre porte. Saint-Julien possède des atouts que bon nombre de ville nous envient; il ne tient qu'à nous de les utiliser et de savoir en tirer profit.

Au premier chef, notre localisation géographique, à la porte de Genève, dans un bassin de vie dont la démographie est la plus dynamique de France, et à 15 minutes d'un des meilleurs aéroports internationaux d'Europe; tous ces atouts nous permettent d'envisager des projets qu'il serait autrement plus difficile à monter au fin fond de la Creuse.

En s'appuyant sur le triangle magique formé par le Cinéma Multiplex Gaumont d'Archamps, l'ensemble VitamParc & Macumba de Neydens et le Casino de Saint-Julien, je suis persuadé que l'avenir de notre commune est dans l'entertainment (divertissement & loisirs pris au sens large) et macumba.jpgdans le tourisme (à la fois d'affaires mais aussi culturel). C'est sur cet axe que nous devons capitaliser nos efforts pour trouver notre place au sein de Porte Sud de Genève, en complémentarité avec la technopole d'Archamps qui privilégie la Haute Technologie, les zones artisanales de Neydens et Feigères et l'activité agricole du canton. Cela n'exclut pas d'attirer des entreprises de services ou liées à l'éducation, mais c'est en positionnant Saint-Julien sur l'entertainment que nous trouverons notre véritable place au sein de l'Agglo Franco-Valdo Genevoise, tout comme Annemasse a décidé de se positionner comme centre d'accueil des ONG.

Il est regrettable que le maire actuel ne voie pas cette orientation d'un oeil favorable, il perd là une opportunité magistrale pour le bienGES09.jpg être de notre commune. Saint-Julien doit gagner en attractivité commerciale et ludique, et mieux jouer son role de ville centre. Aujourd'hui, que reste t-il à notre ville pour attirer les chalands du canton? le bowling a fermé, les magasins ferment les uns après les autres pour céder la place aux banques, agences immobilières et autres compagnies d'assurance.(et qu'on ne vienne pas incriminer Vitam'Parc, ce mouvement est bien antérieur à l'implantation de la Migros à Neydens). Il est temps d'inverser la vapeur!... Mais que fait la municipalité pour pallier cette situation? Rien ou presque!....

Rien ne sert de servir un diagnostic, aussi brillant soit-il, sans déboucher sur des propositions concrètes qui permettent de solutionner la problématique évoquée. C'est pourquoi, pour relancer l'activité et l'attractivité de notre commune, Je suggère de jouer la carte de la musique et de positionner notre ville sur ce thème en s'appuyant sur nos 2 festivals existants et en allant plus loin dans le positionnement de notre ville sur le créneau musical. Une telle brindzik.jpgpolitique aurait des conséquences favorables sur l'activité économique et commerciale, pour peu que l'équipe municipale sache fédérer la population derrière un projet ambitieux et concret.

 

 

 

Afin d'illustrer mon propos, j'indique ici quelques exemples de retombées économiques favorables qu'un tel positionnement pourrait générer à terme sur notre ville et notre territoire:

Installation de studios d'enregistrement musical.
Localisation d'une web radio.
Installation de sièges sociaux d'entreprises liées à la musique (Gibson, Yamaha, Universal.....)
Installation d'une grande salle de spectacle type Zenith à Cervonnex.
Installation d'une grande surface commerciale dédiée aux instruments de musique à vocation régionale.
Implantation d'un restaurant Hard Rock Café.hard-rock-cafe-la-outside_preview.jpg
etc.....

Tous ces exemples ne sont pas à prendre à la lettre mais sont là pour montrer qu'une politique volontariste, réfléchie et persévérante pourrait créer de l'emploi sur notre commune dans des activités non polluantes, à forte valeur ajoutée, et valorisantes pour l'image de notre cité. D'ailleurs, si l'on réfléchit bien, on se rend compte que ce qui a le plus contribué à la notoriété de Saint-Julien n'est autre que le Macumba; ce n'est pas si loin de notre thématique; on est même au coeur nocturne de celle-ci. Quand André Manoukian parle du Macumba de Saint-Julien à la télévision, c'est de la pub pour notre ville; Capitalisons donc sur nos atouts plutôt que d'aller chercher midi à quatorze heures.

 

Passons maintenant au concret:

IMG_2730.JPGDans cette optique et comme premier signe de l'engagement de cette politique volontariste de promouvoir notre ville comme un centre musical, je recommande l'installation d'un musée de la Guitare dans les locaux de la Ferme David. En effet, la municipalité qui s'est portée acquéreur de ce très beau domaine cherche une affectation à ce site. A ce musée moderne qui saura intégrer toutes les dernières technologies modernes de communication interactive dans les murs de la maison de l'ancien Ministre, au coeur du nouveau quartier de Chabloux, je suggère d'adjoindre un musée de plein air avec, par exemple, des statues de guitaristes célèbres. Ce musée de plein air, organisé dans un cheminement pietonnier à travers le centre ville  favorisera la circulation piétonne des touristes et créera du trafic pour nos commercants. Il revitalisera immédiatement cafés et restaurants et encouragera de nouveaux commerces à s'implanter dans notre ville.

IMG_2734.JPGPour donner une touche ludique à ce projet, et pour ne pas oublier notre population locale, au premier titre de laquelle je pense aux jeunes, je propose  d'installer une scène permanente dans la grange de la ferme, ouverte aux groupes locaux qui pourraient s'y produire régulièrement, comme ils peuvent le faire aujourd'hui lors de la Fête de la Musique. Une telle implantation, proche du lycée permettrait de dynamiser ce nouveau quartier et de donner un centre d'activités à nos jeunes. Enfin, dernière touche à ce projet, je suggère d'imaginer et de développer une architecture de mobilier urbain et des compositions florales sur ce même thème afin que notre ville trouve sa place dans le Guide Vert Michelin comme une curiosité touristique à visiter; Compte tenu de la clientèle captive qui se trouve au VITAM PARC, à 3 minutes du centre ville par le bus,  ou du nombre énorme de touristes qui passent sur l'autoroute voisine pour se rendre dans les stations de ski, je n'ai pas de doute qu'une telle entreprise serait couronnée de succès.

musée guitare.JPG

Bien sur, une telle démarche volontariste repose sur une vision de la gestion de la ville autre que celle qui consiste à attendre les bras croisés que quelqu'un vienne vous proposer l'événement tout fait. A titre d'exemple, il suffit d'imaginer ce qu'était le Festival de la BD à Angoulème lors de son démarrage et de comparer cela aux bénéfices considérables que cette ville peut en tirer 20 ans après; Dans le même registre, qui aurait pu imaginer un tel succès pour le Puy du Fou. Dans les deux cas, à l'origine, il y a volonté et obstination. Plus près de nous, on ne peut que se réjouir de ce qu'a su réussir l'Association ANDILLY LOISIRS avec le Hameau du Père Noël ou les Grandes Médiévales. Il faut être créatif que diable; et avec les talents et l'enthousiame que l'on trouve chez Motivibration (1 Brin d'Zik) ou GES (Guitare en Scène), ce serait un pari raisonnable à tenter.

musée guitare2.JPG

les-gets.jpgSi la station de ski des Gets a pu se doter d'un musée de la musique mécanique, ce ne doit pas être impossible pour Saint-Julien de dédier l'un de nos joyaux architecturaux (la Ferme David) à un musée de la Guitare.

J'attends vos commentaires et votre soutien pour faire avancer ce projet.

Pierre Brunet
Conseiller Municipal de Saint-Julien, élu dans la minorité.

07/05/2010

Saint-Julien ville étape du Mac Do Iron Tour 2010

 

Mac Do 0.JPG

Les 29 & 30 mai 2010, ce sera la fête des enfants sportifs à Saint-Julien avec le passage à VITAM'PARC du MAC DO IRON TOUR 2010

A cettte occasion, les enfants de 6 à 12 ans pourront découvrir gratuitement ce qu'est le triathlon à travers une initiation qui leur est offerte; les enfants sont en effet conviés à participer à un mini marathon qui consiste en :

- 20 m de natation
- 1 km de VTT
- 250 m de course à pied

Mac Do 2.JPG

Il faut remercier la Ville de Saint-Julien et Vitam'Parc, ainsi que les autres partenaires, pour avoir rendu possible cette manifestation ludique qui fera, à n'en pas douter, grand plaisir aux enfants.

Le samedi aura lieu l'épreuve locale pour les enfants du territoire, tandis que le lendemain, dimanche 30 mai, se déroulera la finale Sud-Est de la compétition, qualificative pour la grande finale qui aura lieu cette année à Macon. Voila donc une bonne occasion pour notre territoire de mettre en avant ses atouts auprès d'une population de visiteurs qui, nous l'espèrons, serons ravis de l'accueil que nous leur réservons.

IMG_4142.JPG

Outre l'aspect sportif et compétitif, ce sera l'occasion pour enfants et parents de bien s'amuser dans le cadre accueillant du Vitam'Parc et il ne reste plus qu'à souhaiter que ce week-end, brille un grand soleil sur Saint-Julien.

Mac Do 1.JPG

02/05/2010

Le transport par cable: une solution idéale pour notre territoire

Récemment a eu lieu à Ambilly une conférence sur les bienfaits du transport par cable. Certains se sont empressés alors de proposer ce moyen de transport comme une alternative au projet de tram si cher (dans les 2 sens du terme) au maire de Saint-Julien pour relier notre commune au centre ville de Genève.

Pour ma part, je n'y suis pas favorable, car le transport par cable est, comme son nom l'indique, un moyen de transport pour aller, certes rapidement et sans pollution, d'un point à un autre. En revanche, à l'inverse du tram, ce n'est pas un moyen de structurer et d'amalgamer un territoire comme peut le faire un tram traditionnel qui est, outre un moyen de locomotion, aussi et avant tout, un vecteur d'urbanisme et de développement intégré, entre le coeur d'une métropole et ses quartiers excentrés.

Je ne souhaite donc pas que l'on propose cette solution comme un moyen de relier Saint-Julien à Genève, d'autant plus que le choix des Suisses s'est porté sans ambage et sans hésitation, vers la solution du tram terrestre. Il n'est donc pas question de venir discuter avec eux d'une solution alternative, qui n'aurait à mon sens d'autre conséquence que de repousser la réalisation du tram aux calendes grecques.

Peut-on pour autant écarter d'un revers de la main une solution de transport originale qui a séduit de nombreuses villes, parmi lesquelles New York, Barcelone, ou encore Grenoble et Nantes. A Taipei (Taiwan) par exemple, un télécabine relie la station de métro Zoo Taïpei, située dans le quartier de Maokong, au zoo et aux quartiers résidentiels qui l'entourent. Le télécabine, avec cinq tronçons, quatre gares intermédiaires, 145 cabines, sur 4 kilomètres de long, transporte 2 400 personnes/heure à 21 km/h. Si de telles réalisations existent, c'est que le transport par cable présente de nombreux avantages en matière de mobilité:

 

Tram aerien.jpg

 

  • Le câble consomme 4 à 5 fois moins d'énergie que le tram par passager-km
  • le câble coûte au moins 5 fois moins cher en investissement et a un coût d'exploitation ridicule
  • Avec un véhicule toutes les 10 à 30 secondes selon les techniques utilisées, le câble autorise un transport fluide et permet d'éviter les attentes qui pénalisent les temps de transports
  • Le câble se joue des reliefs et traverse toutes sortes de terrains sans nécessiter de travaux au sol.
  • Le câble cause peu de nuisances dues aux travaux lors de son installation, qui, de surcroit est rapide.
  • Le câble ne pollue pas, fait très peu de bruit et ne cause pas d'accidents de la circulation
  • Le câble a un effet attractif très élevé, comme le montrent toutes les installations en service public actuelles

 

rostock_tram_aerien.jpg

 

 

Cest pourquoi je vois dans le tram aérien la solution idéale pour relier les poles majeurs de notre territoire; je recommande donc que l'on étudie sérieusement la faisabilité d'une ligne Archamps-Technopole - Douane de Bardonnex - Gare SNCF de St Julien - Vitam'Parc.

Cette solution présente en effet de nombreux avantages que je vais essayer d'énumérer ici:

* Relier la technopole d'Archamps à Bardonnex et à Saint-Julien éliminera le plus grand frein au développement de ce quartier d'affaires, à savoir son isolement et son absence de desserte par les transports publics. En agissant ainsi, on fait d'une pierre 2 coups, voire même plus, puisque Archamps sera de fait connecté au réseau de bus express circulant sur autoroute et reliant Bardonnex au centre ville de Genève, mais aussi à Cointrin et à ...Annecy. Bien évidemment, on ne s'attardera pas sur l'interet de relier la Technopole à la ville Centre et tout particulièrement à sa gare SNCF et à l'accès TGV vers Bellegarde. On pourra cependant apprécier l'attrait majeur de relier la Technopole au plateau des Mouilles (MACUMBA & VITAM'PARC) dans l'optique de développer notre territoire comme un site majeur de conventions et séminaires.

* Relier la gare SNCF de Saint-Julien, terminus du tram, à Bardonnex, permettra de créer un pôle intermodal unique au monde, qui interconnectera véhicule particuliers, bus express sur autoroute, train, tram & tram aérien. Cette liaison permettra aux Saint-Juliennois, mais aussi à tous les voyageurs SNCF, d'avoir un accès facilité au site de Bardonnex où on pourra envisager sereinement des aménagements tels que restoroute, gare de préembarquement de l'aéroport etc....

* Relier la gare SNCF de saint-Julien au site MACUMBA-VITAM'PARC permettra de relier la ville centre au centre de loisirs, un atout particulièrement interessant pour notre jeunesse (qui pourra par ailleurs pourra aussi accèder facilement au Multiplexe Gaumont) ne disposant pas de véhicules. Cette liaison permettra l'intégration du Centre de loisirs à la ville centre pour le plus grand bénéfice des 2 parties. Un autre avantage sera de doter la ZAC de Cervonnex d'une desserte en transports publics, augmentant immédiatement son attractivité pour les investisseurs. Toutefois, j'y vois un argument encore plus fort en exposant que cette liaison permettra l'accès au tram à toute une population de la région, en lui évitant de rentrer en ville avec sa voiture. En effet, ceux qui ont utilisé la navette bus pour se rendre au Salon de l'Auto depuis le MACUMBA, ont bien compris l'interet majeur de garer leur véhicule sur l'immense parking du MACUMBA pour utiliser ensuite les transports publics. Ainsi, avec la liaison par tram aérien depuis Neydens, plus besoin de venir en ville pour prendre le tram, ou le bus express. On gare sa voiture sur le parking du MACUMBA, on grimpe dans le tram aérien qui vous emmène, qui à la gare (pour prendre le tram), qui à Bardonnex (pour attraper un bus express), qui à Archamp.... sans compter que le MACUMBA verrait probablement là une façon bien appréciable d'augmenter ses recettes en facturant l'utilisant de son parking qui reste désespérement vide durant la journée.

 

metrocable-meddelin-1.jpg

Quand on additionne les avantages que le tram aérien a un cout d'investissement et d'opération 5 à 6 fois moins cher que celui d'un tram traditionnel, qu'il ne fait pas de bruit, qu'il ne pollue pas et qu'en plus, il a un coté ludique, on ne peut que penser qu'il rencontrera un grand succès auprès de la population. Sa conception même lui permet de se jouer des pièges du relief et il est écologique pour la vie animale puisqu'il en respecte son habitat et ses déplacements. De plus, il correspond bien à l'image de notre Haute-Savoie qui utilise depuis plus de 50 ans ce moyen de transport pour véhiculer les touristes & skieurs qui se pressent dans les stations  notre département. Enfin, je ne considère même pas l'impact publicitaire qu'aura une telle réalisation pour notre territoire, avec sans aucun doute des articles à foison dans les journaux et sur les télés du monde entier.

Alors, Messieurs les élus, débattons en, et donnons à notre territoire, la longueur d'avance qu'il mérite.

Pierre Brunet
Conseiller Municipal de Saint-Julien et Conseiller Communautaire de la CCG.

28/04/2010

Saint-Julien embellit avec le nouveau parc de centre ville

Le mois prochain, le centre ville de Saint-Julien va s'enrichir d'un nouveau lieu de promenade et de détente avec l'ouverture du parc de centre ville derrière la maison HOO-PARIS.

IMG_4205.JPG

Vous pouvez découvrir en avant première à quoi va ressembler cet espace vert sur la photo ci-dessous.

IMG_4200.JPG

En tant qu'élus de la minorité au Conseil Municipal, nous ne pouvons que féliciter l'équipe municipale en place pour cette magnifique réalisation qui fera de Saint-Julien une ville encore plus agréable à vivre. Nous sommes aussi fiers d'y avoir apporté notre contribution en convainquant la municipalité de revoir son plan initial qui était loin d'offrir d'aussi belles perspectives. Voila un bon exemple de coopération positive et réussie entre majorité et minorité, pour le plus grand bénéfice des habitants de notre commune.

Notre prochain effort portera sur l'urgence qu'il y a à ne pas laisser le mur de droite tel qu'il est mais à lui trouver un habillage séduisant, etIMG_4206.JPG surtout à achever  au plus tôt la suite du programme, à savoir la réalisation d'une liaison pédestre depuis ce parc jusqu'à la gare,via l'allée des Cèdres.

IMG_4204.JPGEnfin, nous soutenons le maire dans son projet de favoriser l'implantation d'un établissement bar-restaurant de qualité dans les murs de la maison HOO-PARIS. Dans l'attente d'une solution idéale qui corresponde à ces critères, il nous parait indispensable de cacher d'une manière ou d'une autre le mur de la maison (photo de gauche) afin de donner belle allure au centre de notre cité.

Bravo donc à toutes les personnes concernées, architectes, services techniques, élus,  qui ont permis la réalisation de ce parc, où les habitants auront, à n'en pas douter, plaisir à venir profiter du soleil sur Saint-Julien....