Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2012

Honte à LIBERATION

Liberation-Arnault.jpg

La Une de Libé du 10/9/2012

 

Que penser du degré de déchéance dans lequel est tombé ce pays lorsque l'un des plus grands quotidiens nationaux titre en une sur sa haine des riches et de ceux qui réussissent.

Je ne suis pas particulièrement un fan de Bernard Arnault, mais, ayant travaillé dans l'industrie du luxe,  j'ai quand même un profond respect pour ce qu'il a réalisé et ce que ses entreprises ont rapporté à notre pays.

Pour moi, une telle Une est une honte nationale, révélatrice des plus vils instinct qui guident certains dans ce pays, et j'espère que le gouvernement saura rappeler à plus de mesures ses soutiens. Je pense même que des excuses publiques sont nécessaires.

Quand ils voient ça, après devoir subir la confiscation de 75% de leurs revenus, je pense que les riches, cons ou pas, ont toutes les raisons de déserter ce pays qui ne se complait que dans la médiocrité.

Et bien évidemment, c'est toujours deux poids deux mesures, car que dit le journal de la gauche bien pensante à propos de Tsonga, Forget ou Loeb qui échappent bien tranquillement au fisc sur les rives du lac Léman, et qui eux, ne contribuent en rien à l'emploi ou à la balance commerciale!...

Quand ceux qui tirent la charrrette France auront déserté leur poste, j'ai bien peur que la charrette France ne nourisse plus que des affamés.

18:09 Publié dans Politique Française, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liberation, bernard arnault | | | Digg! Digg | | |  Facebook

05/09/2012

UMP : En attendant Sarko!....

UMP,Sarkozy,François Fillon, Jean-François Copé

Nombreux sont ceux à l'UMP qui attendent, et souhaitent, le retour de Nicolas Sarkozy. Cela se traduit par la mise en place de stratégies plus ou moins élaborées, dans l'optique des élections à la Présidence de l'UMP en Novembre prochain.

Le but serait-il de faire "mal élire" le nouveau président de l'UMP, en particulier par la multiplication des candidatures, afin de justifier le recours au Président déchu qui pourrait alors se faire valoir d'être le rassembleur du mouvement?

Si tel est le cas, je crois que c'est une énorme erreur que font les stratèges de la droite gouvernementale.

Le résultat des élections présidentielles a montré de façon flagrante le rejet de Nicolas Sarkozy , en  tant que personne; et si les résultats furent plus serrés qu'escomptés, cela ne doit pas masquer le fait avéré que ce pays, foncièrement de droite, a élu par défaut, un président socialiste. Il suffit pour s'en convaincre de se souvenir que 2 Millions d'électeurs se sont déplacés aux bureaux de vote (ils ne se sont pas abstenus) pour glisser un bulletin blanc ou nul dans l'urne. Si ce n'est pas un désaveu du Président sortant, alors je n'y connais rien en politique....

Dans n'importe quelle démocratie, quand un président sortant est battu, sa carrière politique s'arrête! il n'y a qu'en France qu'on est tellement conservateur et frileux par rapport à l'avenir, qu'on s'accroche à ce qu'on connait plutôt que d'essayer la nouveauté. C'est pourquoi jamais Barak Obama, si populaire pourtant dans notre pays, n'aurait pu être élu en France.

Il en va de l'avenir de l'UMP de savoir tourner la page et de se trouver un nouveau leader, quel qu'il soit.... Sarkozy a failli, passons à autre chose.

Pour ma part, je n'ai jamais caché mes sympathies pour François Fillon. Je suis persuadé qu'il mérite sa chance comme leader de l'UMP: C'est un homme calme, pondéré, loyal et rassurant qui saura préconiser et mettre en place une politique sérieuse s'il est élu en 2017. Un homme qui n'a pas peur de piloter des voitures de course à 300 km/h est un homme courageux et talentueux qui sait ce qu'il fait. Des gestes lents pour aller vite, contrairement à ceux qui tournent le volant dans tous les sens pour finalement ne pas aller vite .... ou loin.

UMP,Sarkozy,François Fillon, Jean-François Copé

Compte tenu que la Présidentielle est désormais l'élection reine qui conditionne l'orientation du gouvernement, il est essentiel de ne pas se tromper de leader. Or revenir avec Sarko en 2017 serait une grossière erreur pour la Droite, ce qui nous promettrait à coup sur 5 ans de plus de socialisme, et une montée accrue du Front National.

 

18:54 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, sarkozy, françois fillon, jean-françois copé | | | Digg! Digg | | |  Facebook

26/07/2012

Plan de soutien gouvernemental à l'automobile: Much a do about nothing

Beaucoup de bruit pour rien!....

Si le gouvernment croit que c'est avec ce plan de mesurettes q'il va maintenir l"industrie automobile française, il se met le doigt dans l'oeil; et le chantre du redressement productif Arnaud Montebourg va avoir du mal à nous convaincre qu'il peut retourner la situation sans s'attaquer au mal profond qui ronge l'industrie française automobile.

Notre production, à tort ou à raison, ne bénéficie pas de l'aura de qualité de l'industrie automobile allemande, et les voitures allemandes sont plus "désirables" que les voitures françaises.

Quand on sait que souvent, la technologie française est en avance sur celle de nos voisins d'Outre-Rhin, on peut s'interroger sur le pourquoi de ce désamour; c'est simple, et il ne faut pas avoir peur de le dire: les ouvriers français travaillent moins bien que leurs homologues allemands; ils n'ont pas le même niveau d'exigence de qualité sur les produits qui passent entre leurs mains. Ils sont moins impliqués dans la recherche du produit parfait, une qualité  qui a fait la force en premier des Japonais, des Allemands et désormais des Coréens.

Et si Peugeot souffre, c'est qu'il est pris en sandwich entre les productions allemandes de grande qualité et à forte image de marque et les voitures low cost, toujours plus sophistiquées, venant de Corée ou de Roumanie (DACIA). Ajoutez à cela un cout de production horaire qui se détériore chaque année puisque nos dirigeants ont pris l'habitude depuis 30 ans de faire supporter tous les abus de la protection sociale à la seule industrie, qu'on a pris pour une vache à lait. Eh bien, voila, le résultat se paie cash: notre industrie est détruite, et personne n'ose s'attaquer au vrai problème, et chaque année, le déficit commercial s'accroit, puisque la solution de la dévaluation qui était notre planche de salut n'existe plus depuis que nous avons remplacé le Franc par l'Euro.

Nous avons cru que nous pourrions nous corriger et devenir sérieux, capables de rivaliser avec l'Allemagne, mais ce ne fut qu'une funeste illusion. La France est en voie de devenir le "sick man" de l'Europe avec une population bien plus interessée par son destin individuel que collectif, qui refuse de faire les sacrifices qui s'imposent, et qui surtout a, au fil des ans, acquis une mentalité de fainéants, de tricheurs, et de malotrus.

Un exemple: Lors d'un voyage en car en Allemagne, dans la ville de Mossinguen, ville jumelée avec  St Julien, partout où nous allions, nous étions fétés par les jeunes qui nous voyaient passer. Je n'ose imaginer la façon dont le même bus allemand serait reçu dans nos banlieues françaises.

La Grande Nation que nous étions n'en finit pas de dégringoler depuis la défaite de Napoléon. Et si ce n'est avec la parenthèse gaulliste qui a permis un sursaut entre 1958 et 1974, l'irrémédiable déclin est là. Tous les signes le montrent; et ce qui est pire, c'est que nous faisons la politique de l'autruche et ne voulons pas voir la triste réalité. Dans les années 70, les footballeurs Yougoslaves étaient les exilés qui monnayaient leur talent sur les terrains Européens; depuis 20 ans, ce sont les Français qui les ont remplacés. Chaque talent issu de ce pays est contraint d'aller chercher fortune ailleurs pour s'offrir le rève que son pays ne peut plus lui offrir. Nous sommes en train de revivre une nouvelle Révocation de l'Edit de Nantes avec l'exil accéléré des meilleurs talents qui feront cruellement défaut à notre pays dans les 20 ans qui viennent

Ainsi, pour revenir à l'industrie auto en grand danger, on se contente de mesurettes dans un plan à 300 Millions d'euros, pour le lendemain, être royal en faisant cadeau de 3 Milliards d'euros à la Côte d'Ivoire. Belle générosité qui flatte l'égo de nos dirigeants et qui serait louable si ce n'était une trahison de plus envers le peuple des ouvriers français.  Car beacoup sont ceux qui pensent que cette manne a plus de chances de se retrouver dans les poches de dirigeants corrompus que dans les besoins vitaux d'infrastructure de ces pays d'Afrique. Quant au timing, on ne peut que rester coi devant une telle provocation qui fait mesurer à l'ouvrier français l'interet que lui porte son  gouvernement en comparaison avec celui qu'il porte à une Afrique corrompue. Comment s'étonner alors que l'ouvrier de PSA qui va perdre son travail  ne se jette demain dans les bras de Marine Le Pen qui n'en demandait pas tant.

Un exemple de plus qui montre à quel point la "nomenklatura" qui nous dirige est déconnectée de la réalité du pays.

19:02 Publié dans Politique Française, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : psa, dette ivoirienne, politique, montebourg, marine le pen | | | Digg! Digg | | |  Facebook

24/07/2012

Eric Woerth blanchi dans la vente des terrains de l'hippodrome de Compiègne

Eric_WOERTH.jpgEnfin justice est faite à cet homme dont le talent et les mérites l'avaient rendu dangereux à ses camarades de l'UMP qui voyaient probablement d'un mauvais oeil l'ascension trop rapide de cet homme brillant et loyal.

A la lecture des commentaires de la blogosphère, nombre sont les internautes qui accusent la gauche de l'avoir "assomé" et qui demandent des excuses. Mais pour ma part, je crois que dans son cas, le vieux dicton est, hélas, tout à fait d'à propos.

Préservez moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge!.....

En politique, ce sont plus souvent vos "amis" qui vous décochent le coup de poignard dans le dos que vos adversaires. Demandez son avis à Hervé Gaymard.....

Dans le cas de Mr Woerth, comme ce fut le cas pour Mr Chaban Delmas, Mr Beregovoy ou d'autres, la malveillance a suffi pour briser sa carrière; c'est bien dommage pour lui, et pour la France.

Quoi qu'il en soit, c'est une bonne nouvelle pour la démocratie, car, contrairement à ce que voudraient nous faire croire les extremistes, tous les politiques ne sont pas pourris, et je considère que Mr Woerth est un honnête homme dont il est grand temps que l'honneur soit rétabli.

17:55 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eric woerth, ump, hippodrome de compiègne | | | Digg! Digg | | |  Facebook

22/06/2012

La parité version socialiste - Les fonctionnaires sont oubliés

Si nos amis socialistes ont fait des efforts méritoires et tout à fait louables pour accroître la présence des femmes au gouvernement (parité absolue) et à l'Assemblée Nationale (augmentation de près de 50% de la représentativité féminine), il est fort dommage que les mêmes efforts ne soient pas faits afin de restreindre la sur-représentativité des fonctionnaires à l'Assemblée ou au gouvernement. Et cela st un vrai problème car on ne connait personne qui accepte de scier la branche sur laquelle il est assis.

Presque deux députés PS sur trois sont fonctionnaires : le calcul a été fait par l’IREF*, qui comptabilise aussi les députés dont la profession dépend de l’Etat (subventions, prix, honoraires). Et, parallèlement, seulement 5 chefs d’entreprises ! Les dépenses publiques vont sûrement baisser !

Il est vrai que les socialistes obtiennent la majorité absolue mais, en tenant compte de la très forte abstention, on ne peut pas dire qu’il y ait eu une vague rose. En revanche, ce qui est certain, c’est que les fonctionnaires entrent en masse à l’Assemblée. Ce n’est pas bon signe pour l‘avenir politique, économique et fiscal de notre pays, même si les décisions importantes ne sont pas prises au Palais Bourbon. Mais les députés sont les élus du peuple et dans une démocratie normale ils devraient jouer un rôle important, surtout pour ce qui concerne le contrôle des finances de l’Etat.
Ainsi donc, les députés de la nouvelle Assemblée sont en grande majorité fonctionnaires ou dépendent directement ou indirectement de l’Etat. Difficile de leur demander de pousser pour la réforme et la baisse des dépenses publiques.
L’IREF a analysé les origines socioprofessionnelles des 280 nouveaux députés et a trouvé environ 175 fonctionnaires ou cadres dans des entreprises publiques (63 % du total). Ce chiffre ne tient pas compte des agriculteurs (une dizaine), des médecins (une dizaine) et de plusieurs autres professions qui dépendent souvent des aides de l’Etat et des subventions publiques (les clients de l’Etat) en général ou bien de ceux qui ne rendent pas publique leur profession (ou sans profession). Plus inquiétant encore est le fait que les chefs d’entreprises sont pratiquement absents de cette nouvelle législature : nous avons recensé seulement 5 chefs d’entreprise élus sur 280 (1.8 %)!
En Grande-Bretagne, les fonctionnaires qui souhaitent se présenter aux élections sont obligés de démissionner au moment où ils déposent leurs candidatures. Si l’on appliquait cette règle en France, la baisse du nombre de fonctionnaires serait significative.

Les élus de la gauche (280 députés)
Fonctionnaires et employés du secteur public    175 (63 %)
Chefs d’entreprise    5 (1.8 %)

Mais qui ose avouer la vraie raison de cette surreprésentativité. Les fonctionnaires ne sont pas égaux avec les autres citoyens face à l'engagement politique: ils sont hyper privilégiés.

En effet quand un député est issu du privé (cadre, chef d'entreprise ou profession libérale), il prend un risque, soit celui de perdre son travail, soit celui de voir son activité souffrir de son absence.

Rien de tout cela pour un fonctionnaire puisque celui-ci est garanti de retrouver son poste à l'échéance de son mandat d'élu. Un privilège déja fort avantageux, puisque l'engagement politique devient sans risque.... Mais un privilège qui devient exubérant et intolérable quand on apprend que le fonctionnaire ne retrouvera pas son poste au niveau d'avancement où il l'a quitté, mais bien à celui auquel il se serait trouvé s'il n'avait pas quitté son poste. En vérité cela signifie que son avancement se poursuit sans qu'il n'occupe le moindre poste au sein de la Fonction Publique. Dans quelle autre activité cela est-il possible? ne cherchez pas, il n'y a pas d'équivalent!....

C'est cette inégalité là, rarement dévoilée, qui explique la surreprésentativité des fonctionnaires, tant à droite qu'à gauche (où ils sont quand même la grande majorité) et qui explique en partie la dérive de fonctionnement de nos institutions qui ne sont en aucun cas représentatives du pays réel.

Une énorme correction démocratique  aboutira et une remise sur les rails de notre pays deviendra possible lorsqu'on mettra enfin un terme à cette spécificité française.

IREF: Institut de Recherches Economiques et Fiscales

17:33 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fonction publique, parité | | | Digg! Digg | | |  Facebook

11/06/2012

Le remerciement des Talibans à François Hollande: 4 morts pour l'Armée Française

Triste conséquence, non directe je vouis l'accorde, du retrait annoncé des troupes françaises d'Afghanistan. On aurait pu penser que les Talibans auraient été reconnaissant à la France de François Hollande du retrait annoncé de ses troupes. On voit bien qu'il n'en est rien: pire, on dirait que c'est l'Armée française qui est visée spécifiquement dans ce nouvel attentat qui a pris 4 nouvelles vies de jeunes français.

Comme quoi, il ne faut rien attendre de ces enragés. En revanche, cet incident devrait nous conduire à réfléchir sur le danger que l'on va faire courir à nos troupes restantes, une fois les troupes combattantes rapatriées. Ne seront-elles pas dans un grand danger, d'autant qu'on peut imaginer que nos alliés ne seront pas les plus acharnés à défendre les troupes d'un pays qui les a laissé tomber en cours de mission.

Réfléchissez y Mr Hollande, car si de nombreuses victimes venaient à être dénombrées après la fin de l'année 2012, vous en porteriez une lourde part de responsabilité....

 

18:12 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : afghanistan, armée française, talibans, victimes | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Pronostics pour les résultats des législatives dans la 4ème circonscription de Haute-Savoie

Mille excuses, car ce billet n'a pas été publié comme il aurait dû l'être samedi. Je le publie donc aujourd'hui tel quel, avec mes errurs que j'assume et que mes lecteurs pourront comaoparer aux résultats que je viens de mettre en ligne

Ayant été interpellé par plusieurs personnes sur ma vision des législatives dans notre circonscriptiion, je me permets d'avancer ce pronostic.

Premier point à noter, on peut s'attendre à une abstention forte qui risque de défavoriser les partis de droite, y compris le Front National. Je pronostique une participation proche de 63%.

Quant aux résultats du premier tour, je les verais bien comme cela:

UMP- Virginie DUBY-MULLER : 28%

PS - Guillaume MATTHELIER : 26%

Modem - Antoine VIELLIARD : 16%

Front National - : 11%

Divers Droite - Claude DEFFAUGT : 8%

Ecologie - Les Verts - : 5%

Front de Gauche - Daniel BERNARD: 3%

Autres : 3%

Bien évidemment, ceci n'est qu'une estimation, mais j'aime assez ce jeu des pronostics.

En revanche, l'issue du second tour, qui devraiit être favorable à Virginie DUBY-MULLER, s'annonce plus serrée qu'anticipé par beaucoup.

Mon estimation:

Virginie DUBY-MULLER : 54%

Guillaume MATHELIER: 46%

08:44 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Résultats du 1er tour - Virginie DUBY-MULLER en tête dans la 4ème circonscription de Haute-Savoie

 

Résultats du 1er tour, le dimanche 10 juin 2012:

UMP - Virginie DUBY-MULLER: 31.39%

PS - Guillaume MATHELIER: 28.63%

Front National - Anne BARDOUX: 14.09%

Le Centre pour la France - Antoine VIELLIARD: 8.81%

Centre Droit - Claude DEFFAUGT: 6.31%

Europe-Ecologie Les Verts - Catherine WALTHERT-SELOSSE: 4.49%

Front de Gauche: Daniel RICHARD: 3.66%

Autres: 2.62%

Les enseignements de ce scrutin et les surprises de celui-ci par rapport à mes anticipations publiées la veille du premier tour.

1- L'abstention a été beaucoup plus forte que je ne l'envisageais ( 51% de participation contre 63% prévus)

2- Virginie DUBY MULLER et Guillaume MATHELIER font un peu mieux que je ne l'avais prévu, mais dans le même ordre de grandeur, ce qui ne change pas grand chose au rapport de force prévu.

3- Le FRONT NATIONAL reste à un niveau élevé, plus fort que je ne l'imaginais, particulièrement en milieu rural: c'est un résultat qui place clairement ce parti comme une force sur laquelle il faudra compter à l'avenir. Marine LE PEN a réussi son pari.

4- Le score d'Antoine VIELLIARD, Conseiller Général du Canton de St Julien est très faible ( la moitié de ce que je pronostiquais pour lui: c'est à l'évidence la conséquence du parti pris de François BAYROU en faveur de François HOLLANDE lors des Présidentielles;  ce score, combiné au score national de ce parti, semble annoncer la fin du MODEM.

5- Sans parti derrière soi, il est bien difficile de s'improviser politicien: c'est ce qu'a découvert Claude DEFFAUGT en réalisant un score très faible, que j'avais pour ma part bien anticipé.

Quant aux résultats des autres formations, il reste sans surprise.

Au vu de ces résultats, on peut donc rester confiant sur le résultat final, à condition que la mobilisation à droite reste forte afin de garantir la victoire de Virginie DUBY-MULLER, qui ne doit pas croire que c'est gagné et continuer à battre la campage tout au long de la semaine.

Allez Virginie, encore un petit effort.....

08:40 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook