Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2015

Eric Zemmour - Michel Onfray : Enfin des débats de qualité à la Télé

Nous sommes tous Charlie.

Il est rare d'entendre à la télévision des débats de grande qualité avec des gens documentés qui savent s'élever au dessus de la simple compassion et qui réfléchissent sur les causes des événements. Merci à Paris Première de nous en avoir offert un à l'occasion du drame qui a secoué la France. Dommage que Christophe Alèvèque vienne un peu "polluer" le débat dans sa première partie. Mais l'échange entre Zemmour et Naulleau avec Malek Chebel d'abord puis surtout avec Michel Onfray est d'une grande pertinence et d'un niveau exceptionnel. A écouter sans retenue!... 

 

J'ai ajouté la meilleure partie du débat en video ci dessous:

20:05 Publié dans Politique Française, Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : zemmour, onfray, nous sommes tous charlie | | | Digg! Digg | | |  Facebook

11/01/2015

St-Julien est Charlie en ce dimanche 11 janvier

Près de 2000 Saint-Juliennois étaient Charlie ce dimanche après midi dans les rues de St-Julien pour affirmer leur soutien et leur solidarité avec les victimes des attentats terroristes perpétrés à Paris cette semaine.

Au vu de ce qui s'est passé cet après midi à Paris et dans les grandes villes de France, ce magnifique sursaut national peut nous faire reprendre espoir dans la résistance du peuple français qui a lancé un message fort aux terroristes intégristes. De toutes confessions, quelles que soient nos convictions politiques, nous sommes rassemblés et nous nous levons pour dire non à ceux qui veulent abattre nos valeurs de liberté, égalité et fraternité et  mettre en danger nos valeurs de tolérance et d'envie de vivre paisiblement ensemble.

Un grand merci aussi à tous nos amis européens qui se sont associés au deuil qui a frappé notre pays. Comme l'a si bien dit le Premier Ministre italien, c'est aussi cela l'Europe, une communauté de valeurs démocratiques qui ont permis de repousser la guerre depuis 70 ans. Ne l'oublions pas! il y a beaucoup plus qui nous rapproche que ce qui nous sépare.

Le 11 janvier restera un grand jour dans l'histoire de France et de notre continent. Faisons en sorte que les 17 victimes de 3 fous ne soient pas morts pour rien et que leur sacrifice soit le signal d'un sursaut de nos démocraties pour défendre et faire triompher nos valeurs. 

Tous unis, ne tolérons pas l'intolérable!

18:15 Publié dans Politique Française, Saint-Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : st-julien est charlie | | | Digg! Digg | | |  Facebook

10/01/2015

Balles tragiques à Charlie Hebdo - 12 morts

 

charlie hebdo,hara kiri,eric zemmour,françois hollande

 

On ne pourra manquer d'être interpelés par ce dessin de Charb publié dans Charlie Hebdo le jour même où la quasi totalité de la Rédaction du journal satirique était assassinée dans un odieux attentat. Alors que le fameux titre de Hara Kiri " Bal Tragique à Colombey - 1 mort " annonçait avec la mort du Général De Gaulle, la fin d'une époque, j'ai bien peur que ces balles tragiques ne soient malheureusement le début d'une nouvelle ère pour notre pays avec la répétition d'actes de guerilla comme on en a connu ces derniers jours.

 

charlie hebdo,hara kiri,eric zemmour,françois hollande

 

Après avoir fermé les yeux sur l'islamisation radicale montante de la jeunesse dans les banlieues françaises, et caché la poussière sous le tapis, la situation préoccupante, par ailleurs dénoncée par Eric Zemmour dans son livre "Le suicide Français" nous rattrape et vient frapper notre société au cœur de ses fondamentaux et de ses libertés.

Il est je crois fini le temps où les médias, dans leur candeur et leur naïveté angélique, voulaient nous faire croire que "tout va très bien, madame la Marquise". Eh bien non, ce monde moderne n'est pas un monde de bisounours. Il existe dans le monde et au sein même de notre nation des fanatiques intolérants qui refusent notre mode de vie et ont décidé de combattre la société occidentale et ses valeurs. Ils sont même prêts à mourir en martyr  pour abattre ce qui les dérange et pour imposer leur loi à ceux qui ne veulent pas se soumettre.

Nous sommes désormais arrivés à un tournant!Rien ne sera plus jamais comme avant... En effet, notre pays n'est pas attaqué par un ennemi de l'exterieur, mais bien par un ennemi qu'il a nourri en son sein et qui pourtant déteste les valeurs qui ont contribué au rayonnement universaliste de notre nation. Ils n'adhèrent pas à nos fondamentaux de liberté (de la presse), d'égalité (hommes-femmes) et de fraternité (entre les communautés). 

La classe politique et les médias portent une lourde responsabilité dans cette lente dérive, où on a fait la politique de l'autruche, refusant de voir ce qui se passait dans les banlieues et autour de certaines mosquées. Le pire n'est jamais sûr, à condition de faire face et de ne pas baisser les bras. Tolérer que les pompiers ou les médecins ne puissent plus avoir accès à certains quartiers est tout simplement intolérable. Si les jeunes soixante-huitards chantaient qu'il est interdit d'interdire, à notre tour de crier qu'il est intolérable de tolérer l'intolérable.

Ecoutons ce qu'a à dire sur le sujet Mme Jeanette Bougrab, ancienne ministre et compagne de Charb, le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo assassiné mercredi matin. Son témoignage poignant mérite qu'on s'y attarde.

 

L'autorité de la République doit être rétablie sur tous les territoires de la nation, sans exception aucune. L'esprit Munichois conduit toujours au pire, l'Histoire en est la preuve! C'est la Résistance qui fait l'honneur d'un peuple et qui nous garantit et nous protège contre les pires dérives, même si ce n'est pas facile ou confortable. La lâcheté, et même le laxisme se paient un jour ou l'autre.

Une manifestation monstre dimanche sera la bienvenue, mais ce n'est pas ce qui va faire changer les choses. La solution c'est d'imposer sans états d’âme la maxime qui dit "pas de liberté pour les ennemis de la Liberté" et de faire respecter la loi et l'autorité de la République démocratique. Pour cela il nous faudra une classe politique courageuse et déterminée qui regarde un peu plus loin que la prochaine élection; nous aurons aussi besoin de médias qui ne se contentent pas de brosser le peuple dans le sens du poil ni de succomber à la provocation gratuite au nom de l'audimat. Souhaitons que comme aux pires heures de notre pays, des hommes sortent de l'ombre et se lèvent pour faire obstacle à la barbarie. A cet égard que des foules aient repris spontanément le chant des partisans me semble un signe encourageant. C'est dans cet esprit que la France fera face aux périls qui la menacent et qu'elle retrouvera la paix sociale.

Mais attention au piège: ce que veulent les terroristes, c'est faire monter la haine en dressant les communautés les unes contre les autres. Je suis intimement convaincu que la grande majorité des musulmans ne souhaite qu'une seule chose: vivre en paix dans leur pays d'adoption et pratiquer paisiblement leur foi. Je répondrai même à certains fanatiques de droite que nous chrétiens qui avons enfanté la pire des infamies avec l'Inquisition ne sommes pas forcément les mieux placés pour donner des leçons sans adopter une position nuancée et tenant compte de l'histoire.

Ceci étant dit, ce n'est pas être intolérant ou fasciste que dire que ceux qui ne respectent pas la loi ne sont que des voyous qu'il convient de mettre aux pas. Ce que l'on peut peut-être reprocher aux musulmans modérés qui sont pour la plupart sur notre sol depuis longtemps, qui y vivent paisiblement  et qui sont français, c'est de ne pas avoir réussi à transmettre à tous leurs enfants l'amour de ce pays. Car ne nous y trompons pas, le problème de ce rejet de la France et de ses valeurs occidentales qui conduit certains à vouloir faire le djihad, ici ou ailleurs, ne concerne qu'une petite minorité de jeunes, français pour la plupart. Pour quelle raison, difficile à comprendre, ceux ci détestent-ils  les valeurs de ce pays et les élites qui représentent son autorité. Là doit être le coeur de nos interrogations! Ce n'est pas en bastant sans cesse devant leurs revendications qu'on les gagnera à la cause nationale. Pire, ce manque d'autorité de nos élites républicaines et la lâcheté dont elles font preuves les fait encore plus mépriser ce pays qui leur a pourtant donné beaucoup. 

Après les attentats terroristes venant de l'étranger des années 80, ce fut ensuite le début des problèmes inhérents à notre propre pays avec les émeutes de 2005 qui ont mis certaines banlieues à feu et à (heureusement un minimum de) sang.  Voici venir maintenant le temps des Mohamed Merah et des frères Kouachi qui sont plus radicaux encore et qui n'hésitent pas à tuer. ..... Endoctrinés jusqu'à l'aveuglement, ils sont prêts au sacrifice suprême pour abattre cette société dans laquelle ils ont grandi qu'ils renient et même qu'ils abhorrent. Nul doute qu'ils feront des émules et que ceci n'est que le commencement d'un déferlement de haine envers leur mère nourricière, téléguidés depuis des postes de combat dont les QG sont à l'étranger.

A nous tous français, chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes, athées de nous unir et de ne pas céder à la pression d'une petite minorité extrémiste. Si les Russes avaient su résister aux bolchéviques (ce qui signifie minoritaires en russe), à la fin des années 20, ils auraient probablement fait l'économie de 70 ans de souffrances. A nous de décider de notre destin et de savoir, sans sombrer dans la haine revancharde, combattre cet ennemi de intérieur avant qu'il ne soit trop tard. Sinon sa force grandissante pourrait bien rendre la solution à ce problème tragique.

Sans oublier les victimes aux familles desquelles je présente mes plus sincères condoléances et au chagrin desquelles je m'associe, je terminerai cet article en rendant hommage au courage et au sang froid de nos forces de l'ordre qui ont été en tous points admirables  pendant ces quelques jours. Un bon point aussi au Président de la République, François Hollande, qui a enfin enfilé le costume de chef de la nation rassemblée. Lui que l'on accuse souvent d'indécision, a su faire preuve de leadership en assumant son rôle et en donnant les ordres adéquats et nécessaires aux forces de l'ordre pour sortir de cette crise. Enfin je forme des vœux pour que la grande manifestation de dimanche se déroule sans heurts et montre la France sous son meilleur jour alors que le monde entier aura surement les yeux braqués vers Paris.

 

charlie hebdo,hara kiri,eric zemmour,françois hollande

 Hommage émouvant du caricaturiste suisse Chappatte à ses collègues français

Les réactions unanimes de soutien du monde occidental, de Barak Obama, à Scotland Yard et de tous les pays d'Europe montrent bien que nous avons affaire ici à un problème qui dépasse largement le cadre de notre seul pays et qu'il conviendra d'y faire face ensemble.

 

charlie hebdo,hara kiri,eric zemmour,françois hollande

 

05/01/2015

La réforme régionale n'est pas neutre pour notre territoire: Genève s'inquiète de la nouvelle région Rhône-Alpes Auvergne

Pour s'en convaincre, il suffit de lire ci-dessous l'article paru dans la Tribune de Genève en date du 4/1/15

 

La future super-région inquiète le Conseil d’Etat

La fusion Rhône-Alpes - Auvergne pourrait menacer les fonds frontaliers, selon François Longchamp.

Longchamp.JPG

 François Longchamp s’inquiète de l’avenir de la compensation financière genevoise

 

C’est à un vaste chantier que s’est attelé le gouvernement français. La réforme territoriale vise à simplifier le «mille-feuille» administratif, actuellement composé de quatre échelons (commune, intercommunalité, département et région). Dans ce but, une nouvelle carte des régions a été adoptée par les députés le 25 novembre. Leur nombre passe de 22 à 13. Ainsi, Rhône-Alpes et l’Auvergne ne font plus qu’un.

Si le débat semble à première vue très franco-français, il intéresse de près le président du Conseil d’Etat genevois. «Bien sûr que nous sommes concernés! explique François Longchamp. Notre voisin immédiat s’agrandit. Et compte désormais quatre départements supplémentaires, qui sont, de plus, relativement prétérités. Nous nous retrouvons à l’extrême périphérie est d’un territoire qui s’étend vers l’ouest.»

«Des coquilles vides»

Les inquiétudes de l’élu genevois se renforcent au sujet du second volet de la réforme, dont l’examen se poursuivra au mois de janvier. Celui-ci concerne la répartition des compétences et pourrait aboutir à un transfert de plusieurs prérogatives des départements vers la Région. «Nos partenaires historiques sont les départements. Qu’adviendra-t-il s’ils deviennent de simples coquilles vides? Où finira la compensation financière genevoise (CFG) dans cette affaire?» lance François Longchamp.

Depuis 1973, en vertu d’un accord franco-genevois, Genève rétrocède une partie de l’impôt à la source versé par les frontaliers. Cette somme, s’élevant cette année à 279,4 millions de francs, est versée aux Conseils généraux de l’Ain et de la Haute-Savoie. Ces derniers se chargent de l’utiliser dans des projets structurants et de la répartir aux communes au pro rata de leur population frontalière. «Quand un territoire change ainsi de dimension, que le centre de décision s’éloigne et que les besoins sont plus importants ailleurs, il est tentant d’utiliser la CFG pour des dossiers qui n’ont plus rien de dossiers de voisinage, renchérit François Longchamp. Il s’agit d’un accord passé avec nos voisins directs. Cet argent n’appartient ni à l’Etat français, ni à la Région.»

Des craintes que partage, forcément, Christian Monteil, à la tête du Département de Haute-Savoie: «Transférer les compétences vers Rhône-Alpes Auvergne, c’est retirer un barreau de l’échelle. On ne veut pas faire de procès d’intention, mais on ne veut pas non plus se résigner.» Pour tenter de faire valoir leur spécificité et garder la maîtrise notamment sur les dossiers transfrontaliers, la Haute-Savoie et la Savoie ont ainsi déposé un projet de loi visant à fusionner (lire nos éditions du 13 octobre).

Insistant pour sa part sur l’importance de la CFG pour les communes voisines de Genève, Patrice Dunand, maire de Gex est lui aussi inquiet: «La difficulté consiste en effet à savoir qui va à l’avenir gérer ces fonds. Plus le centre de décision s’éloigne plus la logique de la CFG est difficile à expliquer.» L’élu gessien estime que l’option la plus cohérente serait de confier cette gestion à l’ARC, soit le syndicat mixte qui réunit les collectivités françaises entourant Genève. D’autant que comme le rappelle Christian Dupessey, maire d’Annemasse, «cet échelon est amené à être renforcé en devenant un pôle métropolitain.»

Pas d’impact sur l’accord

Dans ce débat, des voix plus rassurantes s’élèvent cependant. A l’image de Pierre-Jean Crastes, président de la Communauté de communes du Genevois: «Ce qui inquiète François Longchamp, ce sont les fonds frontaliers. L’accord précise que ce sont les départements qui reçoivent ces fonds. Or, la réforme ne supprime pas les départements mais revoit la répartition des compétences.» Selon lui, beaucoup de choses peuvent encore évoluer d’ici à 2020, la date avancée par le gouvernement pour la suppression des Conseils généraux. «Entre-temps, aura lieu la présidentielle. Et l’on constate souvent qu’une majorité détricote ce qu’a fait la précédente.»

Christian Dupessey ne croit pas lui non plus à un impact sur l’accord de 1973. «Il n’a aucune raison de changer. De plus, la simplification du mille-feuille permettra à Genève de savoir plus facilement à qui s’adresser.» Favorable à la réforme engagée par son parti, le maire, qui est aussi conseiller régional, poursuit: «Les liens sont certes historiques entre le Conseil d’Etat et les départements, mais ces dernières années, la région a été moteur de la relation franco-genevoise.»

Et de conclure que, quelle que soit sa couleur politique, aucun président de la région Rhône-Alpes Auvergne n’a intérêt à mettre en péril le système des fonds frontaliers.

Article écrit par Marie Prieur
Tribune de Genève le 4/1/15

19/12/2014

François Hollande est bien placé pour représenter la République irréprochable - n'est ce pas Caton!...

Jean-Michel Apathie dévoile le rôle du jeune François Hollande dans l'affaire Caton

On voit là un exemple stupéfiant de la République irréprochable que nous promettent nos amis socialistes.

18:24 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hollande, caton, bercoff, le grand journal | | | Digg! Digg | | |  Facebook

08/12/2014

Réflexions sur l'élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de l'UMP

UMP SArkozy 2014.jpg

Voila, les résultats sont sortis, sans constestation et avec une grande rapidité. Un grand bravo aux organisateurs car ce vote électronique  a très bien fonctionné malgré quelques bugs dans la soirée de vendredi et a été un succès.

Que faut-il penser du résultat?

Celui ci est assez conforme à ce que j'attendais, même si j'avais pensé que Bruno Le Maire ferait un peu plus (35%) contre seulement 60% à Nicolas Sarkozy. L'ancien président a donc fait mieux que je ne m'y attendais, mais ce résultat reste cependant une déception pour lui, qui avait emporté l'UMP en 2004 avec 85% des suffrages, et qui entre temps a exercé les fonctions de président de la République. Marine Le Pen a d'ailleurs résumé la situation par un laconique "mal revenu, mal élu"

Peu importe le score, pourvu que le parti gaulliste puisse se remettre dans le sens de la marche, ce dont il a bien besoin. Espérons maintenant que le nouveau Président saura faire du parti une source de propositions concrètes plutôt qu'une machine à bouffer du Hollande, ce qui finalement n’intéresse que peu les Français.

Aurons nous l'occasion de voir s'instaurer un débat d'idées afin que la droite soit en mesure d'offrir une alternative crédible et qui, enfin, tienne ses promesses? C'est mon voeu le plus cher.

Les grandes orientations pour l'avenir doivent être débattues et, une fois finalisées, elles devront s'imposer au candidat qui sera désigné lors des Primaires en 2016. Primaires dont il est essentiel qu'elles se tiennent et qu'elles soient ouvertes au Centre.

Mr Sarkozy, en tant que président du Parti, partira avec un avantage important car il devrait finir facilement premier à l'issue du premier tour. Restera à voir alors comment se comporteront les candidats arrivés derrière lui. Seront-ils en mesure de se rassembler et de faire front contre l'ancien président, ce qui donnera une chance réelle à Mr Juppé si celui-ci finit second, ou bien resteront-ils divisés, favorisant ainsi l'élection facile de Mr Sarkozy.

Nul doute que l'attitude de Bruno Le Maire sera déterminante. Saura t-il résister au chant des sirènes sarkoziennes,qui lui propsera surement un ticket Président-Premier Ministre ou jugera t-il qu'il a une chance par lui même? De là dépend en grande partie l'issue des primaires et de la Présidentielle. Ce qui est probable, c'est que Mr Sarkozy va "utiliser" au mieux BLM pour affaiblir ses deux autres rivaux que sont MM Juppé et Fillon. Tout l'art de Mr Sarkozy sera de faire monter Mr Le Maire pour qu'il siphonne les voix de Mr Juppé, mais pas trop quand même de peur qu'il puisse décider de concourir pour lui même.

Un jeu de rôles et de stratégie fort interessant pour tous ceux qui s'interessent à la politique.

 

17:47 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, sarkozy, le maire, juppé; primaires | | | Digg! Digg | | |  Facebook

29/11/2014

Débat Eric Zemmour vs Eric Brunet - des arguments à méditer

 

Zemmour vs Brunet, Le Suicide Français, RMC, Margaret Thatcher, Churchill, Tony Blair, François Bayrou

 

Voila un débat fort intéressant entre les 2 Eric qui se retrouvent sur l'état lamentable de notre pays mais qui divergent sur la cause de ce déclin.

Pour Eric Zemmour, ce sont les élites qui en sont responsables tandis que pour Eric Brunet, ce sont les Français eux même qui sont à blamer pour cette "décadence". Mon homonyme est bien entendu courageux et n'a aucune chance d'être entendu en voulant mettre les responsabilités sur chacun d'entre nous plutôt que de nous exonérer de nos responsabilités, car ce n'est évidemment pas très porteur de dire à quelqu'un qu'il doit assumer sa part de responsabilité dans l'échec.La preuve est que 74% des auditeurs de l'émission ont soutenu la thèse de Zemmour contre 26% seulement qui partageaient la vision de Brunet.

Pour étayer son propos, Eric Brunet compare le peuple français au peuple anglais qui, dans les heures sombres de son histoire, a su choisir de son plein gré des leaders forts (Churchill, Thatcher, Blair) pour le sortir de ses errements, alors que le peuple français lui, a "subi" les grands hommes qui se sont imposés à lui pour sortir le pays de l'ornière et le faire rayonner (Louis XIV, Napoléon, Charles De Gaulle).

Je dois dire que sur ce point j(ai tendance à rejoindre Eric Brunet car je pense que notre peuple, immature, a tendance à croire au Père Noel, et qu'il est malheureusement prêt à avaler toutes les couleuvres que les politiciens lui servent, pourvu que ce soit ce qu'il a envie d'entendre et que ce soit le chemin le plus facile.

Ainsi aux élections de 2012 notre peuple a t-il suivi l'homme qui leur promettait de réenchanter le rêve français, sans évidemment dire comment il allait faire, plutôt que d'écouter la voix de la raison, celle que défendait lors de la campagne François Bayrou qui annonçait des lendemains difficiles et qui proposait des réformes vitales mais peu populaires. Je me rappelle fort bien qur le candidat MODEM a commencé sa campagne à pres de 18% dans les sondages pour finir à moins de 10%. Une vraie dégringolade donc alors que les trois autres candidats rivalisaient de démagogie avec le résultat que l'on connait.

Les Français sont d'incorrigibles rêveurs qui croient qu'on peut sans arrêt faire abstraction de la réalité et de l'effort, car probablement sont-ils convaincus, ce fut d'ailleurs le titre d'un livre, que Dieu est français.

Le mérite du livre de Zemmour est de mettre sur la table un diagnostic éclairé de nos maux! Mais en même temps, Mr Zemmour commet une grande faute en exonérant le peuple de ses responsabilités. Car ce n'est pas un homme providentiel qui nous tirera d'affaires ( à moins d'être un dictateur) mais bien plutôt une conscience collective populaire de la nécessité de se réformer et de l'urgence qu(il y a à réagir en se rassemblant autour d'un projet de salut public commun et partagé.

Si cela n'est pas fait rapidement, la jeunesse française se révoltera contre ses aînés qu'elle accusera d'avoir précipité le pays dans le gouffre, et qui sait alors ce qui pourrait en sortir!...

28/11/2014

Quand la France se prend à jouer aux grandes puissances

Mistral.jpg

Quand nos gouvernants auront -ils enfin compris que nous ne sommes plus en mesure de vouloir faire un bras de fer avec les autres grandes puissances de la planète? Le dernier exemple en date, funeste, est la décision du Président Hollande de surseoir à la livraison des 2 porte hélicoptères Mistral à la Russie. A l'heure où l'Etat n'arrive plus à financer l'essence pour les voitures de la Gendarmerie et de la Police, je trouve cela risible. Et je suis bien sur que cela doit bien faire rire Vladimir Poutine.

D'accord, ne livrons pas ces deux bâtiments qui ont fait l'objet d'un contrat et qui sont en partie payés. La Russie ne manquera pas de nous attaquer devant les tribunaux commerciaux internationaux et de nous faire payer une amende pour refus d'honorer un contrat. Cela ne fera qu'aggraver notre dette!... Vous me direz qu'avec 2000 milliards de dettes 1ou 2 milliards supplémentaires, qui s'en soucie....

Que ferons nous alors de ces deux bateaux. Les Américains et l'OTAN qui nous ont poussé dans cette voie seront-ils prêts à nous les racheter? J'en doute fort, tout comme je suis sûr qu'ils sont ravis de voir l'un de leurs principaux concurrents de ventes d'arme se décrédibiliser ainsi sur le marché mondial.

Et nos chantiers navals? Est ce ainsi qu'on va leur assurer du travail pour l'avenir?

Une fois de plus, la vanité nationale conduit le pays à se fourvoyer dans une impasse funeste dont il ne sortira rien de bon. Revenez sur terre Monsieur le Président, et au lieu de sans arrêt agresser Poutine, cherchons à trouver des points d'accord qui nous permettront peut être un jour de réaliser l'Europe de l'Atlantique à l'Oural chère au Général de Gaulle et qui pour ma part consiste en la seule vraie solution d'avenir pour l'Union Européenne.

18:00 Publié dans Politique Française, Politique internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hollande, mistral, poutine, russie | | | Digg! Digg | | |  Facebook