Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2012

Virginie DUBY-MULLER - notre nouvelle députée ?

Virginie DUBY-MULLER,4ème circonscription de Haute-Savoie,Françoise GROSSE-TETE,Claude BIRRAUX,Pierre HERISSON

Hier soir, à l'Espace Jules Ferry de St Julien, en présence d'une centaine de supporters et sympathisants, l'UMP nous présentait la candidate investie par le parti pour la 4ème circonscription de Haute-Savoie, Virginie DUBY-MULLER.

Virginie DUBY-MULLER,4ème circonscription de Haute-Savoie,Françoise GROSSE-TETE,Claude BIRRAUX,Pierre HERISSONLa candidate, jolie femme agée de 32 ans espère succéder à Claude BIRRAUX qui se retire tout en restant suppléant de Virginie, ce qui devrait faciliter la transition. D'autant plus que Virginie , qui a été 5 ans Assistante Parlementaire de Claude BIRRAUX, le représentait sur le territoitre quand il était à Paris; en conséquence de quoi, elle connait  bien les dossiers en cours spécipiques à notre région.

Supportée et entourée hier soir par le Sénateur Pierre HERISSON, Claude BIRRAUX et la toujours sémillante Françoise GROSSE-TETE, Virginie nous a parlé de ses valeurs et de son expérience.

VDM.JPG

 

A 32 ans, et après des études de Sciences Politiques, elle peut revendiquer une expèrience de 10 ans dans les sphères du Parlement , puisqu'avant Claude BIRRAUX, elle a travaillé, à l'Assemblée Nationale, avec le député d'Evian, Marc FRANCINA. Pas de temps perdu donc pour assurer la continuité du travail entrepris par Claude BIRRAUX, si VDM était, comme je le souhaite élue.

Virginie nous a parlé des valeurs qu'elle entend défendre à l'Assemblée, et qui représentent bien celles de notre courant de pensée:

Le travail, fondamental pour le renouveau de notre pays.
La tolérance et la solidarité, essentielles au bien vivre ensemble.
La famille, cellule de base de notre société, qu'elle souhaite défendre en s'opposant à la suppression ou à l'affaibliessement du quotient familial

Tout en confortant l'engagement fort de notre territoire derrière Nicolas SARKOZY lors des Présidentielles, elle entend combattre le projet Socialiste qu'elle estime dangereux pour notre pays.

Laxisme vis à vis de la dette qui nous étrangle
Matraquage fiscal des classes moyennes (en raison de l'abaissement du quotient familial)
Mise en place d'une société sclérosée par l'Assistanat et un coût du travail trop élevé
Danger de l'accroissement du communautarisme (Droit de vote des étrangers)
Laxisme sécuritaire (avec Christianne TAUBIRA à la Justice, on peut s'attendre au pire)
Perte de souveraineté énergétique liée à l'abandon du nucléaire.

Au nom d'un renouvellement nécessaire du personnel politique et d'une représentation accrue de la Jeunesse et des femmes, je pense que le choix de Claude de vouloir promouvoir Virginie comme la future députée de notre territoire est une bonne idée.

Pour ma part, c'est sans hésiter que je lui apporterai mon vote. Et je lui souhaite bonne chance lors des élections les 10 & 17 juin prochains.

PS: je rappelle que ce soir, dans la même salle de l'Espace Jules Ferry, Virginie DUBY-MULLER sera opposée aux 4 principaux candidats de la circonscription lors d'un débat contradictoire. Vous y êtes les bienvenus.

26/05/2012

Elections législatives: le grand débat de la 4ème circonscription

Screen shot 2012-05-26 at 16.21.30.png

Claude Birraux, député sortant de notre circonscription ayant décidé de ne pas se représenter, c'est donc à une nouvelle tête que celle-ci est promise.

Vendredi 1er juin, aura lieu à St Julien un grand débat politique qui réunira cinq des principaux candidats aux élections législativatives pour la 4ème circonscription de Haute-Savoie. Une occasion unique pour les électeurs de se faire une idée de la personnalité et des valeurs que portent et défendent chacun des candidats.

Félicitations à Vincent Hussenot d'avoir organisé ce débat citoyen: c'est une initiative remarquable qui mérite d'être saluée à son juste prix.

Venez nombreux!....

18/05/2012

Chroniques gouvernementales à la façon de l'almanach Vermot - Pour les amateurs de (mauvais) calembours!....

Parce que le modem de sa connection avec la France ne fonctionne pas, la sauce béarnaise de Bayrou ne plait plus. Mélenchon voit rouge quand il fait front, de gauche bien sur; car, sur l'autre front, national celui là, le score de Marine le peine. L'UMP bien que tres adroite avec Nicolas ne permet pas que sarkommence. Ne reste plus aux François qu'à croire aux lendemains qui chantent, sous la pluie en l'occurence.

Car depuis qu'il a pris ses fonctions, François Hollande mouille vraiment la chemise! surtout sur les Champs Elysées où, ayant opté pour une investiture sans impair ni imper, il a pris l'eau dans sa nouvelle DS5 (la DSKatre ayant eu un accident à New York l'an dernier). Après avoir débarqué du Ferry sans Jules, le gai DelaNoé l'a sauvé du déluge de grèle en l'abritant dans son hotel de ville ou il put vraiment enfiler le costume de président, le troisième de la journée dit-on, tant son nouveau statut l'avait rendu plus vieux.

Le président Hollande nomme ensuite le super Ayrault qui doit l'aider à ne pas mettre le pays- bas, avant de s'envoler vers l'Allemagne qui, dès son décollage, a pour lui un vrai coup de foudre, ce qui le fait immédiatement redescendre sur terre. Comme quoi le septième président de la Vème République n'est pas encore au septième ciel. Même si à Berlin, l'ange est là qui l'attend, impatiente, Angela, comme la mère qu'elle veut être pour lui. Car aussi franc soit Hollande, si la France semblait avoir hérité d'un président poissard, l'Allemagne ne voulait pas laisser passer sa chance, elle, hier.

Retour à Paris: Sur la rive gauche, Jean-Marc erre aux abords de la rue de Varenne, la nouvelle bite (DSK n'est pas loin d'Anne aux seins clairs) d'amarrage du porc de Nantes qui n'entend pas faire un travail de cochon comme son prédecesseur. Agacé par ce Ayrault socialiste qui vient lui prendre son autel Matignon, François se sent soudain gauche sur ce perron quand sa femme Pénélope, toujours adroite, et bien que galloise, lui glisse à l'oreille: "Fillons à l'anglaise", à quoi il répond "Oui, fuyllons vite".

En effet, comme Martine n'était pas chaude hier, le président lui a préféré une PAC Air-Eau pour tenir l'hotel Matignon au chaud. L'amère de Lille, première sectaire du Parti Socialiste refuse alors tout ministère. Mais si elle renonce au fromage de Hollande, ce n'est pas pour gouter au brie. Son temps libre, c'est de l'or pour cette fille à papa! Elle a décidé de jouer Martine, au bridge...

A l'hotel Beau Veau, c'est l'halal_ie pour Claude Guéant, chassé par Manuel, le toréador catalan d'Evry. La police, elle, est heureuse, car pour la discipline, laisse aller, c'est une valse!.... Reste que les Brèles se demandent à quel temps elle se danse cette Vals, à 3 temps, 100 ans ou 1000 temps? en tous cas, ça a  l'air beaucoup plus charmant...

Conscient que notre économie est malade, le président n'a pas voulu lui faire sentir le Sapin. il nomme à Bercy un franc comtois qui aime les comptes francs qu'il espère entendre bientôt lui dire, tel  César " Veni, Vidi, Vici" avec le même applomb qu'il  se préente "Pierre, Mosco, Vici".

Ayant entendu dire qu'Aure, elle lit Philipetti, le Président la nomme illico à la culture; de même que pour les affaires sociales, il charge Marisol d'ensoleiller et de réchauffer les relations frigides des partenaires soucieux avec un bon vin de Tourraine, Santé !

Etranger aux affaires depuis qu'il fut le plus jeune Premier Ministre de la France, rien de plus normal que de confier à Laurent Fabius les Affaires Etrangères. On n'allait quand même pas laisser Fafa sur le quai de la gare. Ce fils d'antique ère sera mieux au Quai d'Orsay.

Pour l'éducation et ses 60000 postes en plus, il va falloir que nous Peillon, et pas vingt, cent euros par tête; car si François Hollande se paye notre tête, Vincent lui, il a la classe, et pas seulement d'école.

Garde des sots, Christianne Taub ira à la Justice, voguant sur son Battho depuis sa Guyanne natale jusqu'à la place Vendôme.

Depuis les 2% d'Eva à la présidentielle, l'écolo git, c'est pas Joly! C'est pourquoi, le choix que les coloc à terre ont fait pour le logement, c'est Cécile. Ma fille, lui a dit François vertement, "du flot des spéculateurs immobiliers tu devras nous protéger et leur en faire croquer des vertes et des pas mures". Avec elle dans les murs, ça ne va pas être tous les jours Noel, ma mère!

A l'écologie et au développement durable, une Bricq réfractaire aux gaspillages. Espérons qu'elle nicole pas trop d'énergie dans la chasse aux gaspis.

Au redressement productif, comme Audrey a pulvoir avec ses lunettes parnauramiques, pas d'angoisse: Arnaud monte, bourre et redresse les torts de quiconque se sent à l'abandon.

Quant aux agriculteurs, ce n'est plus la vache folle qui les menace, mais bien plutôt Stéphane Le Foll. S'il ne fait pas le fou, peut-être fera -t-il oublier Bruno Le Maire. L'avenir le dira.

Et pour finir, la porte parole de ce nouveau gouvernement c'est la jolie Najat, une belle qu'a c'est manifeste des dons pour vallaud riser l'action de ce nouveau gouvernement.

 

Une dernière pensée pour Nicolas Sarkozy qui est parti en vacances dans le sud. Qu'il prenne soin de lui car si Carla Brunit facilement , lui qui ne boit pas de vin, c'est quand même dommage quand on s'appelle Nicolas, il va désormais devoir renoncer à son eau favorite. En effet l'eau landaise, qui prend sa source à Tulle, en Correze, lui donne depuis le 6 mai une vraie crise de foi. Depuis ce jour funeste, il est convaincu que Dieu l'a abandonné.

 

03:29 Publié dans Humour, Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : calembours, politique, humour, almanach vermot | | | Digg! Digg | | |  Facebook

15/05/2012

Premier faux pas du Président Hollande

Lors du départ de Nicolas Sarkozy, et après une poignée de mains loin d'être chaleureuse, le Président Hollande n'a pas cru bon d'attendre sur le perron que l'ancien hôte de l'Elysée ait rejoint sa voiture. Les gens de droite ne manqueront pas d'y voir un manque d'élégance, d'autant que Nicolas Sarkozy avait convié Mr Hollande à se joindre à lui le 8 mai dernier.

francois-hollande-a-remonte-les-champs-elysees-photo-afp.jpg

Sous une pluie battante, le président EAU LANDE remonte les champs Elysées

14:02 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : passation de pouvoir sarkozy-hollande | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Au revoir et Merci Mr le Président

A l'heure ou Nicolas Sarkozy quitte le palais de l'Elysée, il doit se poser la question 'Et maintenant, que vais je faire? "

Aussi pour le remercier du travail accompli, je lui offre cette version de la plus belle chanson de Gilbert Bécaud interprétée par Johnny Halliday, l'un de ses chanteurs préférés.

10:00 Publié dans Musique, Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, elysée, et maintenant, johnny, gilbert bécaud | | | Digg! Digg | | |  Facebook

11/05/2012

Quel avenir pour François Fillon

fillon.jpg

Nicolas Sarkozy a beaucoup plus perdu à cause de son comportement personnel et de sa personnalité que de la politique courageuse qu'il a menée à la tête de l'état avec François Fillon comme Premier Ministre. Je suis pour ma part convaincu que si Fillon avait eu les coudées plus franches, il aurait fait des réformes encore plus profondes, mais il a dû céder à l'impulsivité et aux nombreuses volte faces du Président, dont une des grandes fayeurs était de mettre la France à feu et à sang, lors de grandes manifestations incontrôlables.

François Fillon, coureur automobile, est un homme courageux. Il faut l'être pour piloter une voiture de course à près de 300 km/h. D'autre part, c'est un animal à sang froid qui réfléchit beaucoup avant de prendres ses décisions, mais qui, une fois décidé, se tient à sa ligne de conduite. Pour conduire vite, il faut faire des gestes lents et précis; Le pilote qui fait des gestes saccadés et brutaux ne peut aller aussi vite car une telle conduite lui fait risquer la sortie de route à tout moment,; et surtout quand la route est glissante ou étroite.

A cet égard, la personnalité de François Hollande, est-ce dû au prénom, se rapproche beaucoup  de celle de François Fillon; c'est pourquoi, je pense qu'il fera un bon président! Quant à la politique qu'il ménera, j'ai mes réserves, tant lune grande partie du Parti Socialiste demeure incorrigible dans son déni de la réalité du monde moderne.

Si cette politique devait échouer, c'est sans conteste François Fillon qui me parait le plus adepte d'incarner une présidence de droite réformiste et digne. Il a toutes les qualités d'un grand chef d'Etat, si les hussards de l'UMP lui en laissent la possibilité. En tous cas, et dès aujourd'hui, j'en fais mon champion pour incarner l'alternance en 2017. Et s'il nommait Laurent WAUQUIEZ  à Matignon, je serai comblé.

Fillon,Présidentielles 2017

14:08 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fillon, présidentielles 2017 | | | Digg! Digg | | |  Facebook

08/05/2012

un 8 mai solennel et exemplaire

hollande-et-sarkozy_scalewidth_630.jpg

Ce matin, Nicolas Sarkozy a présidé à sa dernière cérémonie en tant que chef de l'Etat. Commencée devant la statue du Général De Gaulle face auquel il a observé une tres longue minute de silence pendant laquelle on pouvait s'interroger sur la conversation secrète qu'il a pu tenir en son ame et conscience avec l'homme du 18 juin; mais je ne serais pas étonné qu'elle ait eu quelque chose à voir avec l'ingratitude de ce peuple français, qui ne sait reconnaitre ses grands hommes qu'une fois qu'ils ont disparu.

Devant de nombreux fidèles venus lui rendre hommage, et lui dire au revoir, il a ensuite passé en revue les armées avant d'inviter François Hollande à le rejoindre pour rallumer la flamme du soldat inconnu. Cette co-présidence avait beaucoup d'allure, et je suis sur que nombreux furent les Français à se réjouir de l'apaisement démontré, dans la présence conjointe de ces deux hommes qui s'étaient combattus avec autant d'acharnement pendant la campagne présidentielle. Un bel exemple de respect républicain.

Une seule fausse note à ce beau moment de réconciliation nationale, quand Lionel Jospin, interrogé par une journaliste de France 2, ne put s'empécher de céder à la tentation de la politique politicienne en invitant les Français à voter pour la gauche lors des législatives à venir: un manque d'élégance évident de la part de l'ancien Premier Ministre, tant le moment choisi pour une telle diatribe était inopportun. Mais une preuve de plus du sectarisme indécrottable d'une partie de la gauche française.

J'avoue avoir ressenti une grande émotion devant l'attitude très digne du Président Sarkozy, qui a refusé de parler aux journalistes et qui s'est conduit comme un grand leader. Bon vent à vous, Monsieur le Président!....

07/05/2012

Bonne chance au Président Hollande

Les Français ont tranché et ont voulu croire aux lendemains qui chantent. En tous cas, la chanson a commencé avec une voix plutôt éraillée, tant les efforts de cette longue campagne ont marqué la voix de notre nouveau président. Espérons qu'il saura retrouver sa voix pour imposer ses vues à nos partenaires Européens et pour maitriser les marchés. Car au landerneau des grands sentiments s'invite dès aujourd'hui la réalité économique. Sarkozy c'est fini, le changement c'est maintenant.

31 ans après la victoire de François Mitterrand, cette victoire est une preuve de plus que les Français sont très attachés aux landais, même si ceux de Tulle ne sont pas ceux de Latché.

hollande-mai.jpg

Quels enseignements peut-on tirer de cette soirée électorale.

Sur la forme d'abord: Il y a quelques annéees en arrière, les télés privilégiaient lors des soirées électorales, les interventions des hommes politiques qui venaient nous expliquer, d'un coté, qu'ils avaient gagné, et de l'autre, qu'ils n'avaient pas perdu. Hier soir, que nenni, la priorité fut donnée au ballet irréel, et sans interet, de cette cohorte de motards qui suivait la voiture présidentielle, au mépris des règles les plus élémentaires de sécurité. Quel bel exemple ont donné là nos journalistes donneurs de leçons moralisatrices! On aurait dit Lady Diana coursée par les paparazzis. Un signe de plus de l'abaissement de l'information qui privilégie le spectaculaire sur le fond.

D'autre part, la loi inappropriée sur l'obligation faite aux télés de ne pas divulguer les résultats nous a imposé une longue litanie hypocrite des commentateurs qui consistait à ne rien nous dire tout en nous montrant tout: une Bastille prise d'assaut face à une Concorde désertée. En France, le ridicule ne tue pas! et on a vraiment tendance à nous prendre pour des gogos....

Quant au fond: Dès 20:20, une intervention très digne du Président défait qui assume l'entière responsabilité de la défaite. Un moment émouvant qui en dit plus sur l'homme en quelques minutes que tous les commentaires journalistiques qu'on a pu faire sur lui depuis 5 ans. Il sera reconnu par l'Histoire pour avoir tenté de réformer la France face aux conservatismes de gauche, ancrés dans leurs certitudes et leur attachement aux avantages acquis. Mr Sarkozy, une nouvelle vie vous attend, mais votre sens de l'engagement me laisse croire que l'on vous reverra car vous n'êtes pas homme à rester inactif. Puis-je alors vous suggérer de vous occuper désormais de l'Europe: un terrain de jeux plus approprié à la hauteur de votre talent que ne l'est ce vieux pays conservateur qu'est la France. Si un jour, l'Europe devait se doter d'un président, vous seriez incontestatblement la personne idoine pour assumer cette responsabilité et mener notre continent vers une grande destinée.

Car hier soir, la France a perdu un président moderne, actif et soucieux de l'amener au XXIème Siècle, en abordant les problèmes frontalement, pour se réfugier dans les bras d'un président issu, non pas de la VIème République comme le souhaitait Arnaud Montebourg, mais bien plutôt de la IVème République, rond, esquiveur des problèmes et soucieux de réaliser le consensus, même si celui-ci se révèle mou. Cette attitude permettra t-elle de nous sortir des maux qui traversent en profondeur le pays, j'en doute, mais à voir l'ivresse de la Bastille hier soir, la gauche semble le croire.

Ce que je crois moi, c'est qu'à force de ne pas résoudre les problèmes, on favorise la montée des extrèmes, et j'ai bien peur que ce soit, à l'instar de ce qui s'est passé hier en Grèce, ce qui nous attend, si le nouveau président ne prend pas à bras le corps les problèmes qui se posent à notre pays.

 Il part, grace au ciel, avec plusieurs avantages:

Homme de gauche, il peut s'attendre à bénéficier d'une complicité plus grande des corps intermédiaires marqués idéologiquement que sont les syndicats, la justice et les médias; c'est un gros atout, il devra s'en servir habilement. En cela je lui fais une certaine confiance, tant je pense que François Hollande a un sens politique aussi acéré que ne l'avait le fantôme qui l'habite, François Mitterrrand. A une différence près, François Hollande est un homme honnête et éminemment plus respectable que l'ancien président; je ne crois pas qu'on puisse un jour le traiter de Machiavel ou de Florentin comme on put le faire avec son prédecesseur soi-disant socialiste. Je suis persuadé qu'il s'efforcera de faire passer les interets de son pays avant tout. Mais dispose t-il pour cela du bon logiciel? c'est bien là ma plus grande interrogation.

François Hollande a gagné car il a su donner un espoir à la jeunesse, et je suis persuadé que c'est ce message là qui l'a fait gagner. Mes lecteurs savent à quel point je crains l'insurrection générationnelle, car, pour avoir voyagé dans le monde, je mesure à quel point notre jeunesse française se prépare, bien malgré elle, un avenir difficile. Car enfin, il faut regarder les choses en face, la génération de soixante-huitards qui a pris le pouvoir en mai 68, en renversant la table ne l'a depuis jamais laché, tout en refusant de se voir vieillir. Cela avait commencé par un premier signe, avec l'émergence des yéyés, au début des années 60, qui voyaient pour la première fois dans l'histoire d'une société, des jeunes être beaucoup plus riches que leurs parents. Cela s'est poursuivi par la prise du pouvoir médiatique, philosophique et enfin économique  de cette génération qui a tout croqué , s'ennivrant dans la jouissance que confère le pouvoir, en s'accaparant tous les leviers du pouvoir, refusant d'en céder un pouce, et dont les plus grands symboles sont Michel DRUCKER, Jean-Pierre ELKABACH, Patrick POIVRE d'ARVOR, Serge JULY ou Johnny HALLIDAY, parmi tant d'autres..... Le monde a changé, il est temps de faire un grand nettoyage: PLACE AUX JEUNES!...

François Hollande, qui a beaucoup réfléchi avant de se lancer dans course à l'Elysée,  a saisi cette désespérance de la jeunesse qui sent bien que son avenir ne sera pas aussi rose que celui qui s'ouvrait devant ses parents il y a 50 ans; et le pire c'est que nourris dans le déni de l'effort, ils se demandent au fond d'eux mêmes comment il va falloir s'y prendre pour faire tomber le mur de l'argent et du pouvoir qu'ont dressé devant eux leurs ainés. François Hollande leur a tendu la main, ils l'ont saisie; pour une partie d'entre eux. Car une grande partie a exprimé son rejet profond de cette société figée, en donnant son âme à Marine Le Pen, qui, elle,  leur propose le grand chambardement; ce n'est pas anodin d'ailleurs qu'à 44 ans, ce soit, et de loin, la plus jeune des candidates.

Voila le plus grand défi de notre pays! Donner une place à sa jeunesse, mais sans l'amadouer par des discours lénifiants, non, en lui proposant de retrousser ses manches et de prendre toute sa place dans le redressement du pays pour en garantir le rayonnement économique, sportif ou culturel dans le monde. Si François Hollande réussit ce challenge, il aura bien mérité de la patrie. Mais pour cela, il lui faudra réinventer la gauche, avec des hommes neufs, comme Manuel Valls, face aux éléphants du Parti Socialiste. Il lui faudra, comme l'a fait magnifiquement Michel Onfray, réhabiliter et promouvoir les valeurs d'Albert Camus, l'homme de gauche libertaire, et ranger au placard celles de Jean-Paul Sartre, le fossoyeur des vertus humanistes et d'espoir de la gauche.