Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2012

La Mobilité douce sur notre territoire de Porte Sud de Genève

La problématique de la mobilité douce sur notre territoire est de relier plusieurs pôles ci dessous indiqués et de s'inscrire dans un projet plus vaste de mobilité douce à l'échelle départementale qui relie l'ouest du canton (Viry, Valleiry) à l'est du canton (Collonges, Bossey) en passant par la ville centre de  St Julien.

A l'échelle de St Julien et du territoire communément dénommé Porte Sud de Genève, il apparait opportun de relier entre eux les pôles suivants:

Les villes et villages

St Julien
Neydens
Archamps

Les poles d'activité:

Archamps Technopole
Casino & ZAC de Cervonnex
Macumba & Vitam Parc

 

 

Pour ce faire, il nous parait judicieux de privilégier 3 grandes voies aménagées pour la mobilité douce.

St Julien - Vitam Parc - Neydens
St Julien - Archamps Technopole - Archamps - Collonges
Neydens - Vitam Parc - Archamps Technopole - Archamps

Projet Voies Cyclables Blog3.JPG

Le projet de mobilité douce pour Porte Sud de Genève

Sur le plan ci-dessus, sur lequel manque la prolongation de l'autoroute Liane, on a pris le parti de construire une passerelle (en rouge) afin d'enjamber l'autoroute car celle-ci coupe notre territioire en deux et pénalise fortement l'aménagement d'une structure de mobilité douce.

Le tracé vert relie Vitam Parc à St Julien. Ce tracé intègre la construction d'une passerelle au dessus de l'autoroute. En effet, le problème de notre territoire est qu'il lui manque un lieu de franchissement de l'Autoroute Blanche qui serait réservé à la mobilité douce (piétons, vélos, voire chevaux). C'est pourquoi nous recommandons la construction de cette passerelle qui résout tous les problèmes liés à l'aménagement d'un plan ambitieux de mobilité douce sur le territoire, et en particulier le franchissement d'une voie d'acces à l'autoroute.

On notera qu'une fois l'Autoroute Blanche franchie, 2 possibilités s'offrent au promeneur ou cycliste pour rejoindre St Julien: à droite vers l'Arande et l'Ouest de St Julien; à gauche vers Ternier et le centre ville de St Julien

Le tracé violet permet de relier Neydens et Vitam Parc à Archamps Technopole à travers la ZAP, en utilisant le pont qui enjambe l'autoroute juste avant la technopole.

Quant au tracé bleu clair, il permet, via Ternier, de relier St Julien à la Technopole, avec prolongation vers le centre du village d'Archamps.

Projet Voies Cyclables CCG.JPG

Close Up sur les tracés verts et bleus au niveau de St Julien, avec la passerelle en rouge

On notera qu'en dehors du cout de la passerelle, le coût d'aménagement de cette voirie réservée à la mobilité douce pourrait se faire à un coût particulièrement raisonnable puisque les travaux nécessaires seraient assez réduits.

Vos commentaires sur ce projet sont les bienvenus!...

11:24 Publié dans Genevois Savoyard, Porte Sud de Genève - CCG, Saint-Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook

13/07/2012

Archamps Technopole accueille les Laboratoires VIVACY

Photo Labo Vivacy.JPG

Archamps Technopole justifie un peu plus son image de centre bio-tech en accueillant le nouveau siège social des Laboratoires VIVACY. www.vivacy.fr

 

En attendant l'implantation prochaine de la filiale Européenne d'une société Américaine, DIAGNOS-STECHS, leader incontesté du diagnostique par la salive . www.diagnostechs.com

Après des années de développement haché, n'oublions pas tout de même que la Technopole accueille plus de 1700 emplois, et malgré une tres mauvaise desserte en transports publics, les atouts d'Archamps Technopoe commencent à être compris par des entreprises exterieures à notre région, et qui décident d'y implanter leur base européenne.

Je suis pour ma part convaincu que si les responsables du site savent faire connaitre la technopole à l'étranger, son avenir est assuré et les emplois que nous espérons du coté français de la frontière seront au rendez vous.

Espèrons que dans un premier temps, le nouvel aquéreur de la galerie commerciale sache la développer, car c'est aujourd'hui un vrai point noir dans  l'attractivité générale du site. 

06/04/2012

Le Chemin de Fer du Salève - La nostalgie n'est plus ce qu'elle était

 

Depuis longtemps, je ne peux m'empécher d'être ébahi par l'audace qu'avaient nos ancètres du XIX ème siècle dans l'élaboration et parfois la réalisation de projets un peu fous.

Le plus frappant étant pour moi celui du Tramway du Mont-Blanc qui conduit le passager au Nid d'Aigle mais qui était prévu à l'origine pour monter jusqu'au sommet du toit de l'Europe, et dont l'ambition fut revue à la baisse après la Grande Guerre.

Mais plus près de nous, une autre réalisation aujourd'hui disparue m'a toujours interpellé et fait réver. Or j'ai récemment retrouvé l'excellent article que Gérard LEPERE lui a consacrée en 2004 (corrigé en 2012) et dont je souhaite vous faire découvrir les principaux passages.

 

Embarquez sur les traces du chemin de fer à crémaillère du Salève et plongez dans un passé pas si lointain où le pittoresque le dispute aux légendes.

 

 

 

 

 

Le chemin de fer électrique et à crémaillère du Salève
(Haute-Savoie)

 

 

 

 

 

Tram Saleve1.JPG

 

 

 

 

 par

Gérard LEPERE

 

Juillet 2004

 


1       Avant-propos

2       Présentation

3       Construction

Tram saleve2.JPG

Etrembières [Fig. 11 et 12]

407 ou 408 m

Bas-Mornex [Fig. 14]

env. 534 m

Haut-Mornex [Fig. 17]

env. 570 m

Monnetier-Mairie [Fig. 20 à 23]

650 m

Veyrier [Fig. 29 et 30]

428 ou 432 m

Monnetier-Eglise [Fig. 38 à 40]

700 m

Les Treize-Arbres [Fig. 24 à 27]

1142 m


4       Exploitation

5       Fin du chemin de fer du Salève

Tram saleve3.JPG

6       Matériel roulant

6.1      Automotrices


6.2      Wagonnets

7       Technique


Tram saleve4.JPG

8       Accidents et incidents

8.1      Accidents dus à l'électricité

8.2      Incidents dus à l'électricité

9       Aujourd'hui

Tram saleve5.JPG

 

Pour ceux que cet article a interessé, je ne saurais trop vous conseiller de lire l'article original de Gérard LEPERE en cliquant sur le lien suivant: www.monnetier-mornex-esserts.com/docs/funiculaire.doc pour la version 2004 et www.la-salevienne.org/G-LEPERE-CF-SALEVE-217-09.pdf pour la version 2012.

 

Vous y décrouvrirez toute une série de photos de l'époque absolument admirables qui décrivent l'atmosphère du début du XXème siècle, ainsi que toutes les notes bibliographiques utilisées par l'auteur. On y trouve aussi de nombreuses informations sur le tracé et ses ouvrages d'art, ainsi qu'une foultitude d'informations sur les transports en Haute-Savoie et sur le mode de vie de l'époque.

03/04/2012

Compte Rendu du MIPIM 2012

A la mi mars, s'est tenu à Cannes le MIPIM, le plus grand salon immobilier mondial qui rassemble en une semaine les principales villes, métropoles et régions d'Europe ainsi que de nombreux pays du Moyen Orient et d'Asie. Lors de ce salon, chaque exposant montre ses projets phares en terme d'urbanisme et fait la promotion de son territoire auprès des investisseurs étrangers. C'est donc une occasion unique pour un territoire dynamique de faire preuve d'ingéniosité pour démontrer son attractivité.

Si les 2 stands du Grand Paris et du Grand Londres étaient les stands les plus imposants, il faut noter que la plupart des régions et des métropoles européennes étaient présentes sur le salon; avec une participation remarquable de nos amis d'Europe de l'Est, dont on voit bien qu'ils ont de l'ambition et qu'ils aspirent à rattraper les grandes villes d'Europe de l'Ouest.

Comme d'habitude, Geneve et sa région participaient bien évidemment à ce grand rassemblement sur un stand dont l'intitulé est "Lake Geneva Region". Outre la ville de Genève, le Canton de Vaud et les représentants de la France voisine (Pays de Gex, Territoires de l'ARC) se retrouvent ensemble sur ce stand pour montrer au monde les richesses et les atouts que notre territoire offre.

Même si le stand ne faisait pas mauvaise figure parmi ses pairs, je ne peux m'empécher de dire que ce stand faisait plus penser à un club où l'on se rencontre entre soi, qu'à un outil de communication destiné à attirer les investisseurs étrangers. Cela était particulièrement frappant en comparaison des efforst déployés par des agglomérations françaises comme LYON, BORDEAUX ou MONTPELLIER, parmi tant d'autres, qui n'ont pas lésiné sur les moyens technologiques et humains pour mettre en avant leurs atouts.  On avait l'impression d'une ville sure d'elle même et de son attractivité! une ville qui n'a pas besoin de faire beaucoup d'efforts pour attirer les investisseurs. Finalement, c'est plutôt la partie française qui déployait les plus grands efforts pour faire la promotion du territoire.

Ainsi, je fus particulièrement impressionné par les projets d'Annemasse qui avec l'arrivée du CEVA va réellement jouer dans une autre cour: à titre d'exemple si la gare SNCF voit aujourd'hui passer 300 000 visiteurs par an, c'est 4 Millions qui y sont attendus une fois que le CEVA sera opérationnel. Une telle révolution donne bien évidemmnt du crédit au projet d'hotellerie et de centre de convention défendu avec brio par le maire d'Annemasse, Mr DUPESSEY. Et au vu de l'interet suscité par ses interlocuteurs, on peut envisager l'avenir de ce projet d'aménagement avec optimisme.

Autre temps fort du salon: la conférence qui réunissait des intervenants français et suisses pour parler de notre agglomération. On a pu comprendre les difficultés de produire du logement à Genève quand un promoteur suisse de première importance nous a dit qu'il avait vu 12 ans s'écouler entre l'initiative d'un projet et sa réalisation. Mais c'est surtout l'intervention de Bernard GAUD, président de l'Arc, qui m'a paru la plus symptomatique de ce qui se passe dans notre territoire, quand il a affirmé qu'avant d'être français, il était surtout un Genevois, (à prendre au sens géographique du terme).

Il serait temps que nos amis suisses considèrent cette réallité: Nous sommes plus liés économiquement à Genève que nous ne le sommes à toute autre entité. Et Genève serait bien limitée et appauvrie sans nous. Il faut dépasser les clivages démagogiques où chacun accuse l'autre et utilise des arguments qui divisent et sclérosent nos populations. Cela n'apporte rien de bon. Il est préferrable de chercher à fédérer notre territoire  et de nous retrouver dans un grand projet transfrontalier où les interets de chacun sont pris en compte pour une stratégie gagnant-gagnant.

C'est dans ce but que je suis allé à Cannes! pour promouvoir auprès de nos amis suisses ma vision d'avenir de notre territoire et mettre en avant quelques projets qui me tiennent à coeur et qui me paraissent interessants pour notre territoire des deux cotés de la frontière, au premier rang desquels:

 * Etablissement d'une Ecole Chinoise Internationale
 * Mise en place d'une gare de pré-embarquement pour l'aéroport à Bardonnex

NB: On pourra d'ailleurs lire plus en détail ma vision de ces deux projets sur ce blog dans la catégorie Projet d'Agglo Franco-Valdo genevois

Le salon du tourisme du Genevois

Samedi dernier, je me suis rendu au Macumba pour visiter le salon du tourisme du Genevois, organisé par l'Office de Tourisme de Saint-Julien en Genevois. Malgré des moyens limités, il faut saluer cette initiative qui permettait aux résidents de notre territoire de découvrir certaines activités touristiques du canton.

Toutefois, je pense et je recommande qu'à l'avenir, ce salon puisse réunir non seulement l'Office de Tourisme du Genevois, mais aussi celui d'Annemasse-Agglo et aussi celui de Cruseilles. En effet, cela permettra de donner une meilleure visibilité au salon et de faire la promotion d'un territoire plus grand, et donc plus attractif. La combinaison des moyens permettra aussi de mieux communiquer vers le public et d'y attirer un plus grand nombre de visiteurs.

Avant peut-être de pouvoir fédérer l'ensemble des Offices de Tourisme de la Haute-Savoie pour une action commune, supportée par le Conseil Général.

En tous cas, je n'ai pas regretté mon déplacement et je vous en fais bénéficier en mettant en avant sur le blog les activités qui ont retenu mon attention.

18:32 Publié dans Genevois Savoyard, Loisirs, Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tourisme, genevois, saint-julien | | | Digg! Digg | | |  Facebook

29/03/2012

Quel nom pour notre agglomération? A vous de choisir!....

Quelnom.JPG

 
Comme 915 000 habitants du bassin de Genève, vous vivez au quotidien l'agglomération franco-valdo-genevoise, pour le travail, les études, les loisirs, etc. Vous résidez alors sur un territoire particulier, transfrontalier et l'un des plus dynamiques en Europe sur le plan économique, humain et culturel.


Mais savez-vous lui donner un nom ?

 
208 communes et des partenaires franco-suisses autour de Genève se structurent depuis 2005 pour organiser les relations transfrontalières de cette agglomération qualifiée par les partenaires du Projet de « franco-valdo-genevois ». Pour vous, elle existe, tous les jours.


Elle vous rassemble, elle doit donc vous ressembler.

Aujourd'hui, vous avez la possibilité de faire un acte important, fondateur et unique : donner un nom à votre agglomération !


Pour être acteur de votre territoire, rendez-vous sur www.choisirnotrenom.com du 24 mars au 1er mai et votez pour l'une des 3 appellations qui vous sont proposées pour identifier notre bassin de vie.

GRAND GENEVE

GENEVAGGLO

LE GENEVOIS

 

Vous avez la parole, prenez la!

Pierre Brunet
Conseiller Municipal de St Julien
Un Genevois de coeur

26/03/2012

Animation à la Maison du Salève - Programme Mars-Avril 2012

MDS1.JPG

Et n'oubliez pas:

Des animations pour toute la famille à la Maison du Salève !
Ambiance chaleureuse et conviviale garantie !


Programme de Mars - Avril & vacances de printemps


Les vacances de printemps
Du Samedi 7 avril 2012 au Lundi 23 avril 2012 (vacances françaises)



Mardi 10 avril

10h -12h  fabrication de cerfs-volants
14h -16h  atelier du géologue


Mercredi 11 avril

10h -12h sortie balade nature et légendes

Mardi 17 avril
10h -12h  fabrication de cerfs-volants
14h -16h  atelier du géologue


Mercredi 18 avril

10h -12h Eveil nature


Les mercredis malins
de 10h à 12h
dès 5 ans
6 € par personne
/ 8 € par personne animations cerfs-volants & autour de l'arbre

Enfant de moins de 6 ans : un adulte obligatoire (gratuit)
Enfant à partir de 6 ans : adulte payant


Mercredi 7 mars
: atelier du géologue
Mercredi 14 mars : Land'art
Mercredi 21 mars : Balade nature et légendes
Mercredi 28 mars : Fabrication de cabanes
Mercredi 4 avril : Déco nature au fil des saisons


Le petit plus : carte des p'tits malins ! 15 € valable pour 3 animations (sauf animations à 8 €)



Les rendez-vous de la maison, conférences gratuites et ouvertes à tous !


Mardi 3 avril
20h30 à la Maison du Salève
"Traditions folkloriques du canton genevois et des communes savoyardes voisines

Par Christophe Gros, assistant-conservateur du département Europe du Musée d'ethnographie de Genève

Infos au +33 (0) 4 50 95 92 16 Retrouvez tout le programme détaillé sur notre site internet : Téléchargez le programme détaillé


08:27 Publié dans Genevois Savoyard, Infos Pratiques, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maison du salève;christophe gros | | | Digg! Digg | | |  Facebook

09/03/2012

Petit lexique pour les amoureux du patois savoyard

Quelques expressions bien de chez nous pour les jeunes qui veulent connaître leurs racines et pour les nouveaux arrivants qui souhaitent maitriser quelques mots, expressions et syntaxe spécifique pour impressionner les vieux du pays.

Première leçon : placez des « y » de partout.
Exemple : Faut y faire ; Y neige ; C...a va t’y? ; Qué t’y dit?
Je pense qu’il faut plus de 2 ans d’entrainement intensif pour le maitriser car après avoir passé 2 ans à Paris je m’y suis toujours pas fait à ne pas en mettre. Donc ça doit être pareil dans l’autre sens.

Deuxième leçon : finir ses questions par « ou bien? »
Exemple : On fait les diots au vin blanc ou bien? ; On boit la goutte ou bien?

Troisième leçon : remplacer « encore » par « mé »
Exemple : T’as mé fait la rioule toute la nuit ! ; T’es mé rentré à point d’heure !

Quatrième leçon : la plupart du temps, ne pas prononcer le « az » à la fin d’un mot (az=e) et surtotu jamais le « z » ne jamais prononcer le
Exemple : La Giettaz ; le col de la Forclaz

Le patois savoyard incontournable:
si y’a quatre mots de patois à connaitre, c’est ceux là :
A’rvi pâ : au revoir
Gran maci : merci
La Yaute : la Haute-savoie
Un monchu : un touriste ridicule. En patois savoyard, monchu signifie »monsieur ». C’est ainsi que les montagnards du siècle dernier surnommaient les riches parisiens qui venaient prendre l’air en altitude.
Exemple de monchus :
le monchu qui porte ses skis avec les spatules à l’arrière,
le monchu qui mange une fondue en plein été alors qu’il fait 30°C à l’ombre,
le monchu qui skie en jean avec une veste aux couleurs fluorescentes,
le monchu qui va dans les bars en combinaison avec le forfait et les monn boots
… et beaucoup d’autres qu’on découvrent chaque hiver.
Contrairement aux dahus, ils ne sont pas en voie d’extinction.
La meilleure période pour observer le monchu de compétition est le mois de février dans nos belles stations

Le patois savoyard couramment utilisé: (patois haut-savoyard des Aravis)
Adieu (ou bonzhor): bonjour
Coffe : sale, plein de tâche
Gnaniou : simple d’esprit
La balme : la grotte
La rioule : la fête (faire la rioule)
L’aulp : l’alpage
Le galta : le grenier
Les praz : les prés
Un branzin : une marmitte
Un décapadiot : une personne de grande taille peu agile mais suffisamment grande pour décrocher les diots pendus au plafond
Un matafan : un mate la faim (beignet de pomme de terre)
Un mazot : un petit chalet où l’on mettait les choses précieuses afin de les préserver d’un éventuel incendie du chalet principal.
Un sapé : un chapeau
Une forclaz : une fourchette
Une gouappe : un pilier de bar, un gros buveur
Une panosse : une serpillère
Une snaille : une cloche
Une sniule : une personne fainéante, pas très active
Une tartifle : une pomme de terre
Snailler : secouer

Les expressions savoyardes :
Elle a vu péter le loup sur la pierre en bois : se dit d’une fille dévergondée
Il a mouillé la meule : il a bu comme un trou
Faire de gôgnes: faire des manières, le difficile
Vint diou, vinzou : mince
Brûler la paille au cul : faire partir quelqu’un de la manière forte (ex: on leur a brûler la paille au cul à ces deux gaillards)
Mettre le diot au chaud : …
T’as combien de têtes ? : de quelle taille est ton exploitation bovine/ovine?
Les mots français issus du patois savoyard:
Un diot : une saucisse savoyarde
La polenta : semoule de maïs
Les crozets : petites pâtes carrées, souvent au sarrasin
Une chanterelle : une girolle
Un reblochon : vient du verbe reblocher (traire une deuxième fois)
Un virolet : un petit virage serré en montagne
Les expressions typiques:
En Savoie on a pas de pétrole, mais on a des diots !
Qui boit la gnole casse la bagnole !
Pas d’épaule, pas de gnole !
Faut pas nous chier dans les bottes !
Si quand y neige t’as trop chaud, c’est sûr, t’es encore à l’apéro !
En Savoie on n’a pas de mazout, mais on a des rioutes !
Si tu manges trop de crozets, t’auras du mal à aller au cabinet !
Si par beau temps tu vois pas le Mont Blanc, c’est que t’as trop bu de blanc

Merci à mon ami Bernard, le plus parisien des Savoisiens qui a eu la gentillesse de réaliser ce florilège des expressions les plus pittoresques de notre patois.

17:48 Publié dans Genevois Savoyard, Haute-Savoie, Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook