Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2011

La Suisse Romande, berceau des meilleures écoles hotelières mondiales

Comme l'indique l'article de la Tribune de Genève ci-dessous, la Suisse Romande est bien le meilleur endroit au monde pour se former aux métiers de l'hotellerie. Notre proximité du bassin lémanique est un atout de plus pour notre territoire. Comment créer des synergies de valeur sur une telle position dominante, voila un bon sujet de réflexion pour les élus de l'ARC.

Ecole Hoteliere.JPG

01/04/2011

Genève - le Hong Kong Européen ou bien le Singapour de l'Europe? Choisissez!...

Natif de Saint-Julien en Genevois, mais ayant vécu près de 20 ans en Asie dont je peux dire que j'ai une une bonne connaissance pour l'avoir visité de long en large pour le travail et lors de virées touristiques, je ne peux m'empécher de comparer Genève aux deux phares de cette région que sont Hong Kong et Singapour.

hong-kong.jpg

A ce titre, et à l'inverse de ce que pense mon ami Antoine Vielliard, nouvellement élu Conseiller Général du Canton de Saint-Julien-en-Genevois et au coté duquel je siège dans le Conseil Municipal de Saint-Julien, je crois profondément que l'avenir de Genève est bien de se positionner comme havre d'accueil pour les multinationales désireuses de s'implanter en Europe. C'est d'ailleurs dans cet esprit que je milite pour l'établissement d'une école chinoise internationale sur le territoire du Genevois.

singapour.jpg

Quand je vois à quel point ce positionnement a été bénéfique pour les habitants de Singapour et de Hong Kong, et de façon induite pour leurs voisins, tant à Johore Baru en Malaysie qu'à Shenzhen en Chine, je ne peux que me réjouir de la politique menée par la Cité de Calvin d'attirer les multinationales sur le Canton de Genève. D'ailleurs Antoine Vielliard lui même en est l'un des bénéficiaires puisqu'il travaille pour l'une des plus grosses d'entre elles, PROCTER & GAMBLE.

Natif de la banlieue Genevoise, Antoine est bien la preuve que ces multinationales qu'il décrie tant peuvent être bénéfiques aux habitants originaires de la région. C'est d'ailleurs la présence de ces grandes sociétés internationales qui expliquent en grande partie que le canton de Genève et la région frontalière française ont si bien traversé la crise. Ceux qui ont de la mémoire se souviennent à quel point la crise des années 93-94 fut autrement douloureuse pour les entreprises et les habitants de notre territoire; mais cela était justement bien avant que Genève ne s'engage dans cette voie de se "singapouriser".

Alors bien sur, on pourra regretter la détérioration de notre niveau de vie du fait des bouchons et de l'urbanisation galopante, ou encore la chèreté du coût de la vie, mais cela me parait des souffrances de nantis, à comparer avec l'exode et la paupérisation que connaissent certaines régions, dues à leur faiblesse économique et au manque d'emplois.

Pour ma part, en tant qu'élu et responsable de la vie publique, je préfèrerai toujours avoir à régler des problèmes de surchauffe économique plutôt que des problèmes de pénurie. Arrêtons de nous plaindre, nous sommes des privilégiés qui avons la chance de vivre dans l'une des plus belles régions du monde, forte d'une économie saine et dynamique, avec une population riche de ses différences culturelles et ethniques qui a l'un des plus forts pouvoirs d'achat du monde entier. Les problèmes que nous connaissons proviennent de là: nous attirons les moins bien lotis qui considèrent notre territoire comme un eldorado, et comme il est libre à tout Européen de s'installer où bon lui semble dans l'UE, il n'est pas étonnant que nombre d'entre eux choisissent d'y élire domicile et d'y tenter leur chance, tout comme les Américains l'ont fait en Californie au XIX ème siècle.

Pour illustrer mon propos, et lancer le débat, que j'espère Antoine sera prompt à reprendre, je vous propose un article fort interessant sur l'attractivité de la Suisse Romande paru dans un magazine économique "L'Entreprise"

 

Article Geneve1.JPG

Article Geneve2.JPG

Article Geneve3.JPG

Article Geneve4.JPG

Pour compléter cet article, on trouvera ci dessous un guide succint sur l'implantation en Suisse Romande. Pour ceux de mes lecteurs, investisseurs potentiels, qui souhaitent en savoir plus sur les différents organismes qui peuvent les aider dans leur démarche, ils peuvent me contacter par mail à l'adresse indiquée en haut à gauche de ce blog, avec leurs questions, (english accepted), auxquelles je m'efforcerai de répondre dans les meilleurs délais

 

Article Geneve5.JPG

08/03/2011

De l'importance des multinationales dans l'économie genevoise

Publié sur le site www.ge.ch: Date Publication 31.01.2011

En 2008, les 931 multinationales établies dans le canton de Genève occupent 76 177 personnes, soit 34 % du total des emplois du secteur privé. A elles seules, les 754 multinationales d'origine étrangère en emploient 46 000, soit un cinquième des emplois précités.

Afin de connaître l'importance des entreprises multinationales dans l'économie genevoise et d'en suivre l'évolution, l'OCSTAT a conduit plusieurs études sur le sujet. Toutes ont mis en évidence le poids grandissant de ces entreprises dans l'économie genevoise. La dernière analyse est fondée sur des chiffres de 2008.

Si elles ne représentent que 4 % de l'ensemble des entreprises du secteur privé, les entreprises multinationales abritent plus du tiers des emplois privés recensés dans le canton (34 %). D'une manière générale, les multinationales sont plus présentes dans les activités prédisposées aux échanges internationaux. La palme revient à la banque qui, à elle seule, concentre le quart des emplois recensés dans les multinationales. C'est également l'une des activités où la part des emplois dans les multinationales est la plus élevée (92 %). Dans l'industrie chimique et le commerce de gros cette, part est également supérieure à 50 %.

La majorité des multinationales (754 sur 931) sont d'origine étrangère (entreprises dont le siège social est sis à l'étranger). Les 177 autres sont d'origine suisse. Si les multinationales suisses sont nettement moins nombreuses que les multinationales étrangères, elles représentent tout de même près de 40 % des emplois de ces entreprises. Leur taille moyenne est donc plus importante que celle des multinationales étrangères (170 emplois en moyenne, contre 61 pour les multinationales étrangères - dans le reste de l'économie, les entreprises comptent en moyenne 7 emplois).

Commentaires: Il est donc vrai et prouvé que le poids des multinationales dans l'économie genevoise est très important. Est-ce un bien ou un mal? Chacun a sa théorie là dessus, et souvent des avis diamétralement opposés. Pour ma part, je ne peux m'empécher de penser qu'une économie dynamique qui génère de la prospérité présente plus d'avantages qu d'inconvénients, même si je ne sous estime pas les effets secondaires néfastes de cette surchauffe genevoise.

Plus d'infos en cliquant ici

18:02 Publié dans Economie, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : multinationales à genève, emploi, ocstat | | | Digg! Digg | | |  Facebook