Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2013

Histoire et patrimoine - l'histoire du Genevois

Je suis persuadé que pour savoir où l'on va, il est essentiel de savoir d'où l'on vient. Plus de 30000 personnes vivent dans le canton de St Julien, mais bien peu connaissent l'histoire mouvementée de notre territoire et de notre relation avec Genève. Quant aux Genevois, de la même façon, bien peu nombreux sont ceux qui connaissent l'histoire de la "France Voisine" comme ils nous appellent.

C'est pourquoi au moment où on parle du Grand Genève et de la place que doit y jouer  notre territoire, il m'a paru opportun de mettre à la portée de tous un historique succint du Genevois, qui permette à tout un chacun de mieux comprendre les relations complexes que ce territoire qu'on appelle aujourd'hui le Genevois français a entretenu avec Genève, la Savoie et la France tout au long de ces 2000 dernières années. Je me focaliserai bien entendu sur notre bonne ville de Saint-Julien qui a joué un rôle central dans cette histoire.

J'espère que mes fidèles lecteurs y trouveront plaisir et que mon travail leur donnera l'envie d'en savoir plus, en se plongeant dans les livres et sur les sites web qui m'ont permis d'écrire cette histoire abrégée et que je me propose de conter en 4 chapitres

- le Genevois des Allobroges à la Réforme

- Le Genevois de la Réforme à la Révolution Française

- Le Genevois de la Révolution à l'Annexion

- Le Genevois de 1860 à nos jours

Rendez Vous dans les prochaines semaines pour découvrir une histoire passionnante, celle de notre terre et de notre espace de vie .

12:15 Publié dans Genève, Genevois Savoyard, Histoire, Saint-Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, st julien, le genevois, genève | | | Digg! Digg | | |  Facebook

13/02/2013

Excellente nouvelle : Une nouvelle ligne de bus pour le Genevois Français

Ligne M-1.JPG

Dès le lundi 18 février, la ligne M reliera Archamps à St Julien, améliorant la desserte vers Genève et St Julien depuis Archamps et Archamps Technopole. Une très bonne nouvelle pour les personnes travaillant sur la Tehnopole et pour ceux qui souhaitent se raccorder au réseau genevois à Croix de Rozon.

Ligne M-2.JPG

Ci-dessous les horaires de la ligne M: en cliquant sur l'image, vous pourrez lire ou imprimer les horaires des bus tout au long de la semaine (sauf dimanche).

Ligne M-3.JPG

28/01/2013

Le nouveau tube Genevois?

Une vision drôle de nos voisins genevois

18:58 Publié dans Genève, Humour, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook

07/12/2012

Genève Aéroport - un solide atout pour notre territoire

 

Geneve Aeroport-Logo.JPG

 

L'aéroport international de Genève joue un rôle oh combien important dans l'attractivité et le rayonnement de notre territoire au centre de l'Europe. Suite à la présentation que nous en a faite le directeur Mr Robert Deillon ce matin, je me propose de vous faire mieux connaitre cette infrastructure vitale pour notre bassin de vie qui sert aussi bien aux Vaudois (30% des voyageurs) qu'aux Français (25% des voyageurs) et qui permet à nos stations de ski d'attirer chaque année plus de monde (1.2Millions de skieurs en 2011).

Si l'année 2011 a été l'année de tous les superlatifs pour Genève Aéroport, 2012 s'apprète à être encore meilleure avec le franchissement de la barre des 14 Millions de passagers, contribuant ainsi à la richesse de notre territoire. Rappelons en outre que la plateforme aéroportuaire constitue un pôle majeur d'emplois puisqu'elle procure du travail à plus de 9500 personnes, tant français que suisses. La santé financière de l'aéroport, qui tire 50% de ses recettes de l'activité aéroportuaire proprement dite (redevances  d'atterrissage & redevances passagers)  et 50% de recettes annexes (locations, parkings.....) est excellente, avec un CA de 345M CHF et un bénéfice net en 2011 de 64.6M CHF.

Geneve Aeroport-vue aerienne.JPG

Avec sa piste de 4kms, Genève Aéroport peut accueillir tous types d'avions, y compris l'A 380, de 6:00 à 24:00 tous les jours, quelles que soient les conditions climatiques.  L'Aéroport de Genève offre la desserte de 124 aéroports, dont 27 destinations intercontinentales. Il joue aussi un rôle de premier plan pour l'aviation d'affaires, se positionnant au second rang européen, juste derrière Le Bourget.

Geneve Aeroport-reseau de ligne.JPG

Depuis le retrait de SWISS qui créa une grosse frayeur pour les gestionnaires de l'aéroport il y a une grosse dizaine d'années, Genève Aéroport va de succès en succès depuis l'établissement à Genève d'EASY JET qui y a établi l'un de ses principaux hubs européens. Ce n'est donc pas surprenant si la compagnie low-cost représente aujourd'hui 38% des passagers contre seulement 15.3% pour son challenger SWISS.

Geneve Aeroport-PDM.JPG

Quant aux villes desservies, c'est bien entendu l'Europe qui arrive en tête, avec une prédominance  de Londres qui représente plus de 2 000 000 de passagers alors que Paris, seconde destination au départ de Genève n'accueille que 910 000 passagers. A noter aussi la place privilégiée de la péninsule ibérique qui est tres importante à cause à la fois du tourisme et aussi des fortes colonies espagnoles et portugaises installées dans la cité de Calvin.

Geneve Aeroport-Top destinations.JPG

On notera que l'efficacité de l'aéroport, Genève Aéroport a reçu la distinction "Airport Efficiency Excellence Award" pour la deuxième année consécutive de l'aéroport le plus efficient, permet à celui-ci, malgré les limites imposées par sa géographie (340ha) et sa piste unique, de se positionner comme le 3ème aéroport francophone derrière Paris et Bruxelles. Notons aussi que si le trafic en volume du fret n'est pas considérable, rapporté en valeur, il devient bien plus significatif compte tenu de la forte valeur des bien transportés (montres, huiles essentielles de parfumerie......)

Geneve Aeroport-Trafic.JPG

Geneve Aeroport-Trafic2.JPG

Evolution du trafic 2001- 2011

Quant au profil du passager utilisant Genève Aéroport, on peut le résumer comme suit:

56% sont des hommes et 44% des femmes. Cette répartition s'explique probablement par le rôle majeur joué par  les voyages professionnels (34% des motifs de voyage contre 37% pour le tourisme et 29% pour raisons familiales et personnelles). L'aspect professionnel du trafic influence probablement aussi la fréquence annuelle des vols pour les passagers qui utilisent la plateforme aéroportuaire :

1-2 vols  :  25%
3-5 vols  :  32%
6-10 vols  : 21%
11-20 vols: 13%
> 21 vols   : 9%

N'oublions pas enfin la volonté écologique qu'entend jouer Genève Aéroport, avec un fort accent mis sur le tri des déchets, ou encore la prévention du péril animalier... cela mérite d'être dit!

Geneve Aeroport-Tour Goldorak.JPG

Les avions sur le tarmac avec au premier plan la tour de contrôle surnommée "GOLDORAK"

A ce jour, aucune étude d'impact économique n'a été faite pour déterminer ce que Genève Aéroport apporte à la vitalité économique de notre territoire des 2 cotés de la frontière. Il est clair que les stations de ski de Haute-Savoie lui doivent beaucoup, puisque chaque année, il permet à plus d' 1.2 Millions d'Européens de venir chausser leurs skis dans les Alpes du Nord. Il permet aussi au bassin lémanique de représenter un lieu d'implantation exceptionnel pour les multinationales qui souhaitent s'installer en Europe.

Pour parfaire le tableau, il ne reste plus qu'à installer la gare de pré-embarquement et le grand parking qui va avec  sur la plateforme douanière de Bardonnex afin d'accroitre encore son accessibilité pour les Français de Haute-Savoie et de Rhône-Alpes qui souhaitent bénéficier de ses excellents prestations.

bardonnex.jpg

Plus d'infos en cliquant sur le lien "Proposition d'aménagement du site douanier de Bardonnex"

19/11/2012

Le Grand Genève résiste à la crise

Messager 121115.JPG

Comme quoi, si on peut parfois se plaindre de Genève, il n'y a pas que des choses négatives, puisque cette bonne résistance à la crise est favorable à tous ceux qui vivent et travaillent dans ce bassin de vie. Je suis sûr que beaucoup de territoires français nous envient notre "chance" d'avoir une économie compétitive à 2 pas de chez nous, qui pour l'instant tire son épingle du jeu dans un environnement européen plutôt déprimé.

18:53 Publié dans Economie, Genève, Genevois Savoyard | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crise, genevois | | | Digg! Digg | | |  Facebook

25/10/2012

Conférence de la Salèvienne - Des ermites autour de la ville de Calvin?

Salevienne-20121110.JPG

14:04 Publié dans Culture, Genève, Histoire, Vie Municipale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, calvin, vulbens, santschi | | | Digg! Digg | | |  Facebook

20/09/2012

Conférence : A qui profite Le Grand Genève

Saluons l'initiative de La Tribune de Genève qui organisait hier soir à l'espace Louis Simon de Gaillard une conférence publique sur le Grand Genève, afin de comparer les vues françaises et suisses sur ce grand projet transfrontalier appelé à mettre de l'ordre dans le développement de notre bassin de vie.

6 conférenciers étaient appelés à exprimer leur point de vue face aux questions de l'animateur Mr Pierre Ruetschi, rédacteur de La Tribune de Genève.

 

grand genève,tribune de genève,Pierre Ruetschi,Bernard gaud,christian dupessey,antoine vielliard,etienne blanc,david hiler,eric staufer

 

Coté français

Mr Bernard Gaud, Président de la CCG et Président en exercice de l'ARC
Mr Christian Dupessey, Maire d'Annemasse et Conseiller Régional de Rhône-Alpes
Mr Antoine Vielliard, Conseiller Général de Haute Savoie et conseiller municipal à St Julien en genevois

Coté suisse

Mr David Hiler, Conseiller d'Etat (Vert)
Mr Eric Stauffer, Député et Conseiller Administratif d'Onex (MCG)
Mr Daniel Rosselat, Syndic de Nyon

David Hiler a rappelé en préambule que Genève avait connu une croissance très, voire trop, forte ces dernières anées avec 30000 emplois créés entre 2005 & 2008. Cette croissance incontrôlée est à l'origine de nombre des problèmes qui touchent le territoire du Grand Genève, d'autant plus que, David Hiler ne l'a pas caché,  Genève n'a pas, et de loin, tenu ses engagements en matière de construction de logements (2500 par an avaient été envisagés pour Genève au moment de la signature du premier Projet d'Agglo). Ce laxisme genevois a été rendu possible par le filet de sauvetage que représente la France voisine qui elle a construit les logements dont Genève manque de plus en plus cruellement. A tel point que Bernard Gaud l'a rappelé, 2/3 des nouveaux logements crées dans la première couronne en France sont achetés par des Suisses. Le président de la CCG a aussi affirmé que la France construisait mieux désormais, en limitant le mitage de son territoire.

L'attractivité de Genève a attiré une nouvelle population venant d'Europe, qui est venue, au grand dam de Mr Staufer, se substituer à la population frontalière " de souche", faisant grimper les traversées de la frontière à 550000 passages/jour, pour une population frontalière travaillant à Genève de 90000 frontaliers, dont 25000 de nationalité suisse qui se sont installés en France voisine dans les 10 dernières années. David Hiler prévient cependant qu'il faut s'attendre à un fort ralentissement de la croissance dans les années qui viennent, en partie à cause de la crise mais surtout tant l'accroissement du coût de la vie a rendu Genève désormais moins attractive pour les multinationales.

C'est d'ailleurs un point sur lequel il y a eu unanimité: la croissance des dernières années a été trop forte, entrainant un changement trop rapide dans le mode de vie des habitants. Mr xxx a d'ailleurs signalé que le Canton de Vaud avait refusé l'installation de nouvelles entreprises "exterieures" sur son territoire afin de "protéger" les entreprises locales et de ne pas handicaper leur développement à l'avenir. Dans le même temps, le district de Nyon a construit 7500 logements depuis 10 ans, alors que Genève a été suffisamment " maligne" pour préserver sa campagne, grace à sa législation. Le résultat: une augmentation de 6% des emplois pour seulement 2.5% de logements.

Tout le monde s'accorde à reconnaitre que la pénurie de logements à Genève est à l'origine des principaux probèmes de notre territoire: l'absence de logements à Genève oblige les résidents genevois à s'installer en France voisine, ce qui, combiné avec leur fort pouvoir d'achat exacerbé par un taux de change anormalement favorable, a généré une hausse intolérable des prix de l'immobilier dans le Genevois français , le Pays de Gex ou le Chablais, forçant les résidents de la première couronne qui ne travaillent pas en Suisse, soit à aller travailler à Genève, soit à émigrer vers la deuxième ou troisième couronne, créant par la même des problèmes de circulation de plus en plus sévères.

S'il y a accord sur le diagnostic, on ne peut s'empècher de constater que les solutions proposées ne sont pas foison. Dans cette optique, on peut noter la proposition de Mr Etienne Blanc, député maire de Divonne qui rappelle que 400 000 fançais traversent chaque jour les diverses frontières européennes de notre pays pour travailler hors de France, alors que seulement 10 000 étrangers font le chemin inverse. Pour pallier ce problème spécifiquement français dans notre région, il préconise l'instauration d'une zone franche d'activités de 40 km² autour de l'aéroport de Genève, avec un droit fiscal et social spécifique, mais sur le territoire français. Idée qui suscite une grande méfiance en France, et même en Haute-Savoie,  dès que l'on s'éloigne du territoire du Grand Genève.

Pour David Hiler, le manque de solutions provient en partie d'une forte opposition des habitants envers la construction de nouveaux logements, tandis qu'Antoine Vielliard fait remarquer que nous sommes probablement la seule agglo au monde qui met sa périphérie au dela d'une ceinture verte qu'est la campagne genevoise; ceinture verte qui devient chaque jour un peu plus asphyxiée par les voitures qui la traversent pour relier les "banlieues françaises" à la ville centre.

Face à ce problème de mobilité croissant, chacun s'accorde à privilégier les transports en commun, avec cependant des désaccords sensibles:

David Hiler trouve ridicule de prolonger les trams vers les banlieues périphériques françaises, leur préférant largement le train, comme cela se fait avec le canton de Vaud. C'est pourquoi s'il est un farouche partisan du CEVA, il est beaucoup plus réservé sur les projets de tram vers St Julien ou St Genis-Pouilly. Eric Staufer villipende quant à lui le maire d'Annemasse qui a supprimé le parking autour de la gare d'Annemasse, ce à quoi Mr Dupessey répond que les parkings se feront plus loin (Reignier, La Roche.....) puisque le CEVA irriguera non seulement Annemasse mais toute la Haute-Savoie. Quant à Antoine Vielliard, il fait remarquer que l'étalement urbain couvre près de 100 kms autour de Genève, alors que l'un des problèmes cruciaux est lié au financement des infrastructures, sachant que le 1% patronal qui finance de nombreux transports en France défavorise la région frontalière puisque les entreprises suisses qui emploient des frontaliers en sont exonérées. Il demande ainsi que les frais de fonctionnement des transports transfrontaliers soient financés à hauteur de ce qu'est la ponction fiscale: soit 80% pour Genève et 20% pour la France.

La parole ayant été donnée au public, j'en ai profité pour proposer à nos amis suisses de plancher sur un projet qui m'est cher: la crétion d'une gare de pré-embarquement pour l'aéroport à Bardonnex, avec un service de bus express sur l'autoroute pour relier la gare de préembarquement à l'aéroport. Je peux dire avec fierté que cette idée a suscité un vif interet tant chez Mr Hiler que Mr Staufer, et j'espère qu'à partir de là, on pourra mener les études en vue d'avancer sur un projet hautement symbolique en terme d'aménagement trans-frontalier de notre territoire. Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce projet que j'ai imaginé il y a déja 3 ans, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après: une gare de préembarquement à Bardonnex

Pour conclure, je ne peux que me féliciter de cette initiative de La Tribune de Genève, qui au vu de la nombreuse assistance présente (pres de 400 personnes) a montré que le sujet interessait grandement la population du Grand Genève, puisque tel est désormais le nom de notre bassin de vie. D'autre part, il est essentiel de tisser des liens trans frontaliers et de se parler entre Français et Suisses pour trouver des solutions gagnant-gagnant plutôt que de monter les populations les unes contre les autres de part et d'autre de cette frontière qui depuis 15 ans fond comme neige au soleil.

21/05/2012

14 ème Fête de l'Espoir - Programme Musical

Fete Espoir1.JPG

Fete Espoir2.JPG

Je rappelle que tous ces concerts sont gratuits - C'est la Fête!....

Plus d'infos sur www.espoir.ch

Bravo aux organisateurs

16:10 Publié dans Genève, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fête de l'espoir | | | Digg! Digg | | |  Facebook