Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2010

Comment le PACA de Saint-Julien - Plaine de l'Aire façonne t-il notre avenir?

Le PACA (Périmètre d'Aménagement Coordonné d'Agglomération) St Julien - Plaine de l'Aire représente en quelque sorte le schéma directeur du développement de notre territoire pour les 20 ans à venir. S'intégrant dans l'ensemble plus vaste qu'est le Projet d'Agglo Franco-Valdo Genevois, il fait le lien entre le SCOT coté français et le Plan Directeur Cantonal de Genève coté suisse. C'est là, qu'à l'échelle trans frontalière se décident les grands enjeux pour notre avenir et ceux de nos enfants.

carte stju.gif

A titre d'exemple, on peut citer quelques exemples concrets de ce que le PACA doit décider:

Périmètres d'urbanisation (activités et logements) des 2 cotés de la frontière.
Solutions de mobilité: tram, lignes de bus trans frontalières, bus express sur autoroutes, pistes cyclables....
Emplacements des parkings P+R: Bardonnex, Perly, Plan les Ouates?.....
Urbanisation du pole gare de Saint-Julien en Genevois
Préservation écologique de la plaine de l'Aire et aménagement des bords de l'Aire.
Plan de lutte contre les inondations
etc.....

On voit donc bien l'importance de ce document et des conséquences qu'il aura pour notre avenir.

Ce n'est pas facile à réaliser, tant sont opposés les vues des écologistes malthusiens et les partisans du développement économique à tout crin. C'est pourquoi, il me parait juste de dire que les premières ébauches qui nous ont été soumises lors des tables rondes du 31/3/2009 me semblent être de bonnes bases de travail et que l'esprit dans lequel ce PACA se présente relève d'une bonne compréhension des interets et aspirations des deux cotés de la frontière. Il doit tenir compte de l'interet général de la population et des aspirations de chacun des 2 pays frontaliers. C'est comme cela qu'il s'imposera à tous et qu'il débouchera sur des réalisations concrêtes et pertinentes pour le mieux vivre de nos concitoyens sur ce territoire magnifique que nous partageons.

genevebassin.jpg

L'ennemi étant l'ennemi du bien, je mets en garde ceux qui en mettant la barre beaucoup trop haut ne feraient que créer l'immobilisme. Il faut au contraire faire preuve de pragmatisme et tenter des solutions aux problèmes que nous vivons au quotidien, quitte à ajuster le cap de façon empirique.

J'engage tous les citoyens du canton à s'interesser à ce PACA et à donner leur avis afin qu'une minorité agissante ne confisque pas les débats et que la majorité silencieuse, ne se laisse pas priver de ce qu'elle a à dire.

Pierre Brunet
Conseiller Municipal de Saint-Julien

29/03/2010

Proposition d'aménagement du site douanier de Bardonnex

douanes_bardonnex2.jpg

Un des développements majeurs que le Projet d'Agglo Franco-Valdo-Genevois devrait trancher au plus tôt concerne l'aménagement du site douanier de Bardonnex.

En effet c'est la porte d'entrée principale de la France vers la Suisse, que l'on vienne de Paris, Lyon , Grenoble ou Marseille , voire même de l'Italie. C'est aussi le point essentiel d'accès à l'Aéroport International de Genève-Cointrin et au Centre International de conventions PALEXPO. 2 autoroutes françaises convergent vers ce site tandis que du coté suisse, de la même façon, 2 branches autoroutières s'y rejoignent.

Plusieurs projets y sont envisagés depuis plusieurs années, mais à ce jour sans résultats: Un Parking Relais, un Restoroute, le terminus de la ligne de tram de St Julien.......

A titre d'information, voici les esquisses des 2 projets en cours, tels que publiés dans la Tribune de Genève

Le Parking de BardonnexP+R Bardonnex.jpg

Il existe un projet de construction d'un parking d'échange en amont de la plateforme douanière sur sol aujourd'hui français, naguère suisse. (en effet, la commune Bardonnex a dû céder huit hectares à la France au moment de la construction de l'autoroute, car il était impossible alors d'installer la douane française sur territoire suisse et réciproquement. Ces huit hectares sont venus grossir la zone d'activité de Saint-Julien).

Outre l'interdiction faite aux bus des TPG de circuler sur l'autoroute (?), la question achoppe sur le financements dudit parking. Les Genevois voudraient que ce soit les Français vu qu'il se trouve en France et vice-versa.

 Le Restoroute & Station-Service de Bardonnex

 Restoroute Bardonnex.jpg                                        Le Conseil d'Etat a récemment renvoyé au Grand Conseil le projet de loi de déclassement d'une zone jouxtant la plate-forme douanière de Bardonnex dans le but d'y créer une station de ravitaillement, un magasin, des espaces de promotion des produits du terroir et un restaurant. Le choix du gouvernement s'est porté sur une zone de développement 3 ce qui est une première étape vers une urbanisation accrue de la région autorisant la construction d'immeubles hauts.

En effet, le site est inclus dans le PACA se Saint-Julien-Plaine de l'Aire. Le projet de loi prévoit également de mettre en conformité l’assiette de la plateforme douanière en créant une zone de développement 3 affectée à de l’équipement public, d’une superficie de 47'713 m2. Cette mise en conformité promet de créer des immeubles d'un autre rapport que les parkings actuels.

L'aire autoroutière de ravitaillement couvrira 23'793 m2 auquel s'ajoutera une zone de verdure d’une superficie de 14'540 m2 entre la station et l'autoroute.

Le communiqué du Conseil d'Etat précise que "le projet permettra la réalisation d’une aire autoroutière de ravitaillement constituée d’une station service, d'un office de promotion franco-genevois avec notamment des surfaces de vente de produits du terroir, d’un restaurant, ainsi que d’un parking de 120 places automobiles et dix-huit places destinées aux cars.

Les éléments bâtis de cet équipement représentent 950 m2 de surface de plancher. Des dispositions particulières ont été prises afin de garantir une intégration de qualité dans le paysage et de limiter au maximum les nuisances sonores dues à cet équipement. Une aire de détente et des espaces de jeux ont également été prévus dans la partie qui borde la plateforme douanière.

 

A ces projets, Je souhaiterais en ajouter un autre qui, à mon avis, donnerait tout leur sens aux autres projets en ce sens que chacun de ces développements viendraient renforcer l'intèret de l'autre, et donnerait à ce site un rôle majeur dans notre territoire.

Airport Express.jpg

Ma proposition consiste à établir sur ce site une gare de pré-embarquement pour l'aéroport de Genève. Ainsi que l'ont déja fait de nombreuses villes dans le monde, (Stocholm, Hong Kong....), il s'agirait de permettre aux passagers venant de France de s'enregistrer, ainsi que leurs bagages, dans une gare prévue à cet effet, puis de s'embarquer, débarrassés de leurs bagages et avec leur carte d'embarquement en mains, dans un bus express qui les conduirait en 10 minutes à l'aéroport de Cointrin.

Tout le monde y gagnerait:

Du coté suisse:

Bénéfices pour l'aéroport:

L'aéroport de Cointrin pourrait continuer à se développer sans crainte d'avoir à construire de nouveaux parkings.
Les temps d'embarquement seraient réduits grace à un plus faible encombrement de l'aérogare.
Les Magasins Duty Free y gagneraient puisque les passagers auraient plus de temps disponible pour faire leur shopping.
L'aéroport de Genève y gagnerait une image "française", qui lui permettrait de renforcer son attractivité sur la clientèle française en dehors des frontières de la Haute-Savoie

Bénéfices pour le canton de Genève:

L'agglomération genevoise et ses habitants y gagneraient, car en réduisant le nombre de voitures circulant entre Bardonnex et l'aéroport, cela améliorerait significativement le traffic et réduirait les embouteillages sur cette section d'autoroute souvent saturée.
La desserte de l'aéroport par bus express depuis la France augmenterait l'attractivité de la zone économique et des bureaux installés autour de l'aéroport.

 

Du coté français:

Les Français non frontaliers y gagneraient, à ne pas avoir à acheter la vignette d'autoroute pour uniquement se rendre à l'aéroport.
Le concept de "PORTE SUD DE GENEVE" prendrait tout son sens.
La commune de Saint-Julien y gagnerait en créant une nouvelle activité économique à sa porte.
Le territoire du Genevois Haut Savoyard en ayant à sa disposition une liaison rapide avec l'aéroport renforcerait son attractivité pour les entreprises internationales désireuses de s'implanter près d'un aéroport au centre géographique de l'Europe.
Les hotels de la région Porte Sud de Genève y gagneraient en pouvant mieux assurer l'acheminement de leur clients depuis et vers l'aéroport.
Les exploitants de taxi français y gagneraient en pouvant récupérer une activité liée à l'aéroport.

De plus, une telle installation donnerait tout son sens à l'installation:

- d'un restoroute où les passagers pourraient se désaltérer et dire au revoir à leurs amis
- d'un parking P+R où les voyageurs pourraient garer leurs voitures dans un lieu sécurisé à un coût plus modique qu'à l'aéroport, et sans avoir à payer la vignette suisse.
- du terminus de la ligne de tram qui permettrait de relier la gare SNCF de Saint-Julien, et tout son traffic, avec cette facilité attractive et pratique.
- d'une station-service qui bénéficierait de la clientèle captive des passagers abandonnant leurs voitures pour prendre le bus et inversement.

J'ajoute que ce service de bus lié directement à l'aménagement de cette plateforme d'embarquement serait très bénéfique à l'attractivité de PALEXPO auprès des chalands Français et pourrait même à long terme permettre un agrandissement de PALEXPO sur le territoire de PORTE SUD DE GENEVE.

Il me parait souhaitable qu'une telle proposition soit faite au Conseil d'Administration de l'Aéroport de Genève pour valider avec eux leur interet et la faisabilité d'une telle installation.

Pierre Brunet
Conseiller Municipal de Saint-Julien et membre de la CCG

09/03/2010

Une piscine à saint-Julien: mais pour quoi faire?

La municipalité actuelle prévoit de construire une piscine à Saint-Julien malgré les oppositions résolues de la minorité, et commence à dépenser des sommes non négligeables dans les études de faisabilité de ce projet qui n'a ni queue ni tête.

Saint-Julien a t-elle besoin d'une piscine alors que Vitam'Parc est à moins de 2 kms du centre ville et qu'il existe de nombreuses piscines dans la banlieue de Genève (Carouge, Grand Lancy, Perly......)

L'argent des contribuables n'a t-il pas de meilleure façon d'être investi dans notre commune?

Le plus grave, ce n'est pas tant le côût de construction de cette piscine qui me fait horreur, mais bien le déficit annuel de fonctionnement qu'il faudra combler, année après année, sur les recettes de la commune. A somme égale, je suis pratiquement sur que l'on pourrait payer une, voire deux entrées annuelles gratuites à Vitam Parc à chaque Saint-Juliennois.

Mesdames et Messieurs de la majorité, j'en appelle à votre bons sens: revenez sur terre et cessez de plomber les comptes de notre commune avec un projet dont rien ne dit qu'il aura seulement le mérite de satisfaire la population de notre cité. J'en appelle à nos concitoyens de nous rejoindre pour faire obstacle à ce projet inopportun.

Pierre Brunet
Conseiller Municipal

19:00 Publié dans Architecture & Urbanisme, Saint-Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Le plan de circulation de Saint-Julien

Dans le plan de circulation qu'envisage la municipalité actuelle, il y a un point sur lequel je suis en profond désaccord: le projet de mettre la rue des Sardes en double sens. Sans jeu de mot, cela n'a pas de sens, et je vais expliquer ci-après mes objections à ce projet.

1- La rue des Sardes, même refaite, restera très étroite et donc dangereuse

2- Le dénivelé annoncé en fera une route encore plus dangereuse en hiver avec les risques de glissade qui ne manqueront pas de créer des accidents

3- Débouchant à 90° sur la roue de Lyon, sans échapatoire direct, elle y créera un embouteillage inévitable.

4- Elle n'apporte pas grand chose en termes de flux de circulation puisque la Grand Rue est déja dans le sens Nord-Sud et il n'y a pas lieu de créer un nouvel axe nord-sud parallèle à 100 m de cepremier axe d'autant plus que la Route de Thairy offre elle aussi yun axe Nord Sud; il est préferable de garder la rue des sardes à sens unique afin d'en faire un axe Sud-nord qui soit performant.

5- Les travaux liés à l'élargissement et à la mise ne double sens de cette rue créeront des embouteillages conséquents pendant la durée des travaux (entre 9 et 12 mois à prévoir)

Pour toutes ces raisons , je milite fortement contre ce projet de la municipalité et je préconise que le futur barreau ouest soit construit en gardant la rue des Sardes à sens unique, et en privilégiant la circulation sur la partie basse de la route de Thairy.

Pierre Brunet

Conseiller Municipal

18:49 Publié dans Architecture & Urbanisme, Saint-Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook