Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2015

Antoine Vielliard boit la tasse - Christian Monteil & Virginie Duby-Muller en bonne position pour gagner le canton de St-Julien

A l'un de mes amis qui me faisait remarquer ce matin qu'Antoine Vielliard semble ne plus marcher sur l'eau dans le canton de St-Julien, je lui ai répondu (avec humour) qu'il s'était converti à la plongée sous marine (Le Pen) puisque notre Conseiller Général sortant a été battu par le candidat du Front National et s'est donc vu disqualifié de concourir au second tour de l'élection départementale. Une claque sévère et sans appel pour le Conseiller Général sortant!...

Je ne saurai mentir et dissimuler ma satisfaction de voir que les électeurs de notre canton ont enfin pris la mesure de ce qu'est M. Vielliard. Malgré une campagne à l'agenda chargé de coups bas et d'accusations tendancieuses relayées localement par une feuille de chou nauséabonde et putride, le bon sens l'a emporté et les électeurs de notre canton ont sévèrement sanctionné le maire de St-Julien en l'éliminant dès le premier tour.

La sanction est d'autant plus spectaculaire que M. Vielliard, frais émoulu de son élection de maire de St-Julien il y a tout juste 1 an, n'a devancé le binôme Duby-Muller - Monteil que d'une quarantaine de voix dans notre bonne ville de St-Julien, passant de 46% des votes exprimés au premier tour des municipales en mars 2014 à 30% hier.

Une bonne façon qu'ont choisie les électeurs pour lui rappeler que la transparence et la concertation qu'il prône à longueur de temps, il ferait bien de les appliquer réellement dans sa conduite de la politique de notre ville. Quant à ses résultats dans le reste du canton, il ne me parait pas élégant de tirer sur une ambulance et donc, je n'insisterai pas. Ceux qui sont intéressés pourront consulter les résultats commune par commune dans la Presse locale. Le seul commentaire que je ferai est que cette nouvelle situation laisse cependant augurer d'une redistribution des forces au sein de l'intercommunalité de la CCG.

Ceci étant dit, je me réjouis pour notre canton et ses habitants que le meilleur binôme, tant par sa qualité humaine que par sa compétence, soit arrivé largement en tête et j'espère vivement que M. Monteil et Mme Duby-Muller seront largement élus dimanche prochain.

Je forme dès à présent des vœux pour que le troisième tour soit lui aussi favorable à notre binôme, et que M. Christian Monteil soit réélu Président du Conseil Général. Il a prouvé sa compétence et son habileté à mener au mieux les destinées de notre beau département et mérite d'être reconduit dans ses fonctions.

Merci à tous, et mobilisons nous dimanche pour apporter au Président Monteil à à notre député Duby-Muller une victoire nette et sans bavures.

Commentaires

Cher Pierre,

Toute la droite saint-juliennoise attendait avec impatience tes éclaircissements sur ce dernier scrutin.

Comme tu le soulignes, Antoine ne devance le binôme de Virginie et M. Monteil que d'une quarantaine de voix en ville de Saint-Julien.

Preuve qu'une candidature sérieuse, fiable, constructive, soutenue par l'UMP, peut faire un très bon score ici.

Comme la démocratie de Guy Debord, tu préfères être jugé sur tes ennemîs plutot que sur tes résultats.

En effet, le score de la liste de l'UMP aux dernières municipales aurait du être celui réuni par l'UMP dimanche dernier. Si cette liste, que j'ai tant contribué à faire exister, n'avait pas été dirigée par un candidat si léger, si inconstant, si destructeur. Le danger qu'il y avait pour la ville à subir un éventuel tel maire m'avait d'ailleurs incité à rejoindre une autre liste. Avec la volonté toujours assumée de vouloir d'abord reprendre la ville à la gauche et à l'extrême-gauche.

Je suis surpris que tu t'amuses du faible score de notre maire en sa propre ville, car il me semble que ça revient à remuer le couteau dans la plaie de ton propre échec l'an dernier.

Par ailleurs, même si je n'ai pas toutes les clés, m'étant trop peu investi dans la vie publique cantonale depuis l'an dernier, pour comprendre pourquoi notre maire a fait un score si faible dans les autres communes que la nôtre, il me semble pouvoir identifier un élément d'explication.
Antoine s'est brunetisé, si tu m'autorises le néologisme. Plus précisément, au lieu d'insister sur son bilan et son projet, il a probablement trop chercher à critiquer son adversaire.

En résumé, ne te réjouis pas trop de l'echec de notre maire dans cette élection, car ce dernier scrutin devrait doublement t'inspirer la plus grande modestie.

Il y a d'autres éléments rejouissants à analyser dans cette élection départementale en Haute-Savoie. Comme par exemple la disparition complète de la gauche dans notre département dimanche prochain, qui devrait être représenté par 34 conseillères et conseillers, tous de droite ou du centre.

Cordialement,

C.

Écrit par : Cyrille | 24/03/2015

Les commentaires sont fermés.