Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2015

Drone de drame ou drame de drone

Drone.jpg

 

Depuis quelques mois, une vingtaine de vols de drones non identifiés ont été observés en France sur des sites de centrales nucléaires d'abord, puis les 26 et 27 janvier derniers, à proximité du site militaire nucléaire de l’Ile Longue, dans la rade de Brest, et enfin ces derniers jours au dessus de Paris (Ambassade américaine, Tour Eiffel, Tour Montparnasse, Invalides et Concorde).

On aimerait penser que cela n'est qu'anecdotique et qu'il ne faut y voir qu'un drôle de drame, mais j'ai bien peur qu'en lieu et place du film de Marcel Carné avec Louis Jouvet, il ne faille y voir le générique d'un film catastrophe à venir.

Je dois avouer ma profonde inquiétude liée à la recrudescence de ces survols et à leur caractère organisé et coordonné. On ne peut plus vraiment prétendre qu'il ne s'agit là que de plaisantins qui s'amusent à narguer les autorités. J'y vois pour ma part une action organisée et conçue par des esprits brillants qui jusqu'à présent ont réussi à déjouer les efforts de la police, et je crains que ce ne soit là le signe avant-coureur d'une action d'envergure envers des sites ciblés et potentiellement vulnérables dont l'attaque aurait des conséquences très dommageables sur notre vie et notre économie.

Le quasi silence des grands médias autour de ces survols inexpliqués et leur insistance unanime à minimiser l'importance de ces "événements" ne fait qu’accroître  mon interrogation et attiser mon inquiétude: on dirait qu'il y a derrière ce "silence" des consignes gouvernementales pour dédramatiser le phénomène et ne pas affoler la population. Raison de plus de s’inquiéter!... Cela signifierait en effet que les autorités compétentes sont elles même fort inquiètes et prennent la menace très au sérieux.

La Police ne le cache d'ailleurs pas et certaines voix reconnaissent qu'il y a là de nouveaux défis pour elle: "Il faut le reconnaître, pour l'instant avec les drones, on n'est pas forcément au point sur nos moyens d'action". "Face à ce phénomène nouveau, les forces de l'ordre tâtonnent, cherchent la parade", a confié récemment à l'AFP le criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne Christophe Naudin.

Faut-il y voir une menace potentielle pour notre sécurité? La question a clairement été posée lors du survol de plusieurs centrales nucléaires, même si on y répondit opportunément en créditant ces actions à des organisations de type Greenpeace ou équivalent. Mais le recrudescence des vols et le choix des cibles ne permet plus d'écarter aussi facilement la possibilité d'une vraie menace. Et pour cause, le choix des sites "visités" ainsi que l'heure à laquelle ces vols ont eu lieu ont de quoi inquiéter, d'autant plus que selon les connaisseurs, le survol de nuit nécessite souvent une programmation, et donc une vraie compétence de professionnels.

Alors bien sur on nous rassure:  Les appareils utilisés ont une envergure insuffisante pour transporter un engin explosif qui puisse faire des dégâts significatifs, et même si le drone est programmé pour s'écraser sur une cible, il n'y a pas de risques majeurs. On ajoute toutefois que la menace pourrait-être bien réelle si ces vols servaient à faire du repérage pour agir en espion et pointer les failles d'un système de sécurité.

Mais a t-on vraiment pris la mesure du risque? On rappellera ici que ce n'est qu'avec de simples couteaux que les terroristes ont pris le contrôle des avions qui se sont écrasés sur le World Trade Center. L'imagination des esprits malfaisants est sans limite lorsqu'il s'agit de créer l'horreur!... A t-on imaginé la possibilité d'une utilisation potentiellement catastrophique de gaz sarin par exemple? Non plus dans le métro comme cela fut fait il y a quelques années à Tokyo, mais par la voie d'une dispersion aérienne. On utilise bien les drones dans l'agriculture pour diffuser des pesticides sur les champs!... Qu'à Dieu ne plaise on puisse jamais connaitre la dispersion d'un tel gaz mortel sur les Champs Elysées, ce serait l'imminence d'un nouveau monde qui transformerait à jamais notre façon de vivre et aurait des conséquences incalculables sur la société et sur les affaires du monde.

Sans faire de catastrophisme, le pire n'est jamais sûr, on ne peut à mon sens mésestimer la menace que présente l'utilisation malveillante de ces drones qui sont appelés à devenir de plus en plus performants. Plutôt que nier la réalité de la menace, il faut selon moi en être conscient et réfléchir aux meilleurs moyens de combattre un outil qui dans de bonnes mains peut être un outil de progrès, mais malheureusement comme souvent avec  les hommes, peut aussi se transformer en arme de destruction massive.

Ouvrons l'oeil!....

18:04 Publié dans Politique internationale, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : drones, world trade center | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.