Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2015

7 janvier 2015 - 28 juin 1914 : le parallèle inquiétant

On dit souvent que l'histoire ne se répète pas mais qu'elle bégaie. Espérons que le 7 janvier 2015 ne soit pas au XXIème siècle ce que fut le 28 juin 1914 au XXème siècle, le point de départ d'une guerre mondiale.

En effet, sans faire de catastrophisme, on peut cependant s'interroger sur les similitudes des 2 époques.

Au printemps 1914, l'Europe insouciante faisait la fête et profitait d'une saison agréable aux terrasses des cafés. Trois mois plus tard c'était le début d'une guerre qui se révélerait être le suicide de l'Europe. Qu'est ce qui avait déclenché ce drame imprévisible? L'assassinat de l'archiduc François Ferdinand à Sarajevo!

L'assassinat_de_l'Archiduc_héritier_d'Autriche_et_de_la_Duchesse_sa_femme_à_Sarajevo_supplément_illustré_du_Petit_Journal_du_12_juillet_1914 (1).jpg

 

A la suite de ce tragique événement qui dressa les Autrichiens contre les Serbes, un enchevêtrement de décisions malencontreuses conduisit en quelques mois au déclenchement d'une guerre que presque personne n'avait vu venir et qui se révéla être la boucherie que l'on connait. La guerre de 14, première guerre mondiale, marqua aussi la fin du cycle de domination de l'Europe sur le monde.

L'assassinat des 12 journalistes de Charlie Hebdo peut-il être comparé à celui de l'Archiduc? L'avenir le dira, et même si le pire n'est jamais sûr, il importe que tout le monde comprenne que nous sommes entrés dans une période déterminante pour l'avenir du monde et que les responsabilités des dirigeants politiques et religieux et des médias seront grandes dans le cours que prendront les évènements.

Méfions nous des réactions épidermiques et passionnelles, elles sont souvent saluées sur le moment mais peuvent s'avérer catastrophiques à long terme. On ne manquera par exemple de s'interroger sur les conséquences d'un tirage à 5 000 000 d'exemplaires de Charlie Hebdo avec en une une caricature du prophète Mahomet, ce que la plupart des musulmans du monde entier ne peuvent tolérer. Résonance minime quand le journal satyrique tirait à 50 000 exemplaires, c'est un véritable séisme que cette une va produire dans le monde musulman, et en particulier dans les classes paupérisées du Pakistan, de l'Indonésie ou autres pays du Maghreb. J'ai bien peur que ce phénomène salué unanimement par la Presse Française ne crée en un jour une détestation de l'Occident et de ses valeurs  plus forte que des années de prêche d'imams fanatiques ne puissent jamais y parvenir. Charlie où est ta victoire?

Rire oui, bien sûr et le plus possible, mais provoquer pour le simple plaisir de faire parler de soi, c'est jouer à l'apprenti sorcier. Comme je l'ai dit plus haut, j'en appelle à tous à se conduire de façon responsable car nous sommes assis sur un baril de poudre, avec de surcroît certaines âmes bien intentionnées qui ne rêvent que d'une chose: allumer la mèche. 

Les commentaires sont fermés.