Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2014

Le maire de St-Julien fait la une du Dauphiné Libéré - Y a t-il de quoi en être fier?

Le Dauphine libere -20 dec 2014 - Page 1.JPG

Première page du Dauphiné Libéré - Samedi 20 décembre 2014

Quelle ne fut pas ma surprise, comme probablement nombre de Saint-Juliennois, de découvrir la Une du Dauphiné Libéré du samedi 20 décembre 2014. On y apprend qu'Antoine Vielliard, Conseiller Général du canton de St-Julien et nouveau maire élu de notre commune fait l'objet d'une plainte pour vol de la part d'une employée du Conseil Général. Mieux, son frère est lui aussi sous la menace d'une plainte pour harcèlement émanant de la députée de notre circonscription, Mme Virginie Duby-Muller. Pour ceux qui ne voient notre maire qu'à travers le prisme de son sourire avenant, et qui trouvent l'homme éminemment sympathique,  je peux imaginer leur stupeur et leur incrédulité face à une telle nouvelle.

Pour ma part, ayant eu à faire à M. Vielliard lors des dernières élections municipales, et subi ses menaces et intimidations, je dois dire que si j'ai accusé un moment de surprise, je n'en suis pas tombé de ma chaise. Car les méthodes de ce politicien pour atteindre son but d'être élu sont pour le moins limites. J'avais d'ailleurs averti les St-Juliennois sur ce travers de Monsieur Vielliard qui sait être charmant quand cela lui sied, mais qui peut se conduire de façon curieuse lorsque ses intérêts électoraux sont en jeu. N'avait-il pas d'ailleurs agressé l'une de mes colistières quelques jours avant les élections municipales, ce qui avait poussé celle-ci à porter plainte contre lui à la Gendarmerie de St-Julien.

Pour en revenir à l'affaire que décrit Le Dauphiné, on peut s'étonner de l'attitude de M. Vielliard envers le Président du Conseil Général, surtout quand on sait que M. Vielliard appartient à un groupe de la majorité soutenant le Président Christian Monteil au Conseil Général de Haute-Savoie.... Mais c'est oublier que suite au redécoupage des cantons, M. Monteil, Conseiller Général de Seyssel est maintenant son adversaire sur le nouveau canton fusionné entre les 3 cantons de Seyssel, Frangy et St-Julien. Le Président du CG 74 n'est donc plus pour lui le leader de la majorité qu'il soutient, mais il devient un adversaire qu'il faut combattre afin de préserver sa place et peut-être sa carrière politique future.

Rien à redire jusque là! Mais, si les informations du journal sont véridiques, quand on est prêt à voler et à se mettre au niveau d'un petit délinquant de bas étage dans l'espoir de trouver des armes pour "tuer" son adversaire, on ne peut que s'étonner de la conduite d'un homme qui est investi d'une autorité publique et qui par ailleurs ne cesse de donner des leçons de morale à tout le monde. En effet, comme il est indiqué dans l'article ci dessous (cliquer sur l'image pour l'agrandir et lire), il semble que M. Vielliard se soit introduit dans le bureau d'une collaboratrice du Président, chargée de mission au CG74, pour lui subtiliser son agenda personnel afin d'en faire des photocopies dans le but espéré de pouvoir mettre en évidence le fait que celle-ci jouerait un rôle dans la campagne de M. Monteil. A titre de comparaison, imagine t-on Mr De Smedt ou moi même dérober l'agenda personnel de la Directrice de cabinet du maire de St-Julien pour prouver une soi disant participation ou un éventuel soutien de celle-ci à la candidature de M. Vielliard? C'est grotesque tant cela est loin de nos valeurs à tous deux, et de la plupart des habitants de cette commune, j'en suis convaincu!....

Nul besoin d'en rajouter pour être interpellé par une telle attitude. Mais où cela devient grave, c'est quand on apprend que le propre frère de M. Vielliard fait l'objet d'une plainte pour harcèlement de la part de Mme Virginie Duby-Muller, députée de notre circonscription et binôme de M. Monteil  dans leur candidature aux élections départementales. Il a pu être confondu, (il a d'ailleurs envoyé une lettre d'excuses à celle-ci, ce qui prouve de façon indubitable qu'il est bien l'auteur des courriels injurieux) par l'adresse IP de son ordinateur grâce à laquelle, selon le journal, l'enquête a permis de déterminer que ces messages étaient envoyés par lui, Loïc Vielliard depuis la Suisse.

J'avais moi même subi des insultes, tant à mon égard qu'envers Mme Duby-Muller (qui me soutenait) sur ce même blog au moment des dernières élections Municipales. Le même M. Vielliard en était-il l'auteur ? je ne saurai le dire, et je me garderai bien de faire l'amalgame.

Parole est désormais à la Justice pour rendre un jugement qui devra probablement avoir lieu avant la tenue des élections, puisque M. Vielliard a lui aussi déposé une plainte contre le Président du Conseil Général.

Quelle que soit l'issue de ce(s) jugement(s), en tant que Saint-Juliennois, j'ai honte d'une telle attitude de la part de notre maire, qui ne manquera pas d'être raillé dans la Presse Suisse dans laquelle il aime à se répandre pour donner des leçons de vertu à nos amis genevois. On peut d'ailleurs s'interroger si un tel pataquès médiatique va le mettre dans la meilleure des positions pour négocier avec eux au mieux des intérêts de la ville et du canton.

Pire! S'il devait être condamné, on peut se demander alors s'il resterait légitime pour conduire les affaires de la ville. Le débat mérite d'être lancé, et il serait souhaitable d'entendre ce que M. Antoine Vielliard a à dire sur le sujet. Mais à l'heure où je poste cet article, curieusement, pas une seule mention de l'affaire n’apparaît sur le blog de M. Vielliard (lien dans la colonne de droite)

Le Dauphine Libere - 20 dec 2014 article Vielliard & Monteil.JPG

Commentaires

Bonsoir Pierre Brunet, votre commentaire sur mon modeste humour dans le blog" un vrai cap pour Saint Julien" m'a fait plaisir, venant de quelqu'un dont je ne partage pas, et vous le savez, toutes les idées politiques. Entre droite (vous ) et gauche (moi), des différences notables nous séparent et nous serons souvent et parfois toujours adversaires sur des grands sujets concernant la politique nationale ou les politiques locales. Mais concernant votre honnêteté intellectuelle, je ne peux que m'insurger contre les allégations de notre maire vous concernant. Ceci je le sais depuis longtemps et il n'y pas photo entre vous, nous et lui. Et puis Pierre, maintenant je vais te dire tu , car le Joe Cocker, merci. C'est superbe. Allez, tu as toute mon amitié 68 arde, républicaine etc etc mais vigilante pour les prochains combats . Bonne fêtes à toi, tes proches et à bientôt pour de nouvelles joutes.

Écrit par : JUTEAU Daniel | 26/12/2014

Les commentaires sont fermés.