Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2014

Réflexions sur l'élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de l'UMP

UMP SArkozy 2014.jpg

Voila, les résultats sont sortis, sans constestation et avec une grande rapidité. Un grand bravo aux organisateurs car ce vote électronique  a très bien fonctionné malgré quelques bugs dans la soirée de vendredi et a été un succès.

Que faut-il penser du résultat?

Celui ci est assez conforme à ce que j'attendais, même si j'avais pensé que Bruno Le Maire ferait un peu plus (35%) contre seulement 60% à Nicolas Sarkozy. L'ancien président a donc fait mieux que je ne m'y attendais, mais ce résultat reste cependant une déception pour lui, qui avait emporté l'UMP en 2004 avec 85% des suffrages, et qui entre temps a exercé les fonctions de président de la République. Marine Le Pen a d'ailleurs résumé la situation par un laconique "mal revenu, mal élu"

Peu importe le score, pourvu que le parti gaulliste puisse se remettre dans le sens de la marche, ce dont il a bien besoin. Espérons maintenant que le nouveau Président saura faire du parti une source de propositions concrètes plutôt qu'une machine à bouffer du Hollande, ce qui finalement n’intéresse que peu les Français.

Aurons nous l'occasion de voir s'instaurer un débat d'idées afin que la droite soit en mesure d'offrir une alternative crédible et qui, enfin, tienne ses promesses? C'est mon voeu le plus cher.

Les grandes orientations pour l'avenir doivent être débattues et, une fois finalisées, elles devront s'imposer au candidat qui sera désigné lors des Primaires en 2016. Primaires dont il est essentiel qu'elles se tiennent et qu'elles soient ouvertes au Centre.

Mr Sarkozy, en tant que président du Parti, partira avec un avantage important car il devrait finir facilement premier à l'issue du premier tour. Restera à voir alors comment se comporteront les candidats arrivés derrière lui. Seront-ils en mesure de se rassembler et de faire front contre l'ancien président, ce qui donnera une chance réelle à Mr Juppé si celui-ci finit second, ou bien resteront-ils divisés, favorisant ainsi l'élection facile de Mr Sarkozy.

Nul doute que l'attitude de Bruno Le Maire sera déterminante. Saura t-il résister au chant des sirènes sarkoziennes,qui lui propsera surement un ticket Président-Premier Ministre ou jugera t-il qu'il a une chance par lui même? De là dépend en grande partie l'issue des primaires et de la Présidentielle. Ce qui est probable, c'est que Mr Sarkozy va "utiliser" au mieux BLM pour affaiblir ses deux autres rivaux que sont MM Juppé et Fillon. Tout l'art de Mr Sarkozy sera de faire monter Mr Le Maire pour qu'il siphonne les voix de Mr Juppé, mais pas trop quand même de peur qu'il puisse décider de concourir pour lui même.

Un jeu de rôles et de stratégie fort interessant pour tous ceux qui s'interessent à la politique.

 

17:47 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, sarkozy, le maire, juppé; primaires | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.