Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2014

Une proposition pour résorber le chomage

Ce matin, j'écoutais Mr Thierry Le Paon de la CGT répondre aux questions de Thomas Sotto sur Europe 1 à propos d'instaurer un contrat de travail unique et j'étais désespéré de constater à quel point notre pays restera dans une impasse tant que l'idéologie et le dogmatisme prévaudront chez nos responsables sur le pragmatisme et la volonté de trouver des solutions aux problèmes qui nous appauvrissent.

Tout le monde le sait, la situation actuelle fait la part belle à ceux qui ont un travail mais pénalise grandement ceux qui sont à la recherche d'un emploi. C'est ce qui explique en grande partie le chomage de masse qui accable la France en ce moment, alors que partout ailleurs la situation de l'emploi s'amèliore.

Comme j'aime à le répéter, le mieux est l'ennemi du bien et l'adage s'applique particulièrement sur le problème de l'emploi. En effet à force de sur-protéger les salariés avec un CDI hyper protecteur, l'effet pervers est que cela décourage les employeurs d'embaucher, et notamment les petites entreprises, ou alors de ne le faire que par le biais de CDD.

Loin de moi l'idée de vouloir fragiliser la situation des salariés mais si on veut que cesse le scandale des embauches en CDD à 90%, et tenter de résorber le chomage, il est urgent de trouver une solution.

Celle que je propose est simple et tient compte de la distinction indispensable à faire entre les grandes entreprises solides et les TPE qui sont paranos à l'idée d'embaucher de façon inopportune. Si les petites entreprises, principalement les artisans, ont si peur d'embaucher, c'est qu'ils savent qu'une mauvaise embauche ( un mauvais employé ou au mauvais moment) peut les mettre au tapis. D'où la préference généralisée de rester petit plutôt que d'embaucher.

Face à cette situation, je propose de permettre aux TPE qui ont moins de 5 ans d'existence et moins de 5 salariés de pouvoir débaucher sans aucune formalité. Cette facilité de débauche devrait permttre selon moi une embauche immédiate de plus de 100 000 jeunes ou chomeurs. En effet si le recrutement s'avère improductif, l'artisan pourra alors facilement et sans frais ajuster sa masse salariale à sa situation financière. Cela est d'autant plus opportun quand l'entreprise est la plus fragile, à savoir dans les 5 premières années de son existence et quand sa main d'oeuvre est peu nombreuse.

D'après ce que je sais les Allemands avaient mis en place une loi de ce type dans les années 2000 et on voit que le chomage chez nos voisins est près de la moitié de ce qu'il est chez nous.

Une mesure simple et facile à mettre en place. Mr Valls qui vous dites l'ami de l'entreprise, pourquoi ne pas essayer et tester cette proposition auprès des représentatnts de l'Artisanat, la plus grande entreprise de France.

Commentaires

C'est sans doute une bonne idée...
Autre lecture, de gôche, qui ne contredit pas ce que tu dis mais donne un éclairage. Il faut sans doute vivre dans une société plus apaisée.
http://rue89.nouvelobs.com/2013/06/17/comment-virer-salarie-sans-peine-trois-etapes-243406

Écrit par : Joel | 26/10/2014

Les commentaires sont fermés.