Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2013

Les championnes de l'Athlé St Julien-74 honorées

photo ASJ74-1.JPG

Hier soir, dans les salons de la mairie, la ville de St Julien rendait hommage à 4 championnes qui portent haut et fort les couleurs de la commune dans leur spécialité athlétique, la course à pied.

Après un court message du maire, ce fut au tour de l'adjoint aux sports Eric Brachet de féliciter les championnes avant que le président et principal sponsor du club , Mr Patrick Vukicevic fasse un bref rappel des prouesses de nos 4 belles championnes.

  Aline Comboulives
  Reulen Stijntje
  Maryline Rossi
  Christel Dewalle

Ces jolies jeunes femmes gagnent réguliérement des courses et détiennent de nombreux records départementaux et régionaux, avec même un record du monde du 1000m de dénivelé pour Christel Dewallle. Leur mérite est d'autant plus grand que celles ci sont mères de famille et qu'elles travaillent, avec une mention toute spéciale à Aline Comboulives qui est même chef d'entreprise.

photo ASJ74-2.JPG

Un joli moment d'émotion eut lieu avant le traditionnel pot de l'amitié quand Aline Comboulives a souhaité remettre un maillot dédicacé à Gérard Brouard, animateur infatigable du club, en remerciement de tous ses efforts au service des athlètes. Une belle récompense pour lui, et un hommage sobre et sincère qui démontre les magnifiques valeurs qui prévalent au sein de ce club exemplaire.

photo ASJ74-3.JPG

Gérard Brouard et Aline Comboulives

Bravo Mesdames, et continuez comme ça, vous êtes un exemple pour tous les sportifs de St-Julien

Plus d'info sur le site du club:  www.asj74.org

 

14:09 Publié dans Sport, Vie Municipale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : asj74, team vukicevic, athlé st julien | | | Digg! Digg | | |  Facebook

25/06/2013

France - Chine: amis ou ennemis

Voila le titre de l'excellente émission C'EST DANS L'AIR consacrée aux relations franco-chinoises suite à la réception par le Président Hollande de grands patrons chinois à l'Elysée.

Les participants se sont mis d'accord sur le fait que la Chine fait peur. Et ils mettent cette peur sur le type de régime, communiste et dictatorial, qui dirige ce pays.

Mais la France Napoléonnienne, pays des Droits de l'Homme, ne faisait elle pas peur à ses voisins? et probablement pour de bien meilleures raisons à l'époque que nous n'en avons d'avoir peur d'un pays qui jusqu'à présent a èté beaucoup plus victime des étrangers, qu'il n'a lui même exercé une menace envers eux . Il suffit de mentionner la guerre de l'opium, ou le massacre de Nankin pour comprendre que les Chinois ont bien plus de raisons de se méfier de nous Occidentaux ou Japonais, que l'inverse.

Rares sont les leaders politiques français qui ont compris comment traiter avec la Chine. Jean-Pierre Raffarin , avec son bon sens paysan, est l'un de ceux la; et je me réjouis que François Hollande soit désormais disposé à aborder ce sujet crucial avec intelligence et pragmatisme.

Pour traiter avec la Chine, il est essentiel de faire preuve d'humilité et de politesse. Respectons les chinois, prouvons leur qu'on les aime, et nous obtiendrons beaucoup plus d'eux qu'en jouant au matamore. Qui peut encore croire que les chinois puissent avoir peur de la France? Réveillons nous et revenons à la raison.

Heurter la chine en lui faisant perdre la face ne débouchera que sur des problèmes accrus pour nous. Il est illusoire, pour brosser l'amour propre  insupportable et mal placé des français dans le sens du poil, d'irriter et de narguer un géant. Les Chinois l'ont bien compris et nous donnent une leçon: lorsque l'Union Européenne veut imposer des mesures douanières contre les panneaux solaires chinois, la chine choisit de riposter contre les vins européens (visant essentiellement la France) plutôt que contre les machines outils ou les voitures (ce qui pénaliserait l'Allemagne)

Il est grand temps que la France se conduise comme la moyenne puissance qu'elle est devenue et qu'elle arrete de se prendre pour ce qu'elle n'est plus. Quand un nain rentre dans un magasin, il évite de provoquer le colosse qui est à coté de lui. Il a tout à gagner à se mettre dans ses bonnes graces plutot qu'à le narguer.

Dans un article précédent, j'ai déja recommandé à nos hommes politiques de bien traiter leurs interlocuteurs chinois, ce qu'avait tres bien fait Jacques Chirac en faisant éclairer la Tour Eiffel en rouge pour accueillir le Président Chinois, s'ils souhaitent obtenir des gestes d'amitié de ce grand peuple, appelé à devenir le plus grand marché du monde.

Notre stratégie devrait consister à faire de la France le meilleur ami de la Chine en Europe. Nul doute que ce serait la politique que ménerait Charles de Gaulle aujourd'hui, lui qui avait eu l'intelligence d'être le premier à reconnaitre la chine de Mao, donnant ainsi à la France une cote d'amour que ses successeurs se sont évertués à rèduire à néant au nom d'une prétendue exemplarité de la France sur les droits de l'homme. 

Le régime chinois n'est pas parfait, loin de là, mais je ne pense pas que ce soit le système français avec ses Cahusac, Tapie et autres Gueant qui ait quoique ce soit à lui dire. Balayons devant notre porte avant de vouloir donner des leçons à nos voisins.

Depuis longtemps, le régime chinois s'est inspiré du système singapourien, prenant conseil de Lee Kwan Yew qui a rèussi en 50 ans à métamorphoser un pays d'une grande pauvreté en l'un des plus riches du monde et des plus agréables à vivre. Nos amis chinois ont beaucoup plus à gagner de suivre un tel exemple que d'écouter les jérémiades de nos élites.

Cessons de les heurter! Au contraire! Ce dont il s'agit est de les convaincre que nos deux grands peuples, riches d'une histoire exceptionnelle, ont tout pour devenir les meilleurs amis du monde. C'est dans la coopératiom et l'amitié que l'on s'enrichit mutuellement de ce que l'autre a à offrir, et surement pas dans la confrontation, surtout quand elle est perdue d'avance...

24/06/2013

l'Europe et la France nous rejouent "tu veux ou tu veux pas"

Nouvelle passe d'armes entre Mr Barroso et le gouvenement français à travers les échanges verbaux entre le président de la Commission Européenne et l'un des ministres les plus médiatiques de l'équipe Ayrault: le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg.

Ce que cet incident confirme, c'est que la division en France n'est plus entre la Droite et la Gauche mais bien plutôt entre les pro Europe et les anti. Et ce qui complique tout, c'est que cette division traverse les différents courants y compris dans les 2 grands partis de gouvernement.

Si pour beaucoup, les 2 extremes ne sont pas si éloignées l'une de l'autre, c'est que tant l'extreme droite que l'extreme gauche sont viscéralement hostiles à  l'Europe. Si un tel rejet ne me surprend pas de la part de l'Extrème Droite nationaliste, cela devient particulièrement étrange concernant l'Extreme Gauche, elle qui chantait au XXème Siècle "Travailleurs de tous les pays, unissez vous" au son de l'Internationale. Un revirement à 180° qui séduit aussi la gauche du Parti Socialiste (Mrss Hamon, Montebourg.....)

Jean Jaures doit se retourner dans sa tombe à les entendre.!...

Car enfin mes beaux messieurs, connaissez vous la chance extraordinaire qu'a connu notre continent depuis pres de 70 ans? l'absence de guerre. Rien que cela devrait vous conduire à modérer vos propos envers cette Union Européenne qui pour vous est source de tous nos maux, et qui pour moi, a joué un rôle prépondérant dans cette paix si chèrement acquise.

Que l'Union Européenne soit perfectible, je suis le premier à le penser! Mais pour cela, il faudrait que les peuples qui la composent cessent de se comporter comme des enfants gatés qui veulent tout le gateau pour eux seuls. Dans une grande famille, il doit y avoir des règles de conduite, afin de faire accepter par tous la solidarité essentielle à la vie commune. Or, il est regrettable que la France, qui fut l'un des pays fondateurs de cette Europe soit l'une des nations qui n'a de cesse de se conduire en enfant unique égoiste et de critiquer à tout bout de champ cette Europe qu'elle accuse de tous ses maux.

L'Europe ne nous fait plus réver, c'est un constat! Il est temps de la réinventer si nous ne voulons pas qu'elle soit ensevelie par les nationalismes populistes qui se développent dans chacun de nos pays. S'ils devaient réussir,  je prédis qu'alors le destin de notre continent s'assombrira pour longtemps.

Ne rien faire et accepter les dérives actuelles, c'est un manque de lucidité et un manque de courage de la part de nos gouvernants. Et rappelons nous Munich, la lacheté débouche rarement sur un avenir radieux.

20/06/2013

Municipales 2014 à St Julien - Les grandes manoeuvres ont commencé

A lire la Presse, pas toujours très bien renseignée d'ailleurs, on comprend que les grandes manoeuvres se précisent en vue de la constitution des listes pour l'échéance municipale de l'an prochain.

Qu'en est-il pour St Julien? Voici le décryptage que je vous propose:

La municipalité sortante, socialiste, reste accrochée à la décision du maire sortant Jean-Michel Thenard qui a promis à ses co-listiers de leur donner une réponse avant la fin juin sur sa décision de repartir ou pas. Une alternative est déja prête puisqu'un adjoint au maire a fait acte de candidature pour conduire la liste si Mr Thenard décidait de ne pas se représenter pour un 3ème mandat. Ce même candidat a cependant clairement annoncé qu'il se rangerait derrière Mr Thenard si celui-ci décidait de repartir, ce qui ne manque pas de désoler certains co-listiers qui préféreraient voir le maire céder la place et cet adjoint conduire la liste.

Mais Mr Thenard a, à mon avis très envie de mener à bien les grands projets qu'il a entrepris, au premier rang duquel bien sur le tramway; et pour plusieurs raisons, je pense qu'il envisage fortement de briguer un troisième mandat. Réponse sous peu.

Sous l'étiquette centriste, mais en réalité de centre gauche, le candidat Modem Antoine Vielliard se prépare depuis plusieurs mois, en constituant une équipe, profitant du fait qu'à ce jour, il est perçu comme le leader de l'opposition au Conseil Municipal. Cela lui confère un avantage non négligeable car ainsi il cristallise sur son nom les électeurs et aspirants conseillers municipaux qui veulent se débarrasser de Mr Thenard.

Il a décidé de passer la vitesse supérieure en lancant il y a quelques jours son grand sondage sur le PLU, qui n'est en fait qu'une façon habile de faire parler de lui auprès des électeurs rétifs à la municipalité actuelle, et de renforcer sa position de premier opposant au maire actuel.

A l'extrème droite, il semble que le FN se prépare à monter une liste, dans la droite ligne de sa stratégie de conquête pérenne de l'électorat qui se retrouve derrière les idées de Marine Le Pen. Selon les informations parues récemment dans le Dauphiné Libéré, cette liste serait presque prête, (ce qui me surprendrait), et serait, selon mes sources, conduite par un habitant d'une grande résidence située sur l'Avenue de Genève.

Quant à l'UMP, de nombreuses rumeurs courent, non vérifiées, qui laissent entendre que cette formation a l'intention de présenter sa propre liste. Je peux aujourd'hui confirmer le bien fondé de cette rumeur et dire qu'effectivement la Droite Républicaine modérée entend constituer une liste de rassemblement autour d'une équipe motivée pour défendre un  projet de ville ambitieux et concret, en vue de solutionner au plus vite les problèmes qui se posent aux Saint-Juliennois et de fixer un cap pour l'avenir.

N'ayant jamais caché que mes convictions politiques se situaient proches de cette famille politique et que je réfutais tout sectarisme, de droite comme de gauche, j'invite les personnes qui se retrouvent dans ces idées et qui souhaitent mettre leurs compétences et leur enthousiasme au profit de notre ville,  à prendre contact avec moi à l'adresse mail ci-après: pierre.brunet74160@gmail.com afin d'être tenues informées des prochaines étapes.

Bonne chance à tous! La politique n'est pas la guerre. Je souhaite de tout coeur que cette campagne reste digne, proposant idées contre idées des alternatives fructueuses pour nottre ville, et qu'elle permette aux St Juliennois de faire leur choix en toute connaissance de causes.