Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2013

France - Chine: amis ou ennemis

Voila le titre de l'excellente émission C'EST DANS L'AIR consacrée aux relations franco-chinoises suite à la réception par le Président Hollande de grands patrons chinois à l'Elysée.

Les participants se sont mis d'accord sur le fait que la Chine fait peur. Et ils mettent cette peur sur le type de régime, communiste et dictatorial, qui dirige ce pays.

Mais la France Napoléonnienne, pays des Droits de l'Homme, ne faisait elle pas peur à ses voisins? et probablement pour de bien meilleures raisons à l'époque que nous n'en avons d'avoir peur d'un pays qui jusqu'à présent a èté beaucoup plus victime des étrangers, qu'il n'a lui même exercé une menace envers eux . Il suffit de mentionner la guerre de l'opium, ou le massacre de Nankin pour comprendre que les Chinois ont bien plus de raisons de se méfier de nous Occidentaux ou Japonais, que l'inverse.

Rares sont les leaders politiques français qui ont compris comment traiter avec la Chine. Jean-Pierre Raffarin , avec son bon sens paysan, est l'un de ceux la; et je me réjouis que François Hollande soit désormais disposé à aborder ce sujet crucial avec intelligence et pragmatisme.

Pour traiter avec la Chine, il est essentiel de faire preuve d'humilité et de politesse. Respectons les chinois, prouvons leur qu'on les aime, et nous obtiendrons beaucoup plus d'eux qu'en jouant au matamore. Qui peut encore croire que les chinois puissent avoir peur de la France? Réveillons nous et revenons à la raison.

Heurter la chine en lui faisant perdre la face ne débouchera que sur des problèmes accrus pour nous. Il est illusoire, pour brosser l'amour propre  insupportable et mal placé des français dans le sens du poil, d'irriter et de narguer un géant. Les Chinois l'ont bien compris et nous donnent une leçon: lorsque l'Union Européenne veut imposer des mesures douanières contre les panneaux solaires chinois, la chine choisit de riposter contre les vins européens (visant essentiellement la France) plutôt que contre les machines outils ou les voitures (ce qui pénaliserait l'Allemagne)

Il est grand temps que la France se conduise comme la moyenne puissance qu'elle est devenue et qu'elle arrete de se prendre pour ce qu'elle n'est plus. Quand un nain rentre dans un magasin, il évite de provoquer le colosse qui est à coté de lui. Il a tout à gagner à se mettre dans ses bonnes graces plutot qu'à le narguer.

Dans un article précédent, j'ai déja recommandé à nos hommes politiques de bien traiter leurs interlocuteurs chinois, ce qu'avait tres bien fait Jacques Chirac en faisant éclairer la Tour Eiffel en rouge pour accueillir le Président Chinois, s'ils souhaitent obtenir des gestes d'amitié de ce grand peuple, appelé à devenir le plus grand marché du monde.

Notre stratégie devrait consister à faire de la France le meilleur ami de la Chine en Europe. Nul doute que ce serait la politique que ménerait Charles de Gaulle aujourd'hui, lui qui avait eu l'intelligence d'être le premier à reconnaitre la chine de Mao, donnant ainsi à la France une cote d'amour que ses successeurs se sont évertués à rèduire à néant au nom d'une prétendue exemplarité de la France sur les droits de l'homme. 

Le régime chinois n'est pas parfait, loin de là, mais je ne pense pas que ce soit le système français avec ses Cahusac, Tapie et autres Gueant qui ait quoique ce soit à lui dire. Balayons devant notre porte avant de vouloir donner des leçons à nos voisins.

Depuis longtemps, le régime chinois s'est inspiré du système singapourien, prenant conseil de Lee Kwan Yew qui a rèussi en 50 ans à métamorphoser un pays d'une grande pauvreté en l'un des plus riches du monde et des plus agréables à vivre. Nos amis chinois ont beaucoup plus à gagner de suivre un tel exemple que d'écouter les jérémiades de nos élites.

Cessons de les heurter! Au contraire! Ce dont il s'agit est de les convaincre que nos deux grands peuples, riches d'une histoire exceptionnelle, ont tout pour devenir les meilleurs amis du monde. C'est dans la coopératiom et l'amitié que l'on s'enrichit mutuellement de ce que l'autre a à offrir, et surement pas dans la confrontation, surtout quand elle est perdue d'avance...

Les commentaires sont fermés.