Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2013

Sir Alex tire sa révérence - le football se lève pour saluer un géant

 

Alex Ferguson, l'entraineur aux 38 titres depuis 27 ans qu'il entraine la mythique équipe de football de MANCHESTER UNITED a décidé, à 71 ans, de passer la main et de se retirer à la fin de la saison, après un 13ème titre de champion d'Angleterre.

Meneur d'hommes exemplaire, il restera dans l'histoire du foot, outre son palmares exceptionnel, plus comme un grand patron que comme un technicien qui aurait révolutionné le football. Sa plus grande réussite fut de savoir tirer le meilleur parti des stars qu'il avait sous son autorité. Ce qui l'en a fait respecter par ses joueurs, qu'ils s'appellent Eric Cantona, David Beckham ou Cristiano Ronaldo.

C'est l'homme qui n'a pas hésité à jeter une chaussure à la tête de David Beckham dans le vestiaire, pour lui exprimer son mécontentement. Stars ou non, il ne les a jamais laissé hésiter sur qui était le Boss. Et cela a marché. Mais si cela a fonctionné, c'est que c'était un homme juste, qui respectait ses joueurs et qui était lui même exemplaire dans sa conduite. Ayant le respect de ses joueurs, il pouvait les malmener, car ceux-ci savaient que c'était pour le bien de l'équipe, et non pour son ego ou pour satisfaire une quelconque vanité. Ils l'acceptaient donc.

Mais pour moi, où il fut particulièrement grand, ce fut dans sa gestion d'Eric Cantona, qui devint grace à lui "The King" de MU. Il eut d'abord l'intelligence de reconnaitre en Cantona le génie du foot qu'il pourrait être; ce qui l'amena à convaincre Canto de venir à Manchester, alors que celui-ci venait de gagner un titre de champion d'Angleterre avec Leeds en 1992. L'an suivant, Cantona ayant rejoint Manchester United, le club devint pour la première fois sous la houlette de Fergie champion d'Angleterre, un premier tître qui venait alors que Ferguson était déjà au club depuis 7 saisons.

A partir de là, les prouesses n'allaient cesser, permettant au club de se constituer un palmares de titres sans égal, parmi lesquels:

13 titres de champion d'Angleterre
5 English Cups
4 League Cups
10 Community Shields
2 European Champion's Leagues

Mais pour ma part, je suis intimement convaincu que sans Cantona, il eut été bien plus difficile de lancer la machine. Et, s'en randant compte, Ferguson le lui rendit bien, soutenant son joueur dans les pires moments (épisode du Kung Fu) et lui donnant cette force intérieure irrépréssible qui le fit dominer le championnat anglais et devenir à tout jamais le King pour les supporters de MU. Deux hommes s'étaient trouvé pour le meilleur!

Un grand bonhomme donc dont le plus grand mérite fut de gérer l'ingérable. En cela, il est très au dela de "The Special One" José Mourinho, qui, s'il est peut-être un meilleur tacticien, n'en est pas moins un meneur d'hommes qui n'arrive pas à la cheville de l'entraineur Ecossais. Il suffit de voir ce qui se passe actuellement dans le vestiaire du Real....

So long sir Alex, we will miss you....

20:16 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : football, alex ferguson, eric cantona, manchester united, jose mourinho | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.