Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2013

Acces Ouest de St Julien - A quoi joue le maire?

Lors du dernier Conseil Municipal, nous avions à voter pour l'arret du PLU avant la concertation de la population. A l'inverse d'Antoine Vielliard, leader de l'opposition qui a voté contre, ainsi que 6 élus de l'opposition, je me suis abstenu, ainsi qu'une autre co-listière. En effet si ce PLU comporte de bonnes choses,  j'ai vigoureusement protesté contre le fait qu'il ne tenait pas suffisament compte des problèmes de circulation, prèoccupation majeure de notre ville et de sa population aujourd'hui. J'ai d'ailleurs le sentiment que la municipalité actuelle n'a pas du tout pris la mesure de l'engorgement de notre ville et qu'elle traite ce problème par dessus la jambe. Malgré cela, j'ai estimé qu'il valait mieux adopter un nouveau PLU que rester sous l'emprise du POS, ce qui pourrait être très préjudiciable à notre cadre de vie.

Pour revenir aux problèmes de circulation, je ne parlerai pas de l'accès du nouveau quartier de Chabloux dont la réalisation est sujète à un accord à trouver avec la Société HLM du Mont-Blanc. Il s'agit en effet de démolir un immeuble pour laisser la place au futur mail de desserte du quartier. Qui dit démolition d'un HLM dit relogement des habitants; ce qui, compte tenu des négociations en cours, ne sera vraisemblablement pas fait avant 2 à 3 ans. Entre temps, les nouveaux habitants du quartier n'ont pas de solutions satisfaisantes de desserte, et on voit aujourd'hui ceux-ci utiliser la rue du Belvèdère, qui n'a pas vocation à cela, ou pire, de nombreuses voitures prendre la route de Thairy en contre sens, avec tous les dangers que cela comporte. Face à cette situation,  la mairie ne fait rien. Jusqu'au jour ou il y aura un accident grave!

Quant à l'accés ouest de la ville qui est le sujet de cette note, lors du même Conseil Municipal, je me suis faché tout rouge par rapport aux tracés indiqués sur les documents en préambule du PLU. En effet, alors que le maire a indiqué à plusieurs reprises, qu'outre leur proposition de doublement de la rue des Sardes,  ils acceptaient d'étudier la proposition alternative que j'ai faite de relier la route de Viry au rond point de l'Intermarché, je me suis rendu compte que le tracé indiqué sur leurs documents n'avait rien à voir avec ma recommandation.

En conclusion: le maire dit qu'il étudie ma proposition, mais il n'est pas capable de situer le tracé de la route tel que je le suggère; parallèlement, il insinue que mon tracè serait dommageable à l'environnement. Soit il ment, n'ayant aucune intention de considérer une alternative à leur projet, soit il est  incompétent, n'allant pas au fond des choses, alors que ce projet est l'un des plus cruciaux pour l'avenir de la commune.

Rappelons les faits:

Il est indispensable d'ouvrir un accès routier à l'ouest de la ville pour permettre la desserte du quartier de Chabloux: ce point fait consensus. La divergence profonde vient de la solution préconisée par la mairie et par celle que je défends.

La solution de la mairie

Comme on le voit sur la carte ci-dessous, il s'agit de doubler la rue des Sardes qui déboucherait sur un rond point sur la route de Lyon puis filerait par l'ancienne route de Lyon vers la voie ferrée qu'elle traverserait par en dessous pour rejoindre la route de Viry. Cela implique de construire un nouveau pont sur l'Aire parallèle au Pont Manera.

variante 1.jpg

Cette solution n'aura pour effet que de crèer un gigantesque embouteillage au niveau du Rond Point sur la Route de Lyon au débouché de la rue des Sardes. C'est une solution à courte vue qui ne prend pas en cause la magnitude de l'enjeu.

 

Ma solution

Acces Ouest -Tracé recommandé2.JPG

Apres la voie ferrée le tracé part à gauche en double sens, avec une voie à sens unique à droite

J'ai déja indiqué dans une note du 3 octobre 2011  quelle était ma proposition, que j'ai appelée 3bis: Si le franchissement de la voie ferrée se fait pratiquement au même endroit, le tracé et la philosophie de l'accès ouest divergent complétement avec la proposition de la municipalité.

Premier point:  ma solution permet 2 entrées supplémentaires au lieu d'une seule. Sachant que la mauvaise accessibilité de notre ville est un point majeur qui entrave le commerce et l'activité économique, la solution que je préconise est meilleure que celle de la mairie.


D'autre part, c'est une solution beaucoup plus pérenne qui répond bien mieux aux besoins futurs de la ville, et ce d'autant plus si le bassin biologique projeté dans la plaine de l'Aire se réalise prochainement.

Enfin, elle assurera une desserte beaucoup plus fluide que celle que propose la mairie, sans embouteillage, et beaucoup plus favorable à la mobilité douce.

Acces Ouest cadre 1.JPG

Acces Ouest Cadre 2.JPG

 

Quant à la nuisance sur l'environnement, il suffit de regarder les deux photos ci dessus pour comprendre que l'environnememt ne sera pas dégradé par ma proposition, mais bien plutôt amélioré.

Mais, ce qui me fache et me conduit à fortement douter de la bonne foi de cette municipalité est que, en me rendant sur le terrain pour valider la faisabilité de ma proposition, j'ai découvert que la mairie avait accordé un permis de construire le 27 avril 2012, soit il y a moins d'un an, à une entreprise de démolition. La mise en oeuvre de ce permis  empécherait la réalisation du tracé que je recommande.

 Acces Oust Cadre 3.JPG

Une fois de plus, le maire est pris en flagrant délit de mensonge, lui qui pérore à tout va ne pas vouloir prendre des dispositions qui rendraient des projets futurs irréalisables. Avoir délivré ce permis en catimini, tout en jurant son ouverture d'esprit pour étudier des projets alternatifs aux siens, est une incongruité dont il ne sort pas grandi, pour ne pas dire pire.

20:28 Publié dans Saint-Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : circulation st-julien, acces ouest, chabloux | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.