Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2013

La classe polie tique au vu de la crasse politique

L'exemple que donne la classe politique en ce moment avec entre autres l'affaire Jérôme Cahusac est bien triste pour la démocratie. Autant, en tant que citoyen lambda on a droit d'être déçu, écoeuré, en colère, il ne faut cependant pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

Tant que les hommes seront des hommes, on découvrira des raisons de douter de la parfaite honneteté de ceux qui nous gouvernent. La vie politique est un dur combat et il est difficile d'arriver au sommet en restant blanc comme neige....

Pour ma part, bien sûr que je n'excuse pas Mr Cahusac, qui en tant que ministre du budget et donc premier responsable de la traque aux fraudeurs se devait d'être irréprochable sur le sujet. On a en effet la sensation que l'assassin était  le policier chargé de le poursuivre, comme on le voit parfois dans les films. Mais là, on est dans la vraie vie....

Pour autant je ne le lapiderai pas, ou alors ils sont nombreux ceux qu'il faudrait abattre, coupables d'avoir voulu se prémunir de la voracité sans cesse accrue du fisc, comme l'ont si bien décrit les Inconnus dans leurs sketch célèbre.

Ce qui me choque dans cette affaire, c'est que la gauche de ce pays nous donne des leçons de morale à longueur d'année, avec un président qui a fait de la morale et de la justice l'un de ses thèmes de campagne prioritaires. On a quand même la désagréable sensation du discours inacceptable " Faites ce que je vous dis, mais moi je fais ce qui me plait"

Faites votre méa culpa, messieurs les socialistes, vous n'êtes pas plus vertueux que la droite! Pas moins, mais pas plus.

C'est pourquoi, je souhaiterai qu'à l'avenir on puisse évacuer cet aspect de rectitude morale des campagnes électorales à venir, car la réalité ne sera jamais conforme aux promesses. Des gens malhonnêtes, il y en aura toujours, il faut s'efforcer de les écarter des manettes, afin qu'ils ne fassent pas trop de mal, mais on ne les supprimera pas pour autant, et cela dans tous les camps, et tous les partis.

Ce qu'on demande à nos élus, c'est de gérer le pays correctement, en prenant les bonnes décisions, courageusement et sans démagogie. Ainsi, la mesure qui consiste à prendre 75% des revenus au dela du million d'euros doit ellle être prise à sa juste valeur. Si l'Etat se comporte en cambrioleur, nombreux sont ceux qui se sentiront dans leur bon droit de ne pas se plier à une règle jugée inique et confiscatoire. Ont-ils tout à fait tort?

Messieurs les politiques, faites vous élire sur un bon programme, raisonnable, favorable au pays et à son peuple, et, de grace, épargnez nous vos simagrées de pucelle effarouchée, lorsque l'un d'entre vous se fait prendre la main dans le pot de confiture. Ou alors, si vous voulez vraiment que triomphe la vérité et la morale, déclassifiez les dossiers concernant les frégates de Taiwan et les ventes d'arme à Karachi. J'ai bien peur que Mr Cahusac ne passe alors que pour un amateur par rapport à ceux qui seraient ainsi démasqués. Soyez vertueux, mais cessez de vous draper dans les draps de la vertu, nous ne croyons plus à votre pantomime.

18:08 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cahusac, morale, les inconnus | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.