Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2013

St Julien, ville morte: Explication de texte sur l'article du Messager du 26/12/12

St Julien est-elle une ville morte?

st julien,annemasse,guitare en scène,genève aéroport

Le fait d'avoir dit cela en Conseil Municipal le 20 décembre dernier a provoqué l'ire de l'Adjointe à la Culture, qui se sentait peut-être visée par cette affirmation un peu provocante, et a valu à cette affirmation les gros titres du Messager dans son édition du 26 décembre.

st julien,annemasse,guitare en scène,genève aéroport

Que Mme Brawand se rassure, elle n'était en aucun cas l'objet de ma remarque, tant j'ai de la considération pour les efforts qui ont été faits par le Service Culturel et le Comité des Festivités pour animer la ville et créer du lien social. Tout n'est pas parfait, mais il faudrait être d'une grande mauvaise foi pour ne pas saluer les efforts entrepris et reconnaître que beaucoup de travail a été fait. Et encore plus quand on y ajoute les initiatives privées telles Guitare en Scène qui concourrent au rayonnement culturel de notre ville.

Ce que je voulais dire en disant que notre ville n'assumait pas son rôle de centre régional, c'est d'affirmer sa carence en terme de vie économique et commerciale. Cela afin d'attirer l'attention de nos édiles municipaux sur le besoin de corriger cela.

Il suffit de constater la différence de dynamisme commercial entre des villes comme Bonneville ou La Roche sur Foron, sans même mentionner Annemasse dont la taille rend la comparaison injuste, avec St Julien pour se rendre compte que notre ville n'a pas l'attractivité cantonale qu'elle est censée avoir, et cela pour plusieurs raisons:

* la difficulté d'accès au centre ville
* l'offre commerciale insuffisante
* l'activité économique déficiente, en dehors des administrations (Sous Préfecture, Hopital....)
* le manque d'attractivité de notre ville

D'ailleurs si j'ai fait ce constat, ce n'est que pour me faire l'écho de ce que j'entends autour de moi, que ce soit parmi les amis de mes enfants ( autour de 20 ans d'age), ou dans la bouche de mes collègues de travail, qui s'ils travaillent dans l'une des rares entreprises moyennes de la ville, ne souhaitent en aucun cas vivre dans notre ville qu'ils qualifient de ville dortoir, quand ce n'est pas pire.

Pour l'amoureux de St Julien que je suis, cela me blesse, et je souhaiterais enfin que l'image de notre ville soit toute autre: celle d'une ville qui justifie son slogan: "la Vie en Plein"; une ville dynamique , attractive pour les entreprises comme pour les aspirants résidents, et les visiteurs. Au moment où Annemasse est en train de se métamorphoser, force est de constater que le même élan n'est pas présent à St Julien, alors que nous disposons d'un atout unique avec notre proximité de l'aéroport de Genève.

Quand des bourgs de la CCG sont capables d'attirer instances internationales ou hotels et restaurants, est-il normal qu'aucun ne choisisse notre ville comme terre d'accueil? Est-il acceptable que 3 ans après le vote unanime en Conseil Municipal de l'aménagement de la Zone Artisanale sur la route d'Annemasse, rien n'ait été encore fait? Le dynamisme économique est essentiel dans la vie d'une cité qui prétend au rôle de Centre Régional dans le Grand Genève. Il faut s'y atteler si nous souhaitons créer de l'emploi et donner plus de vie à notre ville. Et pour cela, il convient de mettre en place une stratégie...

Sans nier que des progrès ont été faits, je pense que l'on pourrait faire mieux, et c'est pourquoi j'ai saisi l'occasion de la présence du consultant Ange Sartori qui présentait le PADD en vue de l'élaboration du¨PLU au Conseil pour faire passer le message . Car malheureusement, la Municipalité en place semble plus à l'écoute de ce que lui dise les consultants de tous poils qu'elle utilise abondament, que de ce que les habitants ou les élus lui proposent.

Un peu de provocation n'est pas inutile, pour rappeler à notre maire, qui sait faire preuve d'une grande mauvaise foi quand cela lui sied, que la recherche de l'excellence est un combat quotidien. Et que son obstination et ses efforts  pour amener le tram à St Julien ne justifient pas de négliger d'autres domaines tout aussi importants pour l'avenir de notre cité.

09:52 Publié dans Saint-Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : st julien, annemasse, guitare en scène, genève aéroport | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.