Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2012

Caricatures de Mahomet - une caricature de journalisme

Il n'est pas question d'interdire la liberté de la presse, bien au contraire, on aimerait une presse plus libre encore. Mais tout droit impose en même temps des devoirs. J'ai toujours détesté le apprentis sorciers qui déchainent les éléments en s'excusant de ne pas avoir voulu les provoquer. Un minimum de responsabilité sociale s'impose à ceux qui ont le pouvoir de manipuler les foules.

Dans le cas qui nous occupe, était-il nécessaire à Charlie Hebdo de venir mettre de l'eau sur le feu en publiant ces caricatures de Mahomet au moment où le monde musulman s'embrasait suite à la diffusion sur le net de ce navet "l'innocence des musulmans" qui met en scène la provocation la plus infantile afin de faire monter la haine entre les chrétiens et les musulmans, avec un résultat réussi puisque plus de 10 personnes ont trouvé la mort, dont un ambassadeur américain, dans des affrontements sanglants.

Pour une fois, je suis en total accord avec Tarik Ramadan: ce n'était vraiment pas le bon moment de faire de la provoc!....

Et qu'on ne vienne pas nous dire qu'une basse manoeuvre de marketing visant à se faire de la pub sur les événements (la aussi résultat positif, on ne parle que de ça) est justifiée par la défense de la liberté de la presse. Et bien évidemment, l'ensemble de la classe médiatique est tombée dans le panneau en glorifiant ces "héros de la Résistance à l'envahisseur musulman " que sont Schard et ses collègues.

Non vraiment, la connerie est sans limite. Au lieu de monter les gens les uns contre les autres, ne pourrait on pas favoriser le vivre ensemble? Ce qui n'empèche pas l'humour et la tolérance, bien au contraire. L'humour servant à dépassionaliser les débats et à apporter  une tolérance et le respect de l'avis de l'autre, au besoin en utilisant l'auto dérision. Ainsi, se moquer dans le même journal, de toutes les religions et de leurs travers, à un moment d'apaisement, me paraitrait une idée simple et de bon sens, mais malheureusement peut-être est ce trop simple pour nos journalistes français toujours avides de scoops et de gloriole, et dont la vanité n'est pas le moindre de leurs défauts.

17:52 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charlie hebdo, tarik ramadan, liberté de la presse | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.