Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2012

Compte Rendu du MIPIM 2012

A la mi mars, s'est tenu à Cannes le MIPIM, le plus grand salon immobilier mondial qui rassemble en une semaine les principales villes, métropoles et régions d'Europe ainsi que de nombreux pays du Moyen Orient et d'Asie. Lors de ce salon, chaque exposant montre ses projets phares en terme d'urbanisme et fait la promotion de son territoire auprès des investisseurs étrangers. C'est donc une occasion unique pour un territoire dynamique de faire preuve d'ingéniosité pour démontrer son attractivité.

Si les 2 stands du Grand Paris et du Grand Londres étaient les stands les plus imposants, il faut noter que la plupart des régions et des métropoles européennes étaient présentes sur le salon; avec une participation remarquable de nos amis d'Europe de l'Est, dont on voit bien qu'ils ont de l'ambition et qu'ils aspirent à rattraper les grandes villes d'Europe de l'Ouest.

Comme d'habitude, Geneve et sa région participaient bien évidemment à ce grand rassemblement sur un stand dont l'intitulé est "Lake Geneva Region". Outre la ville de Genève, le Canton de Vaud et les représentants de la France voisine (Pays de Gex, Territoires de l'ARC) se retrouvent ensemble sur ce stand pour montrer au monde les richesses et les atouts que notre territoire offre.

Même si le stand ne faisait pas mauvaise figure parmi ses pairs, je ne peux m'empécher de dire que ce stand faisait plus penser à un club où l'on se rencontre entre soi, qu'à un outil de communication destiné à attirer les investisseurs étrangers. Cela était particulièrement frappant en comparaison des efforst déployés par des agglomérations françaises comme LYON, BORDEAUX ou MONTPELLIER, parmi tant d'autres, qui n'ont pas lésiné sur les moyens technologiques et humains pour mettre en avant leurs atouts.  On avait l'impression d'une ville sure d'elle même et de son attractivité! une ville qui n'a pas besoin de faire beaucoup d'efforts pour attirer les investisseurs. Finalement, c'est plutôt la partie française qui déployait les plus grands efforts pour faire la promotion du territoire.

Ainsi, je fus particulièrement impressionné par les projets d'Annemasse qui avec l'arrivée du CEVA va réellement jouer dans une autre cour: à titre d'exemple si la gare SNCF voit aujourd'hui passer 300 000 visiteurs par an, c'est 4 Millions qui y sont attendus une fois que le CEVA sera opérationnel. Une telle révolution donne bien évidemmnt du crédit au projet d'hotellerie et de centre de convention défendu avec brio par le maire d'Annemasse, Mr DUPESSEY. Et au vu de l'interet suscité par ses interlocuteurs, on peut envisager l'avenir de ce projet d'aménagement avec optimisme.

Autre temps fort du salon: la conférence qui réunissait des intervenants français et suisses pour parler de notre agglomération. On a pu comprendre les difficultés de produire du logement à Genève quand un promoteur suisse de première importance nous a dit qu'il avait vu 12 ans s'écouler entre l'initiative d'un projet et sa réalisation. Mais c'est surtout l'intervention de Bernard GAUD, président de l'Arc, qui m'a paru la plus symptomatique de ce qui se passe dans notre territoire, quand il a affirmé qu'avant d'être français, il était surtout un Genevois, (à prendre au sens géographique du terme).

Il serait temps que nos amis suisses considèrent cette réallité: Nous sommes plus liés économiquement à Genève que nous ne le sommes à toute autre entité. Et Genève serait bien limitée et appauvrie sans nous. Il faut dépasser les clivages démagogiques où chacun accuse l'autre et utilise des arguments qui divisent et sclérosent nos populations. Cela n'apporte rien de bon. Il est préferrable de chercher à fédérer notre territoire  et de nous retrouver dans un grand projet transfrontalier où les interets de chacun sont pris en compte pour une stratégie gagnant-gagnant.

C'est dans ce but que je suis allé à Cannes! pour promouvoir auprès de nos amis suisses ma vision d'avenir de notre territoire et mettre en avant quelques projets qui me tiennent à coeur et qui me paraissent interessants pour notre territoire des deux cotés de la frontière, au premier rang desquels:

 * Etablissement d'une Ecole Chinoise Internationale
 * Mise en place d'une gare de pré-embarquement pour l'aéroport à Bardonnex

NB: On pourra d'ailleurs lire plus en détail ma vision de ces deux projets sur ce blog dans la catégorie Projet d'Agglo Franco-Valdo genevois

Les commentaires sont fermés.