Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2012

La TVA sociale - Une idée qui mérite débat

Selon un article publié par patrimoine.com, 63 % des Français se déclarent opposés (dont 33 % "tout à fait opposés") au projet de relèvement de la TVA annoncé dimanche par Nicolas Sarkozy, selon un sondage CSA pour "L'Humanité". À l'inverse, 35 % se déclarent favorables. Près de 3/4 des personnes sondées estiment que cette mesure provoquera une hausse des prix à la consommation et un peu plus des 2/3 pensent que la hausse de la TVA pèsera davantage sur le pouvoir d'achat des personnes peu aisées financièrement que sur celui des plus riches. Seuls 35 % des sondés pensent qu'elle permettra à l'industrie française d'être plus compétitive sur les marchés internationaux. Mardi, un autre sondage réalisé par Opinion Way-Fiducial pour "Le Figaro" et LCI indiquait que 57 % des Français se disaient hostiles à cette TVA sociale.

Voila là encore une illustration du mal français! Tout le monde se plaint des délocalisations, mais quand on propose une mesure, qui a fait ses preuves en Allemagne, tout le monde lui tombe dessus.

En réalité, on veut rester dans la situation actuelle: lutter contre les délocalisations, oui,  mais surtout ne rien changer. Comment notre pays pourra t-il s'en sortir avec une telle mentalité? A force de refuser l'évolution paisible, cette nation se condamne à ne faire bouger ls choses qu'à travers des révolutions oh combien sanglantes. Ce fut le cas en 1789, mais ce fut encore le cas en 1871, puis en 1945, et enfin en 1958. Pourquoi ne sommes nous pas capables d'envisager sereinement des solutions à nos problèmes, d'en discuter ensemble entre gens responsables et de bonne foi, plutôt que de se conduire de telle sorte que les gouvernements de ce pays n'ont le choix qu'entre le refus de traiter les problèmes et l'immobilisme ou le passage en force.

Concernant notre modèle social, et surtout son haut niveau de protection, il faudra bien se résoudre à quelques sacrifices sur les détails afin de préserver l'essentiel; faute de quoi, c'est tout le système qui s'écroulera. Il est temps que les Français le comprennent. On ne peut pas impunément tirer sur la corde sans qu'à la fin, elle ne casse. A ce jour, le seul qui tienne ce discours, c'est François Bayrou, et pour cela, il doit être félicité.

Mais s'il veut gagner, il doit prendre encore plus de risques et proposer un programme Churchillien à la France; Nous allons souffrir pendant quelques années, oui, mais pour un objectif: Assuere l'avenir de nos enfants!

Henri IV en son temps avait dit que Paris valait bien une messe; François Bayrou devrait nous dire que l'avenir des fils et des filles de France vaut bien une soupe à la grimace.

18:38 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tva sociale, françois bayrou, henri iv | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.