Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2011

Eurobonds, Angela - Tu veux ou tu veux pas?

La Gauche accuse Nicolas Sarkozy d'avoir perdu son chapeau (sic François Hollande) parce qu'il n'a pas réussi à faire accepter à l'Allemagne de recourir à l'émission d'Eurobonds pour sauver l'Euro et l'Europe.

Je trouve cela incroyable.

Primo, je rappelle que l'Euro s'échange actuellement à environ 1.40 US$ alors qu'il a été introduit à 1.17 US$; pas si mal pour une monnaie soi disant en perdition!.... Bien sur, notre monnaie a perdu de sa valeur contre le Franc suisse, qui comme l'or, fait office de valeur refuge en ces temps d'incertitude et de crainte de retour de l'inflation. Mais souhaitons nous vraiment que l'euro soit trop fort? surement pas!....

Deuxio: La France n'est pas seule à décider de ce que l'on peut faire ou pas en Europe; il serait temps de comprendre que ce que Français veut, d'autres européns peuvent ne pas le vouloir, et parfois à juste titre. Dans le cas des Eurobonds, mettons nous à la place des Allemands: compte tenu des dérives des déficits de l'ensemble des pays d'Europe du Sud, France comprise, on peut comprendre que ceux-ci soient réticents à mettre leur situation financière au profit de voisins qui n'ont qu'un seul slogan à la bouche: "l'Allemagne paiera". On se croirait revenu à l'entre deux guerres avec les réparations liées à la première guerre mondiale. N'oublions pas où cela nous a conduit!....
Je comprends tres bien la position allemande et elle est NORMALE. Qui d'entre nous serait prêt au sein de sa propre famille à mettre l'ensemble de son patrimoine en danger, constitué par le travail, l'effort et l'épargne, pour sauver de la faillite un ou plusieurs de ses cigales de frères et soeurs. Alors ne demandons pas l'impossible à nos amis allemands et essayons plutôt de trouver des terrains d'entente raisonnables sur ce qu'il convient de faire pour que notre espace commun d'Européen puisse se soortir de cette crise au plus vite et dans les meilleures conditions. En un mot: Solidarité oui, Spoliation non.

Quand notre gauche va t-elle enfin se montrer raisonnable et soutenir le Président quand il va dans le bon sens. Elle ne ferait que renforcer sa crédibilité pour contester ses décisions quand celles ci le méritent. A surjouer l'opposition sytématique, elle va à l'encontre de ses propres interets car les Français ne sont pas si stupides pour ne pas reconnaitre là une attitude politicienne et non pas une attitude d'hommes d'Etat. Elle pourrait bien payer cette posture en 2012, en convainquant les français que déciodément, on ne peut pas faire confiance à ces doux réveurs qui prennent leurs désirs (d'avenir?) pour la réalité.....

18:53 Publié dans Economie, Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crise financière, angela merkel, eurobonds | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.