Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2011

Un avant et après l'affaire DSK: la boite de Pandore est ouverte

S'il n'y a qu'un pas du capitole à la Roche Tarpéienne, d'autres que DSK pourraient en faire bientôt  l'amère expérience.

Luc Ferry, Grand Journal, Pédophilie,DSK, Eric Woert, Frégates de Taiwan, Rétro-Commissions, Georges TronAprès Georges Tron, contraint à démissionner après les allégations de deux ex-collaboratrices, voila que les propos de Luc Ferry au Grand Journal sur le plateau de Canal Plus hier, mettent la toile en ébullition.

Quel peut bien être cet ancien ministre de premier plan qu'il accuse de pédophilie et que tout le monde a couvert, dans la bonne vieille tradition française de l'Omerta politico-médiatique.

Il n'est pas besoin d'être Sherlock Holmes ou Hercule Poirot pour deviner, en surfant un peu sur la toile, à qui fait allusion Luc Ferry, lui même ancien ministre de l'Education Nationale.

Ce qui me parait choquant dans tout cela, si les faits mentionnés sont prouvés, tient en 2 remarques principales.

1- Je respecte la liberté de chacun de faire ce qu'il veut dans sa vie privée, et particulièrement sentimentale ou sexuelle, tant qu'il n'enfreint pas la loi. Après tout, comme l'a dit Jesus, que celui qui n'a jamais fauté lui jette la première pierre. En revanche, dans le cas d'une violation de la loi, la sentence doit être la même pour les puissants et les modestes; c'est l'honneur de la démocratie!

2- D'autre part, de la même façon qu'on refuse, à juste titre?, de confier des enfants à des personnes soupconnées (mais non coupables selon la présomption d'innocence) de pédophilie, pourquoi cette précaution devrait-elle ne s'appliquer qu'au bas de l'échelle et pas au sommet. L'exemple ne doit-il pas venir d'en haut?

A moins que dans notre société moderne française, la France d'en haut ne se soit exonérée de toute responsabilité morale pour imposer à la France d'en bas une conduite qu'elle se sent autorisée, elle, à ne pas respecter. Cela n'est pas acceptable ni justifiable, et il faut y mettre un terme.

Ainsi pour l'anecdote, je trouve choquant que le ministre de l'interieur Sarkozy ait pu être flashé en excès de vitesse alors qu'il se rendait à l'inauguration du premier radar fixe installé sur nos routes. De la même façon, il est intolérable que des parangons de vertu nous dictent ce que nous devons faire au nom de la morale, alors qu'eux même ont une conduite tout à fait condamnable.

Ces dérapages sont d'autant plus scandaleux et inexcusables quand ils proviennent d'hommes qui nous donnent des leçons de morale à longueur de journée. Il est temps de dire à la Gauche qu'elle n'a pas le monopole de la morale, ceci sans excuser d'ailleurs les mêmes fautes lorsqu'elles sont commises par des personnalités de Droite. Toute couleur confondue, ce qui est inacceptable, c'est que ces messieurs qui nous gouvernent puissent se croire au dessus des lois.

Quand je vois le traitement qui a été réservé à Eric Woerth, qui fut peut-être coupable de naiveté , voire de légereté, mais dont la faute n'est pas si grave, après tout  "il n'y a pas mort d'homme" comme aurait pu le dire un certain donneur de leçon, je suis choqué de constater que l'on a peut-être couvert des gens coupables de faits autrement plus graves.

Et que dire de l'affaire des rétro-commissions du Pakistan et de l'affaire des frégates de Taiwan! là aussi nombreux sont ceux qui sont dans la confidence et qui "savent" mais qui ne veulent ou n'osent pas parler.

Il est temps que la Presse Française fasse son travail, honnêtement et avec professionnalisme, sans ménager qui que ce soit. Après tout, l'Amérique que l'on accuse aujourd'hui de tous les maux pour s'en être pris au "pauvre" DSK, a une Presse qui a été capable de déboulonner un Président qui s'était mal conduit. A quand une Presse Française de ce niveau, impartiale et capable de s'en prendre à tous ceux qui dévient du droit chemin, qu'ils soient de gauche comm de droite.

Faute de ça, tous les fantasmes sont possibles et le sentiment du peuple qu'on lui cache tout et qu'ils sont tous pourris fera le lit des extrèmes avec tous les dangers que cela représente. Il est temps que les amoureux de la démocratie se reprennent pour parler et se conduire en hommes libres afin de combattre tous les abus de pouvoir, d'où qu'ils viennent.

18/05/2011

DSK suspecté d'agression sexuelle: Enquête sur ce que révèlent les faits

DSK, François Hollande, Tristane BanonQue s'est-il passé dans la suite 2806 aux alentours de 12:00 NYC time? Bien malin qui saurait le dire si ce n'est les 2 protagonistes de l'affaire. La seule chose que l'on peut faire, c'est de privilégier la parole de l'un contre la parole de l'autre, et de là se faire son idée de la vérité.

Hormis des faits réels qu'il reste à découvrir selon les découvertes de l'enquête, telles que des possibles griffures ou autres traces d'ADN, il parait interessant de réunir un faisceau de détails pour mieux se faire une idée de ce qui s'est réellement passé.

Il convient donc de résumer les faits, et de se poser quelques bonnes questions.

S'il n'y avait pas de caméras à l'interieur de la chambre, il y en avait cependant dans le couloir. Dans quelles conditions chacun des protagonistes est-il sorti de la chambre (en courant, stressé ou pas, affolé ou pas, etc.....). Même si cela ne constitue pas à proprement parler des preuves, cela donne des indications quant à la véracité de chacun des témoignages.

Il serait temps que la reconstitution exacte des mouvements de DSK entre son check out de l'hotel et son interception dans l'avion d'Air France soit publiée. Cela donnera un nouvel éclairage à la version de DSK qui l'affaiblira ou la confortera, sans rien prouver bien entendu...

Ensuite, et même si cela ne constitue pas une preuve, l'attitude des 2 parties (procureur et défense) donnera une bonne indication de la bonne foi de l'un et l'autre.

Ainsi, par exemple, le procureur a-t-il déja changé l'heure de l'agression (originellement déclarée à 13:30 et corrigée à 12:00) une fois que la Défense a pu prouvé que DSK avait quitté l'hotel à l'heure initialement retenue pour l'aggression  sexuelle. Un bon point pour la Défense....

 

Rappelons les principales lignes de la défense au 18 mai 8:00 heures françaises

1- Il nie avoir pu faire cet acte puisqu'à l'heure des faits, il était en train de déjeuner avec sa fille

2- La victime est présentée par la Défense comme une personne peu attirante, sous entendu pas digne que DSK ne s'interesse à elle.

Quant au procureur, il se garde bien de dévoiler son jeu, attendant le tout dernier moment pour produire des preuves qui, espère t-il, prouveront la pertinence  des accusations portées contre DSK.

On notera au passage la profonde différence de méthode de la justice américaine par rapport à la justice de notre pays. C'est une magnifique illustration pour ceux qui sans arret condamnent la façon dont la justice est exercée chez nous de leur rappeler à quel point les "accusés" sont traités avec égard dans notre pays et combien les droits de la personne, présumée innocente, sont mieux respectés ici que la bas.

Pour en revenir à l'enquète, un certain nombre de questions méritent d'être posées:

Que faisait DSK dans cet hotel, où il s'est rendu plusieurs fois, alors que sa fille habite New York City et qu'il pourrait loger avec elle. Y avait il des connaissances? Quel y a été son comportement dans le passé. Qu'en est-il de ces rumeurs que la direction de l'hotel avait dans le passé étouffé certains comportements discutables.

L'une des questions principales est de savoir si DSK et sa victime se connaissaient ou non.

Rappelons quelques théories et suppositions qui circulent sur le net.

DSK est victime d'un complot.
Je ne crois pas une seule seconde à cette hypothèse qui verrait là l'acte de Sarkozy ou de groupes d'interet à qui l'action de DSK au FMI causait du tort. Dans ces cas là, on se demande toujours à qui profite le crime. Or la seule personne qui bénéficie réellement des malheurs de DSK, c'est François Hollande qui accroit fortement ses chances de gagner les primaires du PS. Mais imagine t-on un seul instant le brave François organiser depuis sa Corrèze une manipulation de ce type; c'est grotesque.
En revanche, il pourrait être la victime de la seule autre personne à qui profite le crime, c'est à dire la victilme elle même, j'y reviendrai.

Une hypothèse qui mérite d'être investiguée: il y a erreur sur la personne.
Imaginons que DSK, grand amateur de sexe, comme on sait, ait commandé une escort girl, et lui ai demandé de venir habillé en soubrette (eh oui ce fantasme existe....); dans ce cas DSK saute sur la soubrette mais manque de pot, ce n'est pas l'escort girl attendue, mais bien plutôt une vraie femme de ménage; d'ou bagarre, griffures, etc....
il y a deux possibilités pour expliquer cet imbroglio:
1- le complot, défendu par certains sur le net, que l'escort girl a été remplacée volontairement par une vraie femme de ménage par les initiateurs du complot (la CIA?, le gouvernement français?, les Services Secrets du FMI? tous les fantasmes peuvent s'exercer, mêm s'ils ne sont guère crédibles)
2- le vaudeville, où l'escort girl, retenue en chemin par un embouteillage, est devancée par une vraie femme de ménage, qui entre avant elle dans la suite, ce qui provoque la confusion de DSK qui n'a pas affaire à la personne qu'il attendait.
Cette hypothèse est possible mais peu probable.

L'hypothèse énoncée par Gérard De Villiers, l'auteur de SAS, lundi soir sur FR3: Une liaison amoureuse
Etant un habitué de l'hotel, DSK aurait pu entretenir une liaison avec la femme de ménage; lors de ce rendez vous, les choses ont mal tourné, ils se disputent, se battent et, pour se venger, la jeune femme simule un viol, pour faire payer (aux deux sens du terme) son amant qui l'a déçue. Le fait que la jeune femme parle français donne du corps à une telle hypothèse; c'est en effet curieux que dans une ville où probablement moins de 2% des habitants parlent français, il a fallu que justement le français DSK tombe(là aussi au double sens du terme) sur une femme parlant notre langue. Quel malheureux hasard!... Dans ce cas, on s'attendrait à ce que la jeune femme soit belle et sexy. Or la Défense la présente comme une femme sans attrait. Je demande à voir!.... Si effectivement cette femme est quelconque, cette hypothèse perd beaucoup de sa crédibilité.

Troisième hypothèse: la thèse de l'agression sexuelle défendue par le procureur.
J'avoue qu'au début, je n'ai pas pu croire une seule seconde à la possibilité qu'un homme de la statureDSK, François Hollande, Tristane Banon de DSK ait pu se laisser aller à de telles extrémités et, sans douter que celui ci était un coureur de jupons invétéré, je l'imaginais mal devenir un prédateur sexuel. Mais le témoignage de la jeune journaliste française Tristane Banon, expliquant en 2007, devant les caméras de Thierry Ardisson, qu'elle avait été la victime d'une tentative de viol par DSK en 2002 m'a amené à revoir mon jugement. Ce qu'un homme a fait une fois, il peut le refaire; dans l'incapacité de résister à ses instincts sexuels, cela s'appelle la récidive et relève de la pathologie. c'est pourquoi la thèse de l'agression sexuelle a du sens.

Pour l'affirmer ou l'infirmer, plusieurs éléments viendront s'inscrire dans le faisceau de présomptions.
1- Que montrent les caméras du couloir? Dans quel état sortent les deux protagonistes de la chambre? Il semble à l'heure où j'écris que les vidéos montrent la jeune femme totalement désemparée, en état de choc; ce qui, sauf si elle a suivi des cours à l'Actor's Studio (dans l'hypothèse No 2, il lui faut jouer un rôle), semble indiquer qu'elle a été totalement décontenancée par ce qui lui est arrivé dans la chambre.
NB: A ce sujet, les enregistrements des caméras feront sans conteste taire le débat sur l'heure de l'agression. En effet, soit DSK est sorti avant la fille, et dans ce cas l'accusation disparait; soit il est sorti après elle, et sa défense initiale en prend un sérieux coup.
2-Qu'indiquent les analyses ADN et les griffures, si griffures il y a; là aussi ces conclusions viendront étayer ou détruire les dires de l'accusation.

Si la Défense peut prouver qu'il y avait liaison entre ces deux personnes, on pourra reprocher à DSK sa légereté, mais il échappera à l'opprobre d'être un "criminel"; mieux même, d'agresseur, il pourra pour certains être considéré comme la victime, car il y aura laissé plus que des plumes dans cette affaire. Mais dans l'hypothèse où la Défense n'arrive pas à prouver que DSK connaissait sa victime auparavant, il est clair que si la défense de DSK s'oriente vers un rapport sexuel consenti, indiquant par là qu'il ne peut nier ce rapport sexuel au vu des preuves tangibles, cela sera un signe évident de sa "culpabilité morale", ce qui ne veut pas dire qu'il sera reconnu coupable.

Car dans ce cas là, il est fort probable que ses brillants avocats, comme ils ont pu le faire dans d'autres affaires auparavant, sauront convaincre la jeune femme de retirer sa plainte et d'accepter de revenir en arrière sur ses déclarations contre un très gros chèque de plusieurs millions de $. DSK pourra alors être libéré et couler en paix sa vie de retraité puisque bien évidemment sa carrière d'homme public est désormais brisée. Quant à la jeune femme, meurtrie, accablée,..... elle sera devenue riche. La redistribution des richesses, méthode socialiste version DSK.....

Quant aux prises de position de ces beux messieurs moralistes tels BHL et consorts, on ne peut que constater leur double langage quand il s'agit de défendre quelqu'un de leur caste. Comme l'a dit Laurent Ruquier qu'on ne peut suspecter de dérive droitière, la seule qui ait dit la vérité dans cette affaire, c'est Marine Le Pen; mais il est vrai qu'elle n'appartient pas au sérail de cette classe médiatico-politique dont la connivence insupporte de plus en plus les Français.  J'ajouterai que, si pour "protéger" l'image du grand homme socialiste, la justice, complice, vienne à interdire les images de New York, il nous reste heureusement les chaines étrangères (CNN, TSR, Al Jezira) pour voir ce que l'on voudrait nous cacher. Finalement le mondialisme a du bon: il limite les pouvoirs de "l'exception française".

Ainsi va la vie, comme le disait La Fontaine: "selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blancs ou noirs". On appréciera d'ailleurs l'a propos de cette phrase dans une situation opposant un Européen à une Africaine. 

19:46 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dsk, françois hollande, tristane banon | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Découvrez la tour Burj Khalifa à Dubai

Mon cousin Philippe ayant récemment visité la plus haute tour du monde, Burj Khalifa qui culmine à 828 m à Dubai, j'ai pensé que ce serait sympa de vous faire découvrir ce que les Dubaiotes appellent sans modestie la "huitième merveille du monde" Vous convien,drez avec moi que ces photos donnent le vertige....

Et ce n'est qu'une des attractions que cette ville mégalo offre à ses visiteurs.

Burj Khalifa1.JPG

Burj Khalifa2.JPG

Burj Khalifa3.JPG

 

photo Burj1.PNG

photo burj4.PNG

 

photo burj5.PNG

 

photo burj6.PNG

Au pied de la tour, le plus grand centre commercial (shopping center) du monde

18:06 Publié dans Architecture & Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : burj khalifa, dubai | | | Digg! Digg | | |  Facebook

17/05/2011

Grosse Programmation à la Fête de l'Espoir ce week end à Champel

anggun-0.jpg

Grande nouvelle : c'est la sublissime Anggun qui ouvrira la partie musicale de La Fête de l'Espoir le samedi 21 mai à 17:00 au Stade du Bout-du-Monde à Genève. C'est un événement puisqu'il s'agira de sa première scène européenne depuis cinq ans

Voici la liste des artistes qui ont confirmé leur présence à ce jour : Anggun, Elodie Frégé, Charlotte Marin, Maurane, Shy’m, Alenko, Dypingoos, EyOkA, Tom Frager & Gwayav’, Gama, Mama Rosin, MC Solaar, Quentin Mosimann, Mosquito, Pep’s, Remingway, S Petit Nico, Salsedo, Michel Tirabosco, Terpsycordes, Tryo

Une bien belle fête en perspective, d'autant plus que c'est GRATUIT......

Plus d'infos et programme des concerts sur http://www.espoir.ch/

 

 

16:45 Publié dans Genève, Loisirs, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook

15/05/2011

Les tribulations de DSK in New York: and the winners are.....

Sans renier la présomption d'innocence, et sans prévoir ce que seront les conclusions de l'enquête, les faits sont suffisamment graves pour dire que le mal est fait, et qu'on ne pourra pas gommer ce qui vient de se passer. Suite à l'inimaginable faute de gout du ténor socialiste à New York, on peut donc dès à présent faire la liste des gagnants et des perdants de cette rocambolesque affaire.

Grands gagnants: les médias

Ils vont pouvoir se délecter de cette mésaventure, et selon la tradition bien française de nos journalistes, se lécher les babines de la mise à mort annoncée de celui qu'ils avaient porté au pinnacle. Pour résumer, ils vont en faire leurs choux gras et faire gonfler leur audience et leur Chiffre d'Affaires.

Les gagnants politiques: François Hollande & Ségolène Royal

François Hollande sera conforté dans sa quête de la nomination aux primaires. Sa posture d'"homme normal" trouvera une caisse de résonnance magnifiée par les dérives d'un homme considéré comme faisant partie de l'élite.

Ségolène Royal, en tant que femme, sera remise en selle comme une candidate crédible. Les postures de cette dame la pudeur lui donneront une nouvelle légitimité face aux hommes prédateurs qui utilisent les femmes comme bon leur semble.

Les perdants politiques: Nicolas Sarkozy & Martine Aubry

Nicolas Sarkozy perd là le meilleur opposant dont il pouvait réver; en effet, DSK, le grand bourgeois socialo n'avait aucune chance face à lui, puisque les classes populaires auraient préféré voter pour le Président , même s'ils ne l'aiment pas, que pour ce grand bourgeois dont la campagne aurait eu des réminiscences de celle de Balladur en 1995. De plus, il va hériter d'un adversaire autrement plus coriace en la personne de François Hollande qui va lui donner du souci, et l'obliger à revoir ses plans de campagne.

Martine Aubry, est paradoxalement à mettre au rang des perdants car, elle qui n'a pas envie d'y aller, de la même façon que son père avait renoncé en 1995, va voir s'exercer sur elle une pression de plus en plus forte pour s'engager. Je ne suis pas sur qu'elle en soit ravie, d'autant plus qu'en DSK, elle avait un allié, alors que son hostilité envers François Hollande est bien connue.

Par respect pour leur abattement, je ne parlerai même pas des supporters de DSK comme Leguen, Cambadelis ou Moscovici qui, pas plus tard qu'hier soir à la télé, faisait l'éloge de DSK. Quelle douche froide!.... Adieu veaux vaches cochons couvée, les postes s'éloignent....

Enfin, la plus grande perdante de tous: la France

Grace à DSK, la presse anglosaxonne va une fois de plus nous ridiculiser devant la planète entière, et se gausser de ces Français qui se sentent si surs d'eux qu'ils peuvent imposer leurs volontés à tout le monde. D'autant que fragiliser le FMI à une période cruciale pour la planète, est véritablement une faute de gout. Apres un tel désastre d'image, ce n'est pas demain que la France pourra briguer à nouveau un poste de haute stature internationale pour l'un de ses enfants.

Merci Mr Strauss-Kahn et bye bye.........

PS: Cette pantolonnade nous rappelle qu'il n'y a qu'un pas du Capitole à la Roche Tarpéienne. Hier futur président, riche et comblé; demain pariah rejeté de tous, y compris de ses proches qui ne lui pardonneront probablement pas que sa légèreté leur aient autant nui. C'est triste pour lui, d'autant qu'il ne peut s'en prendre qu'à lui-même. Comment va-t il, s'il le peut, s'en remettre?

 

11:43 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dsk, hollande, sofitel new york, élections présidentielles, fmi | | | Digg! Digg | | |  Facebook

13/05/2011

La terrible responsabilité du Parti Socialiste dans le déclin de la France

Dans l'un de mes derniers billets, je faisais allusion au débat Giscard - Mitterrand entre les deux tours de la présidentielle et je rappelais qu'à l'époque, plusieurs des sujets brulants d'aujourd'hui ne méritaient même pas d'être abordés par les deux candidats  à la fonction suprème du pays.

En 1981, aucune trace de préoccupation sur l'immigration, l'insécurité, la situation critique de nos finances publiques, le trou abyssal de la Sécurité Sociale, le déclassement des classes moyennes ou l'extrême précarité et la paupérisation des classes populaires.

Rappelons d'ailleurs que ce n'est qu'en 1986, cinq ans après l'accession de Mitterrand au pouvoir, que Coluche lança les Restos du Coeur....

Si les Socialistes veulent nous faire croire qu'avec l'élection de François Mitterrand, la France est passée de l'ombre à la lumière, je préfère dire que son couronnement a sonné le glas des années heureuses de notre pays et que depuis, malgré tous les déficits, et les assistanats de toute sorte, on n'a fait, droite et gauche confondues, qu'enliser notre pays dans le malheur, avec la conséquence inimaginable que les Français sont aujourd'hui le peuple le plus pessimiste du monde.

Comment a t-on pu en arriver là?

Pour moi,  la faute en incombe en grande partie aux dirigeants socialistes qui a force de faire miroiter des chimères aux Français, qu'ils ont été bien incapables de restituer quand ils furent au pouvoir ( 15 ans sur les 30 ans qui nous séparent de 1981), plus préoccupés de leur carrière que du bien-être du pays, ont desespéré les classes populaires, qui au seuil de l'exaspération, sont prêtes à se jeter dans les bras de l'Extreme Droite. Ah vous pouvez être fiers de vous Messieurs Fabius, Emmanuelli, Hamon et consorts....

Contrairement à ce qui était possible jusqu'au milieu du XXème Siècle, au XXIème Siècle, les dirigeants politiques de notre pays n'ont plus le pouvoir de changer les choses en faisant abstraction des réalités économiques et de  la situation géopolitique mondiale, sans compter que le vrai pouivoir est plus détenu aujourd'hui par la Haute Fonction Publique qui s'incruste, que par les ministres qui passent, et qui n'en peuvent mais (n'est-ce pas Mr Sauter!.....) Leur marge de manoeuvre est limitée: ils le savent mais nous laissent croire tout le contraire, en additionnant promesses sur promesses qu'ils savent par avance ne pas pouvoir tenir. Quant aux mesures nécessaires pour inverser la courbe irrémédiable du déclin, comme des patates chaudes, ils les refilent aux gouvernements suivants tout effrayés qu'ils sont de voir leur popularité écornée.

Mais ce que nos élites politiques n'ont pas compris, et on le voit bien avec la polémique soulevée par les propos de Laurent Wauquiez, c'est que les Français ne sont pas dupes; ils savent qu'on doit mettre en place des mesures de correction de la dérive, sous peine d'exploser en vol. L'absence d'un discours raisonnable est d'ailleurs à mon sens l'explication de la très forte abstention qui sévit lors des élections dans notre pays.

Si les Socialistes sont les principaux responsables de l'atmosphère ambiante (dévalorisation de la valeur travail, laxisme envers les abus, maintien des privilèges....) la droite n'est pas exempte de reproche, toute occupée qu'elle est à ne pas oser prendre le taureau par les cornes pour privilégier une illusoire paix sociale et ne pas affronter les vents de la colère des nantis (fonctionnaires et autres professions ayant le loisir de prendre le pays en otage à chaque négociation). Il est plus facile de faire des chèques post-datés que nos enfants et petits enfants devront payer un jour ou l'autre.

Ce qui se passe aujourd'hui sous nos yeux, c'est l'abandon sacrificiel de l'avenir de notre jeunesse au seul profit du confort moral et financier des ainés. Cela ne durera pas et un jour, la jeunesse de ce pays se rebellera; ce jour là, le soi disant iddylique modèle social français implosera et notre pays vivra des heures cruelles.

Peuple de France, réveille toi tant qu'il en est encore temps, et indigne toi de la trahison de tes élites qui te mentent et n'ont pas le moindre des courages et la moindre des responsabilités qui consisterait à allumer les phares de la voiture France plutôt que de continuer à rouler à tombeau ouvert et toutes lumières éteintes sur des routes de plus en plus accidentées.

16:14 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : déclin français, parti socialiste, laurent wauquiez | | | Digg! Digg | | |  Facebook

12/05/2011

Genève - les Chinois ont le coup de foudre

Les Chinois aiment Genève au point de s'y marier comme le décrit l'article du Dauphiné Libéré ci dessous.

DL 110512.JPG

Une preuve de plus de l'attractivité de notre territoire pour les Asiatiques, futurs maitres du monde. Il serait grand temps que l'Office du Tourisme de Saint-Julien et de Haute-Savoie se rapprochent des instances genevoises afin de mettre en valeur notre patrimoine touristique afin d'accroitre la durée du séjour de ces clients qui peuvent tant apporter à l'éconiomie de notre territoire.

Sans parler, une fois de plus, de l'école chinoise internationale que j'appelle de mes voeux....

 

18:37 Publié dans Genève, Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, mariages chinois, tourisme genevois, chine | | | Digg! Digg | | |  Facebook

11/05/2011

Mitterrand connaissait bien DALIDA: promesses, promesses, promesses.....

débat mitterrand-Giscard.jpg

Hier soir, la chaine Paris Première a eu la bonne idée de rediffuser le débat présidentiel 1981 entre François Miterrand et Valery Giscard d'Estaing. Une excellente initiative qui montre à quel point les peuples ont la mémoire courte en politique et aussi comme ils sont naifs.

Revoir un tel débat c'est comprendre ce qu'il faut et ne pas faire pour gagner la confiance des électeurs, pour lesquels la phrase souvent reprise par Chirac "les promesses n'engagent que ceux qui y croient" prend tous son sens.

C'était particulièrement interessant de revoir ce débat, pour lequel Mitterrand était conseillé par Serge Moati, apres avoir vu un excellent docu-fiction du même Moati sur France 2 quelques heures auparavant sur la gestion du président socialiste dans les premières années de son arrivée au pouvoir.

A l'aune de ce qui est montré dans le docu-fiction, et avec les 30 ans qui nous séparent de ce débat, on réalise à quel point Mitterrand a roulé les Français dans la farine, et aussi à quel point notre pays a sombré depuis cette année fatidique qui, selon moi, a marqué le point de départ du grand déclin de notre pays, après le sursaut qu'avait su engendrer le Général de Gaulle. On y découvre aussi que l'intelligence et la maitrise des sujets ne suffit pas à gagner l'adhésion, quand elles s'accompagnent d'une suffisance et d'un mépris apparent qui rebutent et humilient ceux qu'il s'agit de séduire.

Il faut se pincer pour croire ce qu'on entend: que les finances de notre pays étaient saines, point reconnu lors du débat par Mitterrand lui même; le même qui allait ouvrir la brèche pour que le flot des déficits ne cesse depuis lors de nous inonder. Dans ce même débat, nulle mention d'immigration ou d'insécurité: ces 2 points ne faisaient pas débat. En revanche, déjà, le problème du chomage s'imposait à notre pays, d'autant plus que nous sortions du 2ème choc pétrolier.

A écouter les promesses du candidat Mitterrand et au su de ce qu'il a fait, on se rend compte à quel point notre pays s'est fourvoyé dans ces 14 ans de socialisme et surtout que c'est lors de ces deux septennats que les fondations du déclin français ont été érigées.

Le pire, c'est que la leçon que les politiciens en ont tiré est qu'on pouvait mener le pays dans le mur, mais en même temps être réélu, et mener une belle carrière politique. Jacques Chirac n'a rien fait ou si peu, pour inverser la tendance et, aujourd'hui, on se rend bien compte que la seule notion d'effort est devenue insupportable à notre pays.

Il ne faut pas se leurrer: de même que les socialistes ont pu dilapider le bas de laine dont ils ont hérité en arrivant au pouvoir, de la même façon les gouvernants futurs seront prisonniers des déficits abyssaux et de l'apathie générale de notre population dont ils hériteront. Il suffit de voir le tollé que suscitent, à droite comme à gauche, les paroles pourtant de bon sens de Laurent Wauquiez, pour se rendre compte que l'avenir de la France est sombre. Notre jeunesse bercée de l'illusion du bien être, pourrait bien un jour se réveiller avec une belle gueule de bois.

Le court termisme et la jouissance de l'instant présent ont pris le pas sur le long terme et la construction de l'avenir; mais nul doute qu'un jour il faudra régler l'addition, et ce jour là, il y aura du sang!... Dans la même veine, l'exemple des révolutions arabes est à méditer.... Plus de liberté, et c'est tant mieux! mais à quel prix! N'y a t-il pas là tous les premisses pour l'instauration de dictatures encore plus féroces que celles qui furent renversées? Le pire n'est jamais sur, mais il ne faut pas l'ignorer.

Qui aurait prédit en 1911, il y a 100 ans, les malheurs qui allaient s'abattre sur l'Europe, alors que les peuples européens vivaient des années d'insouciance et de prospérité grace à la révolution industrielle.

Si le pire n'est jamais sur, il n'est jamais loin!.. sachons nous en souvenir et ne pas succomber aux sirènes de ceux qui nous promettent trop.

18:47 Publié dans Economie, Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mitterrand, giscard, débat présidentiel | | | Digg! Digg | | |  Facebook