Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2011

Hulot a du culot: il se lance dans la bataille présidentielle

Nicolas Hulot a donc franchi le Rubicon, en faisant acte de candidature à l'élection présidentielle. C'est courageux de sa part, mais sait-il bien vers quoi il s'engage?

On sait déja qu'il a renoncé à ses émoluments de  TF1 (on parle de 30000 € par mois), ce qui n'est pas un mince sacrifice, et ce qui prouve la qualité de son engagement.

Malheureusement, je suis pessimiste pour lui, car la politique est un milieu sans pitié, que je compare sans excès de langage avec une mare aux crocodiles où le moins aguerri se fait manger par les plus gros ou les plus ambitieux. J'ai bien peur que ce ne soit ce qui arrive à notre écolo de Nicolas qui n'est pas préparé aux joutes et aux coups bas de cette engeance carnassière.

S'il fait prendre conscience aux Français de la responsabilité écologique de notre société envers sa descendance et qu'il ne sombre pas dans le malthusianisme stérile qui prone la décroissance, alors son effort sera méritoire; mais j'ai mes doutes qu'il arrive à faire passer son message sans que celui-ci ne soit travesti et brouillé par des gens mal intentionnéss, et je crains qu'au final, il n'ait oeuvré contre ses propres convictions.

Pour moi, la prise de conscience écologique est une nécessité évidente, qui se joue tous les jours; mais comme le dit Claude Allegre, cette nécessité ne doit pas aller contre l'homme mais au contraire s'inscrire dans une démarche qui recherche le progrès pour l'humanité.

Et surtout, il est essentiel que tous comprennent que cette prise de conscience doit être mondiale ou ne pas être. A quoi cela sert-il de fermer les centrales nucléaires françaises, et  perdre ainsi notre compétitivité électrique,  si c'est pour garder un risque identique avec des centrales nucléaires installées en Belgique qui menacent bien plus la population Lilloise que les centrales de la vallée du Rhône.

J'illustre toujours mon propos et ma pensée  par cette anecdote qui remonte aux années 70. A cette époque, le gouvernement français, soucieux de préserver l'environnement, et au premier chef les rivières, avait décidé d'interdire la production sur le sol national de lessives aux "enzymes gloutons". Mais comme il n'avait pas interdit leur vente et que les consommateurs français étaient accros à ces lessives, le résultat fut qu'on permit aux lessives venues de l'étranger de prendre le marché et de pousser au déclin notre propre industrie nationale qui ne pouvait lutter. Conséquence de cette politique à courte vue: des rivières aussi polluées qu'avant et un secteur de notre industrie dévasté.

J'espère que de telles erreurs ne se reproduiront pas à une plus grande échelle car cela serait dramatique pour notre économie et l'avenir de nos enfants.

C'est pourquoi, je milite pour que l'écologie devienne un enjeu du G20 afin qu'un code de bonne conduite soit instauré au niveau mondial; mais il faut le faire de façon intelligente sans que les Occidentaux nantis n'en viennent à interdire aux pays émergents la croissance qui leur permettra d'améliorer leur niveau de vie et de bénéficier des mêmes avantages que nous avons dans nos pays développés. Une telle démarche serait vouée à l'échec, comme on l'a vu à Copenghague fin 2009.

Vaste programme me direz vous!.... Mais c'est bien pour cela que je considère que l'un des plus grands faits d'arme de Nicolas Sarkozy est la création du G20, un embryon de gouvernance mondiale qui est appelé à jouer un rôle déterminant dans la conduite des affaires du monde; et les décisions écologiques prises en son sein auront beaucoup plus de conséquences sur notre vie en France que n'importe qu'elle décision que l'on pourrait prendre au niveau national. N'oublions jamais cela!.....

En attendant, bon courage Nicolas.....

18:45 Publié dans Politique Française, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nicolas hulot, écologie, g20, nucléaire | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.