Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2011

Quand les politiques se mettent en sène - Un phénomène nouveau

Lundi soir sur France 3 , Frederic Tadei avait réuni quelques invités pour parler d'un nouveau phénomène qui voit les politiques se mettre en scène dans de petits clips vidéo qu'ils diffusent sur la toile afin de promouvoir leurs idées ou leur livre......

Outre quelques "coupables", il avait convié quelques commentateurs avertis tels que l'humoriste Bruno Gaccio, le réalisateur Djamel Bensalah, ou encore la journaliste Aurore Gorius venue faire la promo de son livre "Les gourous de la com" pour analyser ce phénomène.

Dans le rôle des "accusés", on  a ainsi découvert Frédéric Lefebvre dans son intimité faisant la promotion de son livre "Le mieux est l'ami du bien"; Nicolas Dupont-Aignan fustigeant les effets de l'euro et annoncant la sorte de son livre, "l'Arnaque du siècle", ou encore le facétieux député PS  Jean Mallot annoncant sa candidature et sa victoire prochaine aux élections présidentielles. Sans oublier bien sur l'ancien ministre de la défense Hervé Morin et ses désormais fameux voeux "culinaires" .


Le Mieux est l'ami du bien - Frédéric Lefebvre par fredericlefebvre

 

 
L'arnaque du siècle 2 par dlrtv

 

 

Le débat auquel ce phénomène donna lieu me parait bien représentatif de la société française d'aujourd'hui et du décalage, voire même de la coupure qu'il peut y avoir entre les élites politico-médiatiques et le peuple.

Ainsi Djamel Bensalah, préchant pour sa paroisse, ne cessa d'attaquer le pauvre Dupont-Aignan sur la médiocrité de la réalisation de son clip, sans jamais ne serait-ce que prendre en compte l'idée qu'avait voulu promouvoir le député UMP; ou encore  Bruno Gaccio assénant avec toute la morgue qui est la sienne, que quitte à faire quelque chose, autant le faire avec du style.

Ces beaux censeurs ont-ils seulement compris que lorsque l'on a du fond, on n'a pas nécessairement les aptitudes ou les moyens pour délivrer son message d'une façon qui soit conforme aux fourches caudines qu'impose l'intelligentsia parisienne qui préfère de loin, cela fut prouvé hier soir, le contenant au contenu, le packaging au produit.

Quant au débat sur le fond des idées présentées, que nenni, ces beaux messieurs n'allaient quand même pas se commetrre à discuter de telles futilités. Eh oui, une illustration de plus qu'à l'heure actuelle la forme prime sur le fond; la meilleure preuve en étant que Dupont-Aignan, Mallot et Lefèvbre ne devaient pas leur invitation aux idées qu'ils expriment mais bien plutôt à la forme originale, pour l'instant, utilisée pour les défendre.

D'ailleurs Frederic Lefebvre l'a confirmé, mettant en avant que son lapsus "Zadig & Voltaire" lui avait fait beaucoup plus de publicité que n'importe quel argument de raison qu'il aurait pu faire valoir pour promouvoir son livre. A quand des lapsus ou des provocs pensées et réalisées volontairement par les communiquants chargés de l'image de tel ou tel, uniquement pour attirer l'attention sur lui. Ne dit-on pas d'ailleurs que peu importe que l'on parle de vous en bien ou en mal, pourvu qu'on en parle.

Un autre exemple criant étant celui de François Hollande qui interesse plus le microcosme médiatique avec son régime d'amaigrissement, et sa nouvelle compagne, qu'avec les idées et le programme qu'il souhaite mettre en avant pour la France.

En son temps Coluche avait fait un trait d'humour en disant que si la Gauche était achetée par Moscou, la Droite était à_jeter par la fenêtre. Aujourd'hui, l'espace médiatique est acheté par les communicants et à jeter à la poubelle; il n'est donc pas surprenant que les Français se tournent de plus en plus vers le web pour s'informer; car nombreux sont ceux qui comme moi, se détournent désormais de cette classe médiatique pour trouver une information qui ne recherche pas systématiquement le sensationnel ou la promotion d'un produit quelconque, mais qui cherche à éclairer les débats en publiant des articles documentés et informatifs.

Pour conclure, j'ose dire haut et fort que ce nombrilisme parisiano-français de nos "élites" est particulièrement empesé, décalé de nos préoccupations et, pour tout dire, n'ayons pas peur des mots, "chiant"!.... J'en ai plus qu'assez de ces beaux messieurs qui viennent donner des leçons, avec un sérieux de professeur, sans oublier toutefois de vendre leur soupe.

On est loin de l'humour et de la capacité d'auto-dérision dont peuvent faire preuve nos amis américains et qui se transcrit au mieux par cette  vidéo gag hilarante de Bill Clinton se mettant en scène pour  se moquer de lui même et montrer à quel point il est désoeuvré et n'interesse plus personne lors de ses derniers jours à la Maison Blanche (rappelons qu'il est pourtant encore à ce moment là l'homme le plus puissant du monde)

Allons servants de la patrie, le jour de foire est arrivé : de l'audace, encore de l'audace....., mais aussi de l'humour, encore de l'humour, toujours de l'humour!.....

 

Les commentaires sont fermés.