Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2011

Stéphane Hessel & Jamel Debbouze - même combat?

Lundi dernier au Grand Journal de Canal Plus, se trouvaient au même moment sur le plateau de l'émission Stéphane Hessel, qui vient de publier à 93 ans un pamphlet de 30 pages "Indignez Vous" et l'humoriste Jamel Debbouze qui a confié devant les caméras que Mr Hessel figurait parmi ses 3 idoles.

Le petit livre "Indignez Vous", vendu 3 € a déja atteint un chiffre de ventes de 500 000 unités, ce qui dans le monde de l'édition est remarquable. Aussi ferai je prochainement une critique de ce que dit Mr Hessel dans ce livre, afin de comprendre les raisons de son succès.

Stephane Hessel.jpgDans cette attente, il me semble interessant de commenter les propos de ce sympathique vieillard qui prone le fait de s'indigner, plutôt que de rester les bras ballants à ne rien faire face aux évènements qui nous rebutent. J'ai à ce propos bien aimé qu'il accepte que l'indignation face à l'immigration puisse être aussi bien celle de ceux qui regrettent les mauvaises conditions d'accueil faites aux immigrés dans notre pays que celle de ceux qui estiment qu'il y a trop d'immigrés en France. En gros, Stéphane Hessel justifie toutes sortes d'indignation, pourvu que l'on s'exprime et que l'on se batte pour ses idées.

Je serais curieux de ce qu'il pense alors de l'abstention lors d'un scrutin électoral: car ne pas voter est l'essence même du découragement. Avec les taux d'abstention que nous connaissons en France, on ne peut que donner raison à Mr Hessel et dire qu'il est trop facile de s'indigner  de ce qui se passe, mais de passer son tour quand on a, aussi petite soit-elle, l'occasion d'exprimer démocratiquement son indignation.

jamel debbouze.jpgQuant à Jamel, une fois de plus, il a réussi avec brio à éluder les questions qui fachent en bottant en touche chaque fois qu'on lui demandait de prendre parti sur un sujet précis. Ainsi quelle belle réponse que la sienne quand on lui a demandé si il soutenait la proposition de Jean Luc Mélenchon et de quelques gauchistes de prendre tout au dessus d'un certain niveau de revenus: " Je suis content de payer de plus en plus d'impôts mais ce qui me choque c'est ce qu'on fait de mes impôts"

Mon cher Jamel, voila un sujet sur lequel nous sommes, je pense, tous d'accord mais c'est pour moi enfoncer une porte ouverte, de façon astucieuse pour éviter de répondre à la vraie question!... Accepteriez vous qu'au dela de 50 000 € de revenus mensuels, on vous prenne tout? Votre hypocrisie vous empèche de répondre par crainte probable de ne pas ternir votre image de "Robin des Bois" de banlieue et au grand coeur. Demandons alors à Zinédine Zidane, votre autre idole, ce qu'il en pense lui, quand il reçoit 11 M € pour soutenir la candidature du Qatar à l'organisation de la coupe du Monde de Football. Peu lui importe, de toute façon, puisqu'il est résident en Espagne, de la même façon que de toute l'équipe de France de tennis qui disputait la finale de la Coupe Davis à Belgrade en Décembre dernier, un seul était résident en France et payait donc ses impôts dans notre pays.

Pour ma part, et je suis loin de pouvoir même réver de toucher un revenu mensuel de 50 000 €, je suis farouchement opposé au projet de Mr Mélenchon, qui n'est que de la démagogie pure et qui ménerait notre pays droit dans le mur. Ce que j'ai l'audace de dire, moi qui ne suis rien, je trouve insupportable que nos élites qui ont de l'influence, n'osent pas l'exprimer tant elles sont soucieuses de protéger leur image auprès de leur public, dont l'une des caractéristiques majeures est d'être jaloux et envieux de ceux qui réussissent.

Alors, pour suivre l'invective de Mr Hessel, je m'indigne de cette société hypocrite du paraître où personne ne dit vraiment ce qu'il pense, tant c'est l'image de soi, et donc sa valeur commerciale, qui doit être promue. Une société dont les élites obéissent à ce diktat, qui flattent leur public dans le sens du poil afin de mieux lui vendre la soupe dont ils viennent faire la promo sur les écrans cathodiques, une telle société a signé son acte de décadence, et malheureusement, indignés ou pas, nous aurons bien du mal à la conduire vers son renouveau; d'autant plus que nombre des plus courageux de ce pays préfèrent désormais émigrer vers d'autres terres aux promesses d'avenir plus sonnantes et trébuchantes.

 

Les commentaires sont fermés.