Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2010

Saint-Julien - Trait d'union entre Genève et les villages ruraux du Genevois savoyard.

Saint-Julien est la seule ville de la CCG. A ce titre, elle est isolée dans sa problématique urbaine car les autres communes du territoire sont des communes rurales qui ont des problématiques fort différentes. De plus la position de Saint-Julien au bas de l'entonnoir qui mène de la France à la Suisse lui pose des problèmes là encore bien spécifiques (engorgement de sa voirie, commerce défaillant, ....). Ainsi Bonneville ou Cluses sont-elles entourées des communes de leur inter-communalité alors que Saint-Julien est comme un sas de communication entre les communes de la CCG et l'agglomération genevoise.

Cette situation unique est à mon sens l'une des principales causes de l'incompréhension entre la ville-centre (ce qui dans le cas de Saint-Julien n'est pas le mot exact: ville périphérique conviendrait mieux) et les 16 autres communes du canton, même si l'on ne peut aussi exclure des problèmes de relations humaines dues à la personnalité de notre maire.

Je regrette profondément cette animosité qui, j'en suis intimement convaincu, nuit aux interets de l'ensemble du canton.

Il est temps de surmonter nos divergences et d'oeuvrer tous ensemble à l'amélioration du cadre de vie de notre canton. Cela passe par des équipements, administratifs, sportifs et culturels, des aménagements de transport et de mobilité douce et par une volonté de parler d'une seule voie face à Genève.

Hier soir, lors du Conseil Municipal, nous avons eu droit à une présentation de l'implantation du tram au sein de la commune de Saint-Julien. Ce tram doit être vécu comme une opportunité, non seulement pour Saint-Julien, mais aussi pour les communes rurales proches. Il ne peut que favoriser le développement du canton, à condition que l'on sache irradier le traffic depuis la gare SNCF en direction des villages et bourgs environnants. A nous de travailler ensemble pour trouver des solutions innovantes, pragmatiques et de procximité (co-voiturage, navettes aux heures de pointe....)

Dans cette optique, je reviens sur mon projet de tram aérien reliant Archamps Technopole - Bardonnex- la gare SNCF - Cervonnex-Casino - Vitam Parc. Une telle liaison serait favorable au développement économique non seulement de Saint-Julien mais aussi d'Archamps et de Neydens. De plus en utilisant des parkings à Neydens et  sur le site d'Archamps, elle permettrait aux habitants des communes rurales d'avoir accès au tram sans rentrer à Saint-Julien avec leur voiture, ce qui faciliterait le trafic et améliorerait le bilan carbone de la région.

Dans cette optique, Saint-Julien, dans ses relations avec Genève doit se faire le porte-parole, non seulement de ses propres intérets, mais aussi de ceux des communes du canton. A cet égard, nous nous devons d'être à l'écoute des 2 parties et de faire le trait-d'union entre l'agglomération genevoise et sa ruralité française proche.

N'oubliez pas amis genevois, que nous avons à plusieurs reprises montré notre attachement à votre ville, souhaitant même vous être rattachés. Si l'on remonte plus loin, rappelez vous que Valleiry, Bossey et Neydens faisaient partie du territoire genevois. Enfin sachez que désormais, lorsque 2 nouveaux habitants s'installent dans notre canton, l'un des deux est un citoyen suisse. Aussi, plutôt que de nous rejeter comme "de la racaille", prenez conscience que notre avenir influera sur le vôtre et que vous avez tout à gagner à nous aider à jouer notre complémentarité au meilleur niveau, dans un esprit de coopération et d'amitié.

Les commentaires sont fermés.