Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2010

WATER MAKES MONEY - Un film sur le dessous des cartes du marché de l'eau

Hier soir, à l'Arande s'est tenu une conférence débat autour du film "Water Makes Money", un brulot qui montre comment les grandes multinationales que sont SUEZ-La Lyonnaise des eaux & VEOLIA-La Générale des eaux s'enrichissent de façon éhontée sur le dos des consommateurs de l'eau urbaine.

Photo Arande1.JPG

Le débat était organisé par Jacques CAMBON, spécialiste de l'eau chez ATTAC, entouré de Bernard GAUD, Président de la CCG et partisan de l'exploitation de l'eau par des régies publiques, et Philippe FONTANEL, de VEOLIA,  qui avait la lourde tâche de défendre son entreprise et l'exploitation de l'eau par un Partenariat Public Privé face à une assemblée majoritairement hostile à sa cause.

N'ayant pas d'opinion dans cette affaire, je ne peux cependant m'empécher de regretter le parti pris du film qui est une attaque à charge, à la limite de l'honnêteté intellectuelle, contre les 2 multinationales françaises;  ce qui fut d'ailleurs remarqué par Pierre-Jean CRASTES, fonctionnaire territorial et maire de Chenex, dans une intervention tout à fait louable de par son sens de la mesure.

La conclusion de la discussion, qui a remporté le consensus, est que, quelle que soit la solution choisie, exploitation directe des communes via une régie ou à travers une société privée par Délégation de Service Public, il est indispensable que la collectivité ait en son sein des techniciens capables de contrôler ce qui est fait.

Outre les exemples de corruption, aussi bien à gauche qu'à droite,  qui ont été indiqués et qui donnent du grain à moudre à ceux qui se font les opposants aux sociétés privées, il n'est pas contestable que les interets à Long Terme de la collectivité sont mieux servis par une régie que par une DSP, à la condition expresse que le Service Public soit compétent et qu'il puisse échapper aux dérives que l'on observe parfois dans certains services de l'Administration.

Ceci étant dit, il est bon de rappeler qu'aujourd'hui, 80% de la population française est approvisionnée en eau potable via les entreprises privées; il doit donc bien y avoir une raison, si on veut bien accepter que tous les élus ne sont pas corrompus. A ce sujet, rappelons que la ville de st Julien vient de décider de reconduire la société VEOLIA dans une DSP après 30 ans de bons et loyaux services de celle-ci.

En conclusion, je crois pouvoir dire qu'il n'y a pas de solution miracle, ni d'un coté ni de l'autre et que le choix des élus doit se faire en fonction de paramètres qui sont propres à chaque commune ou intercommunalité. Mais ce qui est sur, c'est que l'interet à Long Terme de la communauté doit être pris en compte et respecté.

Merci aux organisateurs, l'ATTAC, la Ville est à Vous & l'Université Populaire du Vuache au Salève pour avoir permis cet échange de vue; tout débat citoyen, respectueux de l'autre, est un plus pour la démocratie.

Pierre Brunet

19:37 Publié dans Economie, Société, Vie Municipale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : veolia, suez, attac, la ville est à vous, l'arande | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.