Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2010

L'impolitesse de Sarkozy : un défaut préjudiciable à la France

claude allegre.jpgClaude Allegre publie dans LE POINT un plaidoyer pour Sarkozy dans lequel il vante les mérites de sa politique et je suis content de constater qu'un homme de gauche puisse, sans complaisance, louer les mérites et le courage de notre président qui essaie de transformer la France et de l'adapter au XXI ème Siècle.

A un moment de son écrit, Claude Allègre s'interroge toutefois sur les raisons qui font que ce président , par ailleurs sympathique, suscite tant de haine. A cela , il avance comme explication que Sarkozy, président jeune,  s'est par trop éloigné du rôle de  monarque président que les Français ont toujours plébiscité à ce poste. Il explique aussi que Sarko est trop politicien et pas assez rassembleur. En cela il a probablement raison.

Mais à mon avis, il oublie une composante essentielle qui nourrit la distance des Français envers leur président: sa conduite, qui manque cruellement de classe et d'allure. Au dela de sa petite taille, c'est à son manque d'allure qu'ils en veulent. Ils ne lui pardonnent pas ses écarts de langage qui le mettent, à leurs yeux, au même rang que les voyoux de quartier qu'il prétend combattre. Ils sont lassés de le voir tripoter les chefs d'Etat (n'est- ce pas  Angela ou Lula) comme le ferait n'importe quel gamin dans une cour de récréation. Et enfin, ils lui reprochent le manque d'égards qu'il peut avoir pour les autres, frolant souvent l'impolitesse.

A titre d'exemple, je ne ferai que rappeler son dernier exploit en la matière. Au G 20 (manifestation dont on peut lui donner le crédit de l'avoir créé) qui vient de se tenir à Séoul, et dont il prend la présidence pour un an, notre président, malgré tous les efforts déployés par les Coréens, n'a assisté ni au diner d'ouverture, ni au diner de fermeture, se distinguant en cela de tous les autres chefs d'Etat. Oh bien sur, il trouvera surement de bonnes excuses, comme la commémoration du 11 Novembre et le besoin de rentrer à Paris au plus tôt pour superviser le remaniement ministériel. Mais se rend il compte à quel point il peut blesser ses hotes et générer des inimitiés personnelles qui ne manqueront pas de le rattraper. Qu'on ne vienne pas s'étonner que les dirigeants de la planète lui renvoient la balle lorsque c'est lui qui les recevra en France, l'an prochain. Et on peut déja imaginer les gros titres de la presse, qui se délectera de l'affront que les autres pays font à la France, et surtout à son président.

Ne cherchons pas plus loin le désamour des Français envers leur président, chez lequel ils admirent l'énergie et le courage. Mais personne n'aime recevoir un goujat chez soi, aussi brillant puisse t-il être! C'est pourquoi l'élégant et bien élevé François Fillon, qui conduit la même politique que le Président est autant apprécié. Tout le monde vante sa classe et son allure; nous sommes fiers de lui, même s'il n'a probablement pas les mêmes qualités intrinsèques que le chef de l'Etat.

Le fanfaron Sarkozy pourra t-il se réformer? J'en doute. Et j'ai bien peur que cela ne coute à la France une victoire de la Gauche qui serait fort préjudiciable à la Nation à long terme.

Mais enfin, les peuples n'ont que les leaders qu'ils méritent.....

16:34 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.