Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2010

Vivement Dimanche avec Jean-Luc MELENCHON

Melenchon.jpg

Eh non, vous ne révez pas, le pourfendeur des médias et des journalistes était ce dimanche l'invité de Michel Drucker sur le canapé rouge de Vivement Dimanche.

Il a d'ailleurs reconnu que s'il pouvait se faire de la pub à lui et à ses idées, pourquoi pas. Et là dessus, il a fichtrement raison!... Il nous a d'ailleurs gratifié d'un défilé d'amis aussi adeptes de la tolérance que lui, tels que par exemple la jolie Clémentine AUTAIN, venue dire que les débats avec le copain Jean-Luc, ce n'était pas toujours du gateau.

clementine-autain-22j.jpg

Quant à notre trotskiste Jean-Luc, ravi d'être le centre de tant d'attentions, il s'est montré sous un jour plutôt sympathique, versant même une larme à l'écoute de la Grande CALLAS; jusqu'à la seconde partie de l'émission, où là, n'y tenant plus de réfréner ses instincts, il s'en est pris au malheureux Claude Sérillon qui avait eu le malheur de lui rappeler qu'il n'avait pas trop parlé des droits de l'homme en Chine dans son bouquin "Qu'ils s'en aillent". Après un peu de pommade à Michel Drucker, on ne sait jamais, ça peut servir dans l'avenir, il a pratiquement excommunié le pauvre Serillon, qui avait l'heur de lui tenir tête et de ne pas aquiescer à tout ce que notre Georges Marchais réincarné disait. A tel point que le placide Jean-Pierre COFFE s'est vu obligé de voler au secours de son collègue et ami en assénant quelques bonnes vérités au procureur Mélenchon.

J'ai d'ailleurs été agréablement surpris par la posture pro-chinoise de Messire Mélenchon qui fait ici preuve d'un pragmatisme que j'aimerais retrouver plus souvent à gauche. Mais je subodore que cet activisme pro-chinois trouve son origine dans une haine de l'Amérique qui transparait à chaque fois qu'il évoque ce grand pays ami.

Je suis comme vous, Mr Mélenchon, je souhaite l'émergence de la Chine pour qu'elle prenne une place de choix dans le concert des nations. Mais cela ne m'empêche pas d'aimer aussi les Etats Unis d'Amérique, qui même s'ils ont beaucoup de défauts, ont quand même à deux reprises envoyé leurs fils se faire tuer pour nous aider à nous libérer et à vaincre. Et cela, cher Monsieur, cela mérite notre respect!....

Les commentaires sont fermés.