Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2010

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur .... la Franc-Maçonnerie

Régulièrement, on trouve dans les magazines des articles sur la Franc-Maçonnerie, un thème qui semble faire fantasmer les Français. Curieux d'en savoir un peu plus sur le sujet, mais me méfiant comme de la peste des articles de journalistes qui se complaisent le plus souvent dans l'a peu près, pour ne pas dire pire, j'ai profité du fait que j'ai un bon ami (on l'appellera Henri pour protéger son identité) qui est Vénérable dans une loge de la GLNF et qui a accepté de répondre sans tabou à mes questions, pour faire un point sur ce qu'est la Franc-Maçonnerie aujourd'hui.

Voici l'intégralité de l'interview que j'ai eue avec lui. J'espère qu'à travers cet échange, il sera possible à mes lecteurs de mieux comprendre ce qu'est ce mouvement, ses origines et ses ambitions. Mais aussi ce qui peut motiver quelqu'un à rejoindre une loge.

FrancMac Symbole1.jpg

Henri, tu es Franc-Maçon depuis 25 ans. Qu'est ce qui t'as motivé à rejoindre ce mouvement et pour quel objectif?

Quand j’avais 20 ans, j’étais attiré par les récits historiques mettant en scène les combats entre pouvoir royal ou politique et réseaux d’influence. Des « Rois Maudits » qui opposent Jacques de Molay, grand maître de l’ordre des Templiers, au pape Clément V et au roi Philippe le Bel, au « Juif errant » d’Eugène Sue qui évoque une conspiration de la Compagnie de Jésus pour s’emparer d'un  fabuleux héritage, j’ai toujours pensé que les hommes s’associent étroitement et secrètement pour le meilleur mais aussi pour le pire…

 J’ai eu l’occasion de parler de ces sujets avec un ami intime de mon père et je trouvais sa vision originale et passionnante. Lorsque mon père m’a appris qu’il était Franc-Maçon, j’ai évidemment voulu en savoir plus. Au bout de quelque temps, je lui ai demandé si je pourrais poser ma candidature (en langage maçonnique on dit frapper à la porte), et après de longs mois d’évaluation de mon caractère et de mes motivations, j’ai pu rencontrer d’autres frères de sa loge, puis enfin passer devant un groupe afin de finaliser le processus de ma candidature.

Mes motivations étaient d’ordre philosophique et humaniste, sans exclure la curiosité qu’éveille toujours un ordre initiatique réputé secret.  Jeune trader de 28 ans, je cherchais surtout à m’évader de la pression associée à mon métier, et n’avais aucune velléité de constituer un réseau professionnel « occulte », et encore moins d’essayer de tirer un quelconque profit matériel de mon initiation. A ce titre, je pense que mes objectifs s’accordaient bien avec la philosophie de l’institution. Comme toute organisation humaine, il est certain que certains frères n’ont pas cette éthique, comme la presse s’en est fait l’écho.

Quelles sont les croyances, tant religieuses que philosophiques de la Franc-Maçonnerie?

Ta question est fondamentale car elle évoque les pires malentendus qui ont accompagné l’histoire de la Franc-Maçonnerie, et surtout son assimilation à une secte ou à un pouvoir occulte.

En dehors de la croyance en Dieu, l’Etre Suprême ou le Grand Architecte de l’Univers, la Franc- Maçonnerie ne se définit ni par une croyance commune ni par une religion cachée ou révélée. Elle accueille en son sein des hommes de toutes religions et de tous les horizons. Elle s’apparente à une recherche humaniste avec une certaine portée philosophique.

Au sens strict, la Franc-Maçonnerie est « un système particulier de morale enseigné sous le voile de l’allégorie et illustré par des symboles ».

Au sein de la Franc-Maçonnerie « régulière » que je définirai plus tard, la croyance en Dieu est l’exigence fondamentale et le 1er article de la charte maçonnique initiale. La Franc Maçonnerie a pour but symbolique de bâtir un temple en chacun des initiés, afin que par la valeur de l’exemple, cette fraternité devienne la norme du genre humain
 

Il existe plusieurs Grandes Loges ou  Obédiences: Peux tu nous expliquer ce que signifie chacun de ces 2 mots et ce qui différentie les differents groupes entre eux et quels sont les rapports entre les différentes loges? Y a t-il conflit ou au contraire s'entendent elles à merveille?

La Franc-Maçonnerie moderne ou spéculative, par opposition à la Franc-Maçonnerie opérative des bâtisseurs de cathédrales, est née au 18ème siècle par l’agrégation de loges londoniennes (concept d’obédience) sous le nom de Grande Loge D’Angleterre, et a défini sa mission et sa charte au travers des « Constitutions d’Anderson » véritable bible du travail maçonnique. Transformée en Grande Loge Unie D’Angleterre en 1813 après une réconciliation entre anciens et modernes, cette obédience est la « mère » de toute les loges « régulières ».

En France (et ce n’est pas surprenant) une dérive s’est produite au sein des loges, vers des activités profanes (notamment politiques et anti-cléricales), culminant en 1877 avec l’abandon de la référence au Grand Architecte de l’Univers par le Grand Orient de France. Dès lors la Grande Loge Unie D’Angleterre a rompu tous les contacts avec les loges de France, suivie rapidement par toutes les loges régulières du monde.

Il a fallu attendre 1913 pour qu’un éminent maçon, Edouard de Ribaucourt ressuscite la Franc Maçonnerie régulière en fondant ce qui est devenu la Grande Loge Nationale Française, l’obédience à laquelle ma loge appartient.

Le principe de régularité correspond à la notion de légitimité : il ne peut exister qu’une obédience par pays comme il n’existe qu’un seul gouvernement par Etat (sauf en Côte d’Ivoire :)). Cette légitimité est aussi définie par l’adhésion inconditionnelle aux « landmarks » de la Franc- Maçonnerie, notamment les constitutions d’Anderson et la croyance en Dieu.

Bien entendu, les obédiences se connaissent bien et entretiennent des relations cordiales. Mais en principe les frères des loges régulières ne peuvent pas se rendre aux ateliers des loges dissidentes

Pourquoi as tu choisi la GLNF? Présentait -elle une particularité ou est-ce le hasard?

Je n’ai pas choisi la GLNF, j’ai juste rejoint la loge de mon parrain et donc son   obédience. A postériori je pense que les valeurs véhiculées par la GLNF me correspondent nettement mieux que l’engagement « détourné » prôné par les autres grandes loges françaises. Je crois en Dieu et j’estime que mon engagement de maçon ne doit pas déborder la sphère privée et conduire à des prises de position politiques ou religieuses au nom de l’Ordre.

Tu es le Vénérable de ta loge: en quoi cela consiste-t-il? Quelles sont tes responsabilités?

Etre Vénérable Maître d’une loge c’est symboliquement représenter le Roi Salomon lors de la construction du temple de Jérusalem. Le Vénérable Maître dirige les travaux, qui diffèrent selon les rituels pratiqués, soit « par cœur », soit avec la présentation de « planches », c'est-à-dire des exposés sur des sujets symboliques, ésotériques typiques de la maçonnerie spéculative. Ces travaux sont suivis d’une agape, repas traditionnel ou l’on échange plus librement mais toujours sur des sujets maçonniques.

L’essentiel des réunions consiste à initier des nouveaux frères (Apprentis), à les élever aux grades supérieurs de Compagnon et de Maître toujours selon un rituel immuable depuis le 18ème siècle; et le Vénérable Maître dirige les travaux, entouré de ses Officiers. Il veille aussi à la bonne marche de la loge, à la qualité des candidats, et à tous les aspects pratiques qui caractérisent une assemblée. Etre Vénérable est une charge pesante qui exige une certaine disponibilité matérielle et morale, car les décisions du Vénérable Maître ne sont pas contestables. Il n’y a aucune démocratie en Loge !

Quels sont les symboles de la Franc-Maçonnerie?

Le Grand Architecte, auquel la loge est dédiée en premier, est symbolisé par une bible ouverte, un œil dans un triangle (que l’on peut observer sur de nombreux supports notamment les billets de 1 dollar US en référence aux maçons célèbres qui ont fondé les USA dont George Washington voir ci dessous)

Photo Dollar.JPG

Le volume de la sainte Loi est la 1ère des 3 lumières symboliques principales, avec l’équerre et le compas (on les aperçoit sur le tablier de Washington), symboles des maçons opératifs du moyen âge mais aussi de la droiture et de l’Art Spéculatif des maçons d’aujourd’hui.

Photo Washington.JPG

Le soleil, la lune , le pavé mosaïque et les colonnes, réminiscences du Temple du Roi Salomon, la pierre brute qui représente l’homme non initié et la pierre taillée qui symbolise l’homme comme pierre de l’édifice d’une nouvelle société fraternelle au service du Grand Architecte.

Enfin le chiffre 3 est la constante principale qui rythme tous les symboles : 3 lumières principales et secondaires (le Vénérable Maître, le soleil et la lune), 3 grades, 3 coups frappés à la porte, 3 architectes du Temple du Roi Salomon, le Roi Salomon lui-même, Hiram roi de Tyr et Hiram Abif. Etc...

Je ne peux ni ne dois révéler, comme tu t’en doutes les rites d’initiation. Je peux simplement dire qu’il s’agit d’une cérémonie émouvante et forte, qui symbolise, comme toute initiation, le passage à une vie nouvelle. Ces premiers pas dans le temple se font de la même manière depuis des temps immémoriaux et ont été codifiés au 18ème siècle lors du renouveau de la maçonnerie spéculative.

Y a t-il des signes de reconnaissance entre les Maçons? Peux tu nous en révéler quelques uns?

Oui, ces signes font partie intégrante de la pratique du rituel en loge. Ils sont les témoins et symboles des signes anciens qui permettaient aux confréries de maçons opératifs de se reconnaître, en fonction de leur grade, et de préserver les secrets jalousement gardés de leur corporation. Ils ne sont évidemment jamais plus utilisés en dehors des loges sauf dans les fantasmes des ignorants, et dans les films de propagande des années 30 et 40. Il en est de même de tous les secrets qui protègent l’intégrité entièrement symbolique des loges et de la maçonnerie en général, et qui cloisonnent les différents grades : l’apprenti découvrira les secrets de compagnon lorsqu’il sera digne de les recevoir après un travail assidu.

Ces secrets sont tous « de Polichinelle » car il suffit d’aller naviguer sur internet ou d’acheter un parmi les centaines d’ouvrages disponibles pour les connaître. Ils n’ont évidemment aucune valeur en dehors des loges et ne servent strictement à rien dans la vie profane, contrairement à ce que croient les faibles d’esprit ou les gens mal-intentionnés.

Il ne ferait aucun sens de les révéler ici, car, sortis de leur contexte, ils sont comme les gouttes d’eau qui ne forment un arc en ciel que dans certaines conditions de lumière.

Si j’étais interrogé comme profane et non comme maçon, je n’aurais aucun problème à parler de ce que tout le monde peut connaître, bien que cela ne présente aucun intérêt pour un non-initié. Que signifie un symbole quand on ignore ce qu’il représente ?

Quelle est la place de la femme au sein de la Franc Maçonnerie?

Il n’y a pas de femme dans la Franc-Maçonnerie Régulière, par simple tradition remontant aux constitutions d’Anderson, et par allusion aux maçons opératifs, tous masculins. Non pas que les femmes ne puissent pas travailler de manière ésotérique aussi bien que les hommes (ce qu’elles font dans des loges féminines ou mixtes) mais au sein de la Franc-Maçonnerie régulière, à tort ou à raison, on respecte des traditions très anglo-saxonnes. Peut-être nos anciens frères craignaient-ils un déficit d’attention en présence du beau sexe…

Pourquoi l'Eglise, et au fil des siècles, la plupart des pouvoirs politiques, se sont ils opposés à la Franc-Maçonnerie?

La Franc-Maçonnerie est une assemblée d’hommes libres agissant sans but occulte pour l’édification symbolique d’un monde meilleur par la valeur de l’exemple. Elle reconnaît systématiquement l’autorité des gouvernements légitimes  mais aucun dictateur n’a pu empêcher des frères de se réunir pour travailler à la gloire du Grand Architecte de l'Univers et accessoirement au progrès humain par le triomphe de la morale. Tout homme réellement libre est un danger pour les pouvoirs sans légitimité ou abusifs.

Quant à l’Eglise, à partir du moment où la Franc-Maçonnerie enseigne la morale à la gloire de Dieu sans référence cultuelle et religieuse définie (il est strictement interdit de débattre de religion en loge car cela peut être un ferment de discorde profond comme l’histoire et le présent nous l’ont amplement démontré), elle pouvait être une entrave à sa volonté de « conversion universelle ». Heureusement, l’Eglise moderne a levé l’excommunication des maçons, et ses relations avec la Franc-Maçonnerie Régulière sont cordiales, sans être fraternelles.

J’ajouterai ceci : la révolution française, dans ses principes (certainement pas dans son exécution barbare) et la constitution américaine, ainsi que la séparation de l’Eglise et de l’Etat, pour ne citer que trois piliers fondamentaux de la démocratie moderne doivent beaucoup au travail profane (puisque par définition ces sujets ne peuvent être débattus en loge régulière) d’illustres Franc- Maçons, guidés dans leur vision par leur sens aigu de la morale et de la liberté individuelle. Liberté, Egalité, Fraternité, trois ( !)  symboles de notre société moderne mais aussi trois valeurs profondément maçonniques.

Comme tu le sais , ces trois lumières ne sont pas appréciées des dictateurs actuels et des pères de l’Eglise du temps de l’Inquisition (ou des fidèles de Mgr Lefebvre).

Ceci posé, et pour nuancer mon propos, comme toute organisation humaine la Franc-Maçonnerie, régulière ou pas, abrite inévitablement des « brebis galeuses » qui détournent l’idéal maçonnique à leur profit comme l’ex président de L’ARC détournait l’argent collecté pour la recherche sur le cancer.

Aujourd'hui, la Franc Maçonnerie s'ouvre sur l'extèrieur: pourquoi? d'ailleurs, est -elle en expansion ou en régression démographique? Quelles en sont les causes?

Il est exact que la Franc-Maçonnerie, y compris la Franc-Maçonnerie Régulière donc la moins prosélyte, a accru considérablement le nombre de ses membres. En 25 ans la GLNF a vu ses adhérents multipliés par 4. C’est probablement la conséquence de la médiatisation de nos sociétés et du besoin de spiritualité qui caractérise notre époque d’IPOD, de smartphone et de connection permanente. On recherche « autre chose » sans savoir quoi, et quelquefois en mélangeant les genres, du Da Vinci Code à Harry Potter. Ce n’est pas grave, car les curieux sont immédiatement déçus de ce qu’ils trouvent quand ils sont initiés.

Comme il est du devoir de tout Franc-Maçon d’être attentif à ceux qui frappent à la porte symboliquement, quelquefois sans le savoir, il est naturel que de plus en plus de candidats soient initiés, même si nombre d’entre eux se découragent pour n’avoir percé aucun des mystères qu’ils attendaient, et sont rebutés par le travail austère qui leur est demandé.

 

En conclusion, avec le recul, que t'a apporté personnellement ton appartenance à la GLNF? Une satisfaction spirituelle, un enrichissement philosophique ou des relations privilégiées avec des gens de pouvoir....?

Si je me retourne sur mes 25 ans de maçonnerie, je me souviens de moments forts, mais aussi de passages à vide où le sens de ma démarche m’échappait complètement, et de réunions intenses et chaleureuses qui m’ont comblé.

Je suis heureux d’avoir vécu ces expériences assez jeune (à partir de 28 ans) en ayant fait quelques sacrifices professionnels et personnels, plutôt qu’avoir utilisé le temps libre de la retraite à défaut d’aller jouer au golf.

J’ai conscience d’avoir progressé et compris beaucoup de choses, et j’ai la chance de diriger cette année une loge exceptionnellement fraternelle, chaleureuse et diverse. Et avant tout j’ai appris à m’interroger et à chercher.

Dernière question: As tu encouragé tes enfants à devenir maçons? et pourquoi?

Mes enfants connaissent bien mon appartenance à la maçonnerie et m’interrogent souvent à ce propos. Je ne les ai jamais encouragé dans la voie de l’initiation, mais si la question se pose un jour (ce qui n’est pas du tout le cas en ce moment car ils terminent des études qui les passionnent ou démarrent dans une vie professionnelle intense sans aucune disponibilité pour s’investir ailleurs) je pourrai certainement les conseiller.

Merci Henri, pour cet échange sincère, qui je l'espère aura retenu l'attention des lecteurs de ce blog, et leur aura donné des éléments de réponse sur ce qu'est la Franc-Maçonnerie, ou en tous cas comment elle est percue par l'un de ses frères.

Pour ceux dont la curiosité a été éveillée par cet article, et qui souhaiteraient plus d'information, il est toujours possible de se référer à la page Wikipedia sur la Franc-Maçonnerie ou au portail de la Franc-Maçonnerie: www.franc-maconnerie.org

symbole Franc Maçon.jpg

 

13:20 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : franc maçonnerie, grand orient, vénérable, glnf | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Commentaires

Grand merci à ce B.A.F. pour ce bel aperçu explicatif
à ce qu'est ou devrait être la F.M.
T.A.F.
Yvo.Sch.

Écrit par : Schenkeveld Yvon | 12/12/2010

Felicitations pour cet interview. C'est toujours tres agreable de partager des idees et des sentiments communs.
T.A.F.
Philippe Quesada.

Écrit par : philippe quesada | 06/01/2012

Bravo pour la présentation, simplement pour offrir deux orientations bibliographiques:

Jean Nicolas : La Savoie du XVIII siècle, 1978
Romain Maréchal: La franc-maçonnerie dans les pays de Savoie, 1856-1944, 2008

Écrit par : Ramorino | 21/11/2013

Quelle est la place de l épouse et des jeunes enfants ?

Écrit par : condemine | 20/02/2015

Quelle est la place de l épouse et des jeunes enfants ?

Écrit par : condemine | 20/02/2015

Les commentaires sont fermés.