Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2010

La France est en voie de devenir le "sick man" de l'Europe

On a pris l'habitude en Asie d'appeler les Philippines sous le sobriquet de "sick man of Asia", (l'homme malade de l'Asie) ce qui correspond à une triste réalité qui a vu ce beau pays sombrer de la 2ème place des pays les plus riches d'Asie dans les années 1950 (derrière le Japon, mais devant Taiwan ou la Corée) à celui de l'un des plus pauvres aujourd'hui. Comment ce pays prospère avec un peuple jouissant d'une bonne éducation (rappelons qu'à l'époque les classes moyennes de Thailande ou de Malaisie y envoyaient leur progéniture pour étudier) a - t il pu péricliter de cette façon?

Cela s'explique par une conjonction de facteurs qui mèle corruption, attitude des élites, au premier rang desquels les médias et la classe politique, et manque de pragmatisme. Ajoutons y une forte dose de jalousie sociale(tiens tiens un autre pays catholique, quel hasard...) dont l'ethnie chinoise fut la principale victime, et on aura réuni les principales causes de ce déclin.

La France est malheureusement en train de suivre le même chemin, s'appauvrissant par rapport à ses voisins, faute d'un consensus politique et social lui permettant de se tourner résolument et sereinement vers l'avenir.

Il y a quelques jours,  sur FR3, la philosophe Geneviève Fraisse expliquait que la situation explosive de notre pays provient de ce que le peuple est en colère car les gens ne peuvent plus supporter l'écart inacceptable qui existe entre les plus riches et les plus pauvres; cela en faisant abstraction du fait irréfutable , et les statistiques le démontrent sans ambage, qu'au contraire la France est le pays du monde où l'écart de revenus entre les 10% les plus riches et les 10% les plus pauvres, une fois pris en compte les transferts sociaux, est l'un des plus faibles: il est de 3.5 pour être exact.

Selon moi, nous sommes victimes de la mentalité d'envie sociale qui règne dans ce pays, où l'on préfère rester pauvre plutôt que d'accepter un enrichissement qui permettrait à d'autres de s'enrichir plus que soi-même. La France aurait bien besoin d'une bonne psychanalyse, car une telle mentalité doit bien avoir une explication.

Et nous n'avons pas tout vu, car se profile à l'horizon une guerre des générations, où les jeunes viendront arracher aux vieux les acquis, je préfère dire les privilèges, auxquels ils sont accrochés.

A force de réfuser l'évolution, une nouvelle révolution nous guette qui nous fera sombrer dans le déclin et la pauvreté, avant de faire la voie à un homme (ou une femme) providentiel, comme à chaque fois dans notre histoire (Napoléon, De Gaulle...)

PS: Pour ceux que ce sujet interesse, je les invite à lire l'autre article que j'ai écrit sur le sujet: "Taxer les riches pour aider les pauvres...."

Les commentaires sont fermés.