Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2010

La jeunesse française ne bat pas en retraite pour sa retraite

ça y est: les lycéens sont dans la rue pour protester contre la réforme des retraites. Cette jeunesse française ne lasse de me surprendre par son immaturité politique et par son aveuglement face aux réalités.

photo retraite.jpg

S'il y a bien une populationqui devrait souhaiter une réforme des retraites, voire même un durcissement de la réforme à mettre en oeuvre, par rapport à celle que le gouvernement propose, c'est bien la classe d'age la plus jeune de notre pays.

La génération des papy boomers les roule dans la farine, et ils n'y voient que du feu!....

sardou.jpgOuvrons la télé, et qu'y voit-on? Michel Drucker ou Patrick Sébastien qui nous serinent les oreilles avec leurs Michel Sardou (à 63 ans il a passé l'age de la retraite), Johnny Halliday ou leurs Années Bonheur.... Ne nous méprenons pas, moi j'aime bien, j'ai plus de 50 ans..... Mais pour nos enfants, ça doit être aussi ch.... que ça l'était pour nous de voir Luis Mariano, Tino Rossi ou Maurice Chevallier quand nous étions gosses. Heureusement pour ma génération, nous avons su nous en dépétrer assez rapidement pour obtenir les programmes qui nous plaisaient, grace à des jeunes comme Daniel Filippachi et son émission SLC; mais quid de la jeunesse actuelle? Ou sont les artistes de leur génération? Il n'y a plus de place pour eux puisque Philippe Bouvard et ses Grosses Têtes monopolisent les ondes....
C'est vrai qu'ils ont SECRET STORY !......

 

De la même façon, les adultes qui ont fait leur vie, et qui ont désormais l'argent, font tout pour empécher les jeunes de prendre leur place. Cela commence avec les politiques, mais c'est une constante dans notre société. Même si le discours bien pensant prêche l'opposé, la réalité est que la société actuelle a un mot d'ordre bien réel: Faites place aux vieux!.... J'ajouterais cependant un bémol à ce constat: Il n'est pas possible pour un vieux de descendre du train en marche, car alors il ne pourra jamais y remonter: Ainsi une période de chomage, même courte après 50 ans, et c'est la fin de la carrière professionnelle. Pas étonnant alors que nos seniors s'accrochent comme ils peuvent, et qu'ils ne soient guère enclins à laisser leur chance aux jeunes: ils savent bien que cela sonnerait le glas de leur propre espérance.

L'un des seuls espaces qui contredit ce que j'avance est celui de la finance, où des jeunes loups tels Jérome Kerviel ont mis la main sur un système que leurs ainés ne comprennent plus, avec d'ailleurs les dérives que cela entraine.

euro millions.jpgCar le problème de la société actuelle est qu'elle refuse l'effort, et surtout qu'elle privilégie le court-termisme: Foin d'investir dans l'avenir, la jeunesse veut tout et tout de suite; c'est vrai qu'il est plus agréable de gagner au loto pour avoir de l'argent que de travailler dur et d'épargner; alors tout le monde se précipite sur les jeux d'argent (Poker, Rapid'O, Euro-Millions.....) qui n'ont jamais été aussi populaires. Le problème c'est qu'à ce jeu là, on ne gagne pas souvent, et que, même, bien souvent on s'appauvrit.

Revenons  en à la retraite! Comment les jeunes peuvent ils cotoyer les vieux dans les mêmes défilés pour soi-disant être solidaires, alors que  leurs interets sont fondamentalement opposés! Qui va payer la retraite de ces jeunes retraités en pleine forme qui non seulement ont le temps, mais en plus ont l'argent pour en profiter. Ce sont les hommes et les femmes en age de travailler, ceci grace au système de la répartition; or, si ce système a été fabuleux depuis la guerre, avec l'augmentation croissante du nombre des retraités, par la conjonction d'un double phénomène que sont l'accroissement du nombre de papys boomers en age de profiter de la retraite et de l'allongement de leur durée de vie, il n'est pas sorcier de comprendre que le système n'y survivra pas, en tous cas pas dans l'état actuel.

La vérité, c'est que de la même façon que les jeunes ont refusé le CPE (dont le but était de les aider à rentrer dans la vie active) et souffrent d'un des taux de chômage les plus élevés en Europe, ils refont la même erreur avec la réforme des retraites (qui a pour but premier de les protéger, et d'alléger leur charge future) et ils creusent leur tombe sans s'en rendre compte. Quand ils se rendront compte de leur méprise, je promets des lendemains tragiques à notre "vivre ensemble" et au modèle français dont nous sommes si fiers.....

Et pourtant, avec les outils qu'ils ont à leur disposition (facebook, twitters etc...) il leur serait si facile de se révolter et de forcer leurs ainés à leur laisser trouver leur vraie place dans la société: mais pour cela, il est vrai qu'il serait temps que la jeunesse se réveille, qu'elle sorte de l'avilissement dans lequel la société de consommation les plonge à son insu, et que comme les autres générations l'ont fait avant elle, elle se retrousse les manches pour se forger son propre avenir, qui sera celui qu'elle voudra bien se donner; car n'oublions pas que d'autres jeunesses, je pense en particulier à celles d'Asie, n'ont pas comme ambition de subir le sort que l'Occident leur avait réservé pendant des siècles, mais bien plutôt de se faire une place au soleil. Le monde est en marche! Il est est essentiel que notre jeunesse lui emboite le pas sous peine de sombrer.

20:05 Publié dans Politique Française, Société | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Commentaires

excellent mais encore en dessous de la réalité car sous la marionette des jeunes il y a la main du conservatisme total incarné aujourd'hui par les socialistes (quel paradoxe alors qu'ils se prétendent réformateurs !) et la cohorte des fonctionnaires et des privilégiés du système qui préfèrent le voir sombrer (après eux bien sûr) que de toucher un centime de leur avantages. La vérité est assez laide en France entre des milliardaires gâteuses détentrices du capital de la 1ere société cosmétique et des profs qui incitent leurs élèves à regarder en arrière. Allez voir le film "the social network" pour comprendre l'abîme qui nous séparera à jamais des américains et de leurs émules en Asie et en Amérique Latine.

Écrit par : bertier | 24/10/2010

Les commentaires sont fermés.