Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2010

France, ta justice fout le camp

La justice de notre pays est-elle encore celle du peuple souverain? On peut s'interroger!...

Alors qu'il y a quelques jours, on apprenait la fin des jurys populaires pour les procès en première instance, hier, on découvrait avec stupéfaction, le mot n'est pas trop fort, que des pièces essentielles du dossier BOULIN avaient disparu et que le Parquet refusait de réexaminer cette affaire, oh combien suspecte. Comme l'a dit la fille de l'ancien ministre, il faudra donc attendre que des gens importants meurent, avant d'espérer, peut-être, enfin connaître la vérité sur l'assassinat de Robert BOULIN. je dis bien l'assassinat, car qui peut encore croire une seule seconde, après tous ces mic-mac que le ministre se soit suicidé. Sa mort rejoint donc l'inventaire déjà trop long des disparitions suspectes ou inexpliquées qui ne font qu'accroître le manque de confiance des Français dans leur justice, et tout particulièrement quand elle touche des personnalités politiques de premier plan. Quant à la presse soi-disant libre, probablement craintive des foudres des puissants, elle n'ose faire éclore la vérité, et le système peut ainsi perdurer sans que les coupables ne soient chatiés. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, on nous cache la vérité sur l'affaire des frégates de Taiwan ou sur celle des rétro-commissions sur les vente d'armes au Pakistan, deux affaires qui ont pourtant chacune été la cause de dizaines de morts.

Le principe des politiciens peut se résumer ainsi: "je te tiens par la barbichette en gardant tes cadavres au placard afin d'avoir barre sur toi". Le cadavre , une fois découvert, n'ayant plus aucune valeur de négociation, il vaut mieux garder secrète l'information qu'on rendra pas publique, mais qu'on menacera plutôt de divulguer si l'autre sur lequel on a barre, ne coopère pas. Pour ce faire, la possibilité d'estampiller "Secret Défense" toute information qu'on souhaite utiliser à ces fins, est bien pratique; et les deux camps en font un usage constant. En contemplant ces dérives, je me dis que la France n'a pas grand chose à envier aux républiques bananières qu'elle conspue pourtant allègrement. Jamais la morale de La Fontaine n'a eu autant d'échos: "que vous soyez puissants, ou misérables les jugements de cour ........"

Voila donc un domaine où j'en appelle à plus d'Europe: en effet, on peut espérer que la Cour Européenne de Justice sera moins sensible aux pressions et aux magouilles de tous bords, et qu'elle permettra au peuple français de connaître les vérités que droite et gauche réunies s'acharnent à nous cacher. C'est d'ailleurs vers cette Cour Européenne que la fille de Robert Boulin envisage de se tourner pour que justice soit rendue, et j'espère qu'elle aura gain de cause.

Les commentaires sont fermés.