Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2010

Nouvelle réglementation thermique: ça devient sérieux

La réglementation thermique 2010/2012 constituera pour les professionnels du bâtiment, et notamment ceux du génie climatique, une véritable révolution. Alors que pour le passage de la RT 2000 à la RT 2005, le niveau des consommations avait été abaissé de 10 à 15% en moyenne, cette fois-ci il sera divisé par deux. Pas question donc d’adapter ce qui existe déjà, il va falloir innover. Tant au niveau de la fabrication des matériaux et des matériels que de la conception des ouvrages et des systèmes énergétiques. Quant à la mise en œuvre, elle deviendra cruciale. Un chiffre à lui seul illustre bien les enjeux. Il s’agit du seuil de consommation à ne pas dépasser de 50 kWh/m².an, exprimé en énergie primaire. Un seuil qui sera modulé en fonction de paramètres tels que la situation géographique du bâtiment.

On sait que la réglementation thermique devrait être applicable aux constructions neuves à partir du 1er janvier 2013, pour le résidentiel, et de l’été 2011 pour les bâtiments tertiaires et publics. La RT 2010/2012 se calera peu ou prou sur les exigences actuelles des bâtiments basse consommation type BBC. Trois grandes valeurs devront être respectées : un nouveau coefficient BBIOmax définissant un niveau d’efficacité d’énergie minimale du bâti, une consommation maximale Cmax de 50 kWh/m² en moyenne, un niveau de confort d’été Tic qui ne devra pas dépasser un niveau maximal Ticréf.

Comme quoi, la prise de conscience écologique est bien là.

Les commentaires sont fermés.