Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2010

La libération de Clotilde Reiss: un échange?

Dans le vrai monde, il n'y a pas d'enfants de choeur qui sont là pour amuser la galerie; chacun défend ses interets et c'est tout, comme dirait la marionnette de Philippe Lucas aux Guignols.

 

Clotilde Reiss.jpg

Bien sûr que les Iraniens ont obtenu des compensations à la libération de Clotilde Reiss!... et alors? est-ce scandaleux d'en être passé par là pour obtenir la libération de notre compatriote? que celui qui n'a pas d'enfant, de famille, d'ami pris comme otage jette la première pierre au gouvernement. Quant à moi , je ne peux que me réjouir du dénouement heureux de cette crise. Et franchement peu m'importe qu'on ait libéré un brigand iranien; cela fera autant d'économie à l'Etat qui n'aura plus à payer pour le coût de sa place en prison !....

Alors bien sûr, les donneurs de leçon de morale de gauche crieront au scandale; tout comme ils auraient critiqué l'immobilisme du gouvernement à laisser croupir la pauvre Clotilde dans les prisons iraniennes. Mais peu m'importe: ce qui compte , c'est que la jeune Clotilde soit libre et qu'elle puisse vivre sa vie, comme elle en a le droit.

En revanche, à la première occasion, j'espère que la France saura faire payer à l'Iran, discrètement si possible, l'ignominie de ses actes, et qu'ils n'y reviennent plus....

10:13 Publié dans Politique Française, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : clotilde reiss, échange, real politik, iran | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.