Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2010

Marre du politiquement correct et des expressions nuancées

L'un des symptomes du refus de la France de voir la réalité en face se retrouve dans l'usage de ces nouvelles expressions qui fleurissent pour exprimer des choses simples en des tournures alambiquées qui n'ont d'autre but que de gommer les aspérités d'une réalité crue.

Ainsi lorsqu'une personne est en danger de mourir, ou encore de perdre la vie, c'est son pronostic vital qui est engagé.

Le balayeur a disparu pour laisser place au technicien de surface alors que la femme de ménage a déserté les bureaux au profit de l'agent d'entretien. Heureusement qu'ils ont gardé leur balai!....

Quant au sourd, entend-il mieux depuis qu'il est mal-entendant, l'aveugle peut-il se passer de sa canne depuis qu'il est devenu non-voyant? Cette façon de faire , essentiellement relayée par les journalistes, confère à une hypocrisie insupportable. Qu'importe la souffrance tant qu'elle est enrobée dans un beau paquet!...

Tout cela est absolument ridicule et me conforte dans l'idée que nous sommes devenus un pays qui se réfugie dans des mirages pour, comme l'autruche, refuser de voir et d'accepter la réalité telle qu'elle est.

Cette (mauvaise) habitude s'est désormais étendue à l'humour et au discours politique où on ne peut plus rien dire, sans être taxé de ci ou de ça. C'est Eric Zemmour qui déclenche une tornade médiatique pour des propos de café du commerce ou Arthur qui attaque en justice un humoriste pour des qualificatifs qui ne lui conviennent pas. Pauvre Coluche, tu as bien fait de nous quitter en 1986, car tu serais interdit d'antenne aujourd'hui avec ton humour corrosif et décapant. Sans nul doute, les Belges te feraient un procès....

Il serait temps de revenir à la raison : d'appeler un chat un chat, et de fuire cette société émasculée où on veut nous protéger de tout et surtout de nous même. J'en appelle à la liberté de parole et à la liberté de se marrer un peu plus, avant que nous ne vivions centenaire , certes, mais pour se faire ch... tout au long de notre vie.

Pardonnez moi ce coup de gueule, mais parfois, il est salutaire de sortir de ses gonds pour faire passer les messages.

12:47 Publié dans Humour, Politique Française, Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politiquement correct, arthur, coluche, zemmour | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Commentaires

On ne dit pas le politique ment correct mais le politique ment correctement.

A lire le texte de mon ami le Garde-mot sur le fameux référentiel cher à certains fonctionnaires zélés de l'éducation nationale, un peu prise de tête :-)

http://blog.legardemots.fr/post/2007/01/14/Referentiel-bondissant

Écrit par : Joël | 20/04/2010

Les commentaires sont fermés.