Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2010

Un musée de la Guitare à Saint-Julien - Une idée originale pour dynamiser notre ville

Le problème majeur de Saint-Julien, c'est son manque d'animation et d'attractivité pour les visiteurs: en un mot, notre commune souffre d'un déficit d'attractivité, au contraire d'Annemasse et de ses commerces de centre ville et de périphérie, de La Roche qui peut se prévaloir d'une forte zone industrielle, de sa foire et de sa vieille ville, sans parler d'Annecy, qui grace à son lac et à sa veille ville historique, est un joyau touristique.

D'autre part, la proximité de notre ville avec Genève et les politiques de nos élus précédents n'y a pas permis l'éclosion d'une activité industrielle et commerciale comme cela a été le cas dans la vallée de l'Arve. Saint Julien s'est construit sur les services (Hopital...) et l'administration (Sous Préfecture.....), mais surtout comme ville dortoir de la banlieue de Genève. La conséquence, c'est qu'à l'inverse des autres communes de Haute Savoie de taille comparable (Sallanches, Bonneville,voire Thônes....) Saint-Julien ne dispose pas d'un centre ville vivant et animé, malgré tous les efforts qui peuvent être menés par les associations pour dynamiser la vie locale (Fête de la Pomme, Braderie, Ekiden des Hameaux, et j'en passe ...)

Si nous voulons revitaliser l'activité et le commerce en centre ville, il importe donc d'imaginer et de créer un centre d'attraction qui nous positionnera sur la carte des villes présentant un intéret pour les visteurs de proximité et des touristes.GES 08.jpg

Cet état de fait est d'autant plus regrettable qu'on ne peut pas mettre le blame sur la bonne volonté des habitants et sur leur enthousiasme. Il suffit pour s'en convaincre de constater la qualité des 2 festivals de musique qui se passent sur notre commune (1 Brin d'Zik & Guitare en Scene), ou encore les résultats extraordinaires de quelques associations sportives qui font briller l'étoile de notre ville telles que l'Athlé 74 ou l'Open du Genevois....

Face à cette situation, cessons de nous plaindre et de succomber à la fatalité en mettant la responsabilité de la perte de notre commerce sur l'ouverture de VitamParc, et essayons plutôt de trouver des solutions pour tirer le meilleur parti de l'installation de cette magnifique réalisation à notre porte. Saint-Julien possède des atouts que bon nombre de ville nous envient; il ne tient qu'à nous de les utiliser et de savoir en tirer profit.

Au premier chef, notre localisation géographique, à la porte de Genève, dans un bassin de vie dont la démographie est la plus dynamique de France, et à 15 minutes d'un des meilleurs aéroports internationaux d'Europe; tous ces atouts nous permettent d'envisager des projets qu'il serait autrement plus difficile à monter au fin fond de la Creuse.

En s'appuyant sur le triangle magique formé par le Cinéma Multiplex Gaumont d'Archamps, l'ensemble VitamParc & Macumba de Neydens et le Casino de Saint-Julien, je suis persuadé que l'avenir de notre commune est dans l'entertainment (divertissement & loisirs pris au sens large) et macumba.jpgdans le tourisme (à la fois d'affaires mais aussi culturel). C'est sur cet axe que nous devons capitaliser nos efforts pour trouver notre place au sein de Porte Sud de Genève, en complémentarité avec la technopole d'Archamps qui privilégie la Haute Technologie, les zones artisanales de Neydens et Feigères et l'activité agricole du canton. Cela n'exclut pas d'attirer des entreprises de services ou liées à l'éducation, mais c'est en positionnant Saint-Julien sur l'entertainment que nous trouverons notre véritable place au sein de l'Agglo Franco-Valdo Genevoise, tout comme Annemasse a décidé de se positionner comme centre d'accueil des ONG.

Il est regrettable que le maire actuel ne voie pas cette orientation d'un oeil favorable, il perd là une opportunité magistrale pour le bienGES09.jpg être de notre commune. Saint-Julien doit gagner en attractivité commerciale et ludique, et mieux jouer son role de ville centre. Aujourd'hui, que reste t-il à notre ville pour attirer les chalands du canton? le bowling a fermé, les magasins ferment les uns après les autres pour céder la place aux banques, agences immobilières et autres compagnies d'assurance.(et qu'on ne vienne pas incriminer Vitam'Parc, ce mouvement est bien antérieur à l'implantation de la Migros à Neydens). Il est temps d'inverser la vapeur!... Mais que fait la municipalité pour pallier cette situation? Rien ou presque!....

Rien ne sert de servir un diagnostic, aussi brillant soit-il, sans déboucher sur des propositions concrètes qui permettent de solutionner la problématique évoquée. C'est pourquoi, pour relancer l'activité et l'attractivité de notre commune, Je suggère de jouer la carte de la musique et de positionner notre ville sur ce thème en s'appuyant sur nos 2 festivals existants et en allant plus loin dans le positionnement de notre ville sur le créneau musical. Une telle brindzik.jpgpolitique aurait des conséquences favorables sur l'activité économique et commerciale, pour peu que l'équipe municipale sache fédérer la population derrière un projet ambitieux et concret.

 

 

 

Afin d'illustrer mon propos, j'indique ici quelques exemples de retombées économiques favorables qu'un tel positionnement pourrait générer à terme sur notre ville et notre territoire:

Installation de studios d'enregistrement musical.
Localisation d'une web radio.
Installation de sièges sociaux d'entreprises liées à la musique (Gibson, Yamaha, Universal.....)
Installation d'une grande salle de spectacle type Zenith à Cervonnex.
Installation d'une grande surface commerciale dédiée aux instruments de musique à vocation régionale.
Implantation d'un restaurant Hard Rock Café.hard-rock-cafe-la-outside_preview.jpg
etc.....

Tous ces exemples ne sont pas à prendre à la lettre mais sont là pour montrer qu'une politique volontariste, réfléchie et persévérante pourrait créer de l'emploi sur notre commune dans des activités non polluantes, à forte valeur ajoutée, et valorisantes pour l'image de notre cité. D'ailleurs, si l'on réfléchit bien, on se rend compte que ce qui a le plus contribué à la notoriété de Saint-Julien n'est autre que le Macumba; ce n'est pas si loin de notre thématique; on est même au coeur nocturne de celle-ci. Quand André Manoukian parle du Macumba de Saint-Julien à la télévision, c'est de la pub pour notre ville; Capitalisons donc sur nos atouts plutôt que d'aller chercher midi à quatorze heures.

 

Passons maintenant au concret:

IMG_2730.JPGDans cette optique et comme premier signe de l'engagement de cette politique volontariste de promouvoir notre ville comme un centre musical, je recommande l'installation d'un musée de la Guitare dans les locaux de la Ferme David. En effet, la municipalité qui s'est portée acquéreur de ce très beau domaine cherche une affectation à ce site. A ce musée moderne qui saura intégrer toutes les dernières technologies modernes de communication interactive dans les murs de la maison de l'ancien Ministre, au coeur du nouveau quartier de Chabloux, je suggère d'adjoindre un musée de plein air avec, par exemple, des statues de guitaristes célèbres. Ce musée de plein air, organisé dans un cheminement pietonnier à travers le centre ville  favorisera la circulation piétonne des touristes et créera du trafic pour nos commercants. Il revitalisera immédiatement cafés et restaurants et encouragera de nouveaux commerces à s'implanter dans notre ville.

IMG_2734.JPGPour donner une touche ludique à ce projet, et pour ne pas oublier notre population locale, au premier titre de laquelle je pense aux jeunes, je propose  d'installer une scène permanente dans la grange de la ferme, ouverte aux groupes locaux qui pourraient s'y produire régulièrement, comme ils peuvent le faire aujourd'hui lors de la Fête de la Musique. Une telle implantation, proche du lycée permettrait de dynamiser ce nouveau quartier et de donner un centre d'activités à nos jeunes. Enfin, dernière touche à ce projet, je suggère d'imaginer et de développer une architecture de mobilier urbain et des compositions florales sur ce même thème afin que notre ville trouve sa place dans le Guide Vert Michelin comme une curiosité touristique à visiter; Compte tenu de la clientèle captive qui se trouve au VITAM PARC, à 3 minutes du centre ville par le bus,  ou du nombre énorme de touristes qui passent sur l'autoroute voisine pour se rendre dans les stations de ski, je n'ai pas de doute qu'une telle entreprise serait couronnée de succès.

musée guitare.JPG

Bien sur, une telle démarche volontariste repose sur une vision de la gestion de la ville autre que celle qui consiste à attendre les bras croisés que quelqu'un vienne vous proposer l'événement tout fait. A titre d'exemple, il suffit d'imaginer ce qu'était le Festival de la BD à Angoulème lors de son démarrage et de comparer cela aux bénéfices considérables que cette ville peut en tirer 20 ans après; Dans le même registre, qui aurait pu imaginer un tel succès pour le Puy du Fou. Dans les deux cas, à l'origine, il y a volonté et obstination. Plus près de nous, on ne peut que se réjouir de ce qu'a su réussir l'Association ANDILLY LOISIRS avec le Hameau du Père Noël ou les Grandes Médiévales. Il faut être créatif que diable; et avec les talents et l'enthousiame que l'on trouve chez Motivibration (1 Brin d'Zik) ou GES (Guitare en Scène), ce serait un pari raisonnable à tenter.

musée guitare2.JPG

les-gets.jpgSi la station de ski des Gets a pu se doter d'un musée de la musique mécanique, ce ne doit pas être impossible pour Saint-Julien de dédier l'un de nos joyaux architecturaux (la Ferme David) à un musée de la Guitare.

J'attends vos commentaires et votre soutien pour faire avancer ce projet.

Pierre Brunet
Conseiller Municipal de Saint-Julien, élu dans la minorité.

Commentaires

Bonjour Pierre,

Je vais me permettre un commentaire qui concerne indirectement le sujet de cet article : je ne comprends pas ceux qui comme vous (mais vous n'êtes pas le seul) parlent de faire venir des visiteurs à Saint-Julien mais qui utilisent systématiquement une photo de Genève et du lac en illustration.
Il faudrait peut-être commencer par assumer notre ville et couper ce cordon ombilical artificiel avec Genève pour pouvoir être convaincant !!!
Je vous assure qu'après une ou deux heures de promenade dans Saint-Julien vous arriverez à ramener quelques jolies photos à insérer sur votre page.

Cordialement,
Laurence David

Écrit par : Laurence David | 19/05/2010

Chère Laurence,

Tout d'abord merci de votre visite et de votre interet pour le blog soleil sur saint-julien.
Votre remarque est tout à fait pertinente, et la bannière que j'ai utilisée est dans l'attente de celle que m'a promis ma fille (qui fait une école de communication) mais que j'attends toujours.
En attendant, j'ai dû me résoudre à chercher sur Internet une photo aussi proche que possible de ce que je souhaitais retranscrire (vous remarquerez que j'ai cadré la photo la plus à droite possible, au détriment du lac); d'autre part n'oubliez pas que le blog traite du genevois, et puis, avouez que la photo est belle et qu'elle ne peut qu'encourager les toristes à nous rendre visite.
En tous cas, merci pour ce commentaire et toutes mes amitiés.

Pierre

Écrit par : Pierre | 20/05/2010

Je trouve que c'est pas si mal de lier ce blog sur St Julien à Genève et au Genevois via la bannière, surtout en ces temps de projet d'agglo.

Écrit par : Joël | 28/05/2010

Les commentaires sont fermés.