Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2009

La Suppression de la Taxe Professionnelle

Une fois de plus, le Président de la République, dans son souci légitime de faire changer les choses, a annoncé, sans prévenir, sa décision de supprimer la taxe professionnelle. Si on peut être d'accord sur le fond, on ne peut manquer de s'interroger sur la forme; en effet, il me paraît dangereuix de lancer de tels chantiers sans concertation aucune.

La conséquence immédiate est d'avoir interpellé les maires puisqu'il s'agit ni plus ni moins que de leur oter, sans prévenir, l'une des principales ressources de leur budget communal. Il est facile de décréter la perte arbitraire, non pas de son revenu, mais de celui de son voisin. C'est pourtant ce que fait l'Etat avec les Communes. Quel mépris pour la France d'en bas!.....

Alors, bien sûr, on nous parle de compensation par l'Etat de cette ressource auprès des Communes. Mais on fait là une très grave erreur qui aura des conséquences nuisbles sur notre économie à long terme.

En effet, s'il est louable de ne pas pénaliser les entreprises par une taxe stupide, encore faut-il ne pas guérir un maux par un mal pire encore.

Supprimer la taxe professionnelle revient à supprimer toute incitation pour les communes à investir dans les infrastructures qui permettent d'attirer des entreprises sur leur territoire et donc à favoriser la création d'emplois.

Demandez donc à Neydens s'ils auraient fait les investissements qu'ils ont consentis pour attirer VITAM PARC sur leur commune, créant ainsi plus de 150 emplois, s'il n'y avait eu en récompense les espoirs de revenus futurs dérivés de la taxe professionnelle à venir dans les prochaines années. Compenser sur la base statique d'aujourd'hui, c'est supprimer tout dynamisme pour demain.

Au lieu de cela, si suppression et compensation il doit y avoir, il me paraîtrait beaucoup plus subtil de donner à chaque commune une ressource en fonction des emplois qu'elle héberge. Cela motiverait les communes, non seulement à créer des emplois sur leur territoire, mais aussi à aider les entreprises présentes sur le territoire de la commune à ne pas supprimer les emplois existants.

D'accord pour supprimer la taxe professionnelle, mais pas avant d'avoir trouvé une ressource de substitution pérenne pour les communes, et qui puisse jouer un rôle positif pour notre économie. Oui, il faut avancer et réformer notre pays, mais à conduire trop vite, on se retrouve souvent dans le fossé.

Pierre Brunet
8/12/09

19:19 Publié dans Politique Française | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.