Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2012

La fresque nouvelle est arrivée - Une belle réussite

Finalemet, plus de 3 ans après ma première demande en faveur de l'édification d'un trompe l'oeil sur le mur de la maison Sauthier, et après quelques périgrinations dont mes lecteurs ont pu suivre le déroulé sur ce blog et dans les journaux, Cité-Création vient de démonter les échaffaudage, nous faisant découvrir la (ou mieux devrais je dire les) fresque(s) qui vont devenir un des symboles de la ville.

Afin de bien préciser les choses, je tiens à affirmer ici, sans ambage, que j'ai milité depuis 3 ans pour que la municipalité se décide à réaliser un trompe l'oeil sur le mur nu qui défigurait notre centre ville. J'invite d'ailleurs mes lecteurs d'aujourd'hui à relire l'article que j'avais publié sur ce blog le 12/11/2010

murvide.jpg

Le mur de  centre ville tel qu'on ne le verra plus

Sans compter d'autres mentions de mon souhait de voir réaliser un trompe l'oeil le 16/2/11 ou le 30/3/11. sur ce même blog.

Je ne peux donc qu'exprimer ma satisfaction de voir cette fresque enfin réalisée. Même si je regrette la méthode qu'a choisie la municipalité pour mener à bien ce projet, et surtout la façon de prendre des décisions sans concertation une fois le mur en boulets découvert sous le crépi, comme je l'ai écrit dans l'article publié le 19 juin dernier. Frustration que je ne renie pas, tant elle est la conséquence de la façon de travailler de cette municipalité.

Rappelons en effet que sous cet hideux crépi, se cache un très beau mur en boulets, qui aurait mérité qu'on examine sa valeur avant de poursuivre les travaux. Qu'était une semaine de plus par rapport aux 3 ans qu'il a fallu au maire pour se décider à agir pour faire disparaître cette horreur qu'était le mur en crépi gris.

Mur boulets.JPG

Le mur, tel qu'il aurait pu être.

Mais, bon, rien ne sert de ressasser ce qui aurait pû être!.... Regardons ce qui est! Et là, il serait malvenu de ne pas reconnaître que la fresque réalisée par l'entreprise lyonnaise Cité-Création est magnifique, et qu'à coup sûr, elle deviendra l'un des points d'interet de notre ville.

On peut s'interroger sur le choix de juxtaposer 2 fresques si différentes, mais à tout prendre, on peut dire que le résultat est fort réussi.

Fresque3.JPG

La fresque murale vue de la gauche, coté rue

Fresque2.JPG

La fresque murale vue de la gauche

Le thème choisi est la mise en scène des activités à St Julien: Charlie Chaplin, à gauche, est censé faire penser au cinéma Le Rouge et le Noir, tandis que les joueurs de musique symbolisent le rôle actif de St Julien dans la musique, avec en particulier le festival Guitare en Scène. On notera aussi un très joli fond avec la montagne du Vuache en arrière plan. Mais ce que j'apprécie le plus dans cette fresque est le clin d'oeil discret au passé et au patrimoine de notre ville avec le reflet dans la fenêtre de gauche de la façade de l'hôtel du Cheval Blanc; ceci est particulièrement bien vu, et j'ai été séduit par ce détail.

Mais pour vraiment apprécier tous les détails, j'invite chacun de vous à vous arrêter devant l'oeuvre afin d'en admirer les détails qui sont parfaitement exécutés et de vous faire votre propre idée.

A gauche de cette fresque, on trouve la seconde fresque, de type végétal ,qui met en évidence le paysage du Salève et la flore de notre contrée. Si cette fresque jure un peu avec, la première, je pense qu'on s'y habituera, et cela donne au centre ville un apect frais et fleuri.

Fresque1.JPG

La fresque "végétale" qui ouvre vers le jardin du Cheval Blanc

Rendez-Vous début septembre pour l'inauguration officielle de cette magnifique réalisation dont je suis sur, tous les St Juliennois serons fiers.

Et bravo à toute l'équipe de Cité-Création, et tout particulièrement à Man, l'artiste qui a magistralement exécuté le travail qui lui a été confié.

19/06/2012

Le mur de la honte devient le mur des lamentations à St. Julien

Depuis plus de 3 ans et le rachat de la maison Hoo Paris, je n'ai cessé de pester contre cette municipalité qui laissait un mur de la honte trôner au centre de notre bonne ville, et dès novembre 2010 j'avais écrit un billet pour déplorer cet état de fait et recommander l'habillage de ce mur par un trompe l'oreille décoratif.

murvide.jpg

Le mur tel qu'il existait depuis 3 ans, avant les travaux


Finalement, après de longs atermoiements, la municipalité à bien voulu reconnaître le bien fondé de ma critique et a donc décidé de passer à l'action. Elle s'est donc enquise de trouver un artiste qui puisse réaliser une fresque murale et le maire lors du Conseil Municipal de février à annoncé la bonne nouvelle aux élus de la ville, avec, cerise sur le gâteau pour moi, l'annonce que je ferai partie de la commission qui déciderait de choisir l'œuvre à réaliser, ce qui me remplit de joie.

C'est ainsi que je ne fus pas trop surpris de constater lundi dernier, 11 juin 2012, que des échafaudages avaient été dressés devant le mur afin d'y réaliser des travaux de préparation à la réalisation de la fresque, même si je m'étonnais de ne pas avoir été convié à la moindre réunion préparatoire avec l'artiste choisi.

Les travaux de préparation avant la réalisation de la fresque imposant d'enlever le crépi existant pour en mettre un nouveau sur lequel exécuter la peinture, quelle ne fut pas la surprise des passants et voisins de découvrir le mercredi que sous cet horrible crépi se cachait un magnifique mur de pierre en boulets avec des encadrements en molasse et en pierre de taile magnifiques .

C'est alors que Mr Jean-Luc Daval, historien émérite et connaisseur de l'histoire de l'art, après en avoir parlé avec Claude MEGEVAND, Président de la Salevienne ( Société d'histoire savante de Savoie) prit immédiatement langue avec le maire de St. Julien, Mr Thenard, pour lui demander de faire suspendre les travaux. Ce que le maire accepta alors que les travaux avaient, entre-temps, continué et que les ouvriers avaient déjà recouvert du nouveau crépi le tiers supérieur de la façade.

Face à ce mur d'une grande beauté dont il était urgent de déterminer la valeur historique et patrimoniale,  il paraissait en effet évident qu'un court délai de reflexion s'imposait avant de décider de la suite à donner aux travaux, une fois conseil pris auprès d'un architecte ou historien reconnu.


C'est ainsi, au courant de la décision prise par le maire, et qui me convenait parfaitement, que je me rendais au Conseil Municipal, non sans avoir pris au préalable une photo du mur découvert,  afin de soulever le sujet de la fresque et d'en débattre avec mes collègues de la municipalité!

Mur boulets.JPG

Le mur en boulets avec en haut une partie du crépi neuf

A la fin du Conseil Municipal, alors que le maire nous informait du marché de travaux qu'il avait signé pour les travaux de ravalement de la façade, je me permis donc de soulever le problème lié à la découverte du mur en boulets sous le crépi, et je mentionnais aussi mon étonnement de ne pas avoir été convoqué à la moindre réunion alors que les travaux commençaient. A cela Mme Stalder et Mme Brawand toutes deux adjointes au maire , en charge du projet, m'informèrent qu'une réunion de travail était prévue pour le lendemain, soit le vendredi 16 juin au soir. Réunion à laquelle bien entendu, je n'avais pas été convié, au mépris de la promesse qui m'avait été faite par le maire de m'associer à ce projet. Mon sang alors ne fit qu'un tour , d'autant plus que j'étais déjà passablement énervé par la façon mensongère dont le maire nous avait informé de la démission d'une Conseillère Municipale de la Majorité en début de séance. C'est pourquoi je pris donc la décision de quitter immédiatement la salle du Conseil pour manifester mon mécontentement sur la façon dont les choses se passent dans la commune.

Mur 3.JPG

Reprise des travaux le vendredi matin: Le crépi est remis, avec la séparation en haut bien visible


Si, après réflexion, j'ai pu penser que ma décision de quitter la salle était peut être disproportionnée par rapport à l'incident du Conseil Municipal, mon attitude s'est vue renforcée et justifiée, lorsque j'ai découvert à midi le lendemain, vendredi 16 juin, que malgré sa promesse faite à Mr Daval mercredi après midi de suspendre les travaux, le maire avait de façon unilatérale et sans en parler à quiconque, décidé le jeudi soir de faire reprendre les travaux et de recouvrir à nouveau par un enduit le magnifique mur de pierres qui n'aura donc été visible par la population que moins de 30 heures.

Mur 2.JPG

Le mur tel qu'il apparait aujourd'hui, une fois le crépi sec

Un exemple de plus de la façon dont Mr Thénard gère cette ville: il lui faut 9 mois pour prendre la décision d'enlever des blocs plastique qui polluent visuellement notre centre ville, mais 24 heures lui suffisent pour décider tout seul d'oblitérer un élément fort interessant du patrimoine de la ville.

On ne peut le laisser faire impunément: et j'engage tous ceux qui, comme moi et Mr Daval, souhaitent une réflexion sur le traitement à apporter au mur, à nous rejoindre dans ce combat afin qu'un débat citoyen ait lieu sur la meilleure solution pour notre ville et pour imposer une réflexion à ce maire qui se moque du passé et qui n'a que mépris pour les éléments patrimoniaux de notre ville!

Tous ensemble, faisons échec à la poursuite des travaux tant que la valeur patrimoniale du mur n'aura pas été évaluée par une autorité compétente.

04/04/2012

Saint-Julien embellit dans le quartier de Paisy

En mai 2011, a été inaugurée la placette qui se trouve au bout de l'avenue Amédée VIII de Savoie, juste avant le début du chemin de Certoux.

Outre la réussite esthétique de cette réalisation pour laquelle on peut donner crédit au cabinet UGUET, la placette  permet d'offrir un espace de jeux aux enfants et un lieu de réunion aux plus agés. Elle rencontre d'ailleurs un vif succès, étant rapidement devenue le lieu de rencontre privilégié des résidents du quartier.

Reste maintenant à finaliser l'aménagement de l'avenue Amédée VIII de la placette jusqu'au carrefour avec la rue du Jura, devant l'hôpital, en créant une piste cyclable et un cheminement piétonnier. Cet aménagement est en cours et semble sur la bonne voie pour être lui aussi un franc succès. La fin des travaux est prévue au début de l'été. Il ne restera plus alors qu'à finaliser le projet en permettant un raccordement vers la traversée des Cyclades par un aménagement tout aussi qualitatif qui saura je l'espère, séduire et convaincre les habitants de cette résidence.

Quoiqu'il en soit, tout en siègeant dans la minorité, on ne peut que se réjouir quand un aménagement fait pratiquement l'unanimité en sa faveur, et contribue à l'amélioation du cadre de vie de nos concitoyens.

18/05/2011

Découvrez la tour Burj Khalifa à Dubai

Mon cousin Philippe ayant récemment visité la plus haute tour du monde, Burj Khalifa qui culmine à 828 m à Dubai, j'ai pensé que ce serait sympa de vous faire découvrir ce que les Dubaiotes appellent sans modestie la "huitième merveille du monde" Vous convien,drez avec moi que ces photos donnent le vertige....

Et ce n'est qu'une des attractions que cette ville mégalo offre à ses visiteurs.

Burj Khalifa1.JPG

Burj Khalifa2.JPG

Burj Khalifa3.JPG

 

photo Burj1.PNG

photo burj4.PNG

 

photo burj5.PNG

 

photo burj6.PNG

Au pied de la tour, le plus grand centre commercial (shopping center) du monde

18:06 Publié dans Architecture & Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : burj khalifa, dubai | | | Digg! Digg | | |  Facebook

30/03/2011

La gare de Saint-Julien-en-Genevois se refait une beauté

Après plusieurs mois de travaux; la gare SNCF de St Julien est prête à accueillir ses visiteurs, de plus en plus nombreux,  dans de beaux habits tout neufs, tant à l'intèrieur qu'à l'extèrieur.

Gare SNCF out.JPG

Saluons le choix de la couleur de la façade qui est particulièrement réussi, et souhaitons que celle-ci reste vierge de tags ou autres gribouillis le plus longtemps possible.

 

Gare SNCF in.JPG

 

Saluons aussi les efforst faits par les nouveaux propriétaires de l'ancienne maison Della Zoppa au carrefour de la Grand rue et de l'Avenue de Ternier qui sont en train de refaire entièrement la façade décrépie de cette maison historique de St Julien.

Si cela pouvait seulement donner quelques idées à notre maire d'enjoliver enfin la façade du centre ville, en face de la maison Hoo-Paris, par un beau trompe l'oeil, et de trouver un moyen pour obliger les propriétaires du BBL, en face de la Poste, à repeindre leur abominable façade, nous serions tous reconnaissants à la SNCF de ses efforts.....

11/03/2011

Pose de la première pierre du Gymnase du Salève

Gymnase 2.JPG

Le site d'implantation du futur gymnase du Salève

 

gymnase thevenoz.JPGCet après midi, à 16:00 avait lieu, à Collonges sous Salève, la cérémonie de laGymnase Burnier.JPG pose de la première pierre du Gymnase du Salève. Sous un soleil printannier, le maire de Collonges Pierre-Henri Thevenoz et Christian Burnier représentant la CCG ont, de concert, après un discours de circonstance, mis la main à la pate pour poser cette première pierre devant un aréopage de personnalités du canton, au milieu desquelles on pouvait reconnaitre 3 des candidats aux élections cantonales, Georges Etallaz, Bernard Jouvenoz et Antoine Vielliard.

 

 

Une audience attentive aux discours des 2 élus

gymnase 3.JPG

gymnase 4.JPG

Pierre-Henri THEVENOZ et Christian BURNIER dans leurs oeuvres

 

Rappelons que le gymnase du Salève est un projet commun à la CCG et à la commune de Collonges- sous-Salève. On peut voir sur les photos illustrant l'article qu'il s'agit d'un projet d'envergure, idéalement situé au milieu de la commune, à 2 pas du cimetière, avec une vue magnifique sur le bassin Genevois.

gymnase vue.JPG

Une vue magnifique depuis le toit terrasse du Gymnase

Nul doute que ce gymnase, d'une architecture résolument moderne et technologique, sera un lieu idéal de rassemblement, et pas seulement pour des activités sportives mais aussi festives, dès son inauguration, prévue à l'automne 2012.

Plan masse et maquette du batiment

gymnase plan masse.JPGgymnase plan 1.JPG

gymnase illustration.JPG

17/02/2011

Annemasse: une ville ambitieuse et dynamique

Je suis stupéfait par le développement que connait actuellement Annemasse. Rappelons à cet égard les projets qui débordent des cartons de cette agglomération, probablement la plus dynamique de Haute-Savoie, et peut-être même de la région Rhône-Alpes.

- Le CEVA, sorte de RER régional, permettra une liaison ultra rapide entre Annemasse, et plus loin le Chablais, avec Genève-Centre et l'Aéroport de Cointrin grace à l'intégration des réseaux français et suisse.
- Le tram, prolongé de Moellessullaz au Perrier, permettra une irrigation encore plus profonde du tissu urbain de l'agglomération annemassienne.
- Un BHNS (Bus à Haut Niveau de services) reliera le quartier du Perrier au site ALTEA, dans la zone industrielle de Ville-la-Grand et Juvigny en passant par le centre ville  et la gare d'Annemasse, avec une interconnexion avec le tram au niveau de la place Deffaugt

- Le projet Etoile-Gare
- Le futur quartier Chablais-Gare avec sa tour Signal
- La requalification du quartier du Perrier dans le cadre d'un dossier ANRU

- L'aménagement de la place de la Libération
- La construction à Findrol du futur Centre Hospitalier Public  Annemasse -Bonneville
- La construction au Brouaz d'une clinique privée de 300 lits
- Le redéveloppement du Centre Nautique.

Annemasse-Etoile.JPG

Annemasse-ZAC Etoile-Sud-Ouest.jpg

Annemasse-Annemasse agglo.jpg

Annemasse-Tour Signal.jpg

Annemasse-Place de la Liberation.jpg

Annemasse-Piscine.jpg

 

On ne peut être qu'ébahi de ce dynamisme à tout crin qui propulse la cité frontalière comme un acteur économique, et surtout commercial, majeur de notre région. On pourra à ce sujet lire la plaquette consacrée au transport en cliquant sur ce lien

Annemasse-CHIAB.jpg

Maquette du Centre Hospitalier Annemasse - Bonneville

D'autre part, on ne saurait parler d'Annemasse sans parler des efforts extraordinaires qui ont été faits depuis 15 ans pour transformer cette ville, autrefois si moche, en une ville agréable, avec des espaces verts, des fleurs, et un centre-ville commercial et convivial. Sans compter les très nombreux équipement tant éducatifs, que sportifs et culturels qui sont venus agrémenter la vie de ses habitants. En attirant aussi plusieurs grandes enseignes commerciales nationales (Sephora, Darty, Boulanger, Leroy-Merlin..... et même la FNAC actuellement en construction), Annemasse est aussi devenu un pôle commercial de première importance, sans pour autant condamner son commerce de centre-ville.

Annemasse-Espace Vert.jpg

Annemasse-Robert Borrel.jpg

Je tenais ici à exprimer mon admiration pour le travail réalisé par 2 des principaux protagonistes de ce bouleversement: Christian DUPESSEY, le maire actuel,  et surtout Robert BORREL. Ils ne sont pas du même bord politique que moi, mais force est de reconnaître leur talent.

Annemasse-Dupessey.jpg

Bravo Messieurs!....

30/10/2010

L'ETG et son nouveau stade : une opportunité à saisir?

Grace, ou plutôt à cause de Michel Platini, l'ETG n'a pu jouer dans le stade "naturel" qui lui incombait, à savoir le stade de la Praille à Genève. Résultat, l'ETG joue perpétuellement " à l'extèrieur" à Annecy. N'est il pas d'ailleurs symptomatique que l'ETG ait glané 14 de ses 21 points à l'extèrieur contre seulement 7 points au Parc des Sports d'Annecy, où il évolue devant un public bien clairsemé.

 

Stade de la Praille.JPG

 

Compte tenu de ses bons résultats, l'hypothèse de voir l'ETG évoluer en Ligue 1 dans un avenir pas si lointain prend du corps, et se pose alors la question du stade où pourra évoluer l'équipe Haut-Savoyarde. Si pour ma part, je regrette que celle-ci ne puisse pas évoluer à Genève, ce qui se justifierait encore plus, une fois l'ETG en Ligue 1, il est permis, et même recommandé, à ses dirigeants de réfléchir sur la meilleure localisation possible de ce stade.

Or récemment dans la Presse, et cela m'a été confirmé hier par un ami de la CCG, la piste de St Julien existe, avec en première ligne la société Migros qui verrait d'un très bon oeil l'installation de ce stade à la porte de son VITAM'PARC.

 

IMG_4165.JPG

 

Que ce projet aie des chances  sérieuses de voir le jour  ou pas, à mon avis le site de Findrol, près du nouvel hopital d'Annemasse, me paraissant plus judicieux, on voit bien à quel point la décision de bloquer l'ensemble des terrains du plateau entre Neydens et Archamps en ZAP est handicappante pour le développement de notre territoire.

En effet, compte tenu du peu de terains disponibles, il ne me parait guère interessant pour notre territoire de sacrifier une grande partie des terrains disponibles à la construction d'un stade, si près de celui de La Praille, et si consommateur d'espaces.

 

Macumba.JPG

 

En revanche, si la Migros souhaite développer le Pôle Loisirs du plateau, hypothèse que je défends depuis longtemps, Il me paraitrait plus judicieux de promouvoir un redéveloppement du Macumba qui pourrait abriter d'autres activités telles que bowling, tables de billard et jeux électroniques  pour en faire un centre de loisirs complet et moderne afin d'attirer en son sein, et sur notre territoire, la jeunesse du XXI ème siècle. On sait que la salle centrale de la discothèque est inoccupée depuis plus de 5 ans suite à l'incendie qui l'a détruite et que le montant des travaux à engager fait hésiter les propriétaires. Ne serait-il pas formidable de voir la Migros et la famille propriétaire s'entendre autour d'un projet ambitieux qui projetterait le Centre de Loisirs de Neydens sur l'avant scène de la Région Rhône-Alpes et de la Suisse Romande.

C'est en tous cas le voeu que je forme!....